« Pour le mois de mai, notre baromètre des taux en région du Sudouest affiche une quasi-stagnation. En effet, seule le taux moyen sur 30 ans qui augmente de 5 centimes. Ainsi, les taux qu’ils soient mini ou moyens sont identiques à ceux du mois de d’avril.

 

Nous constatons que les banques proposent toujours des décotes, parfois jusqu’à 80 centimes inférieurs aux barèmes, « même chez des partenaires n’ayant pas habituellement cette pratique. Mais attention chez certaines enseignes, les délais s’allongent : nous constatons ainsi jusqu’à 4 semaines pour un premier rendez-vous dans certaines banques. Le courtier a ainsi un rôle stratégique à jouer pour l’emprunteur : trouver le meilleur compromis entre le taux le plus bas et le délai le plus serré si la signature chez le notaire est proche » d’après Frédéric DEVAUX directeur de l’agence de Colomiers. De plus, « Autre élément important, que le courtier aura à coeur d’analyser : parfois réduire la durée d’un an (par exemple emprunter sur 19 ans au lieu de 20 ans) peut avoir un impact positif pour l’emprunteur, s’il a des marges de manoeuvre budgétaires d’autant que la modulation des échéances chez certains partenaires offre beaucoup de souplesse. Ces nouveaux planchers historiques réouvrent l’opportunité du rachat de crédit. Ainsi, tous les emprunteurs ayant souscrit un prêt immobilier avant la fin du 1er trimestre 2016 doivent se poser la question », ajoute Julien BLASER directeur d’agence à Tournefeuille. »

Share
Phillipe M.
Author

Write A Comment