Category

Immo

Category

Le mois de mars 2019 est désormais historique pour les taux.

 

« Après presque 3 mois d’activité, nous sommes à un moment crucial car les banques savent que le premier semestre est le plus stratégique, analyse Cécile Roquelaure, Directrice de la communication et des études d’Empruntis. Aussi, elles sont très attentives au suivi de leurs objectifs : qu’il s’agisse d’objectifs de crédit immobilier ou de conquête de nouveaux clients « bancarisés ». Mais quel que soit l’enjeu, leur seul levier est le taux. Elles actionnent donc une nouvelle baisse de taux, portées par le coût de l’argent, toujours très bas. » C’est ainsi que plusieurs établissements régionaux et nationaux nous ont transmis des barèmes à la baisse. Les baisses peuvent aller jusqu’à 25 centimes. Aussi, mécaniquement notre baromètre des taux de crédit en région Sud-Ouest est impacté. A l’exception du taux mini sur 30 ans, tous les taux de crédit (mini et moyens) diminuent ce mois-ci par rapport au mois dernier. Il est aujourd’hui possible d’emprunter à 0,80% sur 15 ans et 1,00% sur 20 ans Frédéric DEVAUX : « Pour être concret, nous avons obtenu à Colomiers pour un de nos clients un taux de 1.25 % sur 25 ans. Cela signifie qu’il a pu emprunter 257.534 € pour 1.000 € de mensualité alors qu’il ’aurait obtenu de 235.000 € à 1.80 % en 2016 et 215.575 à 2.80 % en 2013. Les prix n’ont pas augmenté dans de semblables proportions et un budget supérieur signifie des mètres carrés en plus pour l’acquéreur. » Pour tout ceux qui n’ont pas eu le temps de renégocier les prêt contractés avant 2016, c’est le moment d’interroger leur banque ou de rencontrer leur courtier car les taux actuels sont plus bas qu’à l’automne 2016 et que ce serait dommage de louper une opportunité d’augmenter le pouvoir d’achat par la baisse des mensualités.

Share

Un quart des Français ont déjà acheté dès la première visite d’un bien immobilier.

 Lorsqu’il s’agit d’achat immobilier, les Français sont capables de se décider rapidement. Près de 70% des Français ont visité 5 biens maximums avant l’achat. Et 24% se sont décidés dès le premier.

 

Le coup de foudre en immobilier, ça existe. Une étude récente affirme que 24% des Français ont trouvé le logement de leur rêve dès la première visite. D’ailleurs, les Français ont plutôt tendance à se décider rapidement puisque 69% d’entre eux déclarent visiter seulement 5 biens au maximum avant l’achat.

Share

Ayant bouleversé le monde hôtelier, le concept d’appart-hôtel permet de profiter  de l’indépendance d’un appartement avec le large choix de services d’un hôtel. Appart’City, leader français dans le  domaine, a choisi Cornebarrieu pour sa dernière
création : Quality Suites Toulouse-Blagnac

Situé face à la Clinique des Cèdres, ce nouvel établissement trois étoiles  rejoint les huit Appart’City situés sur Toulouse et dans son agglomération. Le choix de cet emplacement ne relève pas du hasard.  À proximité de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, des sites Airbus et ses sous-traitants, de Safran, ATR et Thales, il est également proche d’Aéroscopia (musée de l’aéronautique), du futur Parc des Expositions de Toulouse, du Golf de Seilh et bien évidemment, de la ville rose.

Fort de 78 chambres et suites, dont cinq équipées pour personnes à mobilité réduite,  Quality Suites Toulouse-Blagnac est parfaitement adapté aux besoins d’une clientèle d’affaires, mais aussi de loisirs, pour un court, moyen ou long séjour, le tout à prix raisonnable.

Quality Suites Toulouse-Blagnac
2 Chemin de Mandillet, 31700 Cornebarrieu
05 62 74 62 20

Share

Dans le cadre de sa politique de développement, Toulouse Métropole s’est engagé pour le projet Toulouse EuroSudOuest (TESO). Du 14 mars au 30 avril, le projet entre dans la phase d’enquête publique, au cours de laquelle une Commission d’enquête, désignée par le tribunal administratif, recueille les observations des habitants sur le projet d’aménagement et de rénovation du quartier et sur la Tour Occitanie.

Elle est ouverte à tous, sans aucune restriction.

TESO dans quel but ?

  • Moderniser et transformer la gare en un Pôle d’Échanges Multimodal, connecté à tous les modes de transports et ouvert sur la ville grâce à l’aménagement de nouveaux parvis. Plus grande, la gare pourra accueillir plus de services, aussi bien à destination des voyageurs que des habitants.
  • Élargir le centre-ville au-delà du canal du Midi pour lui donner une nouvelle dimension et y intégrer les quartiers voisins de la gare. Plus d’équipements et de services, plus de verdure, une nouvelle offre de logements, des espaces publics réaménagés… Matabiau et ses quartiers voisins bénéficieront de tout ce qui fait la vitalité du centre-ville.

Ce projet concourt au rayonnement de l’économie toulousaine et bénéficiera au développement des entreprises locales il est donc important de participer, de venir donner votre avis, vos remarques et suggestions pour soutenir le projet !

Pour le faire, différentes options s’offrent à vous :

  • Sur les registres papiers présents dans les lieux d’enquête ;
  • Sur www.haute-garonne.gouv.fr/enquetetoulouseeurosudouest , registre dématérialisé ;
  • Par courrier postal à la présidente de la Commission d’enquête :
    Enquête Toulouse EuroSudOuest
    À l’attention de la présidente de la commission d’enquête Toulouse Métropole
    6, rue René Leduc
    BP 35821 – 31505 Toulouse cedex
  • Lors des permanences tenues par la Commission d’enquête.

o  Au siège de Toulouse Métropole : lundi 18 mars 2019 de 11h00 à 14h00, mardi 9 avril 2019 de 14h00 à 17h00, mardi 30 avril 2019 de 11h00 à 14h00
o  À la mairie de quartier de Bonnefoy/Espace Bonnefoy : mercredi 27 mars 2019 de 9h00 à 12h00, mardi 23 avril 2019 de 13h30 à 16h30
o  À l’espace détente du bâtiment voyageurs de la gare Toulouse Matabiau : vendredi 5 avril 2019 de 16h00 à 19h00, samedi 13 avril 2019 de 9h00 à 12h00, mercredi 17 avril 2019 de 14h00 à 17h00, vendredi 26 avril 2019 de 16h00 à 19h00

Lieux, dates et horaires des permanences

Pour plus d’informations rendez-vous juste ici !

Share

Comme chaque année à la même période, votre rendez-vous immobilier se déroulera au Parc des Expositions sur l’île du Ramier. 

Sont attendus près de 8 000 visiteurs qui seront accueillis par 80 exposants. Cet évènement, véritable source d’informations pour le public du marché immobilier toulousain vous permettra d’assister aux conférences et de bénéficier de très nombreuses consultations d’experts gratuites sur l’Espace Conseils.

Retrouvez-nous lors de la prochaine édition du salon qui se tiendra du 22 au 24 mars 2019 dans le HALL 5 du Parc des Expositions
www.salons-immobilier.com

Share

L’impôt sur la fortune immobilière remplace l’ISF depuis le 1er janvier 2018. Alors que Bercy s’était montré prudent dans ses prévisions pour 2018, l’IFI a ramené beaucoup plus de recettes budgétaires à l’Etat que ce qui avait été anticipé. 

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et le prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus du capital, mis en place en 2018, ont rapporté plus que prévu aux finances publiques l’an dernier, a indiqué mercredi le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

 

 

 L’IFI, mis en place pour remplacer l’impôt sur la fortune (ISF), a rapporté “1,25 milliard d’euros”, soit 400 millions d’euros de plus qu’initialement anticipé, a déclaré Gérald Darmanin, interrogé à l’Assemblée nationale par le rapporteur général de la Commission des finances Joël Giraud (LREM). Soit 47% de plus qu’anticipé dans le budget initial. En septembre dernier, Bercy avait cependant déjà revu à la hausse ses prévisions à 1,2 milliard d’euros. On parle souvent d’ISF annulé mais on oublie de dire que l’IFI rapporte 1,25 milliards à l’Etat.

Share

Depuis 20 ans, internet a révolutionné les usages et permis une transparence de l’information disponible par tous ! L’une de ces conséquences, en immobilier, a été la recrudescence d’alternatives aux agences physiques, jugées trop opaques à l’époque. Particulier à Particulier, Le Bon Coin, Se Loger… autant de sites internet mettant en avant des catalogues de biens immobilier, que d’agences externalisées proposant des services similaires. Facile alors, pour les consommateurs, de se perdre dans un tel océan de données binaires, et difficile pour les annonceurs de se démarquer dans ce secteur si concurrentiel. Dès lors, les agents immobiliers ont dû se réinventer en exploitant les différents moyens mis à leurs dispositions par les nouvelles technologies pour prouver aux acheteurs et vendeurs potentiels de la nécessité d’un intermédiaire pour les aiguiller dans leurs démarches. En effet, dans les villes où la densité de population est la plus élevée, c’est la plus-value du service proposé par une agence immobilière qui fera son succès. Plus il y a d’information, plus les agents sont sollicités comme experts pour rassurer les ménages sur l’aboutissement d’une transaction. Qu’en est-il des agences de notre région ? Quels services proposés par celles-ci leur donnent un avantage certain ? Que font-elles pour gagner la confiance des particuliers dans un environnement digital en plein essor ?

C’est en 1997 que David Gotti a créé sa première agence à L’isle-Jourdain par passion des demeures de charme et de caractère de notre belle région d’Occitanie. Aujourd’hui, également présent à Mauvezin et à Léguevin, l’agence immobilière L’Occitane propose un service complet en vente, gestion, location, syndicat et défiscalisation, spécialisé dans le haut-de-gamme et les maisons de charme. Ce qui fait depuis 20 ans sa notoriété est la qualité, le professionnalisme et l’expertise de cette agence qui ne néglige jamais le relationnel. Évoluant avec son temps, L’Occitane a vu le métier d’agent immobilier être révolutionné avec internet, donnant accès à l’information de n’importe quel endroit . «C’est un outil indispensable, un accélérateur de mouvement et un moyen de contact avec les clients. On doit être en synergie avec internet grâce à son site et aux réseaux sociaux comme LinkedIn et Facebook. Malgré tout, il ne faut pas négliger l’humain, car c’est la rencontre in-situ qui est déterminante dans le processus d’achat. » nous dit David Gotti.

 

*HAI charge vendeur

Share

Depuis 20 ans, internet a révolutionné les usages et permis une transparence de l’information disponible par tous ! L’une de ces conséquences, en immobilier, a été la recrudescence d’alternatives aux agences physiques, jugées trop opaques à l’époque. Particulier à Particulier, Le Bon Coin, Se Loger… autant de sites internet mettant en avant des catalogues de biens immobilier, que d’agences externalisées proposant des services similaires. Facile alors, pour les consommateurs, de se perdre dans un tel océan de données binaires, et difficile pour les annonceurs de se démarquer dans ce secteur si concurrentiel. Dès lors, les agents immobiliers ont dû se réinventer en exploitant les différents moyens mis à leurs dispositions par les nouvelles technologies pour prouver aux acheteurs et vendeurs potentiels de la nécessité d’un intermédiaire pour les aiguiller dans leurs démarches. En effet, dans les villes où la densité de population est la plus élevée, c’est la plus-value du service proposé par une agence immobilière qui fera son succès. Plus il y a d’information, plus les agents sont sollicités comme experts pour rassurer les ménages sur l’aboutissement d’une transaction. Qu’en est-il des agences de notre région ? Quels services proposés par celles-ci leur donnent un avantage certain ? Que font-elles pour gagner la confiance des particuliers dans un environnement digital en plein essor ?

Créée en 2004 par Arnaud Antraygues, l’agence immobilière Une Autre Agence est gage de qualité et d’expérience entre les communes de Fonsorbes, Pibrac, Plaisance et la Salvetat. De nombreux professionnels du secteur les recommandent (notaires, avocats, banquiers…) ce qui leur permet d’être à la source de la mise en vente du produit. Cela a entrainé, en novembre 2018, la création de leurs nouveaux locaux de 600m2 regroupant les agences de Pibrac et Plaisance, ainsi que les bureaux de certains partenaires, professionnels de l’immobilier (courtiers en crédit, géomètres-experts, notaires, avocate et diagnostiqueurs immobilier). L’ancienneté des 9 agents d’Une Autre Agence rassure par sa pérennité et conforte les clients dans leur décision de confiance envers cette agence pour l’acquisition patrimoniale la plus engageante de leur vie ! Pour Arnaud Antraygues, les nouvelles technologies et internet sont des supports d’avenir, comme le nouveau site internet moderne de l’agence et la présence sur les réseaux sociaux. En revanche, elles ne peuvent prendre le dessus sur le ressenti sur place de ce type d’investissement (environnement, qualité des matériaux, exposition…).

*HAI charge vendeur

Share

En ce deuxième mois de l’année, notre baromètre des taux en région Sud-Ouest affiche une quasi-stagnation. En effet, à l’exception du taux mini sur 30 ans qui augmente de 3 centimes, les taux (qu’ils soient mini ou moyens) sont stables par rapport à janvier.

Nous constatons que les banques proposent toujours des décotes, parfois jusqu’à 80 centimes inférieurs aux barèmes. Quelles sont les nouveautés ? La complexification des barèmes. « La stratégie de conquête passe par la personnalisation, indique Cécile Roquelaure, Directrice de la communication et des études d’Empruntis. L’objectif des banques : proposer une panoplie d’offres afin de s’adapter aux différents profils d’emprunteurs, afin de proposer les meilleures conditions aux profils qu’elles souhaitent attirer. Les conditions d’emprunt restent donc idéales. »

 

FOCUS : LOI DENORMANDIE

Depuis le 1er Janvier 2019, les propriétaires bailleurs qui achètent et rénovent un bien dans l’une des 222 villes concernées, seront éligibles à la Loi Denormandie, du nom du Ministre en charge de la Ville et du Logement. Ces villes ont été sélectionnées en raison de la nécessité de réhabiliter les logements dans leurs centres villes et de leur volonté de revitaliser leurs territoires. Cette loi consiste à réaliser une défiscalisation, et pour en bénéficier, il faut rassembler les critères suivants :

  • le bien doit être loué pendant une période de 6 à 12 ans et ne pas excéder 300 000€
  • les travaux de rénovation doivent représenter au moins 25% du coût total de l’opération et doivent être réalisés par une entreprise.

Le montant de l’aide accordée sera plafonné à 21% du coût de l’opération, et dépendra de la durée pendant laquelle le propriétaire proposera le bien en location.

Share

Depuis 20 ans, internet a révolutionné les usages et permis une transparence de l’information disponible par tous ! L’une de ces conséquences, en immobilier, a été la recrudescence d’alternatives aux agences physiques, jugées trop opaques à l’époque. Particulier à Particulier, Le Bon Coin, Se Loger… autant de sites internet mettant en avant des catalogues de biens immobilier, que d’agences externalisées proposant des services similaires. Facile alors, pour les consommateurs, de se perdre dans un tel océan de données binaires, et difficile pour les annonceurs de se démarquer dans ce secteur si concurrentiel. Dès lors, les agents immobiliers ont dû se réinventer en exploitant les différents moyens mis à leurs dispositions par les nouvelles technologies pour prouver aux acheteurs et vendeurs potentiels de la nécessité d’un intermédiaire pour les aiguiller dans leurs démarches. En effet, dans les villes où la densité de population est la plus élevée, c’est la plus-value du service proposé par une agence immobilière qui fera son succès. Plus il y a d’information, plus les agents sont sollicités comme experts pour rassurer les ménages sur l’aboutissement d’une transaction. Qu’en est-il des agences de notre région ? Quels services proposés par celles-ci leur donnent un avantage certain ? Que font-elles pour gagner la confiance des particuliers dans un environnement digital en plein essor ?

En 13 ans, l’agence familiale Laforêt de Colomiers s’est développée autour du bouche-à-oreilles grâce, notamment, à son sens du relationnel, mais surtout par le bon déroulement de ses transactions passées. Aujourd’hui, les acheteurs et vendeurs se renseignent au préalable sur les avis laissés sur internet, afin de confirmer localement le sérieux des professionnels. Pas d’inquiétude de ce côté-là pour Christophe Bieber, directeur de l’agence, qui nous explique « l’agence s’inscrit dans le temps et dans la durée grâce à nos compétences et à nos équipes professionnelles et stables. » La notoriété nationale du réseau Laforêt est un a priori positif qui inspire confiance. Lorsque confirmé localement par l’agence, comme c’est le cas de Laforêt Colomiers, les clients potentiels sont rassurés et plus enclins à travailler avec celle-ci. Le professionnalisme des agents les rend primordiaux pour accompagner, confronter à la réalité, déterminer la fiabilité des biens, rassurer sur le prix de vente, connaître le secteur, mais surtout informer 

*HAI charge vendeur

Share