Archive

décembre 2016

Browsing

Vendredi 30 décembre

Colomiers

► The band from New York, 20h45, Petit théâtre du centre (infos)

 

 

Samedi 31 décembre

La Salvetat Saint Gilles

► Soirée de la Saint Sylvestre, 20h00, Salle Boris Vian

 

Colomiers

► The band from New York, 22h30, Petit théâtre du centre (infos)

 

Léguevin

► Réveillon de la Saint Sylvestre, 21h, Salle polyvalente

 

Share

Ça y est, LP a sorti son album !

Vous vous rappelez de ce que je vous avait dit sur l’EP ? Vous pouvez faire un copié-collé : la version longue est toute aussi bien que la version courte, avec cet avantage logique qu’elle dure plus longtemps. Bonheur.

Vous pouvez tout retenir sauf une chose, et pas des moindres, que ne j’ai appris que récemment : LP est pour Laura Pergolizzi, qui est donc une dame et non un monsieur comme vous aviez pu le lire dans les premières lignes écrites à son sujet. Mille pardons.

 

Si on n’entend parler que maintenant de cette merveilleuse artiste, elle a en fait trois autres albums à son actif (Heart-Shaped Scar en 2001, Suburban Spraul & Alcohol en 2004 et Forever Now en 2014), sans compter les nombreux titres qu’elle a écrit pour de grandes stars comme Rihanna, Christina Aguilera, les Backstreet Boys et  Cher.

Certains reconnaîtront peut-être le premier titre de l’album… Muddy Waters est présent dans la dernière scène du dernier épisode de la dernière saison d’Orange is the new black (si vous regardez la série mais que vous n’avez pas fait attention à ce titre, on ne vous en veut pas : il y avait tellement d’autres choses sur lesquelles se concentrer à ce moment-là. Si vous ne la regardez pas, regardez la.). Si non, ce n’est pas bien grave, vous pouvez découvrir l’album librement quand même. Ce n’est pas un test d’entrée à l’écoute.

Cet album transport, surtout grâce à la voix de Laura, donc, qu’elle semble pousser au maximum, toujours un peu tendue, comme si elle pouvait se briser à tout moment lorsqu’elle part dans les notes les plus hautes et complètement éraillée dans les notes les plus graves. Un délice. Et tout ceci avec une étonnante rondeur et chaleur. Les textes sont soutenus par une musique fournie, composée de batterie, guitares et claviers, très chaleureuse elle aussi, qui englobe joliment le tout comme une couverture enroulée sur les épaules.

Lost on you vous fera du bien, en voiture en traversant de grands paysages ou dans votre salon. Quoi que vous fassiez, l’album vous prendra dans ses bras et vous réchauffera l’âme comme est sensé le faire la musique. Ça ne fonctionne pas toujours, mais ici ça marche à merveille et on n’a pas encore fini de connaître parfaitement cet album qu’il nous tarde déjà le prochain (on va tenter de partir à la recherche des précédents en attendant) : on en veut plus.

 

 

Share

Humour : Les Ados

Samedi 14 janvier, 21h, Auditorium Jean Cayrou

Pour la première fois, des ados parlent aux ados, il était temps !

Totalement unique, c’est le spectacle pour les Pré-Ados ! Lola, Jason et Pascal vous proposent d’entrer dans le monde merveilleux de… l’adolescence. Un spectacle drôle et burlesque emmené par trois ados pleins de talents. Sur scène, ils chantent, dansent et nous entraînent dans cette aventure incroyable qu’est la pré-adolescence.

Parents, courez voir ce spectacle avec vos pré-ados, occasion immanquable de mieux les comprendre, et chers pré-ados, si vous parents vous gonflent, ce qui est fort probable, ce spectacle est fait pour vous !

 

 

Danse : Oh lit ?

Samedi 21 janvier, 17h, Auditorium Jean Cayrou

C’est l’histoire d’un réveil qui vivait sous un lit… Ou plutôt non, c’est l’histoire d’une couverture qui roule, déboule et s’entortille toute la nuit autour d’un lit… Ou bien… Une armée de livres qui veut combattre l’insomnie et envahir la plaine des draps… Ou peut-être un rêve bercé par un tourne disque… Mais non, en fait, c’est l’histoire d’un lit qui nous livre tous ses secrets. De combien d’histories avez-vous besoin avant d’aller vous coucher, de doudous et de bisous ?

Ce spectacle propose de raconter le chemin de ceux qui n’arrivent pas à s’endormir. dans le mystère de la chambre, le mouvement questionne le trouve qui survient à l’approche de la nuit. En traversant les rituels qui rassurent avant d’aller se coucher, nous allons partager tous ensemble ce temps solitaire où la poésie et l’imaginaire surgissent de l’insomnie.

 

 

Danse : La belle au bois dormant

Dimanche 22 janvier, 16h, Cinéma Le Central

Un classique brillant de merveille et de fantaisie, la jeune génération du Bolchoï opère sur nous un retour en enfance dans cet incontournable du répertoire, uniquement au Bolchoï !

 

 

Réservations sur le site de la mairie

 

Share

Top 14

Grenoble / Stade Toulousain

Jeudi 22 décembre, 20h45, Stade des Alpes

En cette fin d’année, certains des matchs du Top 14 ont été avancés pour que les joueurs puissent être en famille pour Noël. C’est le cas du match du Stade Toulousain, qui jouera donc ce soir, jeudi 22 décembre, son match contre Grenoble. Avec le froid qu’il fait ici à la nuit, je n’ose pas imaginer le froid qu’il fera là-bas. Le jeu risque d’être compliqué, on leur envoie toute la chaleur qu’on a ! Parce que Grenoble a beau être dernier au classement, les matchs au stade des Alpes sont compliqués…

 

XV du Stade Toulousain

Kakovin, Tolofua, Aldegheri, Gray, Tekori, Gray, Cros, Galan, Bézy, Doussain, Perez, Fickou, David, Huget, Palisson

Remplaçants : Mauvaka, Steekamp, Lamboley, Faasalele, Dusautoir, McAlister, Fritz, Johnston

 

XV de Grenoble

Taumalolo, Jammes, Desmaison, Roodt, Muldowney, Kimlin, Grice, Alexandre, McLeod, Wisniewski, Mignot, Estebanez, Farrel, Sawailau, Aplon

Remplaçants : Héguy, Dardet, Capelli, Hayes, Saseras, Bosch, Hunt, Edwards

Share

Francis Perrin, Molière malgré moi

Dimanche 15 janvier, 16h00

 

 

 

C’est molière dans tous ses éclats que nous restitue l’un de ses plus fervents admirateurs et serviteurs, Francis Perrin ! chef d’entreprise avant l’heure, meneur d’hommes à l’énergie sans borne, auteur à l’imagination débordante, amoureux insatiable et chef de troupe affamé de création, Jean-Baptiste Poquelin restera pour toujours le patron de tous les comédiens de France. Peignoir en satin et perruque grisonnante, chaussé de babouches de maroquin écarlates, Francis Perrin virevolte, bondit, s’enflamme… Il est molière et en même temps le raconte, dans une performance artistique remarquable.

 

 

Réservations sur le site internet de la salle www.tempo-leguevin.fr

 

 

 

 

 

Londres, éternelle et futuriste (conférence)

Lundi 30 janvier, 20h30

 

Westminster, Piccadilly, Soho, Trafalgar Square, … les quartiers de Londres résonnent entre histoire et exotisme. Londres, c’est aussi Tower Bridge et la City, et la rénovation des Docks.
Avec Norman Foster, Richard Rogers et Renzo Piano, la capitale anglaise a entamé ces dernières années une ouverture futuriste et passionnante.
Pousser la porte de ses musées, c’est entrer dans l’histoire de l’art.
Pousser la porte de ses galeries, c’est entrer dans le futur.
Une ville à découvrir, encore et encore, bien loin de son image brumeuse.

Share

Conférence : Avec ou sans complexe, œdipe et la  malédiction des Labdacides

vendredi 13 janvier, 20h30

 

 

 

 

La bibliothèque municipale vous propose un cycle de conférences qui se présente comme une invitation au voyage au cœur et aux confins de quelques-uns des mythes grecs les plus célèbres. Ces conférences sont animées par Christophe Trémège, professeur d’Histoire ancienne.

 

 

 

 

Musique : Concert du Nouvel An

Dimanche 22 janvier, 15h30
© Claude Gracien

 

 

Les «Choeurs de Plaisance» présente un programme de musique sud-américaine dont la célèbre «Misa Criolla», avec les ensembles vocaux «Cuerda y Voz» et «Nueva Alborada» de Toulouse, sous la direction d’Alexandra Enjalbert et de Mariano Sans, en version dansée pour ce concert traditionnel du Nouvel An 2017. La «Misa Criolla» d’Ariel Ramirez puise notamment son esprit et ses rythmes dans le folklore argentin, agrémentés de toutes les sonorités venant des flûtes, guitares et percussions chères à ce «Nouveau Monde». Elle possède une force d’attraction irrésistible vers une célébration plutôt joyeuse, en tous cas profondément optimiste de la liturgie. Seront également chantées et dansées, la «Navidad Nuestra» de Ramirez (chants de Noël ) et la «Misa por un Continente» de Francisco Marin.

 

 

 

Spectacle jeunes enfants : Roméo

Samedi 28 janvier, 15h

 

Le poisson Roméo rêve de quitter son bocal. La nuit, quand il rêve, après avoir vu une émission sur le monde du silence, il s’imagine volant dans les airs pour rejoindre la mer de Chine – mais est-il possible de respirer dans l’air quand on est un poisson ? Ernest le chat est l’ami bienveillant qui lui dit d’abord : «Tu as tout, de quoi as-tu à te plaindre ?» Il finit par se montrer solidaire et se propose de porter Roméo sur sa tête, dans son bocal. L’aventure initiatique commence, nourrie de rencontres cocasses et d’obstacles inouis où ils apprennent à ne pas abdiquer, à s’accepter dans leurs différences et à s’encourager pour vivre leur rêve… Le Balsamique Théâtre, c’est Lone Nedergaard et François Boulay, trente ans d’expérience professionnelle dans le milieu du théâtre de marionnettes. Depuis 2015, Jean-Pierre Lescot, grand maître du théâtre d’ombres en France, est artiste associé à la compagnie. Un spectacle drôle, onirique, poétique et riche d’une esthétique puissante !

Share

Camelot (spectacle anglais)

Samedi 21 janvier, 15h et 21h30, Dimanche 22 janvier 15h, Mercredi 25 janvier, 18h30, Vendredi 27 janvier 20h30, samedi 28 janvier 15h et 20h30

 

Chevaliers et Gentes Damoiselles : vous êtes cordialement invités à Camelot! Le Prince Arthur doit bientôt épouser Guenièvre, mais ils ne se sont encore jamais rencontrés. Est-ce qu’ils vont bien s’entendre? Et le Roi Valerin de la Forêt Enchevêtrée est persuadé que c’est avec lui que Guenièvre devrait se marier! Il fait donc appel à la méchante Sorcière, Morgan Le Fey, afin d’empêcher le mariage. Est-ce que le Prince Arthur, ses amis et ses chevaliers pourront sauver la belle Guenièvre ? Et Merlin l’Enchanteur, ne pourrait-il pas jeter un sort pour les aider?

Suivez nous dans ce voyage enchanté pour Camelot, accompagné de chants, de danses, de plein de blagues et de personnages hors du commun, le tout, bien sûr, à la sauce Panto ! A bientôt à Camelot !

 

Réservations sur le site du TMP : tmp-pibrac.com

 

Exposition Laurent Martinez, du 4 au 30 janvier : http://depictura.weebly.com/

Share

Le monde est rond  (Théâtre contemporain)

Samedi 14 Janvier à 20h45

d’après Gertrude Stein
Cie Cristal Palace 
Rose gravit la montagne avec une chaise pour mieux voir le monde. Récit d’apprentissage discrètement féministe, poème cubiste. Ce texte écrit par Gertrude Stein en 1939 “pour les enfants et les philosophes” revient aujourd’hui sous forme d’un solo magistral et tonique. Lise Avignon danse ce texte avec toute l’intelligence du corps qu’une actrice peut trouver dans sa mémoire enfantine, intime.
Presse :
… un spectacle sacrément envoûtant qui ouvre des espaces intimes et entraîne le spectateur dans un vertige de questions existentielles.
Avec le même parti pris de sobriété, de précision et de grâce que Stein, Lise Avignon construit une épure vibrante et palpitante.
(…) Une errance émotionnelle loin de toute mièvrerie, au plus proche de la sensible complexité du paysage intérieur enfantin.
Master class avec Lise Avignon sur inscription dimanche 8 Janvier (comédiens tous niveaux).

La vie trépidante de Laura Wilson

Vendredi 27 et samedi 28 janvier, 20h45

de Jean-Marie Piemme
Cie Sept Roses / Entresort Théatre de Narbonne crée en janvier 2015 au Théâtre/Scène Nationale de Narbonne
Laura Wilson vient de perdre son travail, elle invente toutes les façons possibles d’assassiner le directeur qui l’a licenciée. Fantasme, bien sûr. Laura Wilson ne se laisse pourtant pas abattre, elle est combative, le chômage ne conduit pas forcement à la déprime.
Quand le quotidien devient une épopée, tout est possible ! A noter la belle mise en scène technicolor qui accompagne un jeu d’acteurs survitaminés ! Un spectacle émouvant, drôle, savoureux !
L’auteur, Jean-Marie Piemme, est un belge très prolifique. Ses textes sont publiés aux éditions Lansman.
RESERVATIONS sur www.theatreducentre-colomiers.com//INFOS 05 34 52 96 72
Share

Vous prenez l’avion pour partir un ou plusieurs jours et l’idée de laisser votre voiture au parking de l’aéroport pendant votre voyage vous inquiète ? Boxx’in est fait pour vous.

Depuis plus d’un an maintenant, assez pour faire ses preuves, l’entreprise Boxx’in vous propose un parking surveillé, sûr et bon marché, à proximité immédiate de l’aéroport Toulouse Blagnac. Et pour que vous n’ayez pas à porter vos bagages jusqu’à votre guichet d’embarquement, une fois que vous aurez déposé votre voiture, vous n’aurez qu’à embarquer dans la navette gratuite qui vous conduira à l’aéroport.

Pour partir l’esprit libéré de votre soucis de voiture, la démarche est simple : créez-vous un compte sur le site internet www.boxxin.fr et réservez-y votre place dans le parking. Le jour de votre départ, posez votre voiture, laissez vos clés au personnel du parking et prenez la navette jusqu’à l’aéroport. Profitez pleinement de votre voyage et le jour de votre retour, une fois que vous aurez atterri, récupérez vos bagages et téléphonez à la navette pour qu’elle vienne vous chercher. Récupérez vos clés, votre voiture et partez retrouver votre chez vous ! Notez que si vous avez besoin de gagner du temps, vous pouvez souscrire à l’option VIP : un voiturier viendra récupérer votre voiture au dépose minute le jour de votre départ et vous la rapportera là au moment de votre arrivée.

Mais Boxx’in n’est pas qu’in parking. En effet, l’entreprise vous propose aussi de nombreux autres services tels que le nettoyage de votre véhicule, la location de scooter pour découvrir la ville, le passage du contrôle technique, le complément de carburant pour repartir tranquillement avec votre plein, des entretiens divers , la recharge des voitures électriques…

Alors si vous cherchez un service plus que complet pour garder votre voiture pendant que vous partez, n’hésitez pas à vous rapprocher de Boxx’in !

Share

Les Philippines, cet archipel long de 2 000 km et large de 1 300 km formé de plus de 7 000 îles et îlots souvent montagneux et volcaniques, se situent dans l’océan pacifique, à environ 1 200 km des côtes du Vietnam. Luçon et Mindanao sont les deux îles principales du regroupement. A elles seules, elles représentent les deux tiers de la superficie terrestre et accueillent plus de la moitié de la population. Sur l’archipel, les plaines, occupées par les cultures du riz et du maïs pour la consommation des habitants et du cocotier pour le commerce (le pays est le premier exportateur mondial de Coprah et d’huile de Coco), sont peu nombreuses et de petites dimensions, rapidement délimitées par les chaînes de montagnes et de volcan de moyennes altitudes (le point culminant du pays est le mont Apo, situé sur l’île de Mindanao, d’une hauteur de 2 954 m). Si les montagnes ne sont pas impressionnantes, les volcans, eux, le sont. En effet, les Philippines se rattachent à « l’arc interne » volcanique de l’Insulinde : on y rencontre 46 volcans dont 13 actifs, les plus redoutables, le Mayon et le Taal, étant situés sur l’île de Luçon.

Le pays bénéficie d’un climat tropical chaud et humide apaisé par la présence de l’océan. Cependant, à cause de l’étendue de l’archipel, le climat n’est pas réellement le même sur toutes les îles : si elles ont une saison des pluies communes, allant de juin o octobre, l’hiver est sec dans les régions occidentales du pays alors que les régions orientales reçoivent les pluies de l’alizé du nord-est. Le climat de ces régions se rapproche par conséquent d’avantage du climat équatorial.

Les Philippines représentent la nature à l’état pur, avec ses sanctuaires animaliers, sa forêt primitive et ses plages de sable blanc qui permettent de se livrer à des activités telles que le trekking ou l’escalade, ou à cette fameuse non-activité qu’est le farniente. Malgré tout, ce n’est pas pour tout ceci que nous vous conseillons d’y aller, mais bien pour ce qui ne se voit pas du premier coup d’œil.

Bien que l’espace terrestre des Philippines soit très attractif, l’espace marin l’est d’autant plus. En effet, alors que les montagnes sont basses, les fonds marins peuvent atteindre 11 000 m de profondeur à l’est de Mindanao, ce qui en fait les fosses marines les plus profondes du monde. Entre ceci et le fait que l’archipel soit situé au croisement de nombreux courants marins, vous retrouverez dans les eaux des Philippines le plus riche écosystème marin connu aujourd’hui sur la planète.

Avec 36 000 km de côtes, les îles de l’archipel offrent de nombreux spots de plongée, dont certains sont parmi les plus réputés du monde. Dans ces eaux cristallines se cachent 40 000 km² de récifs de corail, avec pas moins de 800 variétés différentes qui accueillent près de 2 000 espèces de poissons et une vingtaine de gros mammifères marins. En choisissant cette destination pour vos vacances, vous pourrez nager avec, selon les îles que vous visiterez, des requins renards, des raies manta, des requins à pointe blanche, des serpents de mer, des raies à points bleus, des murènes, des requins baleine, des tortues de mer géantes, des poissons tropicaux ou encore avec toute une vie macro, composée, entre autres, de nudibranches, de crevettes arlequins et d’hippocampes. Et si vous allez du côté de l’île de Coron, vous aurez même, en fonction de votre niveau de plongée, la possibilité d’aller visiter quelques-unes des épaves des navires japonais coulés lors de la seconde guerre mondiale.

Les Philippines sont un des pays les plus abordables du monde pour pratiquer la plongée. Avec le temps, et au fur et à mesure que les sites ont été connus et appréciés, les centres professionnels de plongée s’y sont multipliés et toute les agences de certificats y sont représentées. De plus, vous trouverez de nombreuses écoles de plongée intégrées à un hôtel ou à une résidence, qui en profitent pour faire des prix très compétitifs, alliant location du matériel et hébergement.

Alors que vous soyez expert ou novice en plongée, si vous voulez en prendre plein les yeux et vous remplir de souvenirs inoubliables, c’est aux Philippines qu’il vous faut aller !

 

Les choses à savoir…

► La saison des pluies est de juin à octobre, les mois de novembre et de février sont les mois les plus froids avec des températures allant de 22 ° à 30 ° C (les températures des mois les plus chauds – de mars à mai- sont comprises entre 24 ° et 35 ° C).

► Les températures de l’eau varient entre 25 ° et 29 ° C.

► La période cyclonique s’étend de mai au début du mois de décembre.

► Tubbatha Reef National Park, site classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 1993 est une des 10 meilleurs spots de plongée du monde avec ses 100 km² de récifs coralliens immergés parmi les 970 km² de surface du parc.

► On compte 87 langues malayo-polynésiennes. Les plus pratiquées sont le Cebuano et le Tagal (ou Pilipino) qui sont les bases du Filipino, langue officielle du pays avec l’anglais.

► Si vous vous rendez aux Philippines pour un séjours court (moins de 30 jours), aucun visa préalable à l’arrivée n’est nécessaire. Votre passeport devra cependant être valable pendant au moins 6 mois à compter de la date d’arrivée et vous devrez avoir votre billet retour.

► Les voyageurs doivent s’acquitter d’une taxe à leur départ. Cette dernière est, à Manille, de 200 pesos pour les vols internes et de 550 pesos pour les vols internationaux (ces prix sont moindres en province).

► Il est fortement conseillé, aux vues des infrastructures médicales insuffisantes en province, de souscrire à une mutuelle de santé et à un contrat d’assurance rapatriement avant de partir.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Share