[ Dossier ] Faut-il avoir peur du paiement sans contact ?

 

Y’a-t-il des risques de piratage ?  Les nouvelles générations, adeptes du digital, voient dans le “sans contact” la simplicité et l’efficacité du geste de paiement.  Pratique, mais est-ce aussi risqué ? Face aux failles de la technologie du NFC, devrez-vous prendre des précautions ? 

Mode d’emploi simplissime : avec une carte “sans contact”, plus besoin d’entrer de code secret : posé, c’est payé illico ! Grâce au NFC, la technologie sans fil à courte portée (10 cm maximum entre 2 appareils), votre smartphone fonctionnera comme une carte bancaire, ou votre carte bancaire marchera comme un “pass”. NFC, « piratable » ? C’est un problème de taille… le “sans contact” semble être facilement piratable, car les cartes utilisant le NFC n’utilisent pas de protocole chiffré. Même si la CNIL a fait disparaître, de toutes les CB “sans contact”, toutes vos données personnelles, elles sont toujours piratables dès qu’elles se trouvent dans votre sac.

Relativisez : En cas de vol ou piratage, les paiements avec une carte “sans contact” sont plafonnés à 20 € par achat et limité à 80 ou 100 euros par jour. Il vous faudra ensuite taper votre code de sécurité pour les achats suivants comme un paiement classique. Idem dans le cas d’un piratage sac contre sac qui permet “d’aspirer” le numéro de la carte et sa date de validité. Quid du cryptogramme ? Et d’ailleurs, la plupart des banques ont mis en place pour les paiements en ligne, une sécurité supplémentaire avec authentification d’achat par SMS. Alors, oui la technologie “sans contact” est piratable, mais sachez garder la mesure !

Astuce : concernant les cartes NFC, munissez-vous d’un gadget en aluminium, faisant office de cage de Faraday, pour bloquer les infos de la carte. Il existe désormais des étuis de protection, que d’ailleurs votre banque est tenue de vous fournir gratuitement ! Dans le cas contraire, les banques sont tenues de vous proposer des cartes sans NFC si vous leur demandez. Vous pouvez aussi désactiver le “sans contact” à tout moment, sans aucun frais. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, vous avez moins de risque de piratage lorsque vous payez grâce à votre smartphone…

Share
Cécile Suner

Cécile Suner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *