Category

Maison

Category

Les beaux jours s ‘installent avec des températures élevées et l’envie de faire une petit plongeon se fait de plus en plus ressentir. Il est donc temps de mettre un bon coup de propre à votre piscine qui vous fait de l’oeil depuis le jardin pour que quelqu’un s’occupe d’elle. Vu qu’on a plus passionant à faire que d’astiquer le liner… On s’est laissé convaincre par les experts aquatiques : Sodipa.

C’est le robot électrique de la marque Dolphin qui nous a conquis notamment avec son autonomie pour une durée de cycle de 1h30. Le Dophin S50 est petit et léger avec seulement 6,3kg ; ce qui le rend idéal pour le nettoyage en fond plat. Grâce à son câble de 12m, ce robot peut nettoyer les piscines jusqu’à 8m de long, y compris les hors sol ! C’est sa brosse active qui permet un nettoyage amélioré quel que soit le revêtement.

Votre bassin mesure plus de 8m ? Sodipa Colomiers vous réserve bien d’autres modèles. Pour satisfaire toutes les piscines et tout les budgets, rendez-vous au Perget !

Sodipa
4 rue Marie Curie – 31770 Colomiers
Horaires : ouvert du lundi au samedi de 09h30 à 19h30
www.sodipa-groupe.fr
08 26 30 01 50

Share

« 25°C aujourd’hui, c’est la semaine pour planter les légumes d’été » nous dit Patrice Bajan, pépiniériste aux Espaces Verts du Languedoc. Le moment parfait selon lui pour mettre la main à la terre se situe entre la dernière semaine d’avril et fin mai. Trois semaines à ne pas manquer si vous ne voulez pas voir votre production de légumes maison être repoussée à début septembre. Ce serait en effet dommage de ne pas déguster de bons fruits et légumes cet été ! « Pas de panique si il refait un peu froid après car la plante s’arrêtera de pousser jusqu’à ce que le soleil revienne », ajoute Patrice.

D’ailleurs en ce moment, si vous vous rendez en magasin vous aurez un choix assez conséquent de légumes à planter : environ 50 variétés de tomates, bon nombre de de poivrons et d’aubergines. L’avantage avec une pépinière c’est que les légumes ne sont pas hybride et si vos plants prennent bien vous serez heureux de les voir renaître l’année suivante !

Les conseils connaisseurs de Patrice Bajan :

  • La tomate Ananas est parfaite pour les salades avec son goût prononcé, sa peau fine orangée, elle apporte un doux parfum.

  • La tomate Russe Rouge possède beaucoup de chair et peu de pépins. Coupée en deux avec quelques épices, elle est idéale pour les planchas.

  • Les tomates cocktails sont idéales pour apporter de la couleur à vos salades avec des variétés rouge, orange, jaune, verte et noire. Rajoutez y du basilic fraîchement cueilli pour encore plus de goût.

 

  • La plante à huître est unique par son goût et ravira vos convives. Comestible, son feuillage, une fois mâchouillé, dégage un goût semblable aux huîtres. L’avantage c’est que pour cette vivace, un terrain sec suffit et si l’endroit lui plaît vous en aurez régulièrement.

  • La Rungia Klossii, dans le même style, est une vivace dont les feuilles ont une saveur de champignons. Vous pouvez les déguster fraîches ou cuites selon votre inspiration.

Des petites idées parfaites pour surprendre, avec de petites explosions de saveurs en bouche. Les Espaces Verts du Languedoc en ont d’autres en réserve pour vous transporter !

 

Espaces Verts du Languedoc
243 route de Bayonne
31300 Toulouse
05 61 49 21 71 – www.espaces-verts-du-languedoc.fr
FB : @EspacesVertsDuLanguedoc

Share

Entrer dans le magasin Arc en ciel c’est comme être à l’intérieur d’un magazine de déco, mais en mieux. Une première partie intérieur qui suit les saisons et nous donne un aperçu en situation des meubles et accessoires que vous pourriez avoir chez vous en sortant. Toute l’année le showroom renaît en fonction des collections, de la mode et de la saisonnalité, pour vous offrir plus de choix. Vous rêviez d’adopter un style scandinave ou nordique dans votre salon ou d’un fauteuil chesterfield revisité ? C’est chez Arc en Ciel que ça se passe.

On en parle de cette glacière BeCool amovible qui ressemble à un petit meuble de rangement élégant laqué noir ? Personnellement, mes glacières n’ont jamais eu cette classe…

 

La seconde partie, et non des moindres, est celle qui dévoile les extérieurs. Un espace ouvert de la taille d’un entrepôt, qui donne une toute autre impression sur les salons de jardins exposés. On réalise bien mieux dans un tel open space la place de notre futur mobilier de jardin. D’ailleurs, dans cette idée, si vous levez les yeux vous verrez plusieurs fenêtres au plafond pour apporter une lumière naturelle dans un esprit veranda. Une mise en ambiance nécessaire pour admirer pleinement les différentes matières et coloris de ses meubles d’extérieur. Parfait également pour tester les voiles d’ombrage ainsi que les protections solaires vendus chez Arc en Ciel.

Parasol réglable à 360° selon la direction que vous souhaitez avec son bras articulé, il possède même une lumière et la possibilité de rajouter un chauffage…

L’avantage chez Arc en Ciel, c’est que vous y trouverez à la fois votre nouvelle table de salon ou de jardin, votre canapé intérieur comme extérieur ; mais également tout ce qu’il y a autour côté déco. Des accessoires qui s’ajustent bien devant vos yeux et que vous pouvez également ramener chez vous ! Maintenant vous allez me dire que tout ça doit être hors budget pour vous, mais l’avantage chez Arc en Ciel c’est que les prix sont justes et les gammes sont assez larges pour convenir à tout les portefeuilles.

On craque pour la table basse en forme de biscuit, le casque reconverti en seau à champagne et le cactus lumineux qui apportent une touche de décalé, mais toujours soigné, à votre déco !

Il ne vous reste plus qu’à aller chez Arc en Ciel et vous faire plaisir pour créer de bons moments de convivialité avec vos proches !

Arc en ciel
9 boulevard de Thibaud
31100 Toulouse
05 62 85 76 67 – www.arcenciel-maison-jardin.com
FB : @arcencielmobilier

Share

 

Vanessa Roulon, révélatrice d’intérieurs nous parle de l’aménagement des espaces extérieurs.

 

Le végétal tient un rôle primordial dans notre environnement. Il apporte de nombreux bienfaits : vivifiant par ses couleurs il est apaisant et rassurant. Par conséquent, un espace vert aussi petit soit-il, sera toujours aménagé de manière fonctionnelle et décorative, ce qui lui confère un réel pouvoir attractif!

La saison du printemps se prête merveilleusement bien à la tendance du végétal: l’hiver et le froid passé, nous ressentons ce besoin de nous rassurer avec le retour des beaux jours, révélés par les végétaux, qui se mettent à bourgeonner!  En décoration, le végétal, grâce à sa variété de formes, offre un large terrain de jeu, il apporte de la vie, un certain brin de folie qui vient “casser” les lignes brutes de nos meubles.

D’autre part, depuis quelques temps, une mouvance générale célèbre le retour au naturel, à l’authentique… En effet, les gens semblent de plus en plus sensibilisés à avoir leur propre petit espace vert, voire leur potager en ville. Cela s’explique par une envie de retrouver des produits de bonne qualité, l’idée d’avoir à proximité l’essentiel de son alimentation. La réalisation d’un potager peut paraitre très technique de prime abord, mais ce qui est intéressant c’est que l’on peut l’élaborer petit à petit. Le potager peut avoir sa place dans tous les espaces, même les plus petits. Par exemple, sur un balcon, nous pouvons l’imaginer à la verticale sur un mur avec des plantes aromatiques, des tomates, des fraises et des framboises… Ce peut être également un mini potager de plantes aromatiques en intérieur, suspendu ou même en guise de cloison…

En terme d’agencement, l’espace extérieur devient un deuxième salon que tout le monde prend plaisir à aménager. Ainsi, pour les beaux jours, nous y retrouvons des objets  d’intérieur version outdoor: tapis, coussins et plaids, luminaires. La terrasse sera autant désirée que le salon ! Le tout est d’adapter le mobilier à la surface existante. Par exemple, pour un balcon tout en longueur, optez pour des fauteuils plutôt qu’un canapé. 

Pour les petits espaces, pensez également au mobilier modulable. Pour les amoureux de récup et les petits budgets, optez pour des meubles d’occasion en brocante et vide-grenier. La tendance au Do it Yourself offre également mille possibilités d’aménager un espace extérieur confortable et actuel, comme avec, par exemple, les “Ikea Hacks”… La récup’ est à l’honneur !

Concernant les styles déco, l’année 2018 continue de surfer sur la vague scandinave, avec des pièces XXL pour le confort. Il y a  également la tendance à l’évasion, avec un style plutôt ethnique et bohème, à l’inspiration latino américaine. Notez aussi que  cette année, les couleurs sont de mise: 2018 présente de merveilleux camaïeux de rouge, comme le terra-cotta, le lie de vin, le pourpre… ainsi que de belles nuances de vert! Il ne faut pas hésiter à exprimer ses envies de couleur pour décorer ses extérieurs !

 

Vanessa ROULON
Révélatrice d’intérieurs 
Conseil en décoration et 
aménagement d’intérieurs 
Haute-Garonne et partout ailleurs
Tél: +33. (0)609405980 
www.vanessaroulon.fr

 

Share

Depuis quelques années, l’intérêt pour la création de jardins collectifs dans nos villes va croissant. Eléments forts de la vie locale, ces espaces partagés sensibilisent aux pratiques éco-citoyennes, au respect de la biodiversité, et au mieux consommer.

Sur Tournefeuille, les jardins Tourn’Sols offrent des parcelles de 80m2 à 200m2 mises à disposition pour 100€ par an en moyenne. « Les personnes vivant dans des immeubles ont ainsi accès aux joies du jardinage. De plus en plus de citadins sont séduits par ce mode de culture. Pour preuve, nous disposons à ce jour de 73 parcelles occupées, et une centaine de personnes demeurent sur liste d’attente ! » développe Dominique Dupouy, vice-présidente de « L’Association Des Jardiniers De Tournefeuille ». Face à cet engouement, l’association, en partenariat avec la mairie, ouvre prochainement un nouveau site à La Ramée.

Un succès que n’ont rien à envier les jardins partagés, lieux de rencontre et de partages entre passionnés et amateurs. En effet, sur Tourn’Sol, la parcelle, cultivée à plusieurs, est l’occasion pour les urbains en manque de grand air, d’échanger et d’apprendre. Retraités, jeunes couples, enfants, personnes handicapées, bénévoles… ici on sème des graines mais aussi du lien social : « Nos 380 adhérents troquent leur savoir-faire, se donnent des astuces, et des recettes », confie Dominique Dupouy. Un jardin ouvert à tous les âges, et dont les multiples activités fleurissent : formations, cours d’art floral, ateliers sur les insectes, Troc’ Plantes, Vide-jardin, ou encore initiation à la permaculture. « Je suis un jour venu ici pour visiter. Ce lieu fait aujourd’hui parti de mon quotidien », raconte Roland Thieyre, bénévole réalisation entre autre des hôtels à insectes.

www.jardiniersdetournefeuille.org

Share

 

Sur-mesure, solides et décoratifs, les créations en acier habillent vos mobiliers, délimitent les espaces, et embellissent vos terrasses et jardinets. Idéal pour intimiser les balcons, les brise-vues, claustras et moucharabiehs, redessinent les extérieurs. Les marquises, au design épuré ou rococo, protègent des intempéries sans faire défaut à la tendance. Enfin, les habillages en tôle relookent votre mobilier et vos jardinières.

« Le sur-mesure permet de s’adapter à tous les budgets et à toutes les surfaces. L’acier corten supporte bien l’humidité et ne nécessite pas d’entretien spécifique », développe Antoine Cotte, assistant de direction de Fer Et Tendance à La-Salvetat-Saint-Gilles.

De l’abri de jardin à la pergola à lames orientables, en passant par des garde-corps originaux, ou des verrières type atelier, ces designers ferronniers mêlent style et savoir-faire. Acier sablé, mat, satiné ou brillant, cette saison fait la part belle aux nuanciers et aux textures. « Le noir super mat et le 2100 sablé, dont la couleur se rapproche de la teinte d’origine de l’acier, sont un peu les best-sellers de ce printemps », analyse Axel Melard, dessinateur chez Fer Et Tendance. Côté lignes, 2018 met la légèreté à l’honneur. Même si le style industriel demeure indémodable, on privilégie les ossatures épurées, et les matériaux ajourés.

 

Share

Tandis que l’urbain apporte de nouveaux codes au jardinage, nos balcons évoluent, se muent, et se transforment. Une véritable  extension de son chez-soi, et une idée du cocooning qui s’exporte à l’extérieur. 

Industrielle, contemporaine, classique, design, ou épurée… pour que chaque terrasse soit à l’image de sa déco, rien de tel que le « fait-maison ». En la matière, les tutoriels et cours en ligne fleurissent sur internet : apprendre à tailler ses arbustes, fleurir un treillage, poser un carrelage mural, ou encore installer un abri de jardin. Autant de rudiments du jardinage qui n’ont désormais plus de secrets pour les passionnés de verdure.

Des trucs et astuces à retrouver notamment sur le site de Leroy Merlin, qui propose aussi des ateliers en magasin. « Le but est de pousser le client vers plus d’autonomie. Les professionnels du secteur apportent l’apprentissage nécessaire, et des réponses concrètes au consommateur », expose Frédéric Rumebe, chef de secteur jardins et aménagement d’intérieur du Leroy Merlin de Colomiers. Construire des meubles en palettes, relooker son mobilier, ou encore apprendre les bases de l’électricité… autant de solutions apportées à ceux qui souhaitent repenser leur déco. Deux thématiques spéciales printemps vont voir le jour en avril : « Comment aménager des massifs de fleurs ? », et « Comment utiliser les produits phytosanitaires ? ».

Des questions essentielles lorsque l’on sait que, d’ici 2022, les particuliers n’auront plus le droit d’utiliser des pesticides dans leur jardin.

Share

En intérieur comme en extérieur, les plantes aromatiques sont la tendance du moment. Des kits prêts à l’emploi comme le design « Kitchen Gardening », mêlent l’utile à l’agréable. Muni d’une lampe led intégrée à faible consommation, cet herbier 2.0 se branche et apporte toute la lumière nécessaire à la pousse de la plante.

« Croq’Miam » décline la tendance avec ses jardins suspendus dédiés aux enfants dès 3 ans, qui promettent la pousse de radis, haricots verts et carottes, pour les jardiniers en herbe.

« Avec ce type de produit, les saisons ne sont plus une barrière. On peut avoir sa propre ciboulette, salade, ou encore son basilic, voire petit pied de fraise, à tout moment de l’année », présente Patrice Bajan, pépiniériste. Idéal pour les citadins privés d’extérieur ou de lumière.

 « La culture hydroponique est aussi une alternative intéressante pour les petits espaces. Il s’agit d’un système de culture hors-sol, à mettre sur un balcon, ou en intérieur accompagné d’un éclairage artificiel. Sur-mesure, il s’adapte sans souci aux différents types de surface des usagers », explique Julien Biagi, co-gérant de la boutique « Les Jardins Hydroponiques » à Toulouse. En effet, depuis cinq ans, les citadins sont de plus en plus attirés par l’auto-production. « Les gens modifient leur mode de consommation, et tendent vers une alimentation plus responsable. Ces types de potager ne souffrent pas de la contamination des sols ; et pour ceux qui ne jurent que par le bio, on privilégiera le terreau bio aux billes d’argile », explique Julien Biagi.

Pour ceux qui ont la chance d’avoir un petit bout de terre en ville, le potager devient alors plus accessible encore. On reprend contact avec le cycle des saisons, on donne de la valeur au temps, et surtout on se reconnecte à la nature ! Côté parasites, on privilégie les auxiliaires aux insecticides : coccinelles, acariens, ou encore nématodes. « Ce mode de traitements permet de préserver les autres insectes aux alentours, contrairement à un produit chimique ou à un insecticide naturel à large spectre, qui aura tendance à tout éradiquer sur son passage », développe le pépiniériste Patrice Bajan.

Alors, favorisez la biodiversité pour faire de votre jardin un lieu vivant, apte à fabriquer sa propre immunité contre les maladies et les ravageurs. En terre, en bac, ou directement à même le sac de terreau- pour ceux qui privilégient le rendement à l’esthétique-, le potager se décline. Et ce printemps, on n’hésite pas à intégrer ses plants de légumes aux fleurs et arbustes. « Pour une question de confort, nous préconisons le goutte à goutte. Branché sur une arrivée d’eau extérieure, il permet la programmation du système d’arrosage. Couplé aux copeaux de bois naturels, qui tapissent le sol de vos potagers ou massifs d’ornement en amendant la terre et conservant l’humidité, il permet un entretien moins contraignant, plus écologique, et plus économique », explique le spécialiste Olivier Mousseigt.

Indéniablement, le jardinage de cette saison sera conscient et intelligent !

Share
©Photo Arnaud Childéric pour Botanic

Tandis que les plantes germent dans les pages des magazines déco, et que les émissions autour des potagers fleurissent, près de  17 millions de Français seraient aujourd’hui touchés par l’engouement du jardinage. En effet, après avoir été un peu délaissés ces dernières années, terrarium, murs végétaux et plantes grimpantes sont remis à l’honneur.

Premiers adeptes de cette frénésie green : les réseaux sociaux comme Instagram ou Pinterest, qui regorgent de visuels verdoyants postés par des « gardenistas » en folie. Alors que le cactus s’incruste jusque sur nos housses de coussins, et que les imprimés jungle tapissent nos pans de murs, la hype se met au vert. « Le consommateur est de plus en plus attentif aux plantes qu’il va choisir, et qui doivent s’intégrer dans son environnement en toute harmonie. En véritable objet de décoration, la végétation y trouve sa place de manière minutieuse et réfléchie », explique Bernard Condeminal, animateur réseau décoration chez Botanic. Et pour mettre en valeur ces jolies pousses tant chéries par les amateurs de verdure, les enseignes proposent des collections dignes des plus grands couturiers. C’est le cas de Botanic à Blagnac qui lance, depuis janvier dernier, trois formules tendances : une gamme classique, une ligne plus contemporaine, et une collection romantique, qui plongent vos extérieurs dans des ambiances choisies.

En permettant les bonnes associations entre végétaux, contenant, et décoration, ces “kits” décoratifs éviteront toute fausse note pour l’habillage de vos terrasses. « Il s’agit là d’un guide pour le client en quête de conseils. Chaque sensibilité a son inspiration ! », explique Bernard Condaminal qui ne manque pas de rappeler : « Le but est aussi de jouer avec les contrastes, de mélanger les couleurs, et de casser les codes ». Dans ce sens, on n’hésite pas à aller chiner, on s’entoure d’objets qui nous plaisent, et on se fait une composition à notre image !

Share

Comment aménager son petit coin de verdure ?

Balcon ambiance atelier, scènes d’inspirations cabinet de curiosités, terrasses 100% bois ou encore au décor rustique. Le jargon qui qualifie nos jardins pour ce printemps est à l’image des extérieurs “tendance” : inspiré ! La verdure n’est plus l’apanage du rural et les massifs et potagers viennent parfumer les façades de béton. Le temps est au “Make it yourself”, on réadapte, chouchoute et réinvente ses petites surfaces. A contretemps de notre société de consommation en surrégime, on se pose et on repense la déco de nos extérieurs. Chiner devient l’atout pour créer des ambiances nouvelles, le végétal déborde sur du mobilier sorti des vides greniers, on redécouvre une culture consciente… En 2018, amour de la nature et passion pour la déco cohabitent. Une nouvelle manière d’appréhender le jardinage pour les citadins. 

©Photo Arnaud Childéric pour Botanic

Des plantes adaptées à leur environnement

Si cette année la plante verte a le vent en poupe, il ne faut pas perdre de vue que chaque végétal a ses besoins, notamment en matière de luminosité. Que ce soit sur les terrasses, balcons ou jardinets, chaque ensoleillement a son type de plante… Pour des surfaces ombragées, il est recommandé de se tourner vers certaines variétés de bambous non traçants. Ces derniers habillent les extérieurs, permettent d’apporter de la verticalité aux balcons, et de gagner en intimité pour se cacher du voisinage. On optera aussi pour des feuillages comme fatsia japonica, résistant à l’ombre, ou pour des plantes vivaces comme les hostas, certaines fougères persistantes, ou encore des bruyères d’hiver. Côté aromates, le persil et la ciboulette se plairont sur ces terrains sans ensoleillement.

Les zones très exposées pourront quant à elles accueillir des oliviers, palmiers nains, de la lavande, ou des herbes aromatiques du sud comme le thym, la sarriette, ou e romarin. “On recommande de plus en plus le mix entre les différentes plantes, pour jongler avec les formes, les hauteurs et les types de floraisons ! Jouez et surprenez-vous en plantant des bulbes en automne, que vous redécouvrez au printemps“, conseille Patrice Bajan, pépiniériste d’Espaces Verts Du Languedoc à Toulouse.

Patrice Bajan

En effet, la tendance est d’entremêler dans les bacs et les jardinières, aromatiques et massifs floraux. “Il est important de demander conseil à un spécialiste, qui saura orienter le particulier vers les plantes qui correspondent  son lieu de vie. La réussite d’un jardin est avant tout le fruit d’un savant mixage de réflexions, d’inspirations, et de coups de coeur“, insiste Olivier Mousseigt, de chez Mousseigt Elagage Et Jardins.

Share