Alors que le gouvernement britannique prévoit son interdiction des voitures à essence ou diesel pour 2040, l’inventeur James Dyson demande à son Premier Ministre que cette date soit avancée à 2030.

Pour aller de pair avec cette annonce, ce dernier vient de dévoiler les plans de sa voiture électrique. Prévues pour un lancement en 2021, elle sera “100% électrique et tout-terrain” pour une utilisation en ville comme en terrains plus escarpés. La voiture qui apparaît avoir un design de SUV peut cependant encore changer d’allure. Comme le dit lui-même James Dyson “nous ne dévoilons jamais nos futures innovations avant qu’elles ne soient totalement prêtes  à être lancées et il en sera de même pour notre véhicule électrique.”

DR

500 personnes planchent sur le projet au Royaume-Uni et à Singapour (où Dyson a entrepris la création d’une usine dédiée à son véhicule électrique) depuis 2017. Pas moins de 2,5 milliards de livres (environ 2,9 milliards d’euros) ont été alloué par l’entreprise pour l’investissement et les recherches de nouvelles technologies. James Dyson, fort de son expérience en électroménager, prévoit en effet de maximiser l’aérodynamique et l’efficience énergétique du véhicule pour assurer la plus grande autonomie possible.

« Bon nombre de nos concurrents se basent sur des formats déjà existants lorsqu’ils conçoivent un véhicule électrique, et y adaptent le système de propulsion électrique. Une telle approche est certes rentable, mais elle a tendance à négliger la possibilité des réductions de masse et d’améliorations sur le plan aérodynamique qui permettrait de favoriser l’efficacité énergétique du véhicule. »

Share
Amandine M
Author

Write A Comment