Tag

assurance

Browsing

Lorsque vous faites construire votre maison, vous êtes protégé par cette assurance qui couvre les défauts pendant 2 ans.

C’est l’une des grandes avancées portées par la série de réglementations que les pouvoirs publics ont rédigés depuis plusieurs décennies : la garantie biennale protègent les consommateurs contre certains défauts qui pourraient survenir après la construction de leur maison. Elle doit être obligatoirement souscrite par le constructeur, au profit de l’acquéreur ou du maître d’ouvrage. Cette garantie vous permet donc d’être couvert pendant 2 ans maximum à compter de la réception de l’ouvrage en cas de défauts constatés sur la construction, à condition qu’il s’agisse de défauts dissociables de la construction. Sont donc concernés le dysfonctionnement ou les vices cachés qui ne concernent pas la structure même de la construction, par exemple les radiateurs, les équipements de la cuisine, les portes intérieures, les faux plafonds, les revêtements muraux, la robinetterie ou la chaudière. Ces éléments ne doivent pas faire corps avec les fondations ou les ossatures.

Notez que les éléments inertes tels que peintures, moquettes, parquets sont même garantis jusqu’à 5 ans. Pour mettre en oeuvre la garantie biennale, vous devez mettre en demeure par lettre recommandée le constructeur de réparer ou remplacer l’élément défectueux.

 

Share

Il est actuellement possible de changer d’assurance dans les 12 premiers mois suivant la souscription de son emprunt. Depuis le 12 janvier 2018, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier peuvent désormais changer d’assurance en cours de prêt à chaque date anniversaire du contrat.

Attention, il faut s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance en envoyant un courrier de résiliation à sa banque, accompagné du nouveau contrat d’assurance. La première étape consiste donc à choisir un nouveau contrat d’assurance. Avec l’ouverture de ce marché, de nombreux courtiers ou comparateurs d’assurances permettent de visualiser en ligne les tarifs de son assurance emprunteur et de calculer les économies potentielles.

Comment résilier

Dans le cas d’un contrat initial souscrit avec la banque, le client devra envoyer un courrier de résiliation à sa banque accompagné du nouveau contrat d’assurance. La banque se chargera ensuite d’effectuer le changement d’assurance. Dans le cas d’un contrat initial en délégation, le client devra d’abord faire sa demande de substitution d’assurance auprès de sa banque prêteuse afin qu’elle puisse valider l’équivalence, avant d’envoyer le courrier de résiliation à son assureur.

Acceptation de l’organisme d’assurance

Ce n’est qu’à réception de la nouvelle attestation d’assurance que le changement deviendra effectif. La banque a ensuite 10 jours ouvrés à compter de la réception du nouveau contrat d’assurance pour formuler son acceptation (ou son refus), et ce obligatoirement par écrit. Si la banque venait à refuser le changement d’assurance, le nouveau contrat d’assurance serait annulé sans frais et le client remboursé des éventuelles mensualités déjà prélevées.

Quelles économies envisager

Les taux d’assurance pratiqués par les banques vont actuellement de 0,30 à 0,42 % pour un emprunteur de moins de 40 ans en bonne santé. Concurrence oblige, ces taux ont tendance à diminuer légèrement mais restent loin des meilleurs taux que proposent les assureurs spécialisés à 0,12 %. Un couple de 38 ans en bonne santé, qui emprunte 200 000 euros sur 20 ans, peut économiser près de 10 000 euros avec une assurance déléguée.

Share

Orages violents, pluies diluviennes… les intempéries se succèdent quelles que soient les saisons, mais particulièrement dans la période estivale. Les dégâts qui en sont la conséquence aussi. Mais que pouvez-vous attendre de votre assureur ?  

Quelle assurance faire jouer ?

Si vous aviez souscrit une assurance “multirisques habitation”, vous êtes obligatoirement assuré contre les dégâts liés aux catastrophes naturelles. Il s’agit des dommages couverts par la garantie “tempête,  neige, grêle”. Si vous êtes propriétaire occupant, il va falloir faire jouer votre assurance. En revanche, si vous êtes locataire, votre assurance remboursera le mobilier et les détériorations à l’intérieur de l’habitation. Pour les dégâts relatifs aux murs et à la toiture : cela concerne l’assurance du propriétaire bailleur.

Sous quel délai déclarer ?

Dans les 5 jours qui suivent le sinistre, vous devez faire votre déclaration à votre assurance par lettre recommandée, en indiquant : vos coordonnées, numéro du contrat d’assurance, description du sinistre, liste chiffrée des biens endommagés… Le tout doit être accompagné de photos, factures, preuves d’achat… Ce délai est porté à 10 jours, à partir de la publication de l’arrêté, en cas de catastrophe naturelle.

Quelle indemnisation en cas de sinistre ?

Tout dépend du contrat que vous avez souscrit. La garantie de catastrophe naturelle concernera les biens couverts par le contrat, dans la limite des plafonds garantis, c’est-à-dire un montant maximald’indemnisation.

Share

 

Vous en aviez peut-être entendu parler en 2017, le Gouvernement précédent s’était engagé afin de vous donner de nouvelles possibilités pour mettre en concurrence et choisir votre assurance de prêt.A l’instar de votre assurance habitation ou auto, la possibilité de changer d’assurance emprunteur chaque année à date anniversaire devait être mise en place pour les crédits immobiliers souscrits avant le 22 février 2017 (ce principe est déjà en œuvre pour les crédits immobiliers souscrits après le 22 février 2017).Le Conseil Constitutionnel avait été saisi pour valider l’aspect rétroactif de cette mesure. Il vient de prendre sa décision.Tous les emprunteurs peuvent à présent, à chaque date anniversaire, vérifier que leur contrat d’assurance de prêt leur offre les meilleures garanties au meilleur prix.Vous vous interrogez sur l’intérêt de cette mesure, vous souhaitez savoir comment cela fonctionne ? Votre courtier est à votre écoute pour vous apporter informations et conseils.

Rendez-vous dans votre agence Empruntis pour obtenir toutes les informations nécessaires ! Nous effectuons une étude gratuite de votre dossier !

https://www.empruntis-agence.com/nos-agences/

Share

 

Près de 10 000 € d’économie
Les taux d’assurance pratiqués par les banques vont actuellement de 0,30 à 0,42 % pour un emprunteur de moins de 40 ans en bonne santé. Concurrence oblige, ces taux ont eu tendance à diminuer légèrement mais restent loin des meilleurs taux que proposent les assureurs spécialisés à 0,12 %. En passant par sa banque, un couple de 38 ans en bonne santé, qui emprunte 200 000 € sur 20 ans supportera un coût de 14 000 € pour une assurance à 0,35 % (avec une quotité de 50 % pour les deux personnes). Ce couple peut obtenir une assurance déléguée à 0,12 % qui ne lui coûtera que 4 800 €, soit une économie de 9 200 € ou de 38 € par mois.

12%
En 2016, seulement 12% des contrats d’assurance emprunteur ont été souscrits auprès d’assureurs alternatifs à la banque (source FFSA). Cette année, un éveil progressif des emprunteurs est quand même observé grâce à la loi Hamon. Mais 2018 pourrait marquer un tournant puisque dès le 1er janvier, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier pourront changer d’assurance en cours de prêt, à la date anniversaire du contrat. Il faudra s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance en envoyant un courrier de résiliation à sa banque, accompagné du nouveau contrat d’assurance.

Share

House in human hands

Depuis la loi du 6 juillet 1989, tout locataire se doit de souscrire à une assurance habitation. Diagonale vous propose un petit mémo pratique.

 

  • Le locataire doit obligatoirement sousrire assurance “Multirisques Habitation” ou MRH.

Elle comprend les “Risques locatifs”, la “Responsabilité Civile” et le “Recours des voisins et des tiers”, elle couvre tant les immobiliers que les mobiliers, que  ce soit ceux des propriétaires que des locataires. La MRH étant considérée comme une assurance sur mesure, les souscripteurs pourront choisir les garanties dont ils ont besoin.

 

  • La garantie “Responsabilité Civile Locative”

Cette garantie de l’assurance habitation est obligatoire pour les locataires. Elle ne couvre que les biens des propriétaires en cas de dommages. Les mobiliers et patrimoines des locataires ainsi que ceux des voisins ne sont donc pas concernés. La Responsabilité Civile Locative peut être demandée à chaque renouvellement du contrat de location ainsi qu’à la signature du contrat.

 

  • Le “Recours des voisins et des tiers”

Garantie exceptionnelle, il offre plusieurs avantages pour les souscripteurs. Par exemple, si un accident. comme un incendie ou un dégât des eaux se propage vers l’immeuble voisin occasionnant des dégâts matériels, l’assureur prendra en charge le remboursement de ces dommages.

 

 

Les garanties supplémentaires et les extensions optionnelles de la MRH

La police d’assurance habitation MRH a la particularité d’être modulable. Vous pouvez donc choisir seuls les garanties et les extensions optionnelles dont vous avez besoin ou qu’ils désirent.
Par exemple, vous pouvez optionner des garanties pour les dommages électriques, les objets précieux et les bijoux, la protection juridique, les bris de glace ou les services d’assistance.
Les extensions optionnelles, celles-ci comprennent l’assurance maternelle, l’assurance scolaire et les garanties qui protègent le jardin ou la piscine.

 

En souscrivant à une assurance habitation, un locataire est certain d’être couvert de tous les dommages et les dégâts que peuvent subir les biens du propriétaire. Avec les garanties annexes et les extensions optionnelles, il est possible d’étendre l’assurance jusqu’à la couverture de tous les mobiliers, de tous les membres de la famille ainsi que toutes les personnes tierces ayant subi des préjudices dus à un sinistre ou une catastrophe naturelle.

Share