L’automne arrivant, la rentrée scolaire passée, c’est le moment de se pencher sur vos projets immobiliers. Acheter dans le neuf reste le but poursuivi par un pourcentage important de Français. La région toulousaine, en particulier les villes intégrées à Toulouse Métropole, restent un investissement intéressant si on le compare aux autres métropoles françaises. Jusqu’à quand ? Personne ne le sait mais beaucoup de professionnels pensent que les prix monteront singulièrement à terme. Trois bonnes raisons d’investir : des avantages financiers (lois de défiscalisation), des prix qui sont assez stables et des normes techniques dans le neuf qui vous garantissent un produit de qualité. C’est donc le moment d’investir à Toulouse ! Diagonale vous indique quelques bons plans dont vous pourrez peut-être profiter…

Pourquoi acheter à Toulouse ?

Les raisons sont nombreuses mais les plus importantes sont une démographie galopante (4,5%), un pôle d’activités de premier plan, que ce soit dans l’aéronautique, l’espace, la santé, l’agroalimentaire, aéronautique. Une ville étudiante très dynamique qui donne au marché locatif une véritable stabilité et pérennité.

Par ailleurs, la ville poursuit la densification de son tissu économique avec des pôles comme EcoSudOuest, Montaudran Aerospace, le Quai des Savoirs ou bien l’Oncopole. Les importants travaux dans le centre ville et la vie culturelle ne font qu’améliorer l’attractivité de la Ville Rose et de toute l’agglomération.

Rachat de prêt

PLUS QUE JAMAIS D’ACTUALITÉ

Même si cela a été moins rapide et spectaculaire qu’en 2016, les taux des prêt immobiliers baissent sensiblement depuis le début de l’année pour atteindre les niveaux de l’automne 2016. Aussi, tous les emprunteurs qui ont laissé passer l’occasion il y a deux ans, doivent se faire racheter leur prêt. 

En quoi cela consiste-il ? Simplement à demander à une autre banque de reprendre le prêt fait dans un établissement concurrent, à de meilleures conditions.

Qui est concerné ? A priori tous les emprunteurs ayant effectué un prêt immobilier entre 2008 et 2015, surtout si l’assurance décès invalidité du prêt a été effectué auprès de l’établissement prêteur. En effet, c’est aussi sur les assurances emprunteurs, dont le coût a fortement baissé ces dernières années, que des économies peuvent être effectuées. Même s’il est désormais possible de changer d’assurance sans changer de banque, il y a des gains à réaliser lors d’un rachat de prêt. En effet, grâce à la baisse de taux, le rachat peut soit induire une durée de prêt plus courte (donc à gagner sur les intérêts et l’assurance), soit à conserver la durée et pouvoir faire des travaux, ou plus simplement gagner du pouvoir d’achat en payant moins chaque mois.

A titre d’exemple, pour un prêt de 265.000 € effectué en décembre 2015 pour des mensualités de 1.202,00 € (hors assurance) sur 25 ans , il reste à ce jour 243.539 € sur 267 mois. Le client doit emprunter 250.000 € (pénalités de remboursement anticipées éventuelles, frais de garantie et de dossier inclus) pour faire racheter son prêt. Il va alors payer des mensualités 1.113,48 € s’il garde la même durée (gain de 23.634 € sur la durée restante) ou gagner 23 mois de remboursement s’il garde la même mensualité. A ces gains, il faut également ajouter le gain éventuel sur les assurances.

Bien sur, chaque cas est différent et mérite d’être étudié. Venez nous rencontrer dans nos agences pour faire effectuer l’étude de votre cas. Bien sur, celle-ci est gratuite, nous vous conseillerons au mieux de vos intérêts et vous ferons bénéficier des conditions avantageuses que nous avons négocié pour vous auprès de nos partenaires.

*exemple réalisé avec un couple de cadre non fumeur 36 et 37 ans, taux nominal du prêt de 1.60%*, TEG de 1.87 %.

 

Share
Phillipe M.
Author

Write A Comment