D’après le nom de cette start-up toulousaine, il vous sera bientôt possible d’exposer un bout de ciel dans votre intérieur. En effet, deux salariés du groupe, Jérémy Brousseau et Anaïs Mazaleyrat, ont développé au Bizlab de Colomiers (incubateur de start-ups Airbus) ce concept innovant pour donner une seconde vie aux avions en fin de vol.

11 designers se sont joints au projet comme Maximum, les spécialistes de la création de mobilier urbain issu de déchets industriels, à qui l’on doit une étagère créée à partir d’un plancher carbone. La créatrice Flavie Thievenaz a elle pensé toute une coiffeuse connectée à l’origine d’un hublot, tandis que Fabien Puginier a utilisé le nez de l’avion pour en faire un luminaire.

DR

« Cette démarche avant tout artistique est aussi une manière intelligente de revaloriser le patrimoine industriel d’Airbus et de s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire indispensable aujourd’hui. » dévoile le groupe. En effet, entre 5 et 10 avions seront recyclés cette année, permettant de fabriquer les quelques 2000 pièces de la collection « A Piece of Sky ». Ouvert à la mi-avril l’e-shop prévoit les livraisons pour janvier 2020. Parmi les objets célestes du quotidien en vente des créations en édition limitée et une collection permanente : buffet, chaise, lampe, étagères, fauteuils, tables… allant de 800€ à plusieurs milliers. Rendez-vous sur le site pour pré-commander la création qui vous fera avoir la tête dans les étoiles.

A Piece of Sky
www.apieceofsky.airbus.com

Share
Amandine M
Author

Write A Comment