[ Sortie ] Feu! Chatterton et Eric Reinhardt au Marathon des Mots

feuchatterton et eric reinhardt

 

Feu !Chatterton

On lit souvent d’eux qu’ils sont« l’élégance pop à la française », qu’ils remettent la poésie au goût du jour avec leurs chansons infusées de romantisme. Avec leurs textes basés sur des symboles rencontrés dans leurs quotidiens, sur des anecdotes et des expériences romancées et poussées à leurs paroxysmes, les cinq garçons de Feu !Chatterton ont gagné le concours des découvertes musicales Les Inrocks Lab, ce qui leur donne d’ores et déjà une légitimité sur la scène française.

Feu!Chatterton, c’est une voix rauque, un univers qui attrape les tripes et plonge le corps dans un nuage de mélancolie, dans un univers parallèle le temps de l’écoute des quelques titres qui composent leur EP. C’est un ailleurs poétique soutenu par des claviers aériens et des guitares électriques.

Feu!Chatterton nous entraîne dans des sensations où l’on ne voudrait pas être, le doigt est mis sur les choses qui ne vont pas vraiment, l’attente, le besoin, le manque, la mélancolie et pourtant on y reste. On écoute jusqu’au bout, jusqu’à même trouver cela agréable. Les mots sont vrais et beaux, ils parlent de nous, ils nous parlent. Cette actualité romancée,chantée, clamée par cette voix écorchée qui accroche, ces petits bouts de vérité font le succès de ce groupe de jeunes dandys, à l’esthétique des temps d’avants et aux maux d’aujourd’hui.

En écoute sur Deezer : Feu! Chatterton

 

« L’amour et les forêts » Eric Reinhardt

« L’amour et les forêts »,à la fois roman social et autofiction, pris entre lyrisme et réalisme noir, raconte un drame vertigineux, l’histoire d’une femme dans la lignée d’Anna Karénine et d’Emma Bovary, héroïnes du renoncement. Ici, la tragédie est domestique : Bénédicte Ombredanne est harcelée par son mari, mise à mal par ses atteintes constantes à son amour propre. Femme, mère et professeur de lycée,elle prend un amant le temps d’une journée pour se sortir de ce quotidien. Mais étrangement, elle refuse de prolonger l’échappée et prend la fuite pour de bon.

Ce roman au spleen hérité du romantisme est écrit avec poésie et sentimentalité tout en restant hyperréaliste, au point de laisser l’impression d’un vrai témoignage, qui laisse une sensation de suffocation.

 

La rencontre

Aux vues de ces deux univers, il n’y arien de surprenant d’apprendre qu’ils se sont mélangés. C’était en 2014, à la maison de la Poésie dans le cadre de Paris en toutes lettres. Ce spectacle littéraire n’est pas un concert, mais bel et bien une lecture musicale, quelque chose d’hybride, entre le concert,la pièce de théâtre et la lecture, qui mélange le texte d’Eric Reinhardt et la musique de Feu!Chatterton ; c’est tantôt lui qui parle sur la musique, tantôt eux qui chantent à partir de son texte.

Ce spectacle mélancolique et poétique est à découvrir à l’occasion du Marathon des Mots, le 26 juin au théâtre Sorano, avant qu’il ne soit présenté au festival d’Avignon en juillet.

 

 

Infos pratiques :

26 juin 2015, 20h30
Tarif : 7 €
Billetterie :www.lemarathondesmots.com

Théâtre Sorano Jules-Julien,
35 allées Jules Guesde
31000 Toulouse

 

Share
Anaïs C

Anaïs C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *