Même si cela a été moins rapide et spectaculaire qu’en 2016, les taux des prêt immobiliers ont baissé sensiblement depuis  l’automne pour atteindre quasiment des niveaux inégalés. Aussi, pour tous les emprunteurs qui ont laissé passer l’occasion il y a deux ans, il peut être encore temps de faire renégocier son prêt. 

En quoi cela consiste-il ? Simplement à demander à une autre banque de reprendre le prêt fait dans un établissement concurrent, à de meilleures conditions.

Qui est concerné ? A priori tous les emprunteurs ayant effectué un prêt immobilier entre 2008 et 2015, surtout si l’assurance décès invalidité du prêt a été effectué auprès de l’établissement prêteur. En effet, c’est aussi sur les assurances emprunteurs dont le coût a fortement baissé ces dernières années que des économies peuvent être effectuées. Même s’il est désormais possible de changer d’assurance sans changer de banque, il y a de nombreuses économies à réaliser lors d’un rachat de prêt. En effet, grâce à la baisse de taux, le rachat peut soit induire une durée de prêt plus courte (donc à gagner sur les intérêts et l’assurance), soit à conserver la durée et pouvoir faire les travaux dont on rêve ou dont on a besoin.

A titre d’exemple, pour un prêt de 264.300 € effectué en décembre 2015 pour des mensualités de 1.349,60 € (hors assurance) sur 20 ans , il reste à ce jour 237.000 € sur 210 mois. Le client doit emprunter 242.388 € (pénalités de remboursement anticipées éventuelles, frais de garantie et de dossier inclus) pour faire racheter son prêt et il va alors payer des mensualités 1.304,45 € s’il garde la même durée (gain de 9.576 € sur la durée restante) ou gagner 8 mois de remboursement s’il garde la même mensualité. A ces gains, il  faut également ajouter le gain sur les assurances. Dans cet exemple, le gain peut aller jusqu’à 6.600 € de gain, ce qui revient à diviser le coût de l’assurance par 2. Le bénéfice total est alors de 9576 + 6600 soit 16.176 € sur la durée du prêt.

Bien sur, chaque cas est différent et mérite d’être étudié. Venez nous rencontrer dans nos agences pour faire effectuer l’étude de votre cas. Bien sur, celle-ci est gratuite, nous vous conseillerons au mieux de vos intérêts et vous ferons bénéficier des conditions avantageuses que nous avons négocié pour vous auprès de nos partenaires.

*exemple réalisé avec un couple de cadre non fumeur 36 et 37 ans, taux nominal du prêt de 1.40 *, TEG de 1.88 %, assurances ADI auprès de AFI-ESCA TAEA de 0.15 % et 0.16 %

Share
Phillipe M.
Author

Write A Comment