Tag

cuisine

Browsing

Ce mois-ci, notre rubrique “Un air de famille” est parfaitement adaptée à nos invités du mois de juillet. En effet, si une chose est sûre, c’est que chez les Bach, la restauration est une véritable histoire de famille !! En effet, ce sont 4 générations qui se sont relayés aux fourneaux, pianos et autres instruments de grands chefs pour vos concocter de véritables trésors servis aujourd’hui dans le magnifique et très agréable cadre du Puits Saint-Jacques à Pujaudran. Bernard, notre “deux-étoilés” local, nous reçoit avec son épouse Anne et William son neveu.

Diagonale : Bernard, quel a été votre parcours avant de vous installer à Pujaudran ?

Bernard : Tout d’abord, j’ai baigné dans ce monde de la restauration depuis ma plus tendre enfance puisque mes grands-parents, puis mes parents tenaient à Cazes-Mondenard dans le Tarn et Garonne, L’Atre, une adresse qui eut son heure de gloire. Puis j’ai débuté mon apprentissage en 1976 à Lalbenque au restaurant L’Aquitaine. Après un parcours chez différents étoilés, j’ai obtenu mon premier poste de chef à Porto-Vecchio en 1994. C’est dans cet établissement que j’ai obtenu ma première étoile trois ans plus tard.

Qu’est-ce qui nous a valu ce retour au pays ?

C’est avant tout l’opportunité de reprendre une affaire existante qui avait bonne réputation (1 étoile obtenue l’année précédente) tout en se rapprochant de nos terres natales respectives, mon épouse Anne étant Cadurcienne. La proximité d’une grande métropole était également un critère important, ce mélange de campagne à proximité de la ville nous convenait parfaitement, Pujaudran, c’est un peu “Le Gers à 20 minutes de Toulouse !”

Comment arrive cette 2e étoile qui fait maintenant la réputation de l’incontournable Puits Saint-Jacques ?

Bénéficiant dès notre arrivée d’un bel outil de travail, nous avons pu nous consacrer à la qualité de notre off re, au service proposé et à développer une cave digne de ce nom. Cette deuxième étoile n’était pas un objectif à atteindre à tout prix mais plutôt le résultat du travail consciencieux d’une équipe beaucoup plus étoffée (16 personnes dont un sommelier). La décoration de l’établissement avait été remise au goût du jour pour accueillir notre clientèle dans un cadre où la convivialité était le mot d’ordre. Et c’est en 2008 que l’équipe du Puits Saint-Jacques obtient cette 2ème étoile dont nous sommes très fiers.

Anne, vous travaillez avec Bernard depuis ses débuts ?

Non, pas du tout puisque j’ai intégré le Puits Saint-Jacques pour la partie administrative et l’accueil de nos clients lorsque nous sommes arrivés à Pujaudran. C’était devenu incontournable pour développer notre affaire et je le fais depuis 1999 avec un plaisir tous les jours renouvelé. Nous sommes passés de 11 personnes à 22 dont 11 en cuisine, c’est devenu une véritable petite entreprise à gérer.

William, vous êtes le neveu d’Anne et Bernard, et représentez la 4e génération à oeuvrer en cuisine. Ce n’est pas trop lourd à porter ?

Non car c’est avant tout un véritable plaisir de recevoir ce savoir-faire et cet amour de la cuisine que Bernard m’a inculqué. Cela permet ainsi de continuer l’histoire familiale. Même si le défi n’est pas évident mais je me sens tout à fait capable de le relever. C’est en tout cas une véritable motivation personnelle.

Bernard, depuis quand William est à vos côtés ?

A vrai dire, lui aussi est un peu tombé dedans depuis qu’il est petit puisqu’il est entré au Puits Saint-Jacques il y a 17 ans et nous travaillons en binôme depuis 4 ans. Il faudra bien qu’un jour quelqu’un prenne la relève … au sein de la famille !

Quel est votre souhait pour les années à venir ?

Maintenant que nous venons de refaire la décoration et l’ambiance de l’établissement, nous allons nous concentrer sur le maintien de la qualité de nos cartes, renouvelées tout au long de l’année, et du service tout en maintenant l’esprit du Puits Saint-Jacques : une clientèle variée à des tarifs accessibles dans un établissement où nous privilégions la proximité avec notre clientèle.

Bernard, de nouveaux projets ?

Oui, j’ai récemment diversifié mes activités puisque j’interviens comme consultant sur certains restaurants d’Airbus et également à l’Oncopôle et au centre d’obésité pour animer des ateliers où l’on apprend simplement à manger peu mais bien. Et enfin, pour en terminer, je me suis récemment associé avec Romain Fornell (1 étoile à Barcelone) et Oscar Manresa, créateur de bonnes adresses dans la capitale catalane pour ouvrir un nouveau concept de restauration à Andorre la Vieille “Le Chef’s Table”, l’espace gourmet de l’immeuble The Embassy, ou le Diamant pour les habitués.

Share

Les Mijoteurs est le fruit d’une collaboration entre passionnés de cuisine : ceux-ci désirent par dessus tout, valoriser une cuisine à partager, riche en goûts, inventive et respectueuse de l’environnement. C’est Pierre-yves Lherbier et Annette Caule qui ont imaginé ce concept il y a 3 ans et l’ont finalement lancé en septembre 2018.

L’idée est de proposer diverses variations autour de la cuisine tout en ayant pour exigence la qualité des produits, généralement bios, souvent locaux, toujours de saison. Au programme donc, des buffets d’entreprises/repas de mariage, des repas en livraison, des ateliers cuisine et des «Auberges Itinérantes». Ce dernier concept consiste à venir chez-vous en cuisine préparer le repas ou à vous livrer un repas « comme à la maison ».

Plus concrètement, Les Mijoteurs vous proposent au quotidien des repas de qualité directement livrés chez vous ou votre lieu de travail. Fatigués de manger toujours la même chose ? Suivez leur page Facebook @mijoteurs pour y retrouver leur menu de la semaine. Constamment remis à jour, il se divise en lunchbox (pour le midi), dinerbox (soir) et dessert (ça c’est tout le temps). Quelques exemples pris au hasard sur leur page : Salade de vermicelle façon thaï et brochettes de poulet yakitori, salade de truite et Orecchiette aux légumes de printemps ou encore crème au sirop d’acacias. Des plats originaux, simples mais touchés par une pointe d’originalité qui leur permettent de sortir des classiques devenus fades. Côté tarifs, comptez 11€ la box complète (plat + dessert) et 8€ le plat unique.

Les Mijoteurs, 10 rue des iris Plaisance-Du-Touch
07 68 47 23 64
contact@mijoteurs.fr
http://www.mijoiteurs.fr
Facebook : @mijoteurs

Share

Profusion d’offres en prévision de l’été sur Colomiers avec notamment les enseignes Minjat! et Le Canard Sur Le Toit qui cherchent à compléter leurs équipes respectives. 

Le Canard Sur Le Toit recherche :
– Un chef de partie chaud et froid
– Un second de cuisine
– Un commis de cuisine

Statut : CDI ou saisonnier
Disponible dès maintenant

Merci d’envoyer votre lettre de motivation et CV à direction@canardsurletoit.com
www.canardsurletoit.com/restaurant/

Minjat! recherche :
– Un boucher expérimenté
– Un serveur
– Un employé polyvalent magasin (15h en fin de semaine)
– Un plongeur

Merci d’envoyer votre lettre de motivation et CV à  jeveuxrejoindre@minjat.com
www.minjat.com

 

 

 

 

Share

Puisqu’ «on ne mange toujours qu’une fois, même quand on mange beaucoup » (dixit Alexandre Dumas), autant choisir sa table avec attention. Sur les conseils de la boutique Maison de Save, c’est sur le restaurant le d’Artagnan situé à l’entrée de l’Isle-Jourdain, que nous avons jeté notre dévolu.

À peine la porte franchie que le personnel nous prend en charge avec vitesse mais sans précipitation. Il en sera de même pour l’arrivée des plats sitôt la commande passée. Un rapide coup d’œil sur le menu nous donne le ton : la cuisine est élaborée sans trop en faire tout en donnant la part belle au Gers. Clairement une bonne chose donc. Dans le même registre, la large carte des vins représente fièrement nos productions nationales, de Bordeaux jusqu’à Narbonne.

Nous optons pour la classique formule entrée+plat pour la somme de 14€90, soit un tarif classique pour ce genre de prestation. Assiette sur table, nous restons admiratifs devant la présentation implacable de cette entrée composée de légumes qui s’avère être ensuite parfaitement harmonieuse en bouche. Constat identique sur le plat (à savoir un filet de lotte façon paëlla servi dans une grande assiette noire aux allures de 33 tours) qui offre une remarquable cohérence, due notamment à une cuisson et un assaisonnement maîtrisés. C’est d’ailleurs ce terme qui qualifie le mieux ce restaurant : la maîtrise. Que ce soit dans l’accueil, le service ou dans l’auge, on sent une volonté de faire bien sans en faire trop. Exactement ce qu’on aime.

Restaurant Le d’Artagnan
35 Route de Toulouse, 32600 L’Isle-Jourdain
05 62 67 83 94
Fb : @ledartagnan32600

Share

Milieu dynamique et créateur d’emploi, le monde de la restauration est constamment à la recherche de talentueux collaborateurs. Que ce soit au contact du client en salle ou aux fourneaux, les personnes volontaires et travailleuses ont toujours une place à prendre. Focus sur les offres en cours sur Colomiers et alentours.

Crep’chignon 

Restaurant atypique et créatif, cet établissement bien connu de Cornebarrieu recrute un nouveau cuisinier et une nouvelle serveuse. Ouvert le dimanche en saison estivale, cet établissement détenteur de plusieurs trophées et titres (dont celui de Maître Restaurateur) recherche des candidats sachant gérer des services de 80 couverts en moyenne.
www.crepchignon.com
05 34 52 11 69
fb : @CrepChignon

 

Le Beef Saloon

Institution toujours mais côté columérin cette fois, avec ce restaurant Steak-House à la cuisine chaleureuse. Pour la saison d’été 2019, l’établissement recherche plusieurs profils runners affectés au service en salle. Côté cuisine, c’est un commis et un cuisinier qui sont demandés. Envoyez vos candidatures à beef.saloon@gmail.com
www.lebeefsaloon.fr
05 34 57 44 18
fb : Le Beef Saloon

Share

Avec la Menuiserie Toulousaine, les choses sont claires et précises : qualité, savoir faire et expérience sont au rendez vous dans chacune de leurs interventions. Rien d’étonnant alors de retrouver des marques de prestige dans leur offre de printemps. Du 20 février au 30 mars, un pack électroménager de 6 pièces de marque AEG/Electrolux ou Bosch/Siemens vous est proposé à moins de 3000€. De la même manière, le plan de travail en Silestone (matériau composé de 94% de quartz naturel le rendant extrêmement dur et résistant) vous reviendra à 1€ lors de votre création de cuisine. Pour vous aiguiller dans votre choix d’aménagement, vous pouvez compter sur tout le savoir-faire de Jérôme, le décorateur de la Menuiserie Toulousaine. Il saura vous orienter sur les différentes ambiances et thèmes que l’entreprise propose : industriel, rétro, bord de mer et bien d’autres encore ! Proposés à prix maîtrisés, ces produits permettent un choix facile et clair pour habiller votre intérieur. Pour mieux se représenter le rendu final ou trouver d’autres idées, venez découvrir le showroom cuisine et dressing de la Menuiserie Toulousaine.

Menuiserie Toulousaine
12 chemin de l’Échut 31770 Colomiers
05 62 74 88 50
www.menuiserie-toulousaine.com

Share

Bar-restaurant historique de la place du Val d’Aran à Colomiers, Le Flanker deviendra La Parisienne mi-mars à l’initiative de Francesca Zumbo. Auparavant employée de l’enseigne pendant un peu plus d’un an, cette jeune femme d’origine italienne est issue d’une famille de restaurateurs. Elle se lance dans la reprise de l’établissement avec une grande affection pour ce dernier. Pour l’épauler, elle peux compter sur les amis qui forment son équipe. C’est d’ailleurs cette convivialité qu’elle cherche à proposer à ses clients. « Comme à la maison, mais avec le service en plus ! » rétorque t-elle lorsqu’on lui demande sa ligne directrice. Cette orientation explique aussi pourquoi elle a fait le choix de se séparer des services PMU que proposait le Flanker. Ici, désormais, on se concentre sur la cuisine et l’accueil. Pas de surgelés, la patronne est à cheval sur la qualité de sa cuisine qui sera « française traditionnelle aux accents italiens ». Une cuisine à son image en somme. Elle nous promet donc des vraies pâtes carbonara (sans crème!!!), des lasagnes confectionnées avec amour, mais également des spécialités moins connues venues de ce charmant pays.

La transformation en Parisienne sera courte. Les travaux dureront du 1er au 18 mars, période durant laquelle le bar-restaurant sera fermé, pour mieux vous accueillir ensuite…

La Parisienne
30 Place du Val d’Aran, 31770 Colomiers
05 61 30 28 00

Share

Impressionnée par la taille des 2 points de ventes de Wendel à Toulouse et Plaisance, j’arpente les 2400m2 qui composent le magasin. Autour de moi, des box de démonstrations mettent en situation les différentes activités complémentaires proposées par cette enseigne familiale : carrelages, chauffages, sanitaires, cuisines, plomberies… aux styles divers et aux références nombreuses qui suivent les codes des tendances de la maison. Des produits qui lient l’esthétisme au pratique et à l’agréable.

Quels que soient vos projets, les professionnels de Wendel vous accompagnent ! Besoin de poser un carrelage dans votre cuisine ou de refaire votre salle de bain ? Une étude de l’aménagement en plan 3D ou une perspective à la main vous sera faites, car visualiser le rendu est la clé d’une mise en œuvre qui vous conviendra vraiment.
Besoin d’un nouveau système de chauffage ? Une étude personnalisée de déperdition thermique sera réalisée afin de quantifier au plus juste l’offre énergétique de votre foyer et de vous proposer des solutions qui correspondent à vos besoins réels.

Depuis 60 ans, la famille Wendel et ses collaborateurs sont à votre écoute, que vous soyez professionnels ou particuliers, rien ne les arrêtent pour vous aider à mener à bien vos projets !

Wendel Plaisance-du-Touch, 2bis Rue Sadi Carnot – 05 34 43 24 40
Wendel Toulouse Montaudran, 161 route de Labège – 05 62 47 41 60
www.wendel.fr

Share

Lieu de convivialité par excellence, la cuisine laisse désormais place à la tendance, à l’inspiration déco, et à la fonctionnalité. A l’instar des autres pièces de la maison, ce lieu de retrouvailles se veut désormais agréable à vivre, et regorge d’astuces gain de place. A chaque mode de vie sa cuisine … et cette saison promet des espaces malins et toujours plus canons. 

Tandis qu’elle détrône peu à peu le salon, la cuisine s’ouvre, s’embellit, et fait désormais rêver. Véritable lieu de retrouvailles en famille ou entre amis, la cuisine s’ouvre sur le reste de la maison. Doté d’un simple plan de travail qui donne sur la salle à manger, ou d’un îlot central pour cuisiner à quatre mains, cet espace offre à la fois confort et praticité. Désormais les cuisinistes aménagent chaque recoin, et débordent d’idées sur mesure pour gagner en place et en look. Les placards et armoires offrent maintes possibilités, et sortent de l’ordinaire, en osant des couleurs dans l’air du temps. On optera pour des teintes douces mais pas froides, comme le vieux rose ou le vert pâle, et pour des matières chics et naturelles, comme le bois et le marbre. Les plus audacieux oseront les ambiances « juicy », relevées par du bleu de Jaïpur, épicées par du jaune safran, ou illuminées avec de l’orange vif.

 

 

 

 

Spécialiste en aménagement intérieur, l’enseigne suit de près les nouvelles inspirations en matière de rangements. Du dressing au salon, en passant par la cuisine, praticité doit rimer avec goût.

 

 

« Côté living-room, les bibliothèques ouvertes font leur « comeback ». On observe un grand retour à l’authentique et au cosy, avec des ambiances lumineuses et épurées », observe Maxime Jordan, responsable de la boutique. En effet, l’esprit scandinave et ses chênes clairs revient fort cette saison, et le parquet finit les pièces en quête de « cocooning ». On laisse un peu tomber le carrelage gris en 60x60cm et on laisse place à un plancher de la marque allemande haut de gamme Parador, qui confère une toute autre atmosphère à la suite parentale ou aux dressings. Les cuisines quant à elles s’habillent de matériaux bruts comme la pierre ou le granit.

« Des matériaux plus techniques comme le dekton font aussi leur entrée.Ce dernier résiste à toutes les températures, aux rayures, et aux tâches », explique le responsable de « Maxime Placards Et Cuisines ». Si 80% des acheteurs penchent pour des cuisines en blanc brillant, certains outsiders osent la couleur avec la nouvelle collection 2019. Du rouge vif au curry en passant par l’orange mat… Des inspirations à la Mondrian, que l’expert en rangement orchestre avec finesse et savoir-faire.

 

 

UNE EXPÉRIENCE AU SERVICE DU BON GOÛT

Maxime Jordan, directeur de Maxime Placards & Cuisines

Avec pas moins de 700 clients qui lui ont fait confiance depuis l’ouverture, Maxime Jordan, compte désormais agrandir son équipe. Une enseigne qui, depuis le début, apporte une attention toute particulière aux exigences de sa clientèle. En effet, l’entreprise dispose de son propre poseur. « Nous avons fait ce choix afin de suivre de A à Z l’avancée de travaux, et d’être ultra réactif, notamment en matière de SAV, pour un service optimum », développe Maxime Jordan qui poursuit : « Plus que des vendeurs, nous formons des passionnés ». A l’écoute, le professionnel s’adapte aux budgets et aux envies de chacun, pour proposer des produits à des prix justes et réfléchis. Une étude très personnalisée menée par le cuisiniste, qui se déplace à domicile chez le client. Créatif, il habille au mieux les belles et grandes pièces. Ambitieux, il saura trouver des astuces pour optimiser les petits espaces. « Depuis leur ouverture en 2012, nous avons fait confiance à « Maxime Placards Et Cuisines », pour refaire consécutivement les meubles de notre salle de bain, habiller nos chambres de sublimes dressings, et même réaménager un placard en bureau ! », confie Monique Beurtheret, fidèle cliente de l’enseigne.

Share

Ouvert depuis juin 1990, le Canard Sur Le Toit est un établissement culinaire incontournable de Colomiers. Jouxtant la Piscine du Canard, autre lieu bien connu des columérins amateurs de pool party, il est également le restaurant de l’hôtel niché dans un parc de 4 hectares.

Axé cuisine française traditionnelle, Le Canard Sur Le Toit se distingue par son titre de maître restaurateur obtenu depuis 6 ans. Cette distinction certifie l’utilisation de produits frais élaborés sur place. Pour mener à bien cette mission, l’équipe de 7 personnes s’active en cuisine autour d’un chef présent depuis 7 ans. Second durant 2 ans, il est ensuite devenu chef et apporte clairement son expérience à chaque assiette. Des produits de qualité ne sont pas pour autant une réussite in fine si ils ne sont pas travaillés avec envie et maîtrise. La cuisson parfaite du magret, l’assaisonnement exact de la tartine de foie gras ou encore le croustillant des frites servies avec « Le canard dans tout ses états », plat que nous avons eu la chance d’essayer, démontrent tout le savoir faire de l’établissement.
Ce plat appairait à la nouvelle carte du restaurant, renouvelée trois fois par an pour épouser au mieux les produits offerts par les saisons. On y trouvera également le dos de canard, l’assortiment de foie gras maison ou le nem d’effiloché de canard. Vous n’aimez pas le palmipède ? Tournez vous vers la noix d’entrecôte de Black Angus, le duo de pâtes aux crustacés crémeux au safran ou encore le plat du jour végétarien.

Le restaurant sait également voir plus grand et propose de solides services de réception, notamment grâce à ses deux salles de mariage pouvant accueillir respectivement 200 et 70 personnes. Pour l’organisation de réunions, dîners d’affaire ou repas de groupe particuliers, sept salles privatives sont à disposition. Cette configuration fait le bonheur d’équipes sportives qui voient une sorte de mini Clairefontaine idéal pour la préparation et le team building.

Au regard de la carte et de la qualité des services, on peux légitimement s’attendre d’avoir affaire à une addition salée en sortie de table. Que nenni. Avec un menu midi à 16€50 (qui plus est servi rapidement), Le Canard Sur Le Toit propose effectivement des plats évolués dans un cadre haut de gamme mais reste dans la moyenne des prix pour un restaurant le midi.
L’ambiance est également détendue et chaleureuse. Pas besoin de porter de souliers vernis ni de cardigan tricoté par Mamie pour se voir accepter l’entrée, ici tout le monde est le bienvenu.
Au moment où vous lirez ces lignes, sachez que la Piscine du Canard est encore ouverte et ceux jusqu’à ce que le soleil s’efface. Si on se base sur la saison dernière, vous avez environ un mois pour pouvoir encore en profiter.

Ce restaurant propose ce que l’on attend de la cuisine française traditionnelle : des produits de qualité et un solide savoir faire. Il n’en est pas pour autant lourd ou hors de prix. Il est au contraire accessible et décomplexé, capable de satisfaire un client qui veut manger vite et bien mais également de répondre aux attentes d’une réception d’envergure. Peu peuvent se targuer d’un tel tour de force…

Le Canard Sur Le Toit
58 Chemin de la Salvetat, 31770 Colomiers
05 61 30 37 83
Fb : @LeCanardSurLeToit

Horaires :
Du lundi au samedi 12:00 – 15:30 et 19:30 – 23:30
Le dimanche  12:00 – 16:00

Share