Ce dispositif présente de nombreux avantages. Le principe est de fixer un plafond de prix pour certains logements. Les villes sont libres de l’appliquer ou non. Toulouse et quelques villes de la Haute-Garonne ont opté pour cette option “Prix Maîtrisés”. Par exemple son plafond à Toulouse est de 3000 € alors que le prix moyen dans le neuf est à 3650 €, soit 20% d’écart ! Renseignez-vous auprès des promoteurs de programmes qui vous intéressent pour savoir s’ils proposent des logements à prix maîtrisés.

Comme toujours dans ces cas-là, il y a un plafond de revenus à ne pas dépasser pour en bénéficier et le bien doit être acheté en Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA). Et cerise sur le gâteau, l’accession à Prix maîtrisée est cumulable avec d’autres dispositifs comme le PTZ par exemple. C’est un véritable succès dans la métropole toulousaine. C’est un véritable partenariat gagnant-gagnant entre la ville et les futurs propriétaires. Ces logements sont très souvent situés à proximité des bassins d’emplois, transports en commun,  équipements publics, commerces et services.

PRÊT À TAUX ZÉRO (PTZ)

C’est l’aide de l’Etat la plus importante. Si vous n’avez pas été propriétaire dans les deux dernières années et que vous restez sous le seuil de revenus prévu dans la loi, vous pourrez bénéficier du PTZ. Le quartier où vous achetez influe également sur l’obtention de celui-ci. Vous pourrez financer jusqu’à 40% de votre bien !

PRÊT D’ACCESSION SOCIALE (PAS)

Il a pour objectif de favoriser l’accession à la propriété aux revenus modestes. Il peut financer jusqu’à l’intégralité de votre achat et la durée du crédit peut aller jusqu’à 25 ans !

PRÊT ACTION LOGEMENT (PAL)

Celui-ci s’adresse aux primo-accédants. Suivant vos revenus, votre foyer fiscal et la zone géographique, vous pourrez bénéficier d’aides non négligeables. C’est une piste à explorer également.

 

La nue-propriété

UN INVESTISSEMENT SANS SOUCIS DE GESTION

Le principe est simple, l’investisseur acquiert un bien immobilier de qualité et l’usufruit est assuré par un bailleur social ou institutionnel pendant une durée minimum de 15 ans. L’entretien, les travaux et les charges sont à la charge de l’usufruitier ! Renseignez-vous auprès des promoteurs qui opèrent sur une zone qui vous intéresse, la formule 2018 de la nue-propriété est très intéressante.

Share
Phillipe M.
Author

Write A Comment