À Cornebarrieu, à côté du bricomarché se cache un petit restaurant au nom cocasse. « Le nez dans l’bocal » est devenu pour certains un rendez-vous incontournable entre amis où règne la bonne humeur et pour d’autres la pause déjeuner entre collègues qui fait du bien pour souffler entre deux gros dossiers.

Ouverte en octobre 2015, ce bristot est pour Sébastien, le patron, « le rêve d’une vie ». On se rend d’ailleurs vite compte que ce projet lui tient à cœur lorsque l’on s’y attarde et que l’on discute avec lui. Ses 25 années d’expérience dans la restauration se ressentent dans sa cuisine diversifiée et constamment renouvelée ! Tous les matins, l’équipe affiche sur la page Facebook du restaurant (@lenezdanslbocal) les entrées, salades, plats et desserts du jour que vous pourrez commander le midi ou le soir. Vous l’aurez compris avec le nom du restaurant, les jeux de mots sont les bienvenus ici. Le menu du jour devient alors « Les éphémères du Nez », qui disparaissent au bout d’un jour comme les célèbres insectes, tandis que les desserts se transforment en « Mets d’la faim ». On sent que Sébastien s’amuse jusque dans ses noms de plats « Cassoulet Ki Lé Tou Méson », « Ze fish’n chips wiz ze sauce tartare », « le Tout fou l’quand aux girolles »  parmi les plus originaux.

 

Le Tout fou l’quand aux girolles

Pourquoi innover chaque jour me direz-vous ? Il y a deux raisons à ce choix, la première vient de l’imagination débordante de Sébastien qui se plaît à vous confectionner chaque année des recettes qui changent malgré une certaine identité culinaire, la deuxième est la fraîcheur de ses produits nobles qui influencent constamment ses créations. Au fil du temps et des discussions de nouvelles idées germes, « quand un produit plait, je le prends et j’en fais une recette » , me dit le patron. Chez Le Nez Dans L’bocal, tout est 100% fait maison de l’entrée jusqu’aux desserts, pour vous proposer des mets divers et variés. C’est également pour cela que la saisonnalité incite, ici, à la nouveauté des plats. Que vous soyez plutôt viande ou poisson, vous serez sûr de trouver de quoi vous régaler entre le filet de turbot poêlé, le pot au feu bœuf et veau, la terrine de colin ou encore le burger au bœuf et son pain à l’encre. Vos sens seront mis en éveil !

Le côté intimiste de ce restaurant est d’autant plus agréable qu’il est possible de le privatiser. Pour les gros groupes, jusqu’à 50 personnes, un buffet vous sera servi, fusion entre tapas et cocktail dinatoire. Si vous êtes en comité plus réduit, de 25 personnes par exemple, et souhaitez être assis ; vous bénéficierez sur rendez-vous d’un menu personnalisé créé par Sébastien en tenant compte de vos envies. Ici, beaucoup d’habitués viennent pour la bonne ambiance et ça se comprend ! Nombreux sont ceux qui viennent seulement prendre un apéro entre amis et se contentent d’une planche de tapas fait-maison à partager qui régale leurs papilles. Alors pourquoi pas vous ?

Share
Amandine M
Author

Write A Comment