Des siècles après les premières pissotières, les femmes ont enfin le droit elles aussi à un urinoir 100% féminin grâce au Lapee (“pee” en anglais signifie “pipi”). On retrouve à l’initiative de ce projet, le danois, Alexander Egebjerg et, la française, Gina Périer (médaillée d’or au dernier Concours Lépine).

C’est à Colomiers, par la société Terréo, que sont commercialisés les premiers Lapee de France. De couleur rose fushia, pour que les hommes comprennent bien qu’ils sont dédiés aux femmes, le Lapee a une forme d’hélice de bateau. Il est ainsi composé de 3 urinoirs avec des marches, pour voir, sans être vue.

Ils sont importés directement de l’usine au Danemark en fonction de la demande, puis sont loués à des festivals. Ces derniers sont des lieux de demandes privilégiées de ces urinoirs, en raison des questions d’hygiène, d’égalité et surtout de sécurité. En effet, grâce au Lapee pas besoin de faire la queue pendant des heures. Pas besoin d’eau. L’absence de porte limite les risques de sécurité tels que les drogues ou les agressions sexuelles. Le premier festival en France a avoir testé leur utilisation est le Summer Vibration à Sélestat (Grand Est).

À quand des Lapee dans les villes ?

Share
Amandine M
Author

Write A Comment