Category

Actu d’ici

Category

Bretelle ô combien problématique, la sortie numéro 6 de la RN124 donnant sur le Perget va enfin connaitre les travaux visant à la rendre plus fluide et surtout sécuritaire.

Fin août 2018, la Direction Régionale des Affaires Culturelles avait prescrit à Toulouse Métropole la réalisation d’une fouille archéologique au niveau des travaux de voirie, suite à la découverte d’une quinzaine de silex datant de la période du paléolithique. Si de telles fouilles avaient été nécessaires, le démarrage du chantier de voirie aurait été décalé d’environ 1 an, soit un démarrage en octobre 2019.
Études complémentaires à l’appui, Toulouse Métropole a pu trouver une solution pour modifier le projet de voirie, évitant la réalisation de cette fouille.  Elle implique d’accentuer les pentes des voiries créées entre leurs 2 points de raccordements (RN124 et boulevard Victor Hugo). La conséquence est le rehaussement de la voie, n’obligeant pas à creuser trop profon
d et ainsi préserver  les vestiges archéologiques en sous-sol.

Les travaux vont donc officiellement commencer lundi 22 octobre par un balisage de soir (panneaux de chantier, marquage jaune au sol, glissières de sécurité) sur la RN124 et le boulevard Victor Hugo.

7 mois de travaux sont à compter, livraison prévue donc pour mai 2019

Share

Située sur le parking de Carrefour Market à Pibrac, la Clinique Vétérinaire Du Lycée vient d’ouvrir ses portes. Axée sur le bien être de ses patients, elle propose une qualité de service irréprochable.

Sarra et Céline, toutes deux vétérinaires, composent l’équipe médicale en compagnie d’une assistante. Pour obtenir le titre de clinique, l’établissement répond à un cahier des charges supérieur dont je vous épargnerais les détails.

D’orientation généraliste, la clinique est apte à soigner chiens et chats mais également les NAC (nouveaux animaux de compagnie). Gérant des urgences aux hospitalisations plus longues, elle est parfaitement équipée avec 3 salles de consultation, un laboratoire assorti d’une pharmacie, une zone de radio/echo et des espaces de garde distincts pour chiens et chats. Pour les cas contagieux, un chenil sécurisé a été créé.

Cette façon d’accueillir nos petits amis se retrouve dès la salle de réception avec des espaces réservés pour canins et félins. Idem pour les salles de consultation, évitant notamment aux greffiers de sentir le passage d’un toutou dans la même pièce qu’eux.

Interrogée sur l’emplacement de cette clinique, Céline Molitor invoque plusieurs critères. Le premier étant son expérience d’une dizaine d’années sur la région toulousaine, lui conférant une connaissance sans faille des problématiques liées à cette région. L’autre point intéressant est l’accessibilité du bâtiment, situé à coté d’une sortie de périphérique. Couplé au large parking, cette clinique est facile à rejoindre. Vous ne pouvez pas la rater !

Share

Dans le cadre de l’harmonisation à travers tous les pays de l’Union Européenne et sept pays voisins (Islande, Liechtenstein, Macédoine, Norvège, Serbie, Suisse et Turquie), la dénomination des carburants va changer dès aujourd’hui dans vos stations service. Pour ne pas trop nous perdre, le code couleur restera le même.

Essence
Les carburants à base d’essence sont désignés par la lettre E suivie d’un chiffre désignant la teneur maximale autorisée de biocarburant de type éthanol. Ainsi on a :

  • le SP95 et le SP98 seront le E5
  • le SP95-E10, le E10
  • le superéthanol, le E85

Gazole
La lettre utilisée sera le B, suivi de la même manière d’un chiffre, exprimant dans ce cas la teneur maximale autorisée de biocarburants produits à partir d’huiles végétales ou animales. On obtient donc :

  • le gazole standard se nommera B7 ;
  • le nouveau gazole pouvant contenir jusqu’à 10 % de biocarburants s’appellera B10.

Carburants gazeux
Eux se voit désignés par un losange à l’intérieur duquel des lettres préciseront le type précis de carburant. Du coup ça donne:

  • le GNC (gaz naturel comprimé) sera le CNG ;
  • le GNL (gaz naturel liquéfié) deviendra le LNG  ;
  • le GPLc (gaz de pétrole liquéfié carburant), le LPG.
Bien entendu, l’ancien affichage restera en place en parallèle du nouveau pendant quelques temps de manière à nous habituer.  Un peu comme pour le passage du franc à l’Euro. Plus qu’à espérer que l’inflation ne suivra pas ce modèle…
Share

Septembre annonce pour beaucoup la fin des vacances et la rentrée, donc peu de temps et surtout beaucoup de tâches diverses qui s’entassent. Pour vous aider à avoir du temps libre et à être moins stressés, Family Services est arrivée mi-février à Colomiers. Présente depuis 5ans déjà à Lavaur, cette entreprise occitane propose tout type de services aux particuliers.

Que ce soit pour des tâches ponctuelles comme régulières, les intervenants salariés de Family Services vous aideront à la réalisation des tâches de la vie quotidienne (ménage, repassage, préparation de repas à domicile, aides aux courses…), mais aussi de la vie de famille (garde d’enfants de plus de 3ans, aides aux devoirs, assistance informatique…).

Vous ne voyez plus Rex dans votre jardin mais n’avez pas le temps ou la force de tondre votre pelouse ? Family Services met à votre disposition un professionnel compétent qui pourra le faire pour vous. De même pour les petits travaux de bricolage (fixer une étagère, changer le joint du robinet…) qui attendent depuis déjà plusieurs mois que vous vous en occupiez.

Encore une agence impersonnelle qui ne vous connaît pas me direz vous ? Et bien détrompez vous ! Ici, Frédéric Joulié, directeur de Family Services Colomiers et natif de la ville, a choisi de se reconvertir afin d’aider les actifs comme les personnes d’un certain âge dans leurs vies de tous les jours.

Family Services
7 allée du Lauragais
31770 Colomiers
0986239269 / 0663398240
www.family-services.info

Share

Au cœur de la saison des vendanges, les foires au vin s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Focus sur celle tenue lundi soir chez Super U Colomiers.

In vino veritas
Avec une fréquentation largement en hausse par rapport à l’année précédente (la coupe de champagne offerte à l’entrée n’était peut être pas étrangère à ça d’ailleurs), cette édition 2018 à clairement été un succès.  Proposant des millésimes jusqu’à 1985, les nombreux acheteurs ont eu l’embarras du choix sur des produits à la gamme de prix très étendue. Parmi les bouteilles, des productions de chez nous signées Vinovalie, Buzet ou encore Fronton côtoyaient  Saint Julien et autre Pommerol.
Pour accompagner les dégustations au cours de cette longue soirée, un buffet proposait viandes à la plancha et huîtres.

Super U Colomiers signe là une franche réussite qui a su attirer l’attention des élus locaux, notamment Laurence Casalis, ici en photo avec  Rose Marie Fournier. Vivement l’année prochaine!

Share

Découverte au salon Auto Moto Classic tenu au parc des expositions du 21 au 23 septembre (voir notre retour en cliquant ici),  la Devinci Classic est arrivée sans un bruit sur le stand BMW Mini Pelras.

La belle à la ligne d’une voiture de course des années 30 est en effet entièrement électrique. Classée dans la catégorie des quadricycles lourds (L7e A2), elle est pilotable avec un permis B1, donc à partir de…16 ans…Ça change de la mobylette, d’autant plus que le port du casque n’est pas obligatoire.  Avec une autonomie de 150 ou 200 km selon les versions, la Devinci Classic annonce une vitesse de pointe de 90 km/h et un 0 à 50 km/h abattu en 4 secondes. Design et finitions de haute volée, chaque biplace livré est unique, le numéro de châssis étant choisi par son propriétaire et son nom gravé sur la plaque châssis. Histoire de rester dans l’exclusif, la production se voit limitée à 100 unités par an.

Le mariage entre le style de course rétro et la technologie propre de l’électrique est parfaitement réussi. Volant bois, tableau de bord en aluminium et bien entendu sellerie cuir, l’engin fait tourner les têtes…Il est pourtant bel et bien homologué pour la route.

Un tel canon ne se trouve pas à tous les coins de rue. En devenant le premier distributeur officiel en France, BMW Mini Pelras frappe fort. Gardez les yeux bien ouverts quand vous vous baladez en ville, vous devriez la voir passer dans les semaines à venir…

MINI PELRAS TOULOUSE
145 Rue Nicolas Louis Vauquelin, 31100 Toulouse
05 34 60 86 08
Fb : bmwpelrastoulouse

http://www.devinci-cars.com

Share

Nouveau directeur départemental de la sécurité publique depuis le 5 mars 2018, Nelson Bouard nous a donné rendez-vous en partenariat avec la ville de Colomiers pour nous présenter le travail de remaniement effectué pour la division ouest de Toulouse (Colomiers, Blagnac et Tournefeuille).

Une structure dépassée
La proximité géographique de la ville de Colomiers avec la métropole Toulousaine la confronte à de nombreuses problématiques de sécurité. Outre les actes de délinquance qui lui sont propres, elle doit composer avec les résurgences de sa grande sœur. Le constat met également en avant des difficultés structurelles avec notamment un cloisonnement des services et une charge administrative trop forte sur des agents initialement voués au terrain. Autant dire que Mr Bouard avait fort à faire.

Remise à plat
L’objectif du travail effectué était de retrouver un potentiel opérationnel fort. Axe majeur, le décloisonnement des services permet de gommer les problèmes de coordination et de gagner en échange d’information. Certaines unités trop petites se voient alors fusionnées à l’heure où j’écris ces lignes.

Trois niveaux
La réorganisation voulue par le DDSP va plus loin avec une structure à trois niveaux selon le degrés des affaires à traiter :
– une unité judiciaire de premier niveau (en charge des plaintes les plus communes)
– une unité judiciaire commune à la division ouest en charge des affaires plus lourdes
– le service départemental avec ses unités spécialisées.
Cette répartition des moyens va retirer une forte charge de police judiciaire aux agents de terrain et ainsi les rendre plus disponibles. La gestion s’en trouve également largement simplifiée.

Comme un aimant
L’autre problématique de l’organisation des forces de police nationale sur l’ouest est le magnétisme de la ville rose. La limite entre les deux étant de plus en plus floue, géographiquement parlant mais également au niveau des affaires (certains délinquants officient sur Toulouse mais vivent sur notre commune), Mr Bouard veut recentrer les équipes sur leur zone d’action primaire. Bien entendu il ne s’agit pas de verrouiller les frontières mais de rendre aux agents leur territoire qu’ils connaissent mieux que personne et auquel ils sont attachés.

“Main dans la main, organisés, ensemble”
Cette restructuration a nécessité un gros travail de la part des services de sécurité, conduits en bonne intelligence avec les communes de la division ouest. J’en veux pour preuve le partage des fichiers de vidéosurveillance entre la police municipale et nationale. Ces actes répondent également à une demande forte de la part de la population locale qui a été parfaitement entendue.

Le seul jour paisible, c’était hier.
La conséquence première de cette réorganisation est la décharge des actes administratifs pesant sur les agents et leur remise en disponibilité pour le terrain. Les estimations sont ahurissantes : on attend un doublement des patrouilles de jour et un triplement de celles de nuit ! Ce signe fort exprime clairement la détermination des services de sécurité mais également la volonté de préparer l’avenir et de ne pas répondre que dans l’urgence aux actes malveillants..

À l’écoute
Le chef de la police nous a également informé de la création d’un poste de délégué cohésion police population. Ayant le rôle de chargé de communication, il saura informer et répondre aux questions de la population concernant les actions de police sur la division ouest.
Écoute toujours avec l’institution d’une correspondance à temps plein pour les établissements scolaires. Un agent unique fera le lien entre ces derniers et la police nationale, garantissant un service de qualité là où les affaires nécessitent beaucoup de tact et de confiance.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce nouveau DDSP ne fait pas dans l’immobilisme. À travers cet ensemble de travaux, il prouve à la fois son écoute des doléances de la population mais également celles de ses agents. En les libérant de cette charge administrative et en les recentrant sur leur territoire, il leur redonne leur pouvoir de terrain. Avis au gens mal intentionnés…

Share

Connu pour ses activités comme le laser game, la réalité virtuelle, le bowling bien entendu ou encore son club « Le Privilège », le complexe de loisirs Bowling Stadium Colomiers en a encore en réserve…
Avec une capacité d’accueil de 1000 personnes, il est en mesure d’assurer des réceptions d’envergure, que ce soit des événements professionnels ou privés. Différentes formules sont possibles avec des ajustements en fonction du nombre d’invités et des activités voulues. Pour éviter qu’ils vous retournent la maison, l’organisation d’anniversaires pour les enfants peut parfaitement se faire en ce lieu et ce à un tarif fort intéressant…

Ainsi, des clients comme La Poste, Orange ou encore AAA ont déjà fait confiance à l’établissement pour leurs séminaires et autres galas. Les repas de Noël sont également envisageables. La privatisation du club, la création d’apéritif dînatoire, l’organisation de tournois de bowling ou de laser game, tout est possible ! Il suffit de contacter Julie de notre part, directement par téléphone ou par le biais de la page Facebook du Bowling. Bien que l’espace soit assez demandé, il reste encore des créneaux pour 2018 et bien entendu 2019.

Bowling Stadium Colomiers – Laser Game – Réalité virtuelle – Restaurant – Billard – Club
29 Chemin du Loudet, 31770 Colomiers
06 19 69 59 48
Fb : Bowlingstadiumdecolomiers

Share

Toujours en recherche de nouveautés uniques en leur genre, l’équipe d’Optique Colomiers vous a dégoté une collection de solaires à ne pas manquer. C’est la marque Mou et son slogan « In Wood We Trust » dessinée à Biarritz que vous pouvez trouver en exclusivité, pour des lunettes mixtes, en bois et fabriquées à la main.

Et la déforestation me direz-vous ? La Marque assure la qualité de ses produits avec des essences de bois issus de forêts contrôlées grâce à un programme de reforestation limitant ainsi les impacts néfastes sur l’environnement. Dans cette optique eco-responsable, certaines montures proviennent même de matériaux recyclés.

Côté design, l’utilisation de plusieurs essences de bois lors de la fabrication permets d’obtenir des coloris et des motifs différents. Un mariage de teintes pour un rendu bois dénaturé qui change du brut classique. L’avantage d’un tel matériaux est que vous portez des lunettes légères, au contact agréable et qui sont même ajustables à l’arrière. En magasin, laissez vous séduire par l’une des vingts paires disponibles de la marque et faites un petit geste pour la nature !

Si vous n’êtes pas sûr que votre dernière ordonnance ophtalmologique correspond toujours à votre vision, venez faire gratuitement et sans rendez-vous un examen de vue*. Les professionnels d’Optique Colomiers vous aiguilleront en fonction de vos besoins.

* voir conditions en magasin

Optique Colomiers
119 rue Gilet
31770 Colomiers
05 61 78 06 55 – www.optiquecolomiers.fr
FB : @optiquecolomiers31.fr

 

Share


Vieillissant et inadapté, le réseau de transports en commun de Colomiers s’est vu révisé depuis le 29 août 2016. Il souffrait de carences en termes de régularité, amplitude, fréquence, sécurité et surtout de maillage. Certes gratuites, ces 8 lignes internes réalisaient des boucles à sens unique, obligeant les usagers à de longs détours. C’est donc en concertation avec Tisséo que la municipalité à travaillé sur un nouveau réseau de transports en commun adapté à Colomiers. Ainsi, la gare se voit largement desservie et se trouve être accessible le plus souvent au terme d’une seule correspondance. Les bassins d’emploi, notamment la zone Airbus, ont bien entendu été inclus dans ce nouveau maillage, tout comme l’accès à Toulouse en appui avec la ligne Linéo 2.

                                                                                                 Pas de frein par le prix

Après ces 20 mois d’utilisation, quelles conséquences tirer de ce nouveau réseau de transport columérin ? S’appuyant sur les chiffres de fréquentation, Jean Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités, est on ne peux plus clair : cette réalisation est un franc succès. Et pour cause, l’ancien réseau enregistrait en moyenne 2 500 montées par jour contre…16 000 aujourd’hui ! Preuve que le passage aux transports payants est largement compensé par la qualité du service. De plus, cette tarification est à modérer.

                                                                                                      100 000€ d’aides
C’est le budget que la commune a consacré aux aides à la mobilité, pour les seniors, salariés, familles, personnes en invalidité ou encore les moins de 26 ans. « Cette implication sociale nous tenait à cœur » déclare Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers. Son engagement va d’ailleurs plus loin. Consciente des particularités techniques de certaines zones, elle va mettre en place une expérimentation pour les desservir à l’aide d’un bus de plus petite taille. Appelé Colombus, il assurera le transport ciblé de seniors qui, sur inscription et demande, pourront profiter de ce mode de transport et ainsi ne pas être oubliés dans cette organisation. Géré par la commune, ce Colombus visera à ses essais les personnes de plus de 65 ans, public qui représente environ 7 500 personnes dans la ville.

                                                                                                   Déjà dans le futur
Bien qu’une réussite, le travail commun de la ville et de Tisséo est loin d’être terminé. 3 axes de développement sont en cours :

– l’adaptation encore plus poussée du réseau au quartier des Ramassiers, comptant 5 000 habitants et 2 500 emplois (900 sur le nouveau siège de Stelia).
– la connexion de Colomiers avec les bassins d’emplois aux alentours, notamment la ceinture sud/oncopole et le futur téléphérique de Rangueil.
– le développement des liens avec Plaisance du Touch et Saint Lys.

Dans ce partenariat privé/public, on sent une réelle concertation où l’utilisateur est placé au centre. Consciente de son environnement, la ville de Colomiers cherche à être en phase avec sa grande sœur aux briques roses et autres villes aux alentours. Chapeau.

www.ville-colomiers.fr

Share