Tag

eco

Browsing

Écrire cet article alors qu’il fait 32 degrés au Perget est aussi frustrant que de parler d’un Big Mac après 3 semaines de diète. Ma sélection de produits d’été du prochain catalogue La Foirfouille sera donc des plus sincère.

– Tout à moins de 5€ : honnêtement je n’ai pas su quoi choisir tellement le choix est vaste. Pour moins de 5€ donc, vous trouverez de quoi vous amuser des heures à la piscine ou à la plage. Du pistolet à eau avec réserve rappelant fortement Ghost Buster au matelas gonflable en passant par l’incontournable seau pour faire des châteaux de sable, le plus dur sera de choisir.

– Call Of Moustique : les précautions prises pour éviter l’invasion de moustiques partout en France n’ayant pas suffi à éradiquer nos ennemis piquants, votre magasin propose une série de solutions pour passer vos journées loin des démangeaisons, à petit prix. En plus la citronnelle ça sent quand même super bon.

– Parasol inclinable et fauteuil Adiko : pour les allergiques au sable et ceux sujets aux coups de soleil, La Foir’Fouille offre des solutions aux prix legers. Leur parasol en acier finition époxy offre un diamètre de 240cm et porte jusqu’à une hauteur de 230cm. Parfait pour disposer une paire de fauteuils en résine Adiko en dessous. Vendus respectivement 14€99 et 9€99, ils sont disponibles en stock limité…

L’intégralité du catalogue mis en place du 4 au 10 juillet dans votre magasin La Foir’Fouille Colomiers est à retrouver en suivant le lien ci dessous.

https://www.lafoirfouille.fr/catalogue-1814-A.html

Share

Avec une activité périphérique en développement constant, la ville de Colomiers est face à de gros enjeux économiques, notamment le maintient de l’activité en centre ville. C’est dans cette optique qu’une équipe de la Chambre de Commerce et

d’Industrie de Toulouse est venue à la rencontre des commerçants du centre. Philippe Robardey, son président, a pu ainsi échanger sur les plus gros sujets, notamment les liens entre pouvoirs publics et commerces ou encore les animations en vue de générer du trafic mais également du lien social. Il est en effet principal pour Mr Robardey de faire vivre le centre de Colomiers aussi bien économiquement que socialement. Principal générateur de lien social, le commerce local doit être accompagné en s’inspirant notamment des expériences de communes de même type. S’appuyant sur de solides données empiriques, la CCI est parfaitement à même d’assurer ce rôle d’informateur et de facilitateur d’échanges de bonnes pratiques. Outre la collecte de doléances, cette réunion ouvre déjà sur une future formation des commerçants à l’utilisation du web pour gagner en communication et efficacité. Une communication avec la mairie de Colomiers est également dans les tuyaux afin de faire un point sur la situation et d’organiser les actions de demain.

La mission de Philippe Robardey en quelques mots :
-Accompagner les acteurs locaux
-Faire vivre l’économie et créer du lien social
-Développer l’économie du territoire

Share

 

Fort de 500m2 d’extension, le magasin La Foir’fouille  de Colomiers a profité des travaux pour faire peau neuve. Implantés au Perget depuis 10 ans, l’enseigne a radicalement changé les choses. Peinture sobre, parquet sur certaines zones et classement par univers, c’est désormais dans une présentation haut de gamme que sont alignés les produits. De larges rayons lumineux impeccablement organisés par types et couleurs proposent une profondeur de gamme immense avec la même approche : des produits d’entrée de gamme à prix canon suivis d’éléments plus haut de gamme au tarif le plus juste. Ainsi, une horloge géante avec un coût à 3 chiffres s’affiche sans complexe aux cotés d’humbles bougies arrivant tout juste à l’euro.

On est bien loin de l’apparence des débuts de l’enseigne. Au fil des allées, le magasin ressemble tantôt à une boutique de décoration, tantôt à une grande surface d’équipement pour la maison (vous savez, du genre avec des noms de tabouret imprononçables). Une sorte de showroom dédié à la cuisine (voir photo) permet d’apprécier in concreto l’assemblage des assiettes, couverts et verres. Parfait pour pouvoir se projeter avant achat.

Coté qualité, exit les produits qui ne tiennent pas la route comme nous l’explique Mr Le Billan, directeur du site. L’affaire est d’autant plus prise a cœur lorsque l’on aborde l’espace dédié au maquillage et produits de beauté. Tous respectent sans encombre les normes sanitaires nationales et européennes.

Des rayons sont réservés aux arrivages de produits de marque (avec des écarts de prix absolument bluffants par rapport aux grandes surfaces) et changent régulièrement, tout comme l’espace à l’entrée qui propose la marchandise vue dans les publicités et les bonnes affaires du moment. Nos amis les animaux ne sont pas en reste avec un corner dédié à leur bien être.

Très clairement, oubliez l’image cheap de La Foir’fouille, ce magasin est devenu un magnifique commerce qui a su rester fidèle à sa politique de prix bas…

La Foir’fouille Colomiers
ZAC du Perget, à coté du bowling 31770 Colomiers
05 34 36 66 20

Share

 

On a tous vécu ce moment où le seul moyen de paiement que l’on a sur nous est la carte ; tandis qu’en face de nous, le commerçant ne dispose pas de lecteur. Dilemme alors qu’aujourd’hui, la carte bancaire est le moyen de paiement préféré des français. Lorsque l’on se penche de plus près sur la question, on se rend pourtant compte que près de 2 entreprises sur 3 sont dans ce cas et ne possède pas de terminaux.

Pourquoi autant d’entreprise n’en possèdent-elles pas ? Frais bancaires élevés, abonnement coûteux et dépendance à une banque par un contrat sont les raisons principales de ce manque à gagner, notamment pour les TPE (très petites entreprises) qui n’ont pas les fonds nécessaires.

C’est pour palier ce manque, très pénalisant pour le chiffre d’affaires des petits commerces, que la start-up française Smile and Pay* a vu le jour en 2014. Cette jeune entreprise propose via son site www.smileandpay.com de recevoir sous 48h un boitier d’encaissement, que l’on peut ensuite relier à un smartphone via bluetooth.

Une offre sans engagement ni frais caché et dont Smile and Pay ne prélève qu’une faible commission de 1,2 à 2% HT en fonction du volume de transaction réalisé. En d’autres mots, si pendant une période il n’y a pas d’encaissement par carte bancaire, alors il n’y a pas de commission prélevé par Smile and Pay* !

Un système innovant qui permet aux entreprises saisonnières, aux start-up et aux commerces n’ayant que peu d’encaissement par CB de ne perdre aucun client, mais aussi de subir moins de vol et d’impayés. Il ne vous reste plus qu’à sourire et payer* !

Share