Author

Phillipe M.

Browsing
Inauguration du Salon en 2018 par Jean-Luc Moudenc

Christophe Combe*, quelques informations sur le Salon ?

La 6e édition du Salon du Logement Neuf de Toulouse s’organise sous le signe de l’innovation et de l’architecture intelligente. Pour la 1ère fois sur le territoire national vous sera présenté un appartement de 3 pièces grandeur nature sous la thématique du logement du futur.

Que voulez-vous dire par là ? 

Souhaité par la FPI Occitanie Toulouse Métropole, ce véritable 3 pièce du futur a été pensé, conçu et réalisé à Toulouse par les équipes de l’agence organisatrice Bienvenue à Bord et ses partenaires Domo-Concept à Blagnac en la personne de Hervé Agnan pour la conception et Imagin’expo à Saint-Orens représenté par Olivier Blad pour la fabrication de ce logement. Pour la 1ère fois en France, il va être possible de découvrir et de visiter grandeur nature, le logement du futur. Un véritable concentré d’innovation, d’intelligence embarquée, de modularité et de technologie invisible à découvrir en visitant l’appartement neuf de 3 P dans un espace inédit et construit spécialement pour l’événement sur près de 70m2. Sans plus rentrer dans les détails, je vous invite à venir le découvrir durant les 3 jours du Salon.

Que présenterez-vous d’autre au Salon ?

Si vous êtes intéressés par l’acquisition d’un logement neuf pour y vivre ou pour investir, le Salon est « The place to be » si je peux me permettre car vous trouverez la quasi intégralité des opérations de logements neufs en cours de commercialisation sur Toulouse et sa périphérie ainsi que les opérations à venir. Toulouse reste une ville très attractive entre sa démographie positive et une économie génératrice de créations d’emplois, il faut donc construire pour accueillir et loger ses habitants.

Vous parlez de loger ses habitants ?

Effectivement car au delà de l’investisseur traditionnel, le logement neuf attire une population toulousaine de plus en plus importante pour se loger au titre de la résidence principale.
-Il me paraît important de notifier les efforts de nos politiques et des promoteurs afin de proposer des logements neufs à prix maîtrisés afin de permettre à un plus grand nombre de se loger et ces efforts sont principalement destinés à la primo-accession.
-À cheval entre le PSLA (système de la location accession) et le marché « libre », les logements à prix maîtrisés représentent une voie médiane mise en place par les promoteurs privés et Toulouse. Cette offre représentera 10% de la production dans le cadre du prochain PLUIH.

Un dernier point avec quelques indications pratiques sur les 3 jours ?

La 6e édition du Salon du Logement Neuf de Toulouse que j’ai le plaisir d’organiser pour le compte de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Occitanie Toulouse Métropole, se tiendra du 15 au 17 février au Stade Toulousain – Pavillon des Ponts Jumeaux – Espaces Ernest Wallon. 32 exposants présenteront la quasi totalité des programmes de logements neufs en cours de commercialisation.

*Christophe Combe, commissaire général du Salon du Logement Neuf de Toulouse, est le fondateur de l’agence conseil en communication Bienvenue à Bord qui fêtera prochainement ses 20 ans. Christophe Combe édite également un magazine immobilier “J’achète mon 1er Logement Neuf” qui parait semestriellement sur Bordeaux et sur Toulouse et repris sur le site www.immobiliermodedemploi.fr 

 

Vous pouvez dès à présent télécharger gratuitement votre invitationvotre Guide du Visiteur et prendre connaissance de toutes les informations utiles en allant sur le site du Salon : www.salon-dulogementneuftoulouse.com

LE SALON DU LOGEMENT NEUF EN CHIFFRES 

 

Share

 

 

 

Élodie et Gérôme, Toulousains d’origine et après 17 ans d’expérience dans l’immobilier principalement sur l’ouest toulousain, ont ouvert l’agence dans le centre de Tournefeuille et viennent de souffler leur 2ième bougie. Nous avons choisi la marque Stéphane Plaza Immobilier pour ses valeurs auxquelles nous adhérons totalement : la bienveillance, l’écoute et son parler vrai. C’est pour ces raisons que nous avons décidé d’assurer la Gestion locative en interne : Être réactif et proche de nos clients. Chez nous, un seul contact pour gérer vos biens ! Nous sommes là pour vous accompagner personnellement en vous simplifiant la vie !

 

 

 

Natif de Plaisance du Touch, Romain évolue depuis maintenant plus de 12 ans dans le secteur de l’immobilier principalement sur L’ouest Toulousain. Choisir le très sélectif réseau Stéphane Plaza Immobilier, fut pour Romain l’opportunité d’intégrer une nouvelle génération d’agences immobilières, avec une approche humaine portée par des services novateurs et une puissante communication. Installé dans le coeur historique de Plaisance-du-Touch, l’agence a ouvert ses portes mi-décembre. C’est une équipe de 6 personnes qui vous accueillera pour mener à bien votre projet immobilier qui est avant tout, « un projet de vie ». Un accompagnement dans l’achat, la vente, la location, la gestion locative mais aussi l’estimation, qui est un critère déterminant pour une vente réussie.

 

 

Travaillant déjà depuis 8 ans sur le secteur de COLOMIERS, Elodie et Romain, Columérins d’origine, forts de leur expérience et de leurs réussites, se sont lancés dans la grande aventure Stéphane Plaza Immobilier il y a bientôt 3 ans. Et ils ont eu raison, première agence ouverte sur l’ouest toulousain, ils bénéficient du meilleur taux de satisfaction client de leur ville (94% cf. opinionsystem.fr). Ils sont actuellement en train de terminer l’agrandissement de leur agence, soucieux de toujours mieux répondre à vos demandes sans cesse plus nombreuses, et pour vous offrir un service de qualité et 100% personnalisé, grâce à son équipe qui vous accompagnera avec plaisir. Notre petit doigt nous a dit qu’ils étaient encore la recherche de talents (CV+LM à colomiers@stephaneplazaimmobilier.com).

 

 

Share

En ce début d’année 2019, les établissements bancaires maintiennent les taux connus durant les derniers mois de 2018.

En effet, peu de changements pour ce mois de janvier par rapport aux 3 derniers mois de l’année. Nous constatons que quelques établissements bancaires régionaux présentent de légères hausses (de 10 centimes en moyenne), tandis que quelques banques présentent de légères baisses. Ainsi, notre baromètre immobilier affiche :

3 augmentations sur les taux mini : les meilleurs taux sur 15, 20 et 30 ans augmentent entre 5 et 10 centimes ; 1 baisse pour le taux mini sur 7 ans ; Statu quo pour les taux moyens, à l’exception du taux moyen sur 30 ans qui recule de 10 centimes.

« Comme nous l’avions anticipé, les banques maintiennent leurs politiques conquérantes en ce début d’année », relate Frédéric DEVAUX, Directeur « Empruntis l’Agence » du secteur Toulouse Ouest. Il faut dire que les indicateurs économiques vont dans le sens d’une stagnation. Pour preuve, les OAT 10 ans stagnent voire baissent légèrement. Pour l’heure, le marché immobilier n’est pas propice à une augmentation des taux d’emprunt. N’oublions pas que ce sont les taux de crédit qui portent ce marché depuis plusieurs années. Toutefois, nous relevons que les barèmes bancaires sont de plus en plus complexes. Les banques privilégient, en termes de négociation, les clients haut de gamme ou en devenir (des jeunes à revenus évolutifs). C’est aussi pour cette raison qu’en 2018, les décotes ont atteint un pic. Les établissements bancaires n’ont pas peur de proposer régulièrement des taux de 20 centimes inférieurs à leur barème lorsque le profil du client les intéresse. En cette période de taux bas, il est donc nécessaire pour les emprunteurs de comparer et de confier son dossier à un courtier, expert en crédit immobilier.

Pour tous ceux qui ont souscrit un emprunt immobilier au cours des dernières années, sachez également que le niveau des taux d’intérêt de janvier 2019 est équivalent à ce qu’il était à l’automne 2016, c’est-à-dire au plus bas historique, et que c’est encore le moment de renégocier.

Share

Nous démarrons une nouvelle rubrique qui sera consacrée aux affaires tenues en famille. Des histoires d’entreprise, de père, fille, fils et mère, des doubles portraits qui nous permettront de mieux connaître certaines réussites ou transmissions d’entreprise restées dans le giron familial. 

Le premier numéro sera consacré à cette quasi institution locale, la fromagerie “Chez Jeannot” où Jean-Pierre, le créateur et Laurent le fils, repreneur, me reçoivent au milieu de tommes et de fromages plus appétissants les uns que les autres …

Diagonale : Comment a démarré cette aventure ?

Jean-Pierre : Après avoir débuté comme livreur et commercial dans la fromagerie moderne Morgades à Lardenne, j’ai pu racheter en 1983 une entreprise de commerces de fromages spécialisée dans les marchés de plein vent appelée “Chez Jeannot”. Même si ce n’est pas mon prénom, j’ai bien fait de ne pas le changer au vu de ce qu’est devenu cette entreprise aujourd’hui… J’ai assuré cette activité pendant 10 ans. En 1993, j’ai eu l’opportunité d’acheter un terrain dans le quartier Catchère à Colomiers et construire un local pour pouvoir stocker et affiner nos produits avec plus d’aisance qu’auparavant. Puis pour amortir ce local, nous avons décidé d’ouvrir la partie boutique tous les après-midi.

A quel moment Laurent est rentré dans l’entreprise ?

Laurent : J’y travaillais régulièrement depuis mes 15 ans mais j’y suis officiellement rentré en 2004. J’étais également très intéressé par le vin. L’association de ces deux produits paraissait évidente et nous avons débuté l’agrandissement du local pour y recevoir la partie caviste dont je me suis occupé au départ.

Jean-Pierre : C’est à ce moment-là, en 2005, que nous sommes recentrés sur les activités proches de Colomiers et avons revendu les marchés de plein vent un peu trop éloignés pour garder ceux de Colomiers, Léguevin, Lévignac et Pibrac.

Comment s’est développée la société tout au long de ces années ?

Laurent : Nous avons développé de nouveaux produits et services, le vin bien sûr, mais aussi les plateaux de fromages, les fromages piqués ou soirées à thèmes. Cela nous a permis d’assurer un développement progressif et de pérenniser notre activité devenue familiale. Nous avons aujourd’hui 6 salariés en plus de nous deux.

Quelles sont les perspectives à moyen terme ?

Laurent et Jean-Pierre : Vu le nombre impressionnant de fromageries qui ont ouvert ces derniers temps, nous allons chercher avant tout à maintenir notre niveau d’activité en restant toujours très vigilant sur la qualité de nos produits et sur le service proposé à nos clients qui sont, pour la plupart, des particuliers. Il est vrai que nous attachons une très grande importance à nos fournisseurs, souvent fidèles depuis plus de 30 ans, ce qui nous permet de maintenir un standard qualité très élevé tout au long de l’année.

Share

Dans le cadre du prélèvement à la source, certains contribuables ayant droit à un crédit ou à une réduction d’impôt vont percevoir un acompte dès le mois de janvier. Ce versement concerne notamment les ménages qui emploient une aide à domicile ou les parents qui font garder leur(s) enfant(s). 

Au départ, l’acompte versé devait représenter 30% du crédit d’impôt, mais, à la demande d’Emmanuel Macron en septembre, il a finalement été relevé à 60%. L’objectif est d’éviter aux bénéficiaires d’avoir à faire une avance de trésorerie trop importante par rapport aux crédits auxquels ils ont droit. Il atteint en moyenne 627 €.

Share

Au rayon des bonnes nouvelles, la Métropole a décidé de remettre au goût du jour la prime à l’achat d’un vélo électrique. Elle permettra de financer 20 % du prix d’achat et sera plafonnée à 200 euros. 

Il s’agit en fait d’un retour. Entre 2012 et 2014, l’équipe précédente avait testé avec succès ce bonus écologique. A l’époque, 1.500 cyclistes en avaient bénéficié pour un montant total de 365.000 euros. Une expérimentation motif notamment qu’une collectivité n’était pas là pour financer un produit commercial. La philosophie a donc évolué. Personne ne s’en plaindra. A noter que depuis l’année dernière, l’Etat donne lui aussi un coup de pouce sur les territoires qui ont leur propre aide. Mais les deux primes cumulées ne pouvant dépasser les 200 euros ou 20 % du prix d’achat, il sera impossible de jouer le doublon dans le cas toulousain.

Share

Rendez-vous le 14 mars 2019 pour récompenser les initiatives économiques qui se démarquent sur la région toulousaine.

Le Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain défend, depuis plus de 20 ans, les valeurs de l’homme au sein de l’entreprise qu’il dirige. Notre réseau rassemble des chefs d’entreprises animés par les mêmes sentiments d’appartenance, de respect, de réciprocité, de solidarité et de partage. Dans le contexte économique actuel, il est primordial que le monde institutionnel et le monde de l’entreprise travaillent ensemble dans le domaine de l’attractivité économique, de l’emploi et de l’implication citoyenne de l’entreprise. C’est dans cet état d’esprit et conscient des challenges que relèvent les entreprises quotidiennement que les membres du CEO souhaitent organiser cette cinquième édition des “Défis d’Entreprises” au Hall Comminges de Colomiers le 14 mars 2019. Les Défis d’Entreprises sont un concours destiné aux PME de la région toulousaine. De par son nom “Défis d’Entreprises”, nous invitons les entreprises à faire part de leur esprit de challenge et à venir montrer devant des pairs le fruit de leur travail et de leur dynamisme.

Ce concours concerne toute entreprise susceptible de répondre aux critères de l’une de nos trois catégories :

Emploi pour les entreprises qui génèrent de l’emploi et ont un dynamisme salarial en oeuvrant pour une qualité de vie au sein de leur structure

Innovationtechnologique, de gestion humaine, de service ou de stratégie commerciale. Il sera pris en compte le caractère innovent du produit / service ou procédé présenté afin de le différencier d’une amélioration.

Exportune stratégie export exemplaire et performante; un savoir-faire qui dynamise les ventes et renforce l’image de la Métropole toulousaine, de la Haute-Garonne et de la Région Occitanie sur les marchés internationaux.

Nos trois catégories de trophées auront chacune un jury propre, comprenant : le Président du CEO, des adhérents spécialisés dans les 3 catégories récompensées, un Expert-Comptable et 3 partenaires des Défis.

Sous la Présidence d’honneur de Madame Karine TRAVAIL MICHELET, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, seront également présents de nombreux élus locaux : Étienne GUYOT, Préfet de la région Occitanie, Carole DELGA, Présidente de la région Occitanie, Georges MERIC, Président du Conseil départemental 31, Jean-Luc MOUDENC, Président de Toulouse Métropole, Alain DI CRESCENZO Président de la CRCI Occitanie, Patrick PIEDRAFITA, Président d’Airbus Opérations,…

Télécharger les dossiers de candidature sur www.club-ceo.fr <http://www.club-ceo.fr>
Renseignements : 05 61 49 82 39 ou contact@club-eo.fr

Share

POPULATION

  • Haute-Garonne 1 344 579
  • Pôle urbain de Toulouse 1 044 202
  • Pôle urbain de Muret 220 142
  • Pôle urbain de Saint-Gaudens 80 235

ETABLISSEMENTS ACTIFS

  • Total 55 500
  • Industrie 4 551
  • Commerce 13 090 
  • Construction 9 816
  • Services 28 143

EFFECTIFS SALARIÉS

  • Total 373 096
  • Industrie 77 159
  • Commerce 62 916
  • Construction 39 110
  • Services 193 911

TOULOUSE MÉTROPOLE

  • Établissement 33 720
  • Effectifs 276 329

COURONNE URBAINE

  • Établissements 8 190
  • Effectifs 51 070

DEUXIÈME COURONNE

  • Établissements 9 943
  • Effectifs 33 384
Share

Un gros projet immobilier doit voir le jour à l’horizon 2020 sur la place de l’Europe à Toulouse. Ce sont quatre bâtiments qui vont être construits sur la place, en même temps que se verra réhabiliter l’ancienne caserne qui abrite aujourd’hui des services de la mairie. Les travaux doivent débuter au premier semestre 2019.

Les constructions ne dépasseront pas quatre étages, à la demande des riverains qui s’étaient opposés au précédent projet, prévoyant la construction de deux immeubles de six et sept étages. L’espace central de la place de l’Europe devrait rester accessible au public, d’après les premières annonces.

Les bâtiments encadreront la place : du côté du Jardin des plantes de Compans, c’est l’école Ynov qui s’installera dans deux nouveaux bâtiments, alors que la résidence hôtelière mixte qui doit s’implanter là intègrera deux bâtiments construits face à l’ex-caserne, ainsi que l’un de ses bâtiments, situé le long de la rue Sébastopol.

Ce projet, baptisé à sa création “Campus du numérique”, va investir la place de l’Europe en diminuant l’espace public quasiment de moitié. Actuellement étendue sur 20 770 m², la place va se voir grignoter par les nouvelles réalisations, qui ne laisseront “que” 12 OOO m² d’espace ouvert au grand public, soit la surface de la place du Capitole.

Share


  • Une nouvelle aide fiscale pour inciter la rénovation d’immeubles insalubres.
    Dans le cadre du projet de loi de finances 2019, l’Assemblée nationale a décidé d’adopter un nouveau dispositif. Il vise à inciter la rénovation d’immeubles anciens en centre-ville en instaurant une nouvelle aide fiscale.
  • Abattement fiscal sur la plus-value immobilière : le moment d’en profiter !
    Depuis le début de l’année 2018 et jusqu’au 31 décembre 2020 il est possible de réaliser une opération financière très avantageuse grâce à la vente de son terrain auprès de promoteurs. En effet, un abattement fiscal sur la plus-value immobilière a été mis en place.
  • Prélèvement à la source : le Pinel finalement avantagé.
    Ces derniers temps, il y avait beaucoup d’interrogations sur la situation Pinel avec l’arrivée du prélèvement à la source au 1er janvier 2019. Mais il s’avère que la situation devrait être finalement profitable aux investisseurs en Pinel. En effet, ils se verront avoir une avance de trésorerie dès le début de l’année.
  • Amazon : une arrivée imminente sur le marché immobilier ?
    La version espagnole site Amazon met en vente des biens immobiliers à Barcelone, sur la côte méditerranéenne et à Madrid. C’est une première qui annonce une arrivée ambitieuse sur le marché immobilier.
Share