Le mois de mars 2019 est désormais historique pour les taux.

 

« Après presque 3 mois d’activité, nous sommes à un moment crucial car les banques savent que le premier semestre est le plus stratégique, analyse Cécile Roquelaure, Directrice de la communication et des études d’Empruntis. Aussi, elles sont très attentives au suivi de leurs objectifs : qu’il s’agisse d’objectifs de crédit immobilier ou de conquête de nouveaux clients « bancarisés ». Mais quel que soit l’enjeu, leur seul levier est le taux. Elles actionnent donc une nouvelle baisse de taux, portées par le coût de l’argent, toujours très bas. » C’est ainsi que plusieurs établissements régionaux et nationaux nous ont transmis des barèmes à la baisse. Les baisses peuvent aller jusqu’à 25 centimes. Aussi, mécaniquement notre baromètre des taux de crédit en région Sud-Ouest est impacté. A l’exception du taux mini sur 30 ans, tous les taux de crédit (mini et moyens) diminuent ce mois-ci par rapport au mois dernier. Il est aujourd’hui possible d’emprunter à 0,80% sur 15 ans et 1,00% sur 20 ans Frédéric DEVAUX : « Pour être concret, nous avons obtenu à Colomiers pour un de nos clients un taux de 1.25 % sur 25 ans. Cela signifie qu’il a pu emprunter 257.534 € pour 1.000 € de mensualité alors qu’il ’aurait obtenu de 235.000 € à 1.80 % en 2016 et 215.575 à 2.80 % en 2013. Les prix n’ont pas augmenté dans de semblables proportions et un budget supérieur signifie des mètres carrés en plus pour l’acquéreur. » Pour tout ceux qui n’ont pas eu le temps de renégocier les prêt contractés avant 2016, c’est le moment d’interroger leur banque ou de rencontrer leur courtier car les taux actuels sont plus bas qu’à l’automne 2016 et que ce serait dommage de louper une opportunité d’augmenter le pouvoir d’achat par la baisse des mensualités.

Share
Phillipe M.
Author

Write A Comment