Tag

contrôle technique

Browsing

Annoncée comme l’apocalypse pour les automobilistes, la nouvelle version du contrôle technique est entrée en application lundi 21 mai. Deux semaines après, nous avons contacté Anaïs Sevrin, responsable commerciale, pour connaître l’impact réel de cette réforme.

La première réalité est que les contrôles sont indéniablement plus longs. Nouvelle procédure oblige, les agents doivent prendre leurs marques ce qui fait passer la durée de l’exercice de 30 à 45 minutes environ. Pas bien méchant comme conséquence. Les centres de contrôle automobile ayant connu un pic d’affluence avant la réforme, l’obtention de rendez vous se fait aisément. Pas de crainte à avoir, il y a de la place pour tout le monde.

La seconde concerne la fameuse défaillance critique, basée sur 129 points et entraînant l’interdiction de rouler pour le véhicule à partir de minuit le jour du contrôle. Il faut savoir que les défauts qui justifient l’immobilisation sont somme toute de graves manquements à la sécurité. Cela va de l’absence totale de feu stop au trou dans le plancher en passant par l’usure extrême des pneus. C’est d’ailleurs pour ce dernier motif qu’un seul véhicule s’est vu frappé de défaillance critique depuis l’application de la réforme dans les 13 centres auto gérés par Anaïs Servin. Les estimations donnent entre 1 et 2% de véhicules qui subiront le même sort. Rappelons dans ce cas que des travaux et une contre visite sont à réaliser dans un délai de deux mois pour pouvoir reprendre la route. Le taux de contre visites classiques (celles n’entraînant pas l’interdiction de circuler) reste identique aux valeurs habituelles.

Ce que l’on peux tirer de ces semaines de recul, c’est que le grand méchant contrôle n’est pas aussi violent que prévu. Les défauts de sécurité immédiate ( le pare choc qui tient avec de la ficelle par exemple) sont facilement identifiables avant de passer l’examen. Un minimum d’entretien suffit à rester loin de la zone de défaillance critique !

Share

En application d’une Directive Européenne, le contrôle technique automobile va évoluer à compter du 20 mai 2018 avec l’objectif de renforcer la sécurité. Nos voitures vont elles être bonnes à jeter plus tôt ? Absolument pas. Rencontre avec Anaïs et Fred, gestionnaires des centres de contrôle technique automobile sur Colomiers et Toulouse.

Mythe et réalité

Maladroitement relayé au niveau national, cette réforme est en réalité bien moins contraignante qu’il n’y paraît. En effet, le nombre de points de contrôle passe de 123 aujourd’hui à 132. Pas de quoi s’affoler sur ce plan, d’autant plus que la technologie de nos véhicules à fortement évolué sur ces 20 dernières années. Il est donc normal de faire évoluer les points à vérifier…
Seconde crainte soulevée par l’annonce de cette réforme, la notion d’immobilisation. Malgré ce qui a pu être entendu, si le véhicule ne passe pas le contrôle il ne sera pas immobilisé sur place. Vous avez jusqu’à la fin de la journée du contrôle pour déposer le véhicule dans un garage où pour rentrer chez vous. Promis personne n’aura à dormir sur le banc de test.

Comment être sûr de réussir à l’examen?

Un peu comme pour les études, le secret c’est le travail de fond. Nos experts recommandent un entretien régulier de votre véhicule tout au long de l’année. Ainsi, le contrôle devient une simple formalité, d’autant plus si vous optez pour les centres de la société Contrôle Technique Automobile Midi Pyrénées. Proposant une proximité hors pair avec 11 centres sur Toulouse et alentours, vous avez l’assurance d’une prise de rendez-vous rapide notamment à Colomiers où 4 contrôleurs travaillent sur le site.

Pour résumer

Plus de peur que de mal donc, cette réforme étant en fait un alignement sur les bons élèves européens en la matière, notamment l’Allemagne. Il faut par contre s’attendre à une vague d’affluence dans les centres de contrôle. Souvenez-vous que vous n’avez pas à attendre la date de fin de validité de votre contrôle pour le repasser si vous voulez une dernière fois présenter votre véhicule à l’ancienne forme d’examen. Anticipation et régularité d’entretien sont les maîtres mots pour que cette épreuve se passe en douceur.

A Colomiers : 20 Allée du Catchère
05 34 36 00 22

http://www.ctamp.fr

Share

 

Près de la moitié des Français (sondage IFOP) partent en vacances avec leur voiture personnelle. En moyenne, vous parcourrez 1270 km et emporterez (à plus de 40%) autant de bagages que la voiture peut en contenir ! Vous voyez le tableau ? Et bien maintenant, imaginez que vous tombiez en panne… Parce qu’une panne non prévue sonne souvent la fin des vacances, prenez les devants ! Saviez-vous que le contrôle technique chez Autovision ne sert pas uniquement tous les 2 ans, à vérifier que votre véhicule ne présente aucune défaillance pour la sécurité de tous sur la route ?

Un contrôle technique, ce n’est pas moins de 124 points de contrôles (qui évoluent en fonction des changements techniques de la règlementation) passés au crible, des points essentiels des éléments capitaux au bon fonctionnement et à la mise en sécurité de votre monture.  Il vérifie aussi l’absence de défauts et mentionnant la moindre anomalie du véhicule. Un vrai bilan santé pour votre 4 roues, totalement impartial, puisque les centre Autovision ne proposent en aucune façon de services mécanique ou de réparation.  A faire réviser votre véhicule, autant le faire avec l’assurance que les experts qui s’occuperont et qui rédigeront le rapport du véhicule, le feront avec justesse. Les contrôleurs étant  agréés, par un organisme d’inspection, qui est lui-même, agréé par l’Etat. Bien entendu, les points défavorables ne seront pas soumis à une contre visite dans ce cas-là, mais au moins, vous avez pris les devants et êtes informés de tout ce qui pourrait…venir vous gâcher les vacances ! Contrôler votre véhicule, c’est aussi prendre soin de la sécurité de tous ceux qui voyagent à son bord.

Autovision (CTAMP, Contrôle Technique Automobile Midi-Pyrénées) possède 11 centres sur la région toulousaine. 35 contrôleurs professionnels vous réservent leur meilleur accueil et y sont à votre écoute. Profitez d’une remise de 15 € pour jouer la carte du départ en toute tranquillité !

Les conseils d’Autovision

Voici quelques vérifications simples que vous pouvez faire vous-même : 

Elles ne sont pas exhaustives mais pourraient vous éviter une contre-visite ! Vérifiez :

• l’efficacité du frein de stationnement et ses voyants

• l’état du pare-brise (pas de fissure supérieure à 30 cm).

•  la présence et l’état des rétroviseurs intérieurs et extérieurs

• le fonctionnement des feux

•  l’état d’usure des pneumatiques et leur pression

• l’état des ceintures de sécurité

• l’absence de fuites d’huile et/ou carburant (moteur, boîte, pont)

Depuis le 1er janvier 1992, le contrôle technique est obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 ans et ensuite tous les 2 ans. S’il y a une contre-visite, seuls les défauts nécessitant des réparations obligatoires seront vérifiés. Attention, vous n’avez que 2 mois maximum pour vous représenter, et ce délai légal ne supporte aucune dérogation !

Si vous souhaitez prendre RDV, cliquez sur www.ctamp.fr

Sinon un simple appel suffit au 05 34 36 00 22. 

Autovision Colomiers, 

20 allées du Catchère, 

route de Pibrac

Share