[ Dossier ] Cornebarrieu l’étonnante : les jeunes à l’honneur.

 

L’éducation, un axe majeur

Que ce soit par le biais du Point Accueil Jeunesse, des différents projets socio-culturels mis en place par la municipalité, ou le Parlement des enfants, la transmission de valeurs éducatives est un point clé de la politique de la commune.

Si la municipalité met la jeunesse et l’enfance au centre de ses préoccupations, elle ne lésine pas sur les structures scolaires et périscolaires, qui feront des petits d’aujourd’hui les adultes responsables de demain. Pour les 0 à 4 ans, la ville offre plusieurs modes de garde d’enfants, avec des équipes de professionnels accueillant les touts petits dans des lieux d’éveil et de vie comme le centre Multi Accueil Tom Pouce ou Les Pitchounets. Dans le cadre de la politique familiale, la ville de Cornebarrieu soutient une crèche associative et bénéfice de deux maisons d’assistantes maternelles. La commune a mis en place une politique éducative qui vise à donner de la cohérence sur tout ce qui touche à l’éducation, et vise à sensibiliser les familles et les acteurs locaux. L’éveil éducatif, la coéducation, ou encore l’accompagnement des familles, sont des points clés de la philosophie de la commune. « L’éducation c’est l’avenir. Elle est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde », confie Dominique Boisson adjointe au maire en charge de l’enfance. Avant et après l’école, l’ALAE pour les 3-11 ans, et le Point Accueil Jeunesse pour les 11-18 ans prennent le relai.

« Nous voulons valoriser l’enfant, mais aussi l’aider à respecter un cadre, ou réinvestir sa scolarité pour ceux qui sont en difficulté. Par le biais d’actions phares qui ont pour mission d’éduquer de manière ludique, les enfants se responsabilisent », développe Franck Cambus, coordinateur enfance jeunesse du PAJ.

 

Le parlement des enfants, un apprentissage concret à la démocratie

Le Parlement des enfants c’est avant tout un lieu de rencontre et de dialogue entre la municipalité et les enfants de la ville.

Toutes les préoccupations des jeunes citoyens peuvent y être abordées. Sont concernés les enfants de 9 à 12 ans, des classes de CE2 à la 5ème. Elus par leurs pairs, les parlementaires apprennent à concevoir ensemble des projets qui intéressent l’ensemble de leurs camarades en siégeant au sein de différentes réunions en représentation de l’ensemble. « Le Parlement des enfants a déjà mis en place des projets concrets qui ont investi la ville de Cornebarrieu, comme la création d’un skate park. Nous avons aussi fait un travail autour de l’accessibilité du handicap, visité l’Assemblée nationale et le Sénat, répertorié et réalisé une exposition sur les arbres remarquables de la commune », explique Mehdi Benaoumer, animateur référent du Parlement des enfants. Mais ce sont aussi des projets autour de valeurs républicaines qui sensibilisent au respect que les plus jeunes touchent du doigt. Dernièrement, le Parlement des enfants a travaillé en collaboration avec l’Ecole des Droits de l’Homme (une association subventionnée par Toulouse Métropole), et travaille sur des actions de solidarité et de partage.

Share
Anaïs C

Anaïs C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *