Avec 567 romans inscrits pour cette rentrée 2018, dont 351 pour la littérature française, le choix fût rude…. Mais voici, sans plus attendre, les sorties à ne surtout pas manquer selon la rédaction de Diagonale !

 

Les prénoms épicènes
Amélie Nothomb
Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes. Derrière ce titre, l’histoire d’une relation père fille ; mélange d’amour et de haine, de mensonge et de revanche ; des thématiques chères à l’auteur.

Un monde à portée de main
Maylis de Kerangal
Paula Karst nous emmène à sa suite, portée par la rage frénétique de l’âge des possibles, elle vit comme un oiseau sur la branche, préservée de la peur des lendemains. Etudiante, elle peint des décors en trompe-l’oeil…tableaux d’où affleure la vérité.


Chien-Loup
Serge Joncour
Un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre déterré, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain. En mettant en scène un couple moderne aux prises avec la nature et confrontés à la violence, l’auteur nous montre que la sauvagerie est un chien-loup, prête à surgir.

Le guetteur
Christophe Boltanski
Mais qui guette qui ? Lorsque le narrateur découvre dans l’appartement de sa mère le manuscrit d’un polar qu’elle avait entamé, il est intrigué. Des recensements de cigarettes fumées, les pneux des voitures voisines crevées – comment vivait cette femme fantasque et insaisissable ?

Share
Amandine M
Author

Write A Comment