Category

Business

Category

« Tu dois aller chez Optic 2000 Fonsorbes pour rédiger un article » m’a dit mon chef de rédaction. Pourquoi moi me suis-je alors demandé ? C’est vrai quoi, qu’est ce qui différencie un opticien d’un autre ? C’est toujours pareil non ?
Et bien non, pas du tout même.

En accord avec vous
Choisir des lunettes se fait par attrait pour un modèle sur présentoir, qui va à terme se retrouver sur votre nez la majeure partie du temps. Il est donc de bon ton de l’accorder avec votre visage. Colorimétrie, forme, matières, toute cette science s’appelle le visagisme et c’est une des spécialités de cette enseigne. Formés par l’entreprise, les 5 conseillers Optic 2000 Fonsorbes sont donc des opticiens qualifiés mais aussi des visagistes parfaitement opérationnels.


Locaux et à l’écoute
Inscrits dans un petit groupement de 8 magasins de la marque répartis sur l’ouest toulousain, les conseillers Optic 2000 ont à cœur de développer un service basé sur l’écoute et la compréhension des besoins du client. Ainsi, chaque nouvel entrant se voit questionné pour connaître ses habitudes et usages afin de définir avec lui le dispositif optique le plus adapté. Cette façon de faire ne concerne pas que les nouveaux clients. En effet, il faut savoir qu’une ordonnance formulée par un ophtalmologiste est valable et modifiable pendant une certaine durée*. Si votre vue change au cours de ce délai, le magasin dispose d’appareils pour mesurer les variations et corriger votre équipement sans passer par la case médecin spécialisé.

Spécialistes ++
Bien sur on pense opticien quand il s’agit de lunettes de vue et/ou de solaires, mais ce champ n’est pas aussi restreint. Distribuant les marques Oakley et Demetz, Optic 2000 Fonsorbes permet d’étendre la correction à toutes les activités sportives. Masques de plongée, lunettes de moto ou de basket, ces équipements marient optique avec sécurité et confort d’utilisation. Quelque soit votre activité (ou celle de vos enfants!), vous trouverez forcément une solution adaptée dans ce magasin avec toujours ce même souci d’écoute et de personnalisation.À noter également, la boutique héberge Audio 2000, son homologue spécialisé dans l’audition. Un bilan auditif vous y est d’ailleurs offert.

Optic 2000 Fonsorbes 6 Allée de Gascogne, 31470 Fonsorbes
05 62 14 43 60

*ordonnance valable 1 an pour les enfants de moins de 16 ans, 5 ans pour les personnes âgées entre 16 et 42 ans, 3 ans pour les plus de 42 ans.

Share

Nous démarrons une nouvelle rubrique qui sera consacrée aux affaires tenues en famille. Des histoires d’entreprise, de père, fille, fils et mère, des doubles portraits qui nous permettront de mieux connaître certaines réussites ou transmissions d’entreprise restées dans le giron familial. 

Le premier numéro sera consacré à cette quasi institution locale, la fromagerie “Chez Jeannot” où Jean-Pierre, le créateur et Laurent le fils, repreneur, me reçoivent au milieu de tommes et de fromages plus appétissants les uns que les autres …

Diagonale : Comment a démarré cette aventure ?

Jean-Pierre : Après avoir débuté comme livreur et commercial dans la fromagerie moderne Morgades à Lardenne, j’ai pu racheter en 1983 une entreprise de commerces de fromages spécialisée dans les marchés de plein vent appelée “Chez Jeannot”. Même si ce n’est pas mon prénom, j’ai bien fait de ne pas le changer au vu de ce qu’est devenu cette entreprise aujourd’hui… J’ai assuré cette activité pendant 10 ans. En 1993, j’ai eu l’opportunité d’acheter un terrain dans le quartier Catchère à Colomiers et construire un local pour pouvoir stocker et affiner nos produits avec plus d’aisance qu’auparavant. Puis pour amortir ce local, nous avons décidé d’ouvrir la partie boutique tous les après-midi.

A quel moment Laurent est rentré dans l’entreprise ?

Laurent : J’y travaillais régulièrement depuis mes 15 ans mais j’y suis officiellement rentré en 2004. J’étais également très intéressé par le vin. L’association de ces deux produits paraissait évidente et nous avons débuté l’agrandissement du local pour y recevoir la partie caviste dont je me suis occupé au départ.

Jean-Pierre : C’est à ce moment-là, en 2005, que nous sommes recentrés sur les activités proches de Colomiers et avons revendu les marchés de plein vent un peu trop éloignés pour garder ceux de Colomiers, Léguevin, Lévignac et Pibrac.

Comment s’est développée la société tout au long de ces années ?

Laurent : Nous avons développé de nouveaux produits et services, le vin bien sûr, mais aussi les plateaux de fromages, les fromages piqués ou soirées à thèmes. Cela nous a permis d’assurer un développement progressif et de pérenniser notre activité devenue familiale. Nous avons aujourd’hui 6 salariés en plus de nous deux.

Quelles sont les perspectives à moyen terme ?

Laurent et Jean-Pierre : Vu le nombre impressionnant de fromageries qui ont ouvert ces derniers temps, nous allons chercher avant tout à maintenir notre niveau d’activité en restant toujours très vigilant sur la qualité de nos produits et sur le service proposé à nos clients qui sont, pour la plupart, des particuliers. Il est vrai que nous attachons une très grande importance à nos fournisseurs, souvent fidèles depuis plus de 30 ans, ce qui nous permet de maintenir un standard qualité très élevé tout au long de l’année.

Share
Crédit Photo : La Dépêche du Midi

Afin de mieux répondre aux besoins des entreprises du bassin de la Gascogne Toulousaine, le Pôle emploi de L’Isle-Jourdain organise un «job dating» à la salle polyvalente de L’Isle- Jourdain le 24 janvier de 9 heures à 13 heures.
L’objectif est de permettre aux recruteurs et aux candidats de se rencontrer et d’échanger sous forme d’entretiens
rapides sur les emplois proposés.
Le taux de chômage sur le bassin d’emploi de L’Isle-Jourdain est historiquement bas et il est important de faciliter les recrutements des entreprises mais aussi de faire connaître des métiers et des filières que les demandeurs d’emploi ne
connaissent suffisamment pas et qui recrutent. Pour cela Pôle emploi mettra à disposition un stand permettant aux candidats de tester leurs aptitudes pour occuper différents postes dans les métiers de la métallurgie.

Share

Dans le cadre du prélèvement à la source, certains contribuables ayant droit à un crédit ou à une réduction d’impôt vont percevoir un acompte dès le mois de janvier. Ce versement concerne notamment les ménages qui emploient une aide à domicile ou les parents qui font garder leur(s) enfant(s). 

Au départ, l’acompte versé devait représenter 30% du crédit d’impôt, mais, à la demande d’Emmanuel Macron en septembre, il a finalement été relevé à 60%. L’objectif est d’éviter aux bénéficiaires d’avoir à faire une avance de trésorerie trop importante par rapport aux crédits auxquels ils ont droit. Il atteint en moyenne 627 €.

Share

Déjà réformé le 20 mai 2018 (lien article), le contrôle technique des véhicules se voit à nouveau modifié depuis le 1er janvier 2019. Explications auprès des experts du centre de contrôle technique Autovision Colomiers.

Cette modification s’inscrit dans un plan de réforme en deux temps, la seconde partie arrivera en juillet 2019 bien que pour le moment elle ne soit pas encore définie. Elle devrait concerner les tolérances à la pollution. Pour la présente, elle consiste principalement en un changement du calcul du régime moteur. Autrefois mesuré sur 3 essais, il se fait désormais sur une fourchette de 3 à 7 essais et à régime plus haut. Le compteur kilométrique du véhicule déjà relevé par les agents des centres seront dorénavant comparés au contrôle suivant, luttant ainsi contre les fraudes au kilométrage qui lèsent les acheteurs. Ce qui change également, c’est le temps de contrôle du fait de ces manœuvres supplémentaires. Comptez désormais environ 40 minutes pour l’examen.

Comme vous l’avez compris, cette nouvelle mouture est somme toute très légère. Quiconque entretient son véhicule convenablement (vidanges, pneus, plaquettes de frein…) ne se verra pas inquiété. Reste la question du seconde volet de la réforme pour laquelle personne n’a d’information pour le moment. Nous ne manquerons pas de vous en donner les clefs au moment venu.

Autovision Contrôle Technique
20 Allée de Catchere, 31770 Colomiers
05 34 36 00 22

Share

Situé dans la ZA de Saint Martin du Touch, le magasin La Vie Claire propose du bio au format supérette. Organisé par univers, il déborde de produits sélectionnés avec soin avec une triple optique de bio, local et prix bas qui satisfait consommateur et producteur. Il s’appuie notamment sur 70 références estampillées « Les petits prix bio » aux tarifs raisonnables toute l’année. Ce constat se poursuit lorsque l’on se penche sur la magnifique halle aux légumes réfrigérée : les prix sur la plupart des produits y sont plus bas qu’en grande distribution. Comme si ça ne suffisait pas, La Vie Claire propose ses fruits et légumes à prix coûtant tous les vendredi et samedi ! Il est donc possible de faire ses courses bio et en supérette sans se ruiner !
L’ensemble du magasin s’inscrit dans cette démarche de bio accessible avec 75 références de produits en vrac, un rayon complet sans gluten et des produits distributeur La Vie Claire. Ces derniers se veulent simples, équilibrées et sans artifices. D’autres adeptes de régimes spécifiques peuvent également y trouver le bonheur.
Renforçant sa proximité, l’espace déjeuner du magasin permet de venir faire sa pause de midi avec des produits tout droit venus de la boulangerie L’Envie Sage à Cornebarrieu (dont certains sans gluten pour les personnes intolérantes). Vous y trouverez aussi des plats cuisinés élaborés par l’épicerie “Le Local” à Tournefeuille.

Jusqu’au 24 janvier sur le Facebook du Journal Diagonale, tentez de remporter ce panier apéro d’une valeur de 60€ mis en jeu par le magasin !

La Vie Claire
14 Rue Marie Louise Dissard, 31300 Toulouse
05 61 48 76 80

Share

Au rayon des bonnes nouvelles, la Métropole a décidé de remettre au goût du jour la prime à l’achat d’un vélo électrique. Elle permettra de financer 20 % du prix d’achat et sera plafonnée à 200 euros. 

Il s’agit en fait d’un retour. Entre 2012 et 2014, l’équipe précédente avait testé avec succès ce bonus écologique. A l’époque, 1.500 cyclistes en avaient bénéficié pour un montant total de 365.000 euros. Une expérimentation motif notamment qu’une collectivité n’était pas là pour financer un produit commercial. La philosophie a donc évolué. Personne ne s’en plaindra. A noter que depuis l’année dernière, l’Etat donne lui aussi un coup de pouce sur les territoires qui ont leur propre aide. Mais les deux primes cumulées ne pouvant dépasser les 200 euros ou 20 % du prix d’achat, il sera impossible de jouer le doublon dans le cas toulousain.

Share

Rendez-vous le 14 mars 2019 pour récompenser les initiatives économiques qui se démarquent sur la région toulousaine.

Le Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain défend, depuis plus de 20 ans, les valeurs de l’homme au sein de l’entreprise qu’il dirige. Notre réseau rassemble des chefs d’entreprises animés par les mêmes sentiments d’appartenance, de respect, de réciprocité, de solidarité et de partage. Dans le contexte économique actuel, il est primordial que le monde institutionnel et le monde de l’entreprise travaillent ensemble dans le domaine de l’attractivité économique, de l’emploi et de l’implication citoyenne de l’entreprise. C’est dans cet état d’esprit et conscient des challenges que relèvent les entreprises quotidiennement que les membres du CEO souhaitent organiser cette cinquième édition des “Défis d’Entreprises” au Hall Comminges de Colomiers le 14 mars 2019. Les Défis d’Entreprises sont un concours destiné aux PME de la région toulousaine. De par son nom “Défis d’Entreprises”, nous invitons les entreprises à faire part de leur esprit de challenge et à venir montrer devant des pairs le fruit de leur travail et de leur dynamisme.

Ce concours concerne toute entreprise susceptible de répondre aux critères de l’une de nos trois catégories :

Emploi pour les entreprises qui génèrent de l’emploi et ont un dynamisme salarial en oeuvrant pour une qualité de vie au sein de leur structure

Innovationtechnologique, de gestion humaine, de service ou de stratégie commerciale. Il sera pris en compte le caractère innovent du produit / service ou procédé présenté afin de le différencier d’une amélioration.

Exportune stratégie export exemplaire et performante; un savoir-faire qui dynamise les ventes et renforce l’image de la Métropole toulousaine, de la Haute-Garonne et de la Région Occitanie sur les marchés internationaux.

Nos trois catégories de trophées auront chacune un jury propre, comprenant : le Président du CEO, des adhérents spécialisés dans les 3 catégories récompensées, un Expert-Comptable et 3 partenaires des Défis.

Sous la Présidence d’honneur de Madame Karine TRAVAIL MICHELET, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, seront également présents de nombreux élus locaux : Étienne GUYOT, Préfet de la région Occitanie, Carole DELGA, Présidente de la région Occitanie, Georges MERIC, Président du Conseil départemental 31, Jean-Luc MOUDENC, Président de Toulouse Métropole, Alain DI CRESCENZO Président de la CRCI Occitanie, Patrick PIEDRAFITA, Président d’Airbus Opérations,…

Télécharger les dossiers de candidature sur www.club-ceo.fr <http://www.club-ceo.fr>
Renseignements : 05 61 49 82 39 ou contact@club-eo.fr

Share

POPULATION

  • Haute-Garonne 1 344 579
  • Pôle urbain de Toulouse 1 044 202
  • Pôle urbain de Muret 220 142
  • Pôle urbain de Saint-Gaudens 80 235

ETABLISSEMENTS ACTIFS

  • Total 55 500
  • Industrie 4 551
  • Commerce 13 090 
  • Construction 9 816
  • Services 28 143

EFFECTIFS SALARIÉS

  • Total 373 096
  • Industrie 77 159
  • Commerce 62 916
  • Construction 39 110
  • Services 193 911

TOULOUSE MÉTROPOLE

  • Établissement 33 720
  • Effectifs 276 329

COURONNE URBAINE

  • Établissements 8 190
  • Effectifs 51 070

DEUXIÈME COURONNE

  • Établissements 9 943
  • Effectifs 33 384
Share

Ce mois-ci, nous prenons de bonnes résolutions : un peu de sport avant les repas de fin d’année. Rendez-vous avec Laurent Percebois, directeur Décathlon Colomiers depuis plus de deux ans.

Diagonale : Laurent, quel a été votre parcours personnel et professionnel qui vous a amené à ce poste de directeur de Décathlon Colomiers ?

Laurent Percebois : A vrai dire, mes études ne me dirigeaient vraiment pas à travailler dans la distribution spécialisée ou le commerce… et je dirais même plutôt l’inverse. En effet, je suis allé jusqu’à ma 3ème année de thèse en droit en vue d’être enseignant universitaire ! Je suis rentré dans ce domaine d’activité vraiment par hasard puisque c’est en effectuant un job d’été en 2006 comme hôte de caisse que j’ai fait mes premiers pas dans cette enseigne et ce, pendant 5 années comme job étudiant. Je me suis surpris à être très intéressé par ce rapport à la clientèle jusqu’au jour où un responsable de magasin m’a fait assez confiance pour me proposer un poste de chef de rayon. Et j’ai définitivement opté pour travailler dans la distribution spécialisée puisque je suis resté à ce poste environ 3 ans passant des sports collectifs à la randonnée, activités pratiquées personnellement.

Vous êtes sûrement passé par d’autres postes avant de diriger un magasin comme celui de Colomiers ?

Oui, bien sûr en particulier à Tarbes comme responsable du service client et gestion du personnel et enfin directeur adjoint à Portet. Ce n’est qu’en avril 2016 que l’on me propose la direction du magasin de Colomiers. Il est vrai que je me sens totalement épanoui à diriger ce site car je vis au quotidien les valeurs de l’entreprise qui sont, avant tout, la vitalité et la responsabilité.

Quelle est pour vous, Laurent, la particularité du site de Colomiers ?

Bien que notre enseigne n’a jamais cherché à créer de la concurrence entre les différents magasins Décathlon sur une même agglomération mais plutôt à trouver un maillage cohérent et assurer un maximum de proximité pour satisfaire notre clientèle, je dirais que la spécificité du magasin de Colomiers, en lien avec sa surface de vente de 6000 m2 est le choix important de produits et surtout la possibilité de pouvoir tester un maximum d’activités sportives sur site.

Quels seront les projets à venir sur Colomiers ?

Tout d’abord nous mettrons en 2019 à disposition de nos clients une nouvelle salle de 150 m2 pour venir découvrir de nouvelles activités et de nouveaux produits. L’objectif étant de les conforter dans leur choix, de mettre en avant les marques passion Décathlon comme Quechua ou Btwin qui n’ont, bien souvent, rien à envier aux marques historiques. Cela nous permettra d’avoir en temps réel les remontées de notre clientèle, c’est primordial pour nous dans notre objectif d’amélioration permanente de notre offre.

Et sur l’enseigne Décathlon de manière plus générale ? 

Cela va toujours dans le même sens et dans l’ADN de Décathlon, qui est de toujours garder un temps d’avance sur nos confrères, via nos Hommes et nos produits, en proposant plus d’activités sportives, plus de zones de test, pour faire vivre notre sens : rendre le sport accessible au plus grand nombre. Nous développons également tout le service que l’on retrouve dans d’autres domaines de la distribution comme les livraisons dans les 2 heures qui suivent la commande, les facilités de paiement toujours en accord avec les dernières technologies digitales et bientôt des déplacements dans nos magasins plus faciles suivant le produit recherché.

Share