Tag

Blagnac

Browsing

Il faut savoir que la 2e couronne, en particulier, les villes de L’Union, Balma, Ramonville, Blagnac, Colomiers et Tournefeuille captent 80 % des 20 000 ventes effectuées dans le département.

Vie de village, commerces, écoles et un accès à Toulouse en moins de 30 minutes : voilà les éléments qui font le succès de ces communes.

Quand 2e couronne rime avec qualité de vie Avec des prix bien plus accessibles que ceux de sa voisine Bordeaux, Toulouse est un marché porteur caractérisé par un vaste choix d’achats. Un constat valable notamment pour la deuxième couronne où les prix s’adaptent à une clientèle à la recherche d’une qualité de vie, dans des communes bénéficiant de toutes les commodités. Un marché tendu et des prix élevés Dans ces villes, la demande reste forte, notamment pour les maisons qui se situent entre 230 000 et 400 000 euros. Cette pression maintient des valorisations élevées et des délais de vente rapides pour les biens présentés au bon prix. 3 mois de délai de vente est une moyenne pour ce type de bien sur la 2e couronne. Même si la demande est forte, ces biens immobiliers n’échappent pas aux règles de base : un prix adapté à ce qui est proposé, un accompagnement du client et un devis de rénovation réalisé par des artisans compétents. À défaut, les ventes se révèlent bien plus compliquées avec des délais extrêmement longs. Pour ce type de produits, la proximité avec Toulouse (30 mn de trajet maximum) reste essentielle. Au-delà de ce temps, la décote est importante, même pour des logements en très bon état.

Share

Entre cuisine authentique et bières uniques brassées sur place, l’enseigne Les 3 Brasseurs est une enseigne fort sympathique où il fait bon se retrouver . Bonne nouvelle, ils choisissent de s’installer à Blagnac. Bonne nouvelle bis, ils recherchent 17 personnes à embaucher !  À savoir :
– 5 postes de Serveur/Serveuse
– 10 postes de Cuisinier/Cuisinière
– 2 postes de Second(e) de cuisine

Temps plein ou partiel à la demande, ces postes sont à pourvoir en CDI avec rémunération fixe + variable

Les prochaines sessions de recrutement ont lieu les 12 et 18 juin au sein de l’agence Pôle Emploi de Blagnac : 11 Mail Louis Aragon, BLAGNAC.

Plus d’infos sur : https://3brasseurs.sitederecrutement.com/consulteroffre.asp?idannonce=380&alsess=&region=&fonction=

Share

Besoin de passer un coup de peinture chez vous dans votre chambre ou celle de votre enfant ? Vous vous méfiez des solvants dangereux pour votre santé et celle de vos proches ? Ces questions, Cédric Laurent, créateur de Colibri Peinture, se les aient posés lorsqu’il a voulu re-décorer la chambre de son petit dernier avant la naissance. 

 

À force de recherches infructueuses sur l’existence de solutions écologiques et n’affectant pas la qualité de l’air, ce dernier a décidé de la concevoir lui-même. C’est de cette manière que Colibri est né à Blagnac et également disponible à la vente sur le site www.colibripeinture.com .

Cette peinture biosourcée, saine et naturelle est également assainissante. Que je vous explique, cette dernière est composée de résine d’origine végétale à 95% biosourcée (eau, algues, huiles de ricin, de pin…) et à 3% d’origine minérale. En plus d’être respectueuse de l’environnement (classée A+) , elle est également assainissante par son action dépolluante une fois appliquée. Alors qu’une peinture classique a une teneur en COV (Composés d’Origines Volatiles dont le formaldéhyde, polluant nocif et cancérigène) de 30g/L, Colibri n’est qu’à 0,01g/L !

Pensée en 194 coloris, la peinture Colibri est disponible en sous-couche ou finition. Elle s’applique sur murs, plafonds et bois pour un rendu inodore et créatif. Alors si vous cherchez une peinture décor[active] qui allie une décoration qui vous ressemble, un respect de l’environnement et un assainissement de votre air intérieur, la solution se trouve chez Colibri.

Colibri Peinture
7 avenue Didier Daurat – 31700 Blagnac
05 34 50 91 84
www.colibripeinture.com
Facebook : @colibripeintures

 

Share

Retour sur l’expérience des Nath’zelles, l’équipe blagnacaise que Diagonale a sponsorisé pour son Rallye-Raid au Maroc. Nous avons retrouvé les deux Nathalie pour échanger avec elles sur cette expérience unique qu’est le Rallye Aïcha des Gazelles et sur leur magnifique première performance. Ces dernières ont en effet été classée 14e sur 126 équipes en général et 2e sur 95 au challenge 1ère participation. Un grand bravo à elles !

Des débuts forts en sensation

« Au début la pression monte, car lors du voyage pour nous y rendre nous avons croisé beaucoup de monde. On a alors découvert des organisateurs qui nous ont vraiment rassuré en amont. » me dit Nathalie Levert, la navigatrice. Arrivées au Bivouac, ces dernières sont agréablement surprises par une « belle organisation bien rodée » où 300 femmes et 200 organisateurs vivent en communauté dans un village éphémère à part entière. Deux jours passent et le ton change. « Après notre journée de 4×4, l’une devait aller donner la fiche des balises tandis que la seconde faisait la queue pour l’essence avant de faire un point du véhicule avec les mécaniciens. Autant dire que l’on n’a pas de répit. Plus on arrive tard, moins on a de temps. » confirme Nathalie Racaud, la conductrice. La pression, la durée des journées et l’absence de temps pour soi font se poser des questions à ces deux consultantes RH. Malgré tout celles-ci ne se laissent pas démonter et donnent toute leur énergie pour leur objectif : être classées. Pari réussi pour les Nath’zelles !

De difficultés en belles surprises

Lorsque interrogées sur l’aspect le plus complexe des journées de navigation dans le désert, le rôle de chacune influence son choix. Pour la navigatrice Nathalie Levert, la balise n°9 lors du septième jour a été le plus grand challenge. Les Nath’zelles ont même envisagé de ne pas la prendre, mais ont fini par la trouver après 2h30 de recherche. Pour la conductrice Nathalie Racaud, c’est la conduite dans les dunes qui est le plus dur. « C’est une concentration permanente, car il faut à la fois être vigilante sur l’obstacle et sur le véhicule. » Côté positif, cette dernière a été agréablement surprise par la fluidité avec laquelle les étapes se sont passées et l’aisance de vivre à 3 (le véhicule, la navigatrice et elle-même) au-delà de la dureté. Même ressenti du côté de la navigatrice qui a été marqué par l’égalité de besoins du triptyque, en tant que 3 maillons de la même importance.

Les recommandations pour se lancer

Avant le départ, il faut se retrouver et se reposer pour arriver en forme au prologue. De même pour la préparation bien en amont du Rallye, les Nath’zelles ont pris 2 ans pour être prête et me soutiennent qu’il « faut vraiment réfléchir avant de se lancer dans l’aventure. » Une fois sur place, il faut savoir gérer ses instants de ressourcement pour ne pas craquer. « Si vous avez 5 minutes devant vous, direction la tente à citron (le bar du bivouac) pour souffler. Vous en aurez besoin ! » me disent les Nathalie.

Et maintenant ?

Les Nath’zelles sont prêtes à aider quiconque veut se lancer dans cette magnifique aventure. Elles sont désormais en route vers d’autres projets personnels. La question de retourner relever le défi du Rallye Aïcha des Gazelles ne se pose pas, mais elles en gardent un souvenir gravé à jamais dans leurs mémoires.

nathzelles.fr / FB @lesnathzelles
Instagram : Lesnathzelles

Share

À l’heure où le dieu détox nous dicte ses 12 commandements, et où la culpabilité pèse sur ceux qui s’en écartent, la tendance 2019 se tourne désormais vers le plaisir. Saturés des jus de légumes, algues et tisanes, fatigués des préceptes hygiénistes à tout crin et de la tyrannie du « Well being »… on redécouvre sans complexe les joies de la gourmandise transgressive et des petits plaisirs interdits délectables. Repensée, réintroduite avec volupté et de manière intelligente, la retox consciente n’a que du bon. Alors, à l’image du yin et du yang, on équilibre, on alterne les cycles astreinte/ relâche… et on se fait du bien coûte que coûte !

Très pratiquée dans les pays de l’Est, la CCE (Cryothérapie Corps Entier) Air sec, connue essentiellement pour la récupération et la réhabilitation après blessures, s’avérerait efficace dans bien des domaines. Anti-inflammatoire, anti-douleur et anti-stress, cette méthode fait de plus en plus parler d’elle. Le principe : un choc thermique à -110°C entraînant une cascade d’événements commandés par le système nerveux autonome, et qui aboutit à plusieurs phénomènes : une stimulation du système vasculaire, une sécrétion de cortisol-responsable du coup de fouet ressenti après les séances-, mais aussi de sérotonine, dopamine, et endorphines, assurant un état de bien-être. Magali Fourcade, infirmière et cryothérapeute du « Cryopôle » à Blagnac, explique : « Notre centre labellisé CCE Air Sec, offre tous les bénéfices du froid thérapeutique. Nous croyons fermement aux nombreux résultats en matière de qualité de vie apportés par ces séances. Et nous observons de réels progrès : une diminution des raideurs et douleurs articulaires ou musculaires, une meilleure récupération post-opératoire, une diminution des prises médicamenteuses, et un moral à la hausse, comme en témoigne nos patients souffrant de fibromyalgie, polyarthrite, ou encore d’arthrose. Précurseurs en la matière, nos centres proposent d’ailleurs des tarifs très préférentiels pour les personnes atteintes de sclérose en plaques ». Une technique qui serait aussi efficace face à la dépression, aux angoisses, aux burn-out, et aux problèmes de sommeil. « Nous recevons régulièrement des hôtesses de l’air qui veulent se recaler suite à un « jet-lag » », complète l’infirmière du « Cryopôle ».

Une technique totalement détox basée sur un froid thérapeutique qui boosterait les défenses immunitaires, aurait un fort pouvoir anti-oxydant et stimulerait la production de collagène. « Si l’idée de s’exposer au grand froid des cabines de cryothérapie angoisse certains, l’écoute des professionnels de santé et le bilan rigoureux effectué avant la première séance découverte, permettent de profiter de tous les bienfaits de cette thérapie naturelle », rassure la responsable du centre « Cryopôle ».

CRYOPÔLE
2 Impasse Emile Zola,
31700 Blagnac
Tél. : 05 61 86 34 20

Share
Photo : World In Focus (Jean Miche)

Le ball-trap qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une activité sportive qui consiste à abattre au fusil des plateaux propulsées en l’air à l’aide de lanceurs dans différentes directions et trajectoires. Réclamant concentration, agilité et technique, ce sport olympique se pratique depuis 1793. Ayant tout juste fêté ses 50 ans, le ball-trap St Hubert Blagnacais est une véritable institution. Rien d’étonnant lorsque l’on se penche sur l’installation : 8 pas de tir sur différentes disciplines (fosse universelle, fosse olympique, et DTL) qui entourent un large club house, le tout à la périphérie de la ville. Pour vous donner une idée c’est un peu comme si un club de rugby avait 8 terrains…Ils occupent d’ailleurs un espace gracieusement mis à disposition par la mairie de Blagnac. Merci à eux. Chiffres toujours avec 156 licenciés et 2 formateurs qui interviennent auprès des adultes pour perfectionner leur technique mais également lors des sessions d’école de tir dispensées tous les samedis de janvier à juillet. Les tireurs adultes tirent eux les samedi après-midi de 14h à 18h avec tous les mois un concours dominical.

Le Ball-trap St Hubert Blagnacais est également connu pour son concours annuel, le Grand Prix de la ville de Blagnac. Cet événement attire depuis 16 ans des tireurs venus de la France et même nos voisins européens. Il faut dire que les dotations sont tout aussi conséquentes que le prestige de cette épreuve. Ce stand est particulièrement exigeant : « Ici les lanceurs sont parfaitement réglés comme le règlement national l’exige. Pour savoir ce que l’on vaut, il faut tirer ici » nous précise José Garcia, président du club qui n’a pas travaillé pour Canal +. Ici la pratique du tir est sportive et méthodique sans pour autant occulter l’amitié et la camaraderie qui animent cette organisation. Lors de notre session d’essai, nombreux ont été les conseils prodigués par les plus habiles tireurs avec des résultats très encourageants.

Si vous n’avez jamais essayé cette discipline, nous vous conseillons vivement de vous y pencher. Après un solide briefing sur la sécurité (la règle absolue lorsque des armes à feu sont utilisées), nous avons pu donner du calibre 12. La pratique est déstabilisante au début mais on se prend vite au jeu avec une satisfaction toute particulière lorsque l’on fait enfin voler en éclats un plateau. L’exercice est difficile mais fait appel à une grande concentration et une recherche sur soi-même. S’énerver et pester ne servira à rien, tout doit se faire dans le calme et la concentration mais sans s’endormir pour autant. Les plateaux partent à plus de 80km/h selon les catégories donc pas le temps de niaiser !
Si ce sport vous tente, sachez qu’il reste de la place au Ball-trap St Hubert Blagnacais. Allez les voir de notre part !

Ball-trap St Hubert Blagnacais
Chemin du Tiers État, Blagnac
05 61 71 69 04

Share

 

 

La ville de Colomiers met la mobilité de ses concitoyens au centre de ses préoccupations. Elle propose en ce sens des offres d’accompagnement financier, avec notamment le remboursement de l’achat de la carte Pastel pour tous les Columérin. Au-delà, elle facilite le déplacement des familles, des jeunes ou encore des personnes en invalidité, avec le « Pass Mobilité » en fonction des ressources de chacun. Le réseau de transport en commun fonctionne à plein régime – Linéo 2, Lignes 32, 21, 55, 63 et 150 -, et les fréquentations sont impressionnantes, avec 11 500 voyageurs par jour. De plus, Mme Karine Traval-Michelet a dévoilé la création, à partir de janvier 2019, d’une nouvelle aide à la mobilité à destination des seniors de plus de 65 ans, habitants des quartiers spécifiques ne pouvant être desservis par l’offre Tisséo : « Le Colombus ».

La Municipalité s’est montrée à l’écoute du Comité de quartier Centre, en proposant la mise en place de cette desserte qui facilitera le lien entre les Columérins, les commerces et les services du centre-ville. « Il s’agit d’une demande légitime, relayée par les Comités de Quartier et les citoyens », développe Karine Traval-Michelet, Maire de Colomiers, pour qui le droit à la mobilité est essentiel. Le « Guichet Unique Seniors » du Centre Communal d’Action Sociale et de la Santé (CCASS) assurera les réservations et l’accompagnement des usagers.

La ligne « Aéroport Express » est la solution retenue pour la desserte de l’aéroport, et des emplois aéronautiques de Blagnac. Une navette de 5 minutes de fréquence entre Jean Maga et l’aéroport, qui desservira les stations existantes, Nadot et Jean Maga. Cette ligne sera en correspondance avec la 3e ligne de métro et avec le tramway T1, à l’arrêt Jean Maga. Une navette à très haute performance, bénéficiant de matériel roulant dédié, qui utilise les voies du tramway T2 actuelles. Une petite révolution pour les usagers en mal de temps ! Comptez par exemple 15 minutes entre la gare de Colomiers et l’Aéroport, et 12 minutes pour se rendre au siège d’Airbus. Encore une solution très attendue face au trafic dense du secteur. Ce ne sont pas moins de 15 000 voyages par jour qui vont être couverts par ce nouvel outil de Tisséo Collectivités.

 

 

 

 

Share

Le Rallye Aïcha des Gazelles est, depuis 1990, le seul Rallye Raid international entièrement féminin. Du 15 au 30 mars 2019, 320 femmes vont entreprendre en équipe de deux cette compétition automobile, non pas basée sur la vitesse, mais sur des capacités de navigation à l’ancienne avec carte et boussole, dans le désert marocain.

Durant ces 8 jours de compétition, seuls deux se feront sous forme de marathon durant lesquels les participantes devront bivouaquer seules en plein désert. Lors du reste du rallye, les Gazelles devront relier les différents points de passage en un minimum de kilomètres  (et non de temps) tout en respectant les populations locales et l’environnement.

A quelques minutes d’ici, deux blagnacaises Nathalie Levert et Nathalie Racaud sont en pleine préparation pour le rallye, entre deux journées de travail en tant que consultante RH pour l’entreprise Umanove, qui les soutient depuis le début. Le duo, surnommée les Nath’zelles, est lié par le besoin pour ces femmes de se dépasser, de se prouver qu’elles peuvent, elles aussi, réussir cette expérience unique. Une idée latente chez elles, qui a pris forme grâce à une rencontre professionnelle.

C’est parti…

Nathalie Levert à gauche et Nathalie Racaud à droite

Avant toute chose, un entraînement préalable est indispensable pour entreprendre une telle aventure. Au mois de mars dernier, les Nath’zelles ont vécu leur première appréhension du désert marocain, accompagnées de leur coach Benoit Delmas. Ce toulousain vit depuis 25 ans au Maroc où il coache des pilotes à la navigation dans les mers de sables. C’est dans les dunes de Chegaga que ces deux femmes ont pu expérimenter en condition la conduite et l’orientation dans le désert, où il est très facile de perdre tout repère.

Du 12 au 17 novembre prochain, ces dernières repartent pour maîtriser les bases d’une conduite dans le désert : savoir se désensabler, bivouaquer, changer une roue dans le sable, appréhender une tempête de sable, tirer ou se faire tirer par un véhicule avec une sangle, se repérer avec le soleil, revenir sur son cap s’il y a un obstacle… Des conseils vitaux pour pouvoir faire face à cette compétition.

C’est accompagné de leur chameau du désert, un 4×4 Nissan Patrol GR 1991, qui a déjà 2 rallyes à son actif, que les Nath’zelles prendront le départ de cette compétition affublée du numéro 105 (l’addition de leur âge au moment du rallye). Du matériel qui n’aurait pu être acquis sans leur parrain Alain Di Crescenzo, président de IGE-XAO, qui attendra le duo sur la ligne d’arrivée à Essaouira le 29 mars prochain.

Retrouvez les Nathalie lors du meeting aérien de Replic’air, l’un de leur sponsor, le 13 octobre à Graulhet sur un stand de gâteaux les aidant à financer ce projet. Si vous voulez les aider à réaliser leur rêve, rendez-vous sur leur page facebook pour vous tenir informé de la suite.

Les Nath’zelles – www.nathzelles.fr – FB @lesnathzelles

Share

Les 14, 15 et 16 juin, Art & Fenêtres vous présente ses nouvelles gammes de portes d’entrée et de protections solaires lors de journées portes ouvertes. L’occasion parfaite pour découvrir des portes uniques au design novateur. Il s’agit en effet du travail bien fait d’une femme designer au style contemporain et aux lignes épurées. L’équipe de Art & Fenêtre a bien compris que l’importance du look de votre porte d’entrée était en général un choix réalisé par les femmes, qui se reconnaîtront dans les nouveautés qui arrivent à grands pas.

Côté protection solaire, vous n’allez pas être déçu non plus ! Deux types de pergolas, à lames orientables et à toit rétractable, pour suivre la progression du soleil et rester protégé qu’importe l’heure. Pour les stores, également deux nouveautés qui valent la peine de s’y attarder. Ceux à LED et ceux à lambrequin enroulable pour profiter des bienfaits de l’ombre sans les inconvénients du manque de luminosité. Sans oublier les stores verticaux électriques qui vous simplifierons la vie, sans avoir de vis à vis, mais également pour vous protéger des insectes.

Ces portes ouvertes sont également un moyen pour l’enseigne de remercier ses clients avec une opération anniversaire le 14 juin à partir de 16h dans son magasin de Blagnac. Un buffet dinatoire vous sera gracieusement proposé, tandis que vous pourrez admirer les trésors que vous réserves le magasin en discutant avec l’équipe.

Pour fêter ça, Art & Fenêtres prévoit une remise de 20% sur les 1000 premières commandes au niveau national dès le 1er juin !

Art & Fenêtres
26 rue Raymond Grimaud
31700 Blagnac
05 61 15 77 93
www.capitoul-ouvertures.fr

Share

C’est en arpentant les rues de Blagnac que mes yeux se sont naturellement dirigés vers la vitrine bien construite de la boutique Le 5 Concept Store, dévoilant de belles pièces de prêt-à-porter. Shopping addict oblige, je fais un pas à l’intérieur avant d’être emportée dans un décors épuré mais très trendy qui rappelle les pages d’un magazine de déco. Le sourire bienveillant de Eve qui m’accueille dans sa boutique, m’encourage à aller farfouiller parmi les portants et les étagères.

Je découvre des vêtements Stella Forest, Nina Kaufmann, Indi & Cold, LTB et Islow des marques qui correspondent parfaitement avec l’arrivée du soleil ! Des couleurs qui habillent avec élégance, et surtout des prix abordables pour ces pièces milieu de gamme. Un côté bohème chic qui me transporte en vacances. Je m’imagine déjà dans cette longue robe blanche Chicosoleil en coton, à arborer l’un des paniers Made In Mada que je vois à côté de l’entrée. C’est lorsque je pense avoir trouvé mon Eldorado pour refaire ma garde robe d’été que je tombe sur des bougies Volupsa, de la vaisselle Aza et des lotions vegan Be My Friend…définitivement Le 5 Concept Store regorge de trésors !

Eve emballe ma robe blanche nouvellement acquise dans un beau papier de soie en m’expliquant qu’elle chine ses pièces tendances dans les Salons parisien comme Who’s next, Maison et objets… Puis elle m’explique qu’avec la carte de fidélité j’aurai le droit à une réduction au bout du 5ème passage en caisse. Pas besoin de m’en dire plus, je prend la carte du magasin et je m’en vais conseiller cette boutique !

Le 5 Concept Store
5 rue de la Croix Blanche – 31700 Blagnac
Horaires : du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 19h30
05 34 59 72 91
FB : @Le5ConceptStore

 

Share