Depuis l’entrée en fonction de Philippe Guyot, élu maire de Plaisance du Touch le 19 janvier dernier, les engagements pris
en 2014 se poursuivent. Une équipe municipale dédiée pleinement à une démocratie participative, et des objectifs qui restent
dans la continuité de ce qui a été initié sous le mandat de Louis Escoula. Environnement, transports, culture, maintien de la
qualité de vie, éducation et jeunesse, demeurent une priorité.

© Patrice Massacret / www.patricemassacret.com

Un maire au service des Plaisançois

Adjoint depuis 2008 aux associations et aux sports, c’est avec un bel esprit collectif que Philippe Guyot encadre l’équipe
municipale. « Je suis en fonction pour 14 mois, et j’ai jugé bon de conserver la délégation des adjoints pour ne pas qu’il
y ait de perte de temps jusqu’aux prochaines élections, et que nous continuions dans la lancée de 2014 pour parfaire les
engagements pris à l’époque », explique Philippe Guyot. Plaisançois d’adoption, il commence très tôt son implication dans la vie sociale et politique. Alors âgé de 15 ans c’est à la jeunesse ouvrière chrétienne qu’il fait ses premiers pas. En 1981, il endosse le rôle de vice-président à l’université Paul Sabatier. Animé par sa passion du handball, et fort de ses 25 ans en club, il parfait son sens de la cohésion et du bien-vivre ensemble. Un sens de l’engagement que Philippe Guyot met au service de ses mandats, notamment par le biais de son poste de 2e adjoint à la démocratie participative et à la communication depuis 2014. C’est donc tout naturellement que le 19 janvier 2019, ce passionné entre en fonction en tant que maire de Plaisance du Touch. « Je vis ici depuis 1991, et je dois confier que l’ouest toulousain est un endroit agréable, et Plaisance une ville qui me tient à coeur ».

L’éducation au premier rang

D’hier à aujourd’hui, la municipalité met tout en oeuvre pour accueillir des élèves toujours plus nombreux. Une priorité à la jeunesse et à l’éducation renforcée par le rétablissement d’une ATSEM par classe à la rentrée 2019. « Nous avons fait ce choix budgétaire, suite à la demande des parents d’élèves et des enseignants notamment », précise Philippe Guyot. La semaine scolaire à quatre jours et demi est quant à elle maintenue. Michèle Lavayssières, adjointe au maire en charge de l’éducation et de l’enfance développe : « Cette année, nous souhaitons nous pencher encore davantage sur la restauration scolaire. Nous voulons tendre vers une alimentation toujours plus qualitative, avec des menus adaptés au goût des enfants. Nous souhaitons
aussi réduire le gaspillage alimentaire. Dans ce sens, nous incitons les jeunes à faire le tri après leur repas, et à recycler tout ce qui peut l’être ». Philippe Guyot rappelle : « Nos effectifs scolaires sont croissants, et deux nouvelles classes ouvriront à la rentrée 2019-2020. Quant aux axes forts de notre Projet Educatif De Territoire (PEDT), ils nous servent de guide pour valoriser la place de la famille, favoriser le vivre ensemble, et développer une complémentarité pour une cohérence éducative. La gestion des Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) ont été confiés à l’association de Loisirs Education Citoyenneté, afin de développer des activités pédagogiques de qualité tout en valorisant les métiers de l’animation, et en assurant au personnel des formations adaptées ».

Share
Amandine M
Author

Write A Comment