Tag

caisse

Browsing
 
Le futur, c’est demain…

Comme vous venez de le voir, ces dernières années, les supermarchés ont rivalisé d’ingéniosité pour rendre le temps d’attente en caisse plus tolérable… sans pour autant venir à bout des files d’attente ni finalement, vous satisfaire totalement… Bien au contraire, « en cherchant à réduire l’attente, les enseignes ont créé des standards de qualité qui ont, paradoxalement, renforcé votre impatience. Mais dans cette course à la solution miracle, les avancées technologiques, la robotique ou encore la multiplication des objets connectés, sans oublier les solutions de paiement innovantes, pourraient cependant bien changer la donne. Dans la lignée du magasin « Amazon Go » décrit plus haut, voici quelques idées pour vos courses dans le futur…

Chez Carrefour, le chariot connecté !

Depuis quelques mois, ce géant de la grande distribution française teste un chariot connecté, un prototype qui scanne directement les produits que vous mettrez à l’intérieur du chariot. En prime, un résumé précis de l’ensemble de vos achats ! Le bonus, c’est que vous n’aurez même plus besoin de passer par les caisses puisqu’une interface de paiement est intégrée directement à ce chariot. Summum, il est même possible de payer avec son mobile !

Monoprix s’essaie au supermarché sans caisse : Monop’Go !

Inspiré du concept américain, le groupe français teste lui aussi le supermarché sans caisse ! Avec Amazon Go, les consommateurs s’identifiaient dès l’entrée du magasin grâce à leur téléphone portable (compte Amazon obligatoire) et les articles pris en rayon s’inscrivent automatiquement sur leur ticket de caisse. Dans le système de Monoprix, vous devrez approcher votre téléphone portable de l’étiquette électronique du rayon pour enregistrer l’article à l’aide d’une application préalablement téléchargée, comportant vos coordonnées de paiement. De la même façon qu’Amazon, vos achats seront débités sur votre compte sans avoir à passer en caisse pour le règlement !

Monop’easy, les courses à la vitesse de l’éclair !

Monoprix lance également cet autre concept sans caisse. Avec cette application, gagnez du temps et améliorer votre expérience de client ! Scannez vos produits depuis l’application, pour payer directement et ensuite sortir du magasin sans avoir à passer par la caisse. Évidemment, un vigile pourra intervenir pour vérifier que tous les produits ont bien été scannés. La facture arrivera par mail. Monoprix va encore plus loin… vous pourrez même laisser votre chariot à un employé, et selon le montant de vos courses, vous les faire livrer à domicile ! Que demander de plus, peut-être un cuisinier ?

Après le paiement sans contact, la caisse sans contact…

Souriez, c’est payé ! Voici la nouvelle caisse biométrique de Toshiba… Avec ce système encore conceptuel, plus besoin d’enlever ses articles du panier, ni de sortir son portefeuille : une caméra se charge d’identifier les produits (à leur emballage, sans tenir compte du code-barres) tandis
que 2 balances vérifient le poids en fonction des produits reconnus. Et pour payer ? L’appareil scanne l’iris du client pour confirmer son identité et retrouver ses données bancaires. Résultat, en moins de 2 minutes, le tour est joué ! Seul bémol : cette caisse est réservée que pour de petites courses ! (Produits positionnés à plat, les uns à côté des autres)

Share
Et si vous preniez rendez-vous avec votre caisse ?

« Aujourd’hui j’ai rencard avec ma caisse ! »… attention tout de même, le moindre retard vous sera fatal !

Issue de la généralisation des smartphones et surtout de la géolocalisation qu’ils proposent, cette solution plaît, surtout à la nouvelle génération. Le principe : une application créée par l’enseigne que vous téléchargez sur votre smartphone, va vous permettre de vous insérer dans une file d’attente numérique. Dès votre entrée dans le magasin ou pendant vos emplettes, réservez votre horaire de passage en caisse ! À l’heure choisie, un peu avant même, vous recevrez des notifications vous invitant à vous diriger vers une caisse particulière… Sur place, vous bénéficierez d’un passage prioritaire. Résultat : votre temps est rentabilisé à son maximum. Ce système semble aussi rassurer les consommateurs qui, finalement, sont plus détendus pendant le temps de courses et même confiant, de se diriger vers une caisse qui leur est entièrement réservée. Le taux de satisfaction « théorique » est très élevé.  Cette solution souffre malgré tout, de certains inconvénients qui ont du coup tendance à plomber le taux de satisfaction « réelle » : d’abord, il vous faut une connexion 3G ou wifi, ensuite, beaucoup de clients ne respectent pas l’horaire et décalent forcément leur passage. Enfin, le seul fait de vous « géolocaliser », va permettre à l’enseigne d’ouvrir un canal de communication direct avec vous… Prenez garde aux multiples notifications d’offres promotionnelles que vous recevrez à chaque fois que vous tournerez dans tel ou tel rayon du magasin. Vous êtes pistés !

TEST

Carrefour lance 3 applications mobiles « coupe-file » pour dématérialiser l’attente en caisse. Baptisées LineBerty, Minut’Pass et Je File, elles auront pour mission de fluidifier le passage en caisse. Le principe de “Je File”, vous insérer virtuellement dans le trafic en caisse, tout en continuant vos courses. L’état de la file d’attente est consultable via votre smartphone, et une notification vous prévient de la possibilité de passer en caisse. Soit vous acceptez, soit vous décidez de reporter votre passage à plus tard. Quant à la réservation en avance d’un horaire précis de passage en caisse, elle se fera via l’application “LineBerty” ou “Minut’pass”… La réservation aboutit à un ticket virtuel, un peu comme celui que l’on doit récupérer aux stands charcuterie et fromage !

Share
 
Décentralisation de la caisse avec le MPOS !

« Tout vient à point, à qui sait attendre »… MPOS veut dire « Mobile Point Of Sale ». Si vous n’allez pas à la caisse, c’est la caisse viendra à vous ! Le principe : les enseignes déplacent le paiement au niveau du rayon, au plus près de votre acte d’achat, en équipant ses vendeurs de tablettes ou de smartphones. À ce niveau, il n’y a même plus de caisses fixes ! L’intégration de techniques digitales dans le magasin va permettre une transformation encore plus radicale du passage en caisse : les caisses sont désormais dématérialisées et donc mobiles ! Résultat : un gain de temps indéniable et un acte de paiement convivial avec une hôtesse qui vient jusqu’à vous. Autre avantage, selon l’affluence des clients, l’enseigne adaptera « l’ouverture » de plus ou moins de caisses mobiles !

TEST

J’ai testé le MPOS chez McDonald’s à Colomiers-Perget !
« Je rentre dans le restaurant, il y a foule. Bien entendu, on est en période de vacances scolaires, et le restaurant affiche presque complet.
Les bornes automates de commandes sont déjà toutes prises d’assaut et les clients y font même la queue. Je décide d’aller au comptoir, pas mieux… mais quand il faut, il faut ! 1 minute plus tard, une hôtesse vient à moi, dans la queue, pour passer ma commande et encaisser la note. Résultat : le paiement s’est fait à moitié chemin, pendant mon temps d’attente. Arrivée au comptoir, je récupère juste mon menu. Un gain de temps certes, mais j’ai tout de même dû faire la queue jusqu’à ce que ce soit mon tour ! Je remarque que le point positif de ce système est plus rentable pour le restaurant que pour le consommateur.

Share
Autre technique d’automatisation des caisses, le « Self-Scanning » ou scan automatique, qui s’adresse aux chariots et plus gros achats.

Vous prenez à l’entrée du magasin un petit appareil, avec lequel vous scannez au fur et à mesure les produits que vous mettez dans le chariot. Ensuite, passez à une borne spéciale et réglez vos achats. Ultra pratique et timing visiblement très réduit, certains clients plébiscitent même son avantage pour contrôler à tout moment le montant de vos courses. Trop beau pour être vrai ?

Si tout se passe bien, sans aucune intervention dans le déroulement de vos achats, oui, ce système semble être trop beau… Mais, effectivement ce n’est pas toujours le cas. Explication. Les employés postés là pour intervenir en cas de problème, et qui sont censés effectuer une fois sur dix une vérification totale du contenu du chariot (en repassant les produits comme à une caisse traditionnelle), sont désormais tenus de le faire 1 fois sur 3, car ce système affiche un taux de démarque énormissime ! Résultat, l’hôtesse est perçue comme un gendarme et le client vit très mal (90 % du temps), d’un, de perdre du temps alors qu’il est censé en gagner, de deux, ce sentiment d’être soupçonné de vol… Ce système conçu au départ pour plaire au public, ne tient pas vraiment ses promesses à 100%. D’ailleurs, les grandes surfaces qui utilisaient le « Scan-Achat » chez E.Leclerc ou le « Scan-Lib » chez Carrefour,etc… tendent à abandonner petit à petit ce système pour d’autres innovations… à suivre !

Share
Opérations séduction pour sauver « les caisses » !

Caisse libre-service ou mobile, file unique, self scanning, chariots connectés, scan sur smartphone, etc… Bref, les innovations dans le commerce se multiplient pour améliorer votre « expérience » d’achat et faciliter votre passage « à la caisse » ! Mais, la bonne question qu’il vous faut vous poser est : voulez-vous sauver la caisse, ce lieu physique qui finalise vos achats, ou, tout simplement l’emploi qui lui est associé ? Ceci est un tout autre débat… Voyons ici, ce qui existe déjà dans ce domaine, et ce qui pourrait bien exister, demain…

Chez Lidl, on mise sur la caisse traditionnelle « triple scan »
et le coup de main du client !

Cette enseigne, élue plusieurs années de suite meilleure chaîne de magasin par l’opinion publique, a opté pour des caisses équipées d’un « triple scannage », soit un scan multiplan !

Le principe : tous les produits de la propre marque Lidl (MDD) ont un triple étiquetage, 3 codes-barres à différents endroits qui permettent, sur une caisse équipée d’un « triple scan », d’être reconnus dans n’importe quelle position lors de leur passage ! Gain de temps : colossal !
Bémol : comme l’enseigne propose également des produits de grande marque, cela ne fonctionne pas sur eux ! Depuis juin dernier, Lidl, qui se targuait d’avoir des hôtesses à toutes ses caisses, donnât une image de convivialité pour une enseigne qui se veut de proximité, s’est tout de même mis à tester les caisses automatiques. Réservées au panier de moins de 15 articles, elles serviront de test jusqu’à la fin de l’année… Particularité : la plate-forme d’ensachage a doublé de taille, mais, pour bien comprendre la portée du test, rappelez-vous à quel point la caisse est une zone où Lidl a toujours fait la différence en productivité : un long tapis avant la caisse (presque 4 m) qui vous permet de déposer tous vos articles et de vous concentrer sur l’ensachage avec sa toute petite plate-forme… Résultat : vous vous devez de tenir le rythme de l’hôtesse. Encore une astuce pour que le client participe à la productivité en caisse et trouve le temps moins long ! Le gros point noir pour cette enseigne n’est donc pas le moment de votre passage concret depuis le tapis de la caisse, mais bel et bien la file d’attente avant… qui va trop souvent jusqu’au milieu des rayons !

Share

E-commerce VS magasins : complémentaires plus qu’adversaires

Si le commerce du Web a séduit dès le départ autant de consommateurs, c’est principalement pour sa facilité d’utilisation. Vive les emplettes réalisées tranquillement en direct de son canapé, avec un paiement dématérialisé où vous n’avez même plus cette désagréable sensation de devoir payer… Acheter, deviendrait presque un jeu d’enfant, s’il ne fallait pas compter sur le relevé mensuel de votre compte bancaire ! Dès lors, la bataille était engagée entre le commerce sur la toile et celui dans lequel il vous faut vous rendre. Chacun, tout à tour, usant d’artifices de séduction, et, dévoilant nouveaux services et avantages, pour rattacher à leur cause, même le plus petit des consommateurs que vous êtes…
Pour faire un premier point, disons que si le commerce en ligne continue à progresser fortement, notamment grâce à sa politique de prix, de choix, de stock et sa simplicité d’utilisation, les magasins continuent tout de même d’être plébiscités par tous les consommateurs, qui leur font davantage confiance. L’e-commerce et les magasins physiques font désormais quasiment jeu égal en comportement d’achat, et, c’est particulièrement le cas en France. 70% des Français restent très attachés au commerce traditionnel, c’est pourquoi l’enjeu « futur » des enseignes, est de vous séduire, au point, presque, de ressentir du plaisir à chaque passage chez eux !

Si les ventes en ligne ont progressé 35 X plus vite que celles du commerce physique en moins de 10 ans, il n’en reste pas moins que le taux de transformation en magasins est aujourd’hui 20 X plus élevé que dans l’e-commerce !

Le concept Amazon Go, utopie ou douce réalité ?

Quand le géant américain « Amazon » a présenté son concept Amazon Go dans une vidéo en décembre dernier, elle fit un véritable buzz : des millions de vues en un seul jour. Rien d’étonnant à cela, puisqu’il s’agissait d’y voir le fonctionnement du tout premier supermarché sans file d’attente, ni même de caisses ! Ici, il suffit d’entrer, de récupérer du rayon directement dans son sac ses courses et de ressortir sans avoir à dégainer sa carte bleue ni même son portefeuille ! Rien, une simple balade. Le principe semble surréaliste, mais il est vrai. Car la tendance est bien là. Les magasins pour continuer à vous plaire vont devoir s’adapter aux envies et habitudes d’achats de la nouvelle génération. Ainsi, le risque de voir bel et bien disparaître nos bonnes caisses traditionnelles, n’est plus une fiction…
A l’heure d’Uber, des bornes de commandes numériques et du drive, plus personne ne veut attendre. 40 % des Français trouvent le temps d’attente trop long en caisse, et 30 % ont même déjà abandonné leur achat pour cette raison.

Share

L’idée ? Connaître la vôtre sur un sujet qui actuellement partage l’opinion publique : les caisses de supermarché vont-elles disparaître ? Et avec elles, les files d’attente interminables et le stress du moment de paiement. Pour ceux qui n’ont pas encore une opinion bien tranchée sur la question, nous allons vous faire voir que bon nombre d’enseignes y travaillent déjà et fourmillent même d’idées. Certaines pour les garder, d’autres pour les éliminer du décor. Un seul objectif pourtant les unit toutes, comment faire pour atténuer la double peine qu’elles vous infligent à chacun de vos actes d’achat : attendre et payer ?

E-commerce                                  Magasin Traditionnel

78 % des sondés plébiscitent          81% des sondés font confiance
l’e-commerce pour les prix             aux magasins traditionnels
70 % pour le choix                            72% apprécient leur convivialité
60 % pour la praticité                      69 % jugent leur service de qualité

Le match est donc plutôt équilibré, et c’est une illusion de croire qu’internet a balayé l’ensemble des anciennes habitudes de consommation ! La tendance forte du commerce de demain serait-elle l’utilisation conjointe du web et des magasins ? En attendant, puisqu’internet constitue un canal d’information privilégié pour préparer vos achats en magasin, les enseignes traditionnelles sont loin d’être vouées à péricliter face à leur concurrence. Et si l’e-commerce pouvait aider à renforcer leur attractivité ? Et si finalement, tout n’était plus qu’une question de passage en caisse ?

Pour la génération  « impatience » le temps, c’est de l’argent !

Le temps moyen de passage en caisse est de 11 minutes. Dans un monde où les clients veulent toujours plus de rapidité et d’instantanéité, il représente l’un des principaux motifs d’insatisfaction. 30% des Français renonceraient à finaliser leurs achats en raison de la longueur des files et de la perte de temps associée. Un comportement se traduit par un impact très négatif sur la conversion et la fidélisation quel que soit le point de vente.

 

 

 

Share