Author

Diagonale

Browsing

 

 

Le 11 novembre prochain, de 10h à 19h, le rendez-vous annuel de la brasserie artisanale est de retour. Pour cette deuxième édition, « Craft Beer » et pétanque viendront animer le Boulodrome des Minimes. « Face à l’engouement du public autour des bières artisanales, nous avons eu envie de leur faire découvrir de nouvelles saveurs. Si les gens recherchent de la nouveauté, ils n’en sont pas moins exigeants en ce qui concerne la qualité, et développent un véritable intérêt pour les produits du terroir », développe Thierry Régnier, organisateur du « Toulouse Beer Fest ».

 

Véritable lieu de connexion pour les professionnels, cette journée est aussi un moment de découvertes pour les amateurs. Dans une ambiance décontractée autour de la pétanque, les visiteurs pourront échanger avec plus de quarante brasseurs de la région. « C’est une occasion pour les novices de découvrir les savoir-faire autour de la bière, mais aussi pour les brasseurs d’avoir un retour direct des clients », complète Thierry Régnier. Plusieurs temps forts viendront ponctuer ce rassemblement : Une conférence dispensée par « Le Veilleur De Bières », un atelier « pairing » animé par le chef cuisinier Rémy Gloaguen, une démonstration de brassage orchestrée par « Les Forces Du Malt », et un concours de pétanque.

www.toulousebeerfest.fr

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

Lieu de convivialité par excellence, la cuisine laisse désormais place à la tendance, à l’inspiration déco, et à la fonctionnalité. A l’instar des autres pièces de la maison, ce lieu de retrouvailles se veut désormais agréable à vivre, et regorge d’astuces gain de place. A chaque mode de vie sa cuisine … et cette saison promet des espaces malins et toujours plus canons. 

Tandis qu’elle détrône peu à peu le salon, la cuisine s’ouvre, s’embellit, et fait désormais rêver. Véritable lieu de retrouvailles en famille ou entre amis, la cuisine s’ouvre sur le reste de la maison. Doté d’un simple plan de travail qui donne sur la salle à manger, ou d’un îlot central pour cuisiner à quatre mains, cet espace offre à la fois confort et praticité. Désormais les cuisinistes aménagent chaque recoin, et débordent d’idées sur mesure pour gagner en place et en look. Les placards et armoires offrent maintes possibilités, et sortent de l’ordinaire, en osant des couleurs dans l’air du temps. On optera pour des teintes douces mais pas froides, comme le vieux rose ou le vert pâle, et pour des matières chics et naturelles, comme le bois et le marbre. Les plus audacieux oseront les ambiances « juicy », relevées par du bleu de Jaïpur, épicées par du jaune safran, ou illuminées avec de l’orange vif.

 

 

 

 

Spécialiste en aménagement intérieur, l’enseigne suit de près les nouvelles inspirations en matière de rangements. Du dressing au salon, en passant par la cuisine, praticité doit rimer avec goût.

 

 

« Côté living-room, les bibliothèques ouvertes font leur « comeback ». On observe un grand retour à l’authentique et au cosy, avec des ambiances lumineuses et épurées », observe Maxime Jordan, responsable de la boutique. En effet, l’esprit scandinave et ses chênes clairs revient fort cette saison, et le parquet finit les pièces en quête de « cocooning ». On laisse un peu tomber le carrelage gris en 60x60cm et on laisse place à un plancher de la marque allemande haut de gamme Parador, qui confère une toute autre atmosphère à la suite parentale ou aux dressings. Les cuisines quant à elles s’habillent de matériaux bruts comme la pierre ou le granit.

« Des matériaux plus techniques comme le dekton font aussi leur entrée.Ce dernier résiste à toutes les températures, aux rayures, et aux tâches », explique le responsable de « Maxime Placards Et Cuisines ». Si 80% des acheteurs penchent pour des cuisines en blanc brillant, certains outsiders osent la couleur avec la nouvelle collection 2019. Du rouge vif au curry en passant par l’orange mat… Des inspirations à la Mondrian, que l’expert en rangement orchestre avec finesse et savoir-faire.

 

 

UNE EXPÉRIENCE AU SERVICE DU BON GOÛT

Maxime Jordan, directeur de Maxime Placards & Cuisines

Avec pas moins de 700 clients qui lui ont fait confiance depuis l’ouverture, Maxime Jordan, compte désormais agrandir son équipe. Une enseigne qui, depuis le début, apporte une attention toute particulière aux exigences de sa clientèle. En effet, l’entreprise dispose de son propre poseur. « Nous avons fait ce choix afin de suivre de A à Z l’avancée de travaux, et d’être ultra réactif, notamment en matière de SAV, pour un service optimum », développe Maxime Jordan qui poursuit : « Plus que des vendeurs, nous formons des passionnés ». A l’écoute, le professionnel s’adapte aux budgets et aux envies de chacun, pour proposer des produits à des prix justes et réfléchis. Une étude très personnalisée menée par le cuisiniste, qui se déplace à domicile chez le client. Créatif, il habille au mieux les belles et grandes pièces. Ambitieux, il saura trouver des astuces pour optimiser les petits espaces. « Depuis leur ouverture en 2012, nous avons fait confiance à « Maxime Placards Et Cuisines », pour refaire consécutivement les meubles de notre salle de bain, habiller nos chambres de sublimes dressings, et même réaménager un placard en bureau ! », confie Monique Beurtheret, fidèle cliente de l’enseigne.

Share

De « L’Octobière », à « Brax Qui Mousse », en passant par le « Toulouse Beer Fest », la bière ne cesse d’être célébrée. Des retrouvailles où brasseurs, passionnés, cavistes, et professionnels du monde brassicole, viennent dispenser leurs connaissances à un public de plus en plus curieux. Les bières artisanales sont désormais les stars des stands, et les associations locales n’ont rien à envier aux fêtes de la bière bavaroises. Qu’elle soit blonde, brune ou rousse, la bière séduit, et fascine. Intimiste au départ, le phénomène s’est peu à peu démocratisé, et la brasserie artisanale connaît un véritable boom depuis une dizaine d’années. Les salons et autres initiatives se multiplient, et les sympathisants – des amateurs aux « Geek Beer » – sont de plus en plus nombreux. Zoom sur quelques acteurs locaux qui font mousser le phénomène.

 

 

 

 

Pour sa troisième édition, l’ambition de « L’Octobière » est restée la même : mettre en avant la bière artisanale. « Nous célébrons la « Craft Beer » via les caves à bières, les bars spécialisés, et les restaurants », développe Justin Marquez, président de l’association organisatrice de l’événement, « Les Amis De Poulpie ». C’est ainsi que du 11 au 13 octobre, conférences, dégustations, et « pairing », ponctuent l’événement. « Le “ pairing ” consiste à associer un mets à une bière. Nous proposons dans ce sens des ateliers animés par Cyril Hubert, célèbre sommelier de la bière, pour redonner à cette boisson toute sa place au sein de la table », explique Justin Marquez. Durant l’événement, le tenancier mais aussi brasseur du « Barallèle », distille lui aussi ses connaissances par le biais de conférences.

Cette année, ce sont les ajouts dans la bière et les coulisses du brassage qui sont mis à l’honneur. Côté dégustations, pas moins de trente bières sont proposées aux papilles du public.Et pour l’occasion, « Le Barbotteur », « L’Excuse », « La Brasserie des Garrigues », ou encore « Iron », font le déplacement. « Pour cette édition 2018, l’accent est très porté sur l’Occitanie. Nous voulons que ce rassemblement soit avant tout un vivier des meilleures sélections en matière de bières », conclut le passionné Justin Marquez.

www.octobiere.fr

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

À Colomiers, Czernik, le spécialiste des vérandas, fenêtres, portes d’entrée, volets et pergolas, vous ouvre ses portes (ou ses fenêtres). Du 13 au 20 octobre, bénéficiez d’offres exceptionnelles et de cadeaux pour vous remercier de votre confiance.

Quoi de plus important que d’avoir des fenêtres performantes pour se sentir bien chez soi ? De plus en plus sophistiquées, les fenêtres et portes-fenêtres jouent un rôle important dans votre habitation : lumière naturelle, vue intérieure/extérieure, aération… Ajoutez à cela l’isolation thermique et phonique. Côté déco, il existe toutes les formes de fenêtres ou presque ! Il suffit de trouver celle qu’il vous faut…

De toutes les tailles, de tous les styles, et même de toutes les couleurs, les fenêtres sont à l’honneur pour personnaliser votre habitation. Vous voulez agrandir votre maison, la véranda est LA solution pour créer une nouvelle pièce dans le prolongement de votre maison. La véranda vous off re de nombreuses possibilités, classique, contemporaine, avec une toiture complètement vitrée, avec puit de lumière ou mix de panneaux et de vitrages, Czernik saura répondre à tous vos besoins et à toutes vos envies.

Venez vite profitez de nos offres !

Czernik 8 avenue Ampère Colomiers
Tél. 05 82 08 00 00
www.czernik.fr
Fb : @magasin.czernik
Du lundi au vendredi 10h-12h30 et 14h-18h30
Journées non-stop les samedis 13 et 20 octobre

Share

21 mars au 20 avril
Argent : 
Contrôle fiscal en vue. Vous allez devoir mettre la main à la Porsche.  Amour : Votre sourire est un atout de séduction mais vos dents jaunes, un repoussoir. Des solutions existent.  Santé : Commencez un régime car vous ressemblez de plus en plus à Depardieu..

21 avril au 20 mai
Travail :
La violence physique entre collègues n’est pas toujours la meilleure solution.   Amour : Des liens vous unissent à un scorpion ? Préférez la mort.  Santé : Gare aux portes qui claquent violemment, vous pourriez y laisser une partie de votre anatomie.

21 mai au 21 juin
Travail : 
Vous essaierez d’acheter vos collègues. En vain. Amour : Prêt pour de nouvelles expériences ? Votre partenaire n’attend que ça. Santé : En modifiant votre alimentation, vous retrouverez forme humaine. A vous de voir.

22 juin au 22 juillet
Travail : 
Votre train-train quotidien vous conduit tout droit vers une voie de garage.  Amour : Pas très compliqué de concilier vie de couple et libertinage. Mais vous connaissez très bien tout ça. Santé : Protégez vos reins. On annonce des vols dans le coin.

23 juillet au 22 août
Argent
: Mettez votre argent à la banque. Les voleurs connaissent toutes vos planques.  Amour : Particulièrement en forme, vous subjuguerez votre partenaire qui n’en reviendra pas.  Santé : Victime d’un mal étrange inconnu de la médecine, vous allez beaucoup souffrir. La religion peut vous aider.

23 août au 22 septembre
Travail : 
Pour éviter les mauvais choix, n’en faites pas.  Amour : Un capricorne vous colle au train et vous allez bientôt sentir son haleine chargée.  Santé : Vous déprimez pour rien, la perte de l’odorat n’a pas que des désavantages.

23 septembre au 22 octobre
Travail : 
Couchez et vous donnerez de l’élan à votre carrière. Amour : Vous aurez l’occasion de nouer des liens; autour d’un cou … Santé : Excellente hygiène buccale. Le reste laisse à désirer.

23 octobre au 21 novembre
Nostalgie
: Le saviez vous ? On ne voit plus de bossus et ils manquent dans le paysage. Amour : Les Cancers vous regardent de travers ? Comportement normal pour un crabe.  Santé : Vous dormez beaucoup trop ! Un jour, vous ne vous réveillerez pas.
22 novembre au 21 décembre
Travail
: Un collègue vous proposera un projet. Sachez que cette personne a fait de la prison pour escroquerie.  Amour : Ne vous laissez pas éblouir par des formes généreuses.  Santé : Attention aux fermetures éclairs (pour les hommes). Ça peut faire très mal.
22 décembre au 20 janvier
Travail
: Seule la mort pourrait interrompre votre progression irraisonnée au sein de l’entreprise.  Amour : Malgré vos yeux de biche, voua avez un caractère de cochon.  Santé :N’arrêtez sous aucun prétexte votre traitement ou les zombies reviendront, plus méchants que jamais.
21 janvier au 18 février
Travail
:  Vous pourriez abattre des montagnes mais aussi un collègue particulièrement pénible. Amour : Vous souffrez de solitude ? Des personnes sont prêtes à vous épauler contre pas mal d’argent.  Santé : Méfiez vous de toutes les drogues et n’oubliez pas que la came isole. De force ?
 
19 février au 20 mars
Travail
: Punition inventé par Dieu pour combattre l’ennui.  Amour : Votre partenaire a besoin de vous et principalement de votre argent. Santé : Le double menton vous pend au nez. Reprenez-vous.
Share


C’est avec une grande fierté que Delphine FAU, gérante / enseignante et coach du centre équestre L’Étrier de Fontenilles, revient des championnats de FRANCE d équitation club qui se sont déroulés du 21 au 29 juillet à Lamotte Beuvron, au siège de la Fédération Française d’équitation.

En effet, partie avec 14 cavaliers de 10 à 21 ans, sur 12 poneys et chevaux, elle revient avec 5 couples classés dont 2 sur le podium!

  • Médaille de bronze pour Justine BIALÉS, 12 ans, sur BANZAI DU PEYREL dans la catégorie CSO club 2 minimes 1
  • Médaille de bronze pour Laurane BREU, qui possède déjà son galop 7 et se dirige l’année prochaine vers les compétitions amateur, sur OBIER DU HALAGE, dans la categorie CCE Club 1 cadet et moins. À noter qu’OBIER a déjà été en 2016 champion de FRANCE sous la selle de Charlène BOUSQUET, également cavalière de L’Étrier. 
  • Une 4eme place pour Jordane RHODES, 21 ans, sur SONATE SAINT AUBIN dans la catégorie CSO Club élite Jeune Senior.
  • Une 4eme place pour Amélie BOUTES, cavalière de 18 ans, sur SA MAJESTE, dans la catégorie CCE club 2 junior 2.
  • Une 17ème place Enzo BASQUEZ, jeune cavalier de 12 ans, sur SARAH DE BLONDEL, trotteuse du même âge, également dans la catégorie CSO Club 2 minimes 1.

Nous félicitons également des 9 autres cavaliers qui faisaient partie de l’équipe cette année. Tous ont beaucoup donné, se sont levés très tôt pendant 10 jours, ont supporté la chaleur excessive de cet été, ont pris soins de leurs compagnons de championnat et ont soutenu leurs camarades, parfois même après une défaite. L’esprit d équipe tant prisé par cette écurie était bien là !

L’Étrier de Fontenilles vous accueille les 1er et 8 septembre de 9 h à 19 h pour les inscriptions de l année 2018-2019 avec au total 20 créneaux proposés sur la semaine, du débutant au galop 7, à partir de 5 ans.

L’Étrier propose également des stages à partir du 20 août, des pensions au pré et en box. 

ETRIER DE FONTENILLES
Delphine FAU
103 route de Cantalauze
31470 FONTENILLES
06 14 13 54 84

Mail : etrierdefontenilles31@gmail.com

Site : etrierdefontenilles.ffe.com

 

Share

Mieux vivre chez soi passe aussi par mieux consommer. Si les objets connectés permettent de gagner en confort, ils sont aussi un très bon allié pour économiser de l’énergie.

Les ampoules connectées vont par exemple permettre de jouer avec les ambiances, mais aussi et surtout, de mieux gérer sa consommation en électricité. En effet, l’allumage automatique ou le contrôle à distance ne laisse plus de place au gaspillage.

Selon un sondage de l’ADEME, 81% des ménages chercheraient à réduire leur consommation d’énergie. Des Français attentifs à cette problématique, pour des raisons essentiellement économiques. En effet, si ces derniers se soucient de l’écologie, c’est avant tout leur portefeuille qui est leur première source de motivation. Et c’est par des gestes quotidien que cette implication commence. Près d’un Français sur six déclare faire l’effort d’éteindre ses appareils électriques plutôt que de les mettre en veille, et près d’un sur deux choisit de baisser son thermostat de 2 ou 3 degrés en hiver pour consommer moins.

« En matière d’électricité, il existe désormais un outil qui révolutionne les modes de consommation. Depuis 2015, les compteurs Linky investissent les foyers, et proposent des services innovants qui représentent une vraie valeur ajoutée pour l’usager », expose Xavier Pinon, co-fondateur et gérant du comparateur Selectra. En effet, Linky permet d’être facturé sur sa consommation exacte, et non à partir d’une estimation approximative. Un compteur intelligent qui informe et propose des offres inédites. Notamment avec le système d’achat groupé, qui offre la possibilité de négocier des prix auprès des fournisseurs et ainsi de proposer les meilleurs tarifs aux clients. Une sorte de « Groupon de l’énergie » qui permettrait d’économiser près de 200€ en moyenne, et inciterait ainsi à se tourner plus facilement vers l’électricité verte. « C’est une nouvelle façon d’envisager la consommation. En ce moment, Linky révolutionne encore cet univers, avec une offre facturant l’électricité au prix des heures creuses pendant tout l’été ! », conclut Xavier Pinon. Définitivement le mieux vivre à un coût… réduit !

Share

La « smart home », ou maison intelligente, accompagne vers le mieux vivre. Du plus gadget, au plus high-tech, les objets connectés suscitent un engouement certain pour le grand public.

« Il s’agit d’apporter une assistance à l’usager, pour lui procurer du confort, de la sécurité, ou lui faire gagner du temps », présente Philippe Bonzi, responsable du service formation à domicile chez Boulanger. Parmi les derniers arrivés, la très attendue Alexa de chez Amazon, qui permet le contrôle des objets par la voix. « Ce type de produit, peut aussi être très utile pour des personnes âgées ou à mobilité réduite. C’est une assistance vocale qui ne nécessite pas de décrocher un appareil en cas de besoin », explique Philippe Bonzi.

L’ électroménager destiné à nous faciliter la vie ne manque pas : frigos connectés qui proposent des recettes et qui préviennent des aliments qu’il faut racheter, cafetières indiquant le nombre de capsules restantes, alarmes  connectées… Et pour les non-initiés qui se sentiraient dépassés, Boulanger propose un service d’accompagnement pour personnaliser le produit à son usage, et apprendre à dompter ces petits robots du quotidien.

Share

Les acteurs se multiplient en matière de mobilité douce et les comportements ont pris un virage à 360 degrés ces dernières années. En parallèle de l’essor des nouvelles technologies, c’est un nouvel état d’esprit qui gagne les usagers. Désormais, on partage son trajet avec le co-voiturage, on repense le vélo – notamment avec la montée en flèche des vélos à assistance électrique (VAE)-, et on oublie la voiture personnelle en ville, que l’on troque contre des véhicules en libre-service. Des offres facturées à l’heure et au kilomètre, comme chez Citiz Toulouse, qui compte 23 stations réservées dans l’agglomération.

A noter que l’autopartage permet une réduction de 39% à 54% des émissions de CO2 par utilisateur. La coopérative propose également des voitures en freefloating, disponibles sans réservation et sans station. Un principe qu’ont repris les mauves et blancs Indigo Weel, des deux roues partagés en libre-service et géolocalisés « que l’on dépose où l’on veut ».

Depuis la loi de transition énergétique, le Conseil départemental s’engage aussi à mettre en place des actions. Parmi elles, la “Collectivité Exemplaire”, qui incite les agents du Conseil départemental à prendre les transports en commun, le vélo et à développer le co-voiturage. La seconde, visant au développement d’axes facilitant les déplacements quotidiens des citoyens, est l’un des projets majeurs de ces années à venir.

« Le Conseil Départemental va subventionner la réalisation de pistes cyclables, et la création d’un réseau express vélo », explique Julien Klotz, président de la commission logement et développement durable du Conseil Départemental. Des réalisations qui participent à une volonté de sensibilisation globale, déjà promue par des transports scolaires gratuits, et de nombreuses aires de co-voiturages installées dans tout le département.

Share

 

Moins de stress, des coûts réduits, mais aussi un respect de l’environnement… Et si mieux vivre signifiait aussi se déplacer autrement. Tandis que le marché de la voiture électrique a indéniablement le vent en poupe, on observe que le phénomène de la mobilité zéro émission compte de plus en plus d’acteurs. Parmi eux, l’association toulousaine Moovelectric, qui a pour ambition de promouvoir la mobilité 100% électrique. « Nous souhaitons avoir un véritable impact environnemental en convertissant les citoyens et les entreprises à l’électrique. De la voiture, à la trottinette, en passant par l’hoverboard ou la moto, les alternatives sont nombreuses et les avancées se font », explique Mickaël Oriente, président de l’association Moovelectric.

C’est en synergie avec Toulouse Métropole, que l‘association réfléchit à la mobilité urbaine de demain, et communique pour sensibiliser à la thématique. Aide à l’implantation de bornes électriques, accompagnement pour l’autoproduction d’électricité…  Les champs d’action de l’association sont vastes, à l’heure de la restriction du gazole. « Nous avons été dépassé par notre succès. Nous ne nous attendions pas à un tel engouement de la part des acteurs locaux et du grand public », développe Mickaël Oriente. Des citoyens pour lesquels de nombreuses interrogations subsistent, mais qui lorgnent sur les avantages de ces nouveaux modes de consommation. En effet, il faut compter 1€ d’électricité contre 8€ d’essence pour effectuer 100km. Une économie qui séduit, puisqu’un Français sur deux envisage la voiture de demain comme sa prochaine acquisition. Des usagers friands de nouvelles motorisations et d’innovations, dont 69% se disent désireux d’acheter une voiture intégrant ce qui se fait de plus moderne en manière de technologie.

Des véhicules tout de même plus chers à l’achat ; un critère qui ne semble pas freiner le consommateur puisque sept Français sur dix déclarent être prêts à payer plus pour une voiture plus respectueuse de l’environnement.

Share