[ Dossier ] Mais comment fonctionne le paiement mobile ?

 

Sur les smartphones, le NFC (sans contact) est directement intégré dans votre puce et géré obligatoirement par une application mobile. Mode d’emploi : approchez votre smartphone du terminal de paiement, un bip retentit, un code ou une identification par empreinte digitale sont demandés pour valider le paiement, et voilà vos achats instantanément réglés ! 

Parmi les applications de paiement mobile directes (via l’enregistrement de votre carte bleue sur leur site), vous pourrez choisir entre Google Wallet, Visa Paywave, PayPal Here, Buyster, Flash n’Pay, conçue par Auchan ou encore KIX de BNP Paribas, etc. Il s’agit ici d’un intermédiaire entre le commerçant et votre banque. Il existe d’autres applications qui sont téléchargeables, elles, via votre banque et sans intermédiaire. C’est votre banque qui négocie directement avec les concepteurs des applications les frais inhérents à chaque paiement. Pour vous, son utilisation est gratuite ! (quoique payée indirectement dans les frais d’adhésion du “sans contact” ou de celle de la CB)

C’est le cas, d’Apple Pay, Samsung Pay ou la plus courante actuellement, Paylib. Mais pour l’heure et dans le cas de Paylib, seuls les utilisateurs de smartphones sous Android bénéficient de ce service, mis à disposition gratuitement pour les clients de 9 banques (Banque postale, BNP Paribas, Crédit mutuel Arkéa, Crédit agricole, Société générale, Banque populaire,  Caisse d’épargne, Hello Bank et Boursorama Banque). Et pour cause, Apple dispose de son côté de l’Apple Pay, une appli similaire que la plupart des banques tendent actuellement de négocier en termes de frais. Idem chez Samsung. Concrètement, en tant qu’utilisateurs d’iPhone, ce service est d’ores et déjà accessible si vous êtes à la Caisse d’Epargne, à la Banque Populaire, chez Carrefour Banque, Orange Cash ou Boon. D’ici fin d’année ou courant 2018, la plupart des autres banques proposeront certainement l’Apple Pay, tout comme l’Android Pay ou encore Samsung Pay. Renseignez-vous bien auprès de vos banques pour connaître les délais…Petit bémol et pas des moindres, seuls un tiers des commerçants sont actuellement équipés du terminal de paiement adéquat pour mobile. Si ce n’est qu’une question de mois avant que tous s’équipent en conséquence, mieux vaut encore sortir couvert avec votre CB en poche !

Share
Cécile Suner

Cécile Suner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *