Category

Saveurs

Category

Le 20 septembre dernier, Colomiers a eu l’agréable surprise d’inaugurer Minjat!, un tout nouveau marché local jouxté avec une cantine dans la zone du Perget. À l’initiative de ce projet, trois amis passionnés de terroir : Anton, Cyril et David, soucieux de soutenir une agriculture locale et durable. Une philosophie qui transparaît par l’absence d’intermédiaires entre Minjat! et ses 150 producteurs partenaires (dont 20 sont associés). L’avantage de procéder en circuit court c’est que l’on peut proposer un prix et une rémunération respectueuse pour tous, tout en mangeant bien et en connaissant ses produits.

En passant les portes de Minjat!, une ambiance réconfortante et apaisante nous enveloppe. Comme une impression familière se dégage. Entre les meubles des étals en palettes recyclées, la déco épurée tout en modernité et les spacieuses allées baignées de lumière ; on se sentirait presque à la maison. Et c’est d’ailleurs le but.

Nouveau rendez-vous gourmand du Perget, les cinq zones principales de la partie marché local mixent produits frais et épiciers.Un espace primeur bien rempli et livré quotidiennement où Cyril et Marie vous proposent un large choix de fruits et légumes, comme les pommes du Tarn à 1€60/kg. À côté, une grande étagère dévoile une large variété de vins et bières. En face, un coin crémerie où David vous conseillent de succulents fromages comme le Salers fermier au lait cru à 18€60/kg. À sa droite, un étal du boucher bien garnit par Pierre et Joseph où l’on peut dénicher une belle côte à l’os de Limouse ou Aubrac à 21€90/kg. Enfin, une partie  épicerie où trouver des produits frais (yaourt, beurre, sandwich, truite des Pyrénées…), une cinquantaine de produits en vrac (fruits secs, céréales, féculents…), mais aussi des indispensables de tous les jours (condiments, lait, pâtes, pains, oeufs …). Le tout provenant à 90% d’Occitanie, issus d’une agriculture raisonnée et de saison !

La partie cantine est ouverte le midi avec une capacité de 60 places pour le moment (on vous conseille donc de réserver). Pour faire de votre déjeuner un moment convivial, ce sont des grandes tables qui vous accueillent où vous serez installés à côtés d’autres amateurs du “bien manger”. Dans votre assiette, une cuisine goûteuse et créative, pour des plats réfléchis avec attention par Anton et Vanessa. Tous les jours, des nouvelles recettes qui témoignent de la fraîcheur de ce que vous mangez et qui sont parfois repensées le matin même en fonction de l’arrivage de produits.

Ici tout est complémentaire. La cantine qui se fournit dans le magasin pour vous confectionner des plats savoureux. Le marché local qui vous propose une variété de produits alimentaire du quotidien. Le coin enfant pour vous permettre de faire vos courses tranquillement. Plus la peine de courir partout, l’ambiance est à la sérénité pour ce magasin plein de vie. Venez déjeuner en famille, faites vos achats, posez-vous pour prendre le café et discutez recettes avec l’équipe de Minjat! ravie de dévoiler ses conseils saveurs !

Share

 

 

Près d’un an après son lancement en 2017, La bière des joueurs de l’US Colomiers Rugby entame sa deuxième édition. Une bière artisanale réalisée et brassée en collaboration avec la microbrasserie des « Brasseurs Toulousains » (BBT). Une « Pale Ale » rafraîchissante, saupoudrée d’un brin d’amertume, qui reprend les bases de la « Blue Bay », l’une des bière phares du « BBT ». « Il y a eu une véritable recherche autour du goût, par le biais d’un réel échange avec ces professionnels de la bière », développe Cédric Coll, président de l’ « US Colomiers Rugby ».

Des brasseurs qui travaillent en famille, et dont l’esprit d’équipe a très rapidement collé avec celui des rugbymen. « Pour la première édition, les joueurs ont participé aux différentes étapes de brassages, et passaient au « BBT » dès qu’ils le pouvaient pendant leurs jours de repos. Au final, 1200 litres ont été écoulés pour ce premier essai », rappelle Cédric Coll. Le brassage et l’embouteillage de la seconde édition sont prévus en fin d’année. « Nous ouvrirons les portes du « BBT » en décembre prochain pour une soirée d’inauguration de la nouvelle « Bue Gees ». Il s’agira d’un gros événement, où l’on pourra faire découvrir les coulisses de cette bière au public », annonce Cédric Coll.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

 

 

Pour sa troisième édition, l’association « Citad’elles », mêle une fois encore fête de la bière et caritatif. Pour Marie Montané,  présidente de l’association, « se faire plaisir passe aussi par la promotion du lien social et du local ». Cette année, les bénéfices du festival « Brax Qui Mousse », seront entièrement reversés à une association pour femmes en difficulté. « Nous sommes dans une démarche militante, et défendons certaines valeurs. D’autre part, nous souhaitons contribuer au développement du travail des brasseurs locaux, et encourager les circuits courts notamment », développe la présidente de « Citad’elles ».

Un moment familial et bon-enfant, rythmé par des dégustations, des échanges avec les professionnels, et le concours de la meilleure bière « Festi’Mousse ». Avec pas moins de seize brasseurs venus de Dordogne, des Hautes-Pyrénées, du Gers, de Haute-Garonne, d’Aveyron, du Tarn et même de Catalogne, le temps est à la découverte ce 13 octobre. Après les thèmes « Champêtre » et « Street Art » des précédentes éditions, c’est la bande dessinée qui est mise à l’honneur cette année. Battle de dessin, atelier pour enfants, et la réalisation en direct d’une fresque géante, habilleront cette journée haute en goûts et en couleurs !

www.citadelles-20.webself.net/brax-qui-mousse

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

 

 

Le 11 novembre prochain, de 10h à 19h, le rendez-vous annuel de la brasserie artisanale est de retour. Pour cette deuxième édition, « Craft Beer » et pétanque viendront animer le Boulodrome des Minimes. « Face à l’engouement du public autour des bières artisanales, nous avons eu envie de leur faire découvrir de nouvelles saveurs. Si les gens recherchent de la nouveauté, ils n’en sont pas moins exigeants en ce qui concerne la qualité, et développent un véritable intérêt pour les produits du terroir », développe Thierry Régnier, organisateur du « Toulouse Beer Fest ».

 

Véritable lieu de connexion pour les professionnels, cette journée est aussi un moment de découvertes pour les amateurs. Dans une ambiance décontractée autour de la pétanque, les visiteurs pourront échanger avec plus de quarante brasseurs de la région. « C’est une occasion pour les novices de découvrir les savoir-faire autour de la bière, mais aussi pour les brasseurs d’avoir un retour direct des clients », complète Thierry Régnier. Plusieurs temps forts viendront ponctuer ce rassemblement : Une conférence dispensée par « Le Veilleur De Bières », un atelier « pairing » animé par le chef cuisinier Rémy Gloaguen, une démonstration de brassage orchestrée par « Les Forces Du Malt », et un concours de pétanque.

www.toulousebeerfest.fr

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

Installé depuis 9 ans sur la longue route de Toulouse, Du Bio Sur Ta Route est l’un des premiers magasins bio à s’être monté de la région. Mené par l’inépuisable Marie, l’établissement a été rejoint par Christophe il y a quelques mois de cela.

Animés du même esprit, les deux compères veulent aller plus loin que le bio dans l’assiette. Un tour sur le Facebook du magasin nous donne rapidement le ton : rapports sur le glyphosate, changement climatique, grande distribution, tous les sujets y passent. En effet, consommer bio n’est qu’une étape du processus de mieux vivre et de sauvegarde de l’environnement. Aussi bio soit-elle, manger une mangue qui arrive de l’autre côté du monde est une idiotie. Vous ne trouverez donc pas dans les rayons des aberrations de la sorte mais uniquement le fruit d’une sélection permanente de producteurs locaux sélectionnés selon cette ligne de conduite. Résultat, 15 000 références sont proposés avec notamment le label « Les essentiels de la bio », proposant des produits du quotidien à prix réduits.
Ne dépendant pas d’un grand groupe national, l’indépendance de l’enseigne est absolue. « Quand tu achètes ici, tu rémunères des familles, pas des actions ou des parts sociales » déclare Marie.
Ce magasin pense le bio dans son ensemble, dépassant le cadre du repas. Il est également un lieu d ‘échange et de convivialité où tout le monde se connaît. Bio c’est bien, avec du sens c’est mieux!

Du Bio Sur Ta Route
22 Rue de Ribosi, 31490 Léguevin
05 34 52 41 26
www.dubiosurtaroute.com
Fb : @dubiosurtaroute

Share

De « L’Octobière », à « Brax Qui Mousse », en passant par le « Toulouse Beer Fest », la bière ne cesse d’être célébrée. Des retrouvailles où brasseurs, passionnés, cavistes, et professionnels du monde brassicole, viennent dispenser leurs connaissances à un public de plus en plus curieux. Les bières artisanales sont désormais les stars des stands, et les associations locales n’ont rien à envier aux fêtes de la bière bavaroises. Qu’elle soit blonde, brune ou rousse, la bière séduit, et fascine. Intimiste au départ, le phénomène s’est peu à peu démocratisé, et la brasserie artisanale connaît un véritable boom depuis une dizaine d’années. Les salons et autres initiatives se multiplient, et les sympathisants – des amateurs aux « Geek Beer » – sont de plus en plus nombreux. Zoom sur quelques acteurs locaux qui font mousser le phénomène.

 

 

 

 

Pour sa troisième édition, l’ambition de « L’Octobière » est restée la même : mettre en avant la bière artisanale. « Nous célébrons la « Craft Beer » via les caves à bières, les bars spécialisés, et les restaurants », développe Justin Marquez, président de l’association organisatrice de l’événement, « Les Amis De Poulpie ». C’est ainsi que du 11 au 13 octobre, conférences, dégustations, et « pairing », ponctuent l’événement. « Le “ pairing ” consiste à associer un mets à une bière. Nous proposons dans ce sens des ateliers animés par Cyril Hubert, célèbre sommelier de la bière, pour redonner à cette boisson toute sa place au sein de la table », explique Justin Marquez. Durant l’événement, le tenancier mais aussi brasseur du « Barallèle », distille lui aussi ses connaissances par le biais de conférences.

Cette année, ce sont les ajouts dans la bière et les coulisses du brassage qui sont mis à l’honneur. Côté dégustations, pas moins de trente bières sont proposées aux papilles du public.Et pour l’occasion, « Le Barbotteur », « L’Excuse », « La Brasserie des Garrigues », ou encore « Iron », font le déplacement. « Pour cette édition 2018, l’accent est très porté sur l’Occitanie. Nous voulons que ce rassemblement soit avant tout un vivier des meilleures sélections en matière de bières », conclut le passionné Justin Marquez.

www.octobiere.fr

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Share

Entre le scandale du Friponil en 2017 et les nombreuses vidéos diffusées par les associations de défense animale comme L214 montrant les conditions de vie des poules élevées en batterie, la tendance générale a changé. Il y a aujourd’hui de plus en plus d’adeptes des « poules pondeuses de compagnie ». Présentes même en agglomération, à condition bien-sûr d’avoir un jardin, l’avantage est indéniable pour ceux qui ont sauté le pas !

En plus d’avoir régulièrement des œufs frais dans votre jardin, une traçabilité de ce qu’aura ingéré la poule et de la manière dont elle aura passé sa vie, vous aurez dans votre assiette un œuf au goût bien différent. (Rappelez-vous les œufs à la coque de votre mémé ) Un jaune plus goûtu et onctueux, une saveur inégalée dans le commerce, tant de raisons qui incitent à installer un poulailler.

Les Espaces Verts du Languedoc l’ont d’ailleurs bien compris. Au fond du magasin dans un poulailler bien aménagé, une quinzaine de poules pondeuses se baladent en attendant de trouver une famille pour qui pondre ! Ces dernières, prête à vous régaler de bons oeufs car âgées de 18 à 20 semaines, viennent d’un élevage du Tarn, GFA de Pierpont. Des poules locales de différentes espèces : rousses ou noires (17€), cendrée ou sussex (19€) ; dont vous pouvez lire les descriptions sur les pancartes installées par les équipes des Espaces Verts du Languedoc. Tout le nécessaire pour vous en occuper est d’ailleurs disponible en magasin, avec des conseils de professionnels pour ne pas faire n’importe quoi (ce sont des êtres vivants tout de même!)

Espaces Verts du Languedoc
243 route de Bayonne
31300 Toulouse
05 61 49 21 71 – www.espaces-verts-du-languedoc.fr
FB : @EspacesVertsDuLanguedoc

Share

La rentrée passe aussi par l’arrivée de nouveaux commerces. À Colomiers, une adresse ravira le 20 septembre les amateurs de bons petits plats et de produits locaux. Il s’agit d’une épicerie d’un nouveau genre qui porte le nom de “Minjat !”, clin d’oeil à notre région pour ce mot occitan signifiant “manger”.

Ce concept unique sur Toulouse prône l’accessibilité du meilleur des produits locaux au plus grand nombre. Aucun intermédiaire entre l’enseigne et les 150 producteurs de la région qui la fourniront. À l’initiative du projet, Cyril Picot, Anton Dmitriev et David Pagès trois hommes complémentaires pour un concept en trois temps : un marché local, une cantine et un quartier général, le tout en circuit court et au Perget !

L’avantage de cette proximité c’est que vous mangez le midi les mêmes produits de saisons que retrouvez dans l’épicerie. C’est d’ailleurs par égard pour le « bien manger » que des cours de cuisine et des ateliers seront organisés pour faire de Minjat ! un quartier général. Vous goûtez des plats locaux, apprenez les recettes et achetez les produits au juste prix pour pouvoir vous régaler à la maison.

On vous en dit plus prochainement juste après avoir testé le concept Minjat ! et on souhaite la bienvenue à nos nouveaux voisins !

Minjat !
2 avenue André Marie Ampère
31770 Colomiers
www.minjat.com

Share

Ouvert depuis juin 1990, le Canard Sur Le Toit est un établissement culinaire incontournable de Colomiers. Jouxtant la Piscine du Canard, autre lieu bien connu des columérins amateurs de pool party, il est également le restaurant de l’hôtel niché dans un parc de 4 hectares.

Axé cuisine française traditionnelle, Le Canard Sur Le Toit se distingue par son titre de maître restaurateur obtenu depuis 6 ans. Cette distinction certifie l’utilisation de produits frais élaborés sur place. Pour mener à bien cette mission, l’équipe de 7 personnes s’active en cuisine autour d’un chef présent depuis 7 ans. Second durant 2 ans, il est ensuite devenu chef et apporte clairement son expérience à chaque assiette. Des produits de qualité ne sont pas pour autant une réussite in fine si ils ne sont pas travaillés avec envie et maîtrise. La cuisson parfaite du magret, l’assaisonnement exact de la tartine de foie gras ou encore le croustillant des frites servies avec « Le canard dans tout ses états », plat que nous avons eu la chance d’essayer, démontrent tout le savoir faire de l’établissement.
Ce plat appairait à la nouvelle carte du restaurant, renouvelée trois fois par an pour épouser au mieux les produits offerts par les saisons. On y trouvera également le dos de canard, l’assortiment de foie gras maison ou le nem d’effiloché de canard. Vous n’aimez pas le palmipède ? Tournez vous vers la noix d’entrecôte de Black Angus, le duo de pâtes aux crustacés crémeux au safran ou encore le plat du jour végétarien.

Le restaurant sait également voir plus grand et propose de solides services de réception, notamment grâce à ses deux salles de mariage pouvant accueillir respectivement 200 et 70 personnes. Pour l’organisation de réunions, dîners d’affaire ou repas de groupe particuliers, sept salles privatives sont à disposition. Cette configuration fait le bonheur d’équipes sportives qui voient une sorte de mini Clairefontaine idéal pour la préparation et le team building.

Au regard de la carte et de la qualité des services, on peux légitimement s’attendre d’avoir affaire à une addition salée en sortie de table. Que nenni. Avec un menu midi à 16€50 (qui plus est servi rapidement), Le Canard Sur Le Toit propose effectivement des plats évolués dans un cadre haut de gamme mais reste dans la moyenne des prix pour un restaurant le midi.
L’ambiance est également détendue et chaleureuse. Pas besoin de porter de souliers vernis ni de cardigan tricoté par Mamie pour se voir accepter l’entrée, ici tout le monde est le bienvenu.
Au moment où vous lirez ces lignes, sachez que la Piscine du Canard est encore ouverte et ceux jusqu’à ce que le soleil s’efface. Si on se base sur la saison dernière, vous avez environ un mois pour pouvoir encore en profiter.

Ce restaurant propose ce que l’on attend de la cuisine française traditionnelle : des produits de qualité et un solide savoir faire. Il n’en est pas pour autant lourd ou hors de prix. Il est au contraire accessible et décomplexé, capable de satisfaire un client qui veut manger vite et bien mais également de répondre aux attentes d’une réception d’envergure. Peu peuvent se targuer d’un tel tour de force…

Le Canard Sur Le Toit
58 Chemin de la Salvetat, 31770 Colomiers
05 61 30 37 83
Fb : @LeCanardSurLeToit

Horaires :
Du lundi au samedi 12:00 – 15:30 et 19:30 – 23:30
Le dimanche  12:00 – 16:00

Share

Plus régulier qu’une montre Suisse, mon estomac me signalait que le repas de midi était en approche. J’ai donc choisi le restaurant Le Pré Carré, niché dans le complexe sportif Intérieur Sport, pour me sustenter . Je découvre alors que le concept est tout à fait différent en cette rentrée. Accueilli par de grandes vitrines et un buffet de desserts, je me penche sur les formules, notamment une à…7€ ! J’aurais pu me contenter d’une salade à seulement 5€90 mais comme précisé plus haut j’ai très faim et j’ai vu des macarons.

Résolument axé healthy, mon poke saumon est, comme l’ensemble des plats, à déguster sur place ou à emporter. Préparés chaque jour, les plats font au maximum appel à des produits locaux et de saison, le tout dans une optique d’alimentation saine et équilibrée. Le lieu se définit désormais comme de la restauration rapide de qualité.
Le comptoir a cependant été conservé, épaulé désormais d’un bar à vin et à eau.


« Les clients sont ravis de cette nouvelle présentation, notamment les membres des installations sportives d’Intérieur Sport qui veulent bien manger » nous confie Sandrine Ponsole, la responsable du restaurant.
Pour ce qui est des ouvertures, ça se passe du lundi au vendredi pour le service du midi uniquement.

Clairement abordable, frais et équilibré, le  Pré Carré nouvelle version est à découvrir absolument.

Restaurant le Pré Carré
6 Rue Olympe de Gouges, 31770 Colomiers
05 34 28 12 12

Share