L’inauguration ayant déjà fait grand bruit (video à l’appui), voici le tour d’horizon de ce que vous trouverez concrètement chez Primark.

Coupé de ruban par Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse) et Thomas Delebarre (directeur du magasin)

En passant l’une des deux portes d’entrée vous découvrez un rez-de-chaussé dédié à la femme : accessoires (bijoux, sacs, écharpes…), cosmétiques (maquillages, soins…) et mode avec le perfecto dès 14€. Le premier étage est aussi consacré à la gente féminine (on n’a jamais assez d’affaires, n’est-ce pas?!) avec une partie denim où l’on trouve un jean à 13€, un rayon chaussure dès 4€ la paire et de la lingerie (sous-vêtements, collants, pyjamas…).

Coupole du bâtiment préservée

Au 2ème étage, les parents trouveront leur bonheur avec des rayons filles et garçons délimités par âge : 0 à 36 mois, 2 ou 8 ans et 8 à 15 ans. Parmi lesquels le t-shirt pour bébé à 1€80, le jean petit garçon à 6€50 et le blouson grande fille dès 11€. À cet étage également, la partie maison (literies, décos, bonbons…), maroquinerie (valises…), technologie (chargeurs de téléphone, batteries…) et un service client dédié aux échanges et remboursement (sous 28 jours).

L’escalier d’origine gardé intact par Primark

Primark n’oublie pas les hommes qui seront tranquilles au 3ème étage. À leur étage, une partie sportswear, accessoires (montres, chaussures…) et mode où l’on trouve des pulls dès 7€50 ou encore des ensembles de costumes (veste, pantalon, chemise) dès 44€.

Linda et Audrey, les premières clientes

Pour améliorer au maximum l’expérience de ses clients, Primark Toulouse a implanté à chaque étage des lignes de caisses (87 en tout), des cabines d’essayages (99 au total) et des espaces détentes avec accès wifi (6 dans le magasin). Les addicts du shopping en nous voulaient tout acheter, mais on s’est contenté de faire du lèche-vitrine et de laisser les quelques 3 000 clients venus ce jour-là en profiter ! Et vous vous craquerez quand ?

 

Primark Toulouse – 41 rue de Rémusat

Share
Amandine M
Author

Write A Comment