Installé à l’Isle-en-Dodon depuis 1986, Christian Serres est un de ces agriculteurs qui nous fait manger. Blé, maïs, tournesol, colza, sa production est vendue en France mais alimente également l’exportation en Espagne et au Maghreb. Rencontre avec un producteur qui n’a pas la langue dans sa poche.

L’agriculture, Christian est tombé dedans quand il était petit . « À 4 ans, mon père me faisait tenir le volant du tracteur. J’ai aidé sur l’exploitation familiale avant d’acheter à l’Isle-en-Dodon ». Il acquiert
80 hectares cultivables assortis de bâtiments pour se lancer. Aujourd’hui, c’est pas moins de 205 hectares qu’il travaille, majoritairement sur la commune avec également 60 hectares à Lacroix Falgarde. L’ensemble de sa production, il la vend à la coopérative «Val de Gascogne », située à Lombez. Elle distribue ensuite sous différentes marques comme Gers Farine qui alimente de nombreuses boulangeries de la région. Sans le savoir, vous avez déjà sûrement mangé le fruit de sa production.

En 33 ans de travail, il a vu son métier évoluer avec ses hauts et ses bas. Politique Agricole Commune, mondialisation du marché des céréales et émergence du bio, les changements vont bon train avec, malheureusement, une image de l’agriculteur de plus en plus ternie. « Lorsqu’un scandale éclate, nous sommes toujours désignés comme coupables. Or on oublie souvent que si un pesticide est utilisé, c’est qu’un politique l’a autorisé… » il poursuit « On met en avant les problèmes alors que nous travaillons constamment pour faire de belles choses. C’est sûrement moins vendeur de parler de ce qui va bien». Pas facile de s’en sortir dans un tel contexte, mais Christian garde le sourire. Il faut dire que sa famille l’entoure dans sa vie personnelle, ainsi que professionnelle. Sa femme travaille à la coopérative et son fils s’est lancé dans l’aventure il y a 3 ans avec 85 hectares qu’il cultive à l’Isle-en-Dodon. La relève est donc assurée…

Share
Julien F
Author

Write A Comment