« J’ai souhaité organiser cette journée pour mettre en lumière un secteur qui d’ordinaire intervient plutôt dans l’ombre mais dont il est nécessaire de connaître les rouages pour favoriser une action commune et cohérente »,
C’est par ces mots que Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers et Vice-Présidente de Toulouse Métropole, a entamé cette journée de visite menée mardi 13 novembre auprès de ceux qui font la prévention au quotidien.  En effet, bien que la répartition des forces de police de la division ouest ait été remaniée il y a quelques mois (voir notre article sur le sujet en cliquant juste ici), Mme le Maire martèle que « toute notre action repose sur la conviction que la prévention est la première réponse à apporter aux problèmes de délinquance ». Mieux vaut prévenir que guérir. 

L’objectif de cette journée était double :
·       Informer de l’action municipale dans le cadre du Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD)
·       Rencontrer et valoriser les acteurs du territoire en matière de prévention.
Pour ce faire, différents acteurs de la prévention locale ont reçu la visite de la délégation municipale.  Il a été souligné l’implication de tous les partenaires, qui ont su créer avec la Mairie un véritable réseau complémentaire de professionnels. « Ce travail partenarial s’articule notamment au sein du Conseil local de sécurité et prévention de la délinquance (CLSPD) et du Contrat local de santé (CLS). » déclare Mme Traval-Michelet.

En matière de prévention, la Ville de Colomiers mène également différentes actions sur le terrain : mise en place des CLAC (Centre de Loisirs Associé au Collège) dans les quatre collèges publics de la commune et du Programme de Réussite Éducative (PRE), rôle de proximité des maisons citoyennes, animation d’un groupe de travail sur la santé mentale dans le cadre du Contrat Local de Santé, rencontres hebdomadaires avec la Police Nationale, réunions mensuelles relatives aux troubles de voisinage, procédures de rappel à l’ordre, travaux d’intérêt général, organisation des tables rondes de la laïcité pour les élèves de 3e et des rencontres « Ensemble contre la radicalisation », mise à disposition de locaux pour la tenue des permanences du Savim (Service d’aide aux victimes), du Centre d’information pour le droit des femmes et d’un conciliateur de justice.

Plus largement, l’ensemble de ces actions s’inscrivent dans le cadre du schéma de tranquillité publique. Ce plan a notamment entraîné la création d’une unité de Police municipale, l’installation de caméras de vidéo-protection, la consolidation des équipes d’agents de médiation et de tranquillité publique.

Entre prévention et action, la ville de Colomiers s’attache à faire de la sécurité et de la tranquillité publique des sujets traités avec anticipation, rigueur et méthode. 

 

Share
Julien F
Author

Write A Comment