Vendredi 7 septembre, le Tribunal Administratif de Toulouse a annulé les 2 arrêtés préfectoraux qui accordaient au projet de centre commercial « Val Tolosa » à Plaisance-du-Touch des dérogations aux interdictions de destruction des espèces protégées. (Retrouvez le communiqué du Tribunal : ici )  Les deux arrêtés auditionnés le 26 juin dernier concernaient pour l’un le projet du centre commercial et pour l’autre la création d’une route d’accès RD924. Une décision qui vient corroborer celles prises au préalable par la Cour d’Appel de Bordeaux et le Conseil d’Etat.

Coup dur pour le promoteur Unibail-Rodamco-Westfield qui s’est déjà vu refuser 2 permis de construire. Les opposants au projet espèrent que la décision du Tribunal Administratif va inciter le promoteur a abandonner la construction de Val Tolosa sans continuer cet acharnement procédural (sept décisions rejetant le projet à ce jour). Malheureusement pour eux, Unibail-Rodamco-Westfield a fait part de sa volonté de faire appel convaincu «  de la qualité du projet Val Tolosa » qui « correspond à un degré extrêmement élevé d’exigence environnementale ». Le promoteur ajoute qu’il « est adapté aux attentes des habitants de l’agglomération toulousaine en leur permettant d’accéder à une offre de commerces et de loisirs d’excellente qualité dans cette zone en fort développement ».

Après quasiment 15 ans de discussion autour de ce projet, va-t-il être abandonné par Unibail-Rodamco-Westfield ou le promoteur va-t-il réussir à remanier le modèle commercial de Val Tolosa pour pouvoir le mener à bien ?

Share
Amandine M
Author

Write A Comment