Tag

amap

Browsing

 

Nous profitons de ce numéro de Diagonale consacré à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), secteur souvent mal connu, pour prendre un café avec… Patrick Poirier, une des figures columérines impliquées dans des démarches liées à l’ESS.

Diagonale : Patrick, quel a été votre parcours professionnel avant de vous impliquer dans ces projets columérins ?

Patrick Poirier : Après ma carrière militaire, j’ai pu continuer à assouvir ma passion pour l’aéronautique en travaillant dans la maintenance à la Sogerma à Bordeaux puis finir ma vie professionnelle chez Airbus. J’étais également très impliqué dans le milieu associatif sportif puisque j’ai entraîné le FCTT Rugby pendant de longues années.

Vous êtes président des locavores de Colomiers qui gère La Ruche qui Dit Oui, qu’est ce qui vous a amené à développer ce projet ?

Je suis issu du monde rural bien qu’étant Bordelais et j’ai toujours cherché à faire revivre le lien entre le producteur et le citadin. Les AMAP (Association pour la Maîtrise de l’Agriculture Paysanne) en sont le meilleur exemple. Arriver à faire consommer des produits bio ou issus de l’agriculture raisonnée en milieu urbain est une vision d’avenir à laquelle j’ai toujours souhaité collaborer. 

La Ruche qui dit Oui est une véritable réussite, non ?

En effet, nous sommes la 1ère en termes d’abonnés de tout le réseau national. Ce sont plus de 2500 personnes qui profitent de ce service sur Colomiers, c’est une très belle réussite mais nous n’allons pas nous arrêter là ! Nous venons par exemple de démarrer le marché des Locavores depuis septembre 2016. Celui se passe tous les mardi soirs à la Friendly Auberge. Mais la véritable réussite de ces projets, c’est avant tout le lien social que cela permet de recréer.

Vous avez de nouveaux projets ?

Le tout dernier dans lequel je suis impliqué puisque j’en suis le président est la Remixerie. Un très beau projet développé par Bérengère Heintz et Frédéric Chabardes depuis de nombreux mois et qui a ouvert ses portes le 16 avril dernier.

Quel en est le principe ?

C’est très simple, vous laissez tous les objets, meubles ou vêtements dont vous ne vous servez plus et la Remixerie leur donnera une seconde vie. Ce concept basé sur le réemploi d’objets a de nombreux avantages : réutiliser des objets qui seraient partis à la déchetterie, les valoriser en les remettant au goût du jour, en faire profiter des personnes avec peu de moyens ou tout simplement pour satisfaire les chineurs qui y trouveront leur bonheur. Cerise sur le gâteau la Remixerie projette d’embaucher 2 personnes prochainement et 6 supplémentaires d’ici 1 an et demi dans le cadre de réinsertion professionnelle. Nous voulons aussi faire de la Remixerie un lieu artistique et culturel. N’hésitez pas à venir, nos portes sont grande ouvertes !

Portrait chinois

A table : Epicurien avant tout et Bordelais, les tagliatelles aux 3 truites ou la lamproie à la bordelaise sont mes pêchés mignons

En mode Robinson : Ma femme … Mais je ne suis pas sûr que cela fasse partie de la règle du jeu

Un rêve d’enfant : J’ai réalisé ce rêve en travaillant dans la maintenance aéronautique

Share

 

Continuer à vendre des tomates bio même en hiver, venues d’Afrique ou quand bien même d’Europe, c’est bio mais ce n’est pas en adéquation avec les valeurs du bio. Pour se démarquer totalement du secteur industriel, les spécialistes jouent la carte de la maîtrise de la production et ces valeurs. C’est indéniable, les pros du bio proposent une large gamme de produits frais comme transformés qui sont de qualité. En tête des leaders du secteur, vous retrouvez Biocoop, mais aussi «La Vie Claire », « Naturalia » et bien d’autres enseignes, souvent des indépendants qui font du bio, un art de vivre au naturel.

Les casiers de la Ferme de Cabriole

Une initiative qui fleurit partout en France et qui connaît un franc succès sur Toulouse. Ouverts 7/7, de 8h à 22h, vous récupérer un ou votre panier quand bon vous semble. D’un côté, des casiers réfrigérés pour des produits frais (fromage, yaourts, viande…) et de l’autre, l’épicerie autres denrées type mile, conserves, épices, œufs…). Le principe : passer sans commande prendre ce qui vous fait envie quand bon vous semble… Attention, premiers arrivés, premiers servis et il est question de produits locaux pas forcément bio. Renseignez-vous bien avant ! Sinon, vous pouvez aussi passer commande à la Ferme de Cabriole qui gère le local pour tous les producteurs qui l’ont rejoint dans cette aventure !

75 bis, avenue de Muret à Toulouse.

Tél. : 05 61 83 10 97

info@ferme-de-cabriole.com

le drive fermier toulousain.

Le bio moderne et en un clic de chez soi 

On vous présente le premier Drive fermier toulousain, initié et appuyé par la Chambre d’agriculture de la Haute Garonne. Cette association basée à Candie,  gère une vitrine web qui propose tout type de produits (fruits, légumes, viandes, fromages…) 100% locaux (Midi-Pyrénées) et du terroir, tous issus d’une cinquantaine de producteurs de Haute-Garonne. Comme tout drive, commandez et retirez votre commande dans 1 des 6 points relais du coin. Le plus proche de Colomiers, est aux allées de Brienne, à la Chambre d’Agriculture de la Haute Garonne. Ne vous y trompez pas, le drive fermier est 100% local pas 100% biologique. Les produits bio sont accessibles via un onglet dédié au bio !

www.drivefermiertoulousain.fr / Tél. 05.61.10.44.44  

Share

Le printemps est là… et certaines AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) en sommeil pendant l’hiver, reprennent du service en rouvrant leurs commandes à leurs « mangeurs ».

En France, ce sont elles qui relient une ferme à un groupe de consommateurs soucieux d’agir autrement et de manger « mieux et local ». On parle alors de circuit court, puisque la vente des produits s’effectue directement du producteur au consommateur, le plus souvent en souscription, permettant ainsi d’assurer la pérennité de l’exploitation qui va alimenter ces « Locavores » !

Derrière ces AMAP, une notion devenue essentielle pour le Français : consommer local. Cette idée est d’ailleurs soutenue par une grande majorité (63% régulièrement et 93% de temps en temps), qui privilégie régulièrement l’achat de produits locaux pour aider entre-autres, son économie locale et le maintien des emplois dans la région. Le Made in France qui fit et fait encore fureur dans nos choix d’actes d’achats, se transformerait-il en « Made in Région » ?

Le goût de nos régions

Ces fameux paniers de produits agricoles ont donc le vent en poupe. La France est même la championne d’Europe en la matière. Plus de 2000 associations de maintien de l’agriculture paysanne (AMAP) ont été recensées. Elles fournissent fruits et légumes « équitables » en circuits courts à environ 450 000 personnes et c’est davantage que partout ailleurs en Europe.

Le principe ? Parmi une liste d’AMAP près de chez vous, vous choisissez votre producteur en fonction de vos besoins. Fruits, légumes, viandes, fromages, tout est envisageable. Certains mangeurs se fournissent même auprès de plusieurs AMAP.

Avantages, des produits frais, en direct du site de production et un réel coup de pouce au producteur qui vous fournit le panier (revenus garantis). Petits inconvénients, le choix, la quantité et le contenu. Ce mode de consommation valorise l’achat local mais également le respect des saisons de l’agriculture…

Vous trouverez donc dans votre panier des fruits et légumes de saison uniquement. Le panier est composé par le producteur avec ce qu’il a à disposition lors de ses récoltes.

Toutefois, il arrive que certains agriculteurs soucieux de fidéliser leurs locavores, les concertent pour sélectionner les espèces à planter ou pour réaliser le contenu de leur panier en fonction de leurs préférences alimentaires.

Des garanties ?

En évitant la grande distribution, ce système permet d’approcher le prix le plus juste, à la fois pour le producteur et pour les consommateurs. Ceux-ci peuvent s’informer facilement de la manière dont leurs aliments sont cultivés ou élevés, les agriculteurs s’engageant à leur ouvrir leurs fermes.

Attention, toutes les exploitations membres d’une AMAP ne sont pas obligatoirement en bio mais, elles s’engagent à pratiquer une agriculture « respectueuse des hommes, de l’environnement et de l’animal ». Laissez-vous tenter, les producteurs recherchent toujours de nouveaux adeptes ! Pour trouver, rendez-vous sur www.amapreseau-mp.org/ qui regroupe toutes les AMAP de la région.

Adresses

Colomiers

► AMAP Croc’Légumes (légumes et miel)

contact.croclegumes@gmail.com

► AMAP Montplaisir (bœuf)

amap.montplaisir@free.fr

Tournefeuille

► AMAP 4 Saisons (légumes)

amap31.tournefeuille4saisons@gmail.com

► AMAP Chèvres (fromage)

defrb@free.fr

► AMAP La Lèze (porc)

amapleze@zanzibart.com

► AMAP Pastel (fromage, fruits, légumes)

Distributions hebdomadaires du mardi :

Boulevard F Mitterrand de 17h45 à 19h30.

amap31.tournefeuille-pastel@laposte.net

► AMAP Suzy Fruits (fruits)

amap31.tournefeuillesuzyfruits@gmail.com

► AMAP TourneLégumes (légumes)

amap31.tournelegumes@gmail.com

Share