Tag

animaux

Browsing

C’est bien connu, le mercredi c’est « le jour des enfants ». Mais que faire pour les divertir, en changeant des écrans et des Lego ? Diagonale a trouvé pour vous une activité géniale pour égayer le mercredi après-midi de vos bambins, en alliant éveil et amusement. Avec l’été qui pointe le bout de son nez, visiter un parc animalier en famille semble être une sortie qui ravira petits et grands ! Une multitude de parcs de ce genre vous ouvrent leurs portes, à quelques pas de la Ville Rose. Parmi eux, le Zoo African Safari (Plaisance) et le Zoo des 3 Vallées (Tarn), vous permettrons de faire découvrir à vos petits bouts les animaux de la savane, et ce en une demi-journée seulement ! Parfait pour occuper un après-midi ensoleillé.

Si vos enfants préfèrent le contact avec les animaux de la ferme, Diagonale vous conseille Animaparc (à 1h30 de Toulouse), qui propose le parfait équilibre entre jeu et découverte des animaux. Vous y apprécierez la Forêt de Dinosaures (animés pour certains), un espace de jeux gonflables, et bien d’autres attractions prêtes à vous éclabousser de sensations !

D’autres parcs vous proposent de vous intéresser de plus près à certaines espèces animales. C’est le cas de la Ferme Aux Bisons et de la Maison des Loups, toutes deux situés en Ariège. Cette dernière vous propose même de participer au nourrissage des loups, un moment privilégié pour rencontrer la meute et le personnel du parc. Une expérience inédite à vivre !

Enfin pour ceux qui raffolent de dépaysement, deux heures de route suffirons pour partir à la découverte d’Aran Park, niché au cœur des Pyrénées, à quelques pas de la frontière espagnole. Là-bas, empruntez les sentiers (adaptés aux poussettes) pour observer les animaux de la montagne en semi-liberté, dans leur milieu naturel. Le parc répertorie une quinzaine d’espèces différentes, et ouvre également sa mini-ferme au public, pour approcher les animaux d’encore plus près.

Et voilà, il ne vous reste qu’à réserver la visite qui vous plaît, pour repartir avec des souvenirs inoubliables et des étoiles plein les yeux !

Share

Nous nous sommes rendus au Zoo African Safari de Plaisance Du Touch pour une journée pédagogique sur le thème des métiers du zoo. Le parc animalier ayant bien senti l’attrait croissant de ses jeunes visiteurs pour le monde les animaux, l’animation a fait salle comble. « La prochaine session aura lieu en février » nous confie Elodie Da Costa, responsable communication du zoo. Veuillez me suivre mes petits amis aventuriers.

« De l’autruche à la mésange »

Avec 45 ans d’activité, le zoo emploie 32 personnes à temps plein. Du personnel au contact des animaux comme les soigneurs ou la vétérinaire mais également des jardiniers ou maçons, tous en charge de maintenir des conditions optimales pour les résidents. Bien loin des ménageries d’antan, le zoo se fixe des objectifs de conservation bien entendu, mais également de pédagogie en travaillant régulièrement avec des étudiants en éthologie. L’intégration locale du parc se fait aussi coté espèces. En effet dans le but de réduire l’utilisation de produits de traitement, le parc contribue au bien être d’espèces indigènes comme la chauve-souris ou la mésange. Ces prédateurs naturels n’ont pas leur pareil pour faire disparaître moustiques et chenilles processionnaires.

Sylvie Clavel, la vétérinaire du zoo

 

«450 tonnes de fourrage, 45 de viande »

L’établissement est divisé en 5 secteurs, chacun ayant un soigneur attitré. Sylvie Clavel, la vétérinaire, travaille en permanence sur le site. C’est d’ailleurs elle qui nous a guidé pour nous faire découvrir les coulisses du zoo. Outre son rôle premier, elle a aussi la charge des programmes d’élevage et échanges d’animaux entre parcs, au niveau national et européen.

« «Le zoo de Montpellier va recevoir un élan de chez nous » nous confie-t-elle.
La visite passe par l’impressionnant dispositif de nourrissage des pensionnaires avec des chiffres colossaux : 450 tonnes de fourrage, 45 de viande, des milliers de litres d’eau…La majeure partie de ces produits sont achetés mais il est bon de signaler que des entreprises telles que Logodis ou Carrefour en donnent régulièrement (merci à eux).

Pour pouvoir aller encore plus loin dans la conservation des espèces en voie de disparition, le zoo améliore sans cesse son existant et prévoit même une extension de 20 hectares supplémentaires. Ce projet permettra d’accueillir de nouvelles espèces, un peu comme Dolma et Pim, deux pandas roux arrivés cette année.


Infos et contact : http://www.zoo-africansafari.com

Share

remi-gaillard-wp

On peut penser ce qu’on veut de Rémi Gaillard, qu’il a trop souvent dépassé les bornes, qu’il a oublié de grandir, qu’il faut qu’il arrête de faire croire aux jeunes que la vie n’est faite que de bêtises et d’amusement (on entend trop peu parlé à mon goût des répercussions de ses actions sur sa vie et sur celles des autres). On peut l’aimer ou le critiquer, ou bien même décider de rester complètement indifférent à cette personne, mais quelque soit l’avis qu’on en ait, on ne peut que aimer sa dernière initiative.

 

A partir du 11 novembre, le vidéaste et cascadeur montpelliérain a décidé de vivre enfermé dans une cage pour chien de la SPA de Montpellier afin de mettre en avant cette structure et de “dénoncer’ publiquement la rude vie des animaux là-bas (malgré l’amour que leur apportent les bénévoles présents) et de pousser les gens à les adopter. En effet, il ne sortira de cette cage que lorsque les 300 animaux présents actuellement dans ce foyer seront adoptés, ou si au moins 50 000 € sont récolter pour aider l’association.

Pour donner d’avantage de poids à cette action, Rémi Gaillard sera filmé en direct sur sa page Facebook, et très certainement relayé par de nombreuse personnes et institutions.

En l’espace de rien et alors que je n’aimais pas particulièrement ce personnage, il vient de gagner mon respect.

Certains diront que ça ne résoudra pas le problème, qu’il faudrait déjà que les gens n’abandonnent pas leurs animaux, qu’on ne sait pas ce que les animaux adoptés au cours de cette action deviendront… Effectivement. Mais ceci a l’indéniable avantage de mettre en lumière la SPA, les personnes qui y travaillent ainsi que les refuges, ces lieux qu’on oublie trop souvent de visiter lorsqu’on chercher à adopter un animal. De plus, il est important de noter que la SPA prend soin des animaux pendant leur séjour chez eux bien évidemment, mais ils font également très attention de les laisser partir dans des familles qui les aimeront et les assumeront totalement ; ils seront tout aussi vigilants pendant cette opération. Un coup de publicité oui, mais des adoptions toutes aussi réfléchies et encadrées.

 

Si vous voulez profiter de cette mise en avant pour vous aussi donner un coup de main à la SPA ou adopter un nouveau compagnon, rendez-vous sur le site de la SPA puisqu’il n’existe pas de refuge sur le grand Toulouse. Il est intéressant de savoir que si la Société Protectrice des Animaux n’a pas refuge par ici, il existe en revanche d’autres structures qui travaillent de la même manière et avec les mêmes valeurs auprès desquelles vous pouvez vous tourner pour adopter un animal ; à Colomiers, par exemple, il existe notamment l’association “Chats Libres de Colomiers”, dont nous vous avions parlé il y a quelques mois…

Share

Sing - Tous en scène

Bon, on va se calmer de suite, il est prévu pour ce noël. Mais quand même.

Nous on a regardé la bande annonce ce matin, et depuis, on attend avec impatience d’avoir des images de la suite.

C’est en anglais, certes, mais vous verrez, tout se comprend très bien, sans parler de la dernière partie dans laquelle il n’y a pas grand chose à comprendre, juste à regarder et rire devant ses jolies bêtes qui reprennent des chansons que vous connaissez sans doute bien…

 

Share