Tag

enseignes

Browsing
La caisse automatique « libre-service »

Très bien perçue par le public, vous ne gagnez pourtant pas de temps ! Déployées progressivement depuis 15 ans dans les grandes enseignes comme Auchan, Casino, Carrefour, E.Leclerc, Super U (Colomiers et Léguevin en sont équipées), etc… elles font désormais parties du paysage des surfaces de vente, même non alimentaires, comme chez Ikea, Alinéa, mais aussi Leroy-Merlin, Décathlon ou encore, dans la restauration, chez Mac’Do !

Seul le secteur du textile reste encore en retrait… Aujourd’hui, elles sont donc plus de 13.000 en France, et assurent entre 20 à 40% des flux dans le secteur alimentaire, et jusqu’à 70 % par exemple chez Alinéa. Le principe : cette caisse spéciale vérifie la correspondance entre la référence scannée et le poids de l’article. Ses limites ? Elle s’adresse surtout aux petits paniers (-10 articles). Or, la grande surprise, c’est que vous ne gagnez pas une seule seconde ! En moyenne, vous scannez entre 5 à 8 articles par minute au lieu de 20 minimum pour une hôtesse de caisse… Vous perdez aussi du temps à ranger, sans compter le nombre de fois où vous devez faire appel à l’employé posté là, pour gérer les blocages du logiciel de 4 postes en même temps… Résultat, vous perdez même du temps. Alors pourquoi ce concept est-il si apprécié ? C’est simplissime : puisque vous vous activez à la tâche, vous avez le sentiment d’aller plus vite et de ne pas perdre votre temps inutilement… Ici, seule votre perception du temps d’attente diminue, nuance importante…

TEST

J’ai testé la caisse libre-service chez Leroy Merlin Colomiers. Passage en caisse avec 4 articles dans une caisse automatique et même chose, avec une hôtesse de caisse. Résultat : j’ai attendu 4min de plus en caisse traditionnelle car il y avait la queue devant moi ; Si je ne tiens compte que du passage du scan des articles jusqu’au paiement, j’ai noté que le timing était plus court avec l’hôtesse. Donc, ce fut approximativement équivalent, mais idéalement, je dirai que j’ai gagné un « bonjour », un sourire et un « passez une agréable journée » de la part de l’hôtesse en passant à une caisse traditionnelle !

Share

E-commerce VS magasins : complémentaires plus qu’adversaires

Si le commerce du Web a séduit dès le départ autant de consommateurs, c’est principalement pour sa facilité d’utilisation. Vive les emplettes réalisées tranquillement en direct de son canapé, avec un paiement dématérialisé où vous n’avez même plus cette désagréable sensation de devoir payer… Acheter, deviendrait presque un jeu d’enfant, s’il ne fallait pas compter sur le relevé mensuel de votre compte bancaire ! Dès lors, la bataille était engagée entre le commerce sur la toile et celui dans lequel il vous faut vous rendre. Chacun, tout à tour, usant d’artifices de séduction, et, dévoilant nouveaux services et avantages, pour rattacher à leur cause, même le plus petit des consommateurs que vous êtes…
Pour faire un premier point, disons que si le commerce en ligne continue à progresser fortement, notamment grâce à sa politique de prix, de choix, de stock et sa simplicité d’utilisation, les magasins continuent tout de même d’être plébiscités par tous les consommateurs, qui leur font davantage confiance. L’e-commerce et les magasins physiques font désormais quasiment jeu égal en comportement d’achat, et, c’est particulièrement le cas en France. 70% des Français restent très attachés au commerce traditionnel, c’est pourquoi l’enjeu « futur » des enseignes, est de vous séduire, au point, presque, de ressentir du plaisir à chaque passage chez eux !

Si les ventes en ligne ont progressé 35 X plus vite que celles du commerce physique en moins de 10 ans, il n’en reste pas moins que le taux de transformation en magasins est aujourd’hui 20 X plus élevé que dans l’e-commerce !

Le concept Amazon Go, utopie ou douce réalité ?

Quand le géant américain « Amazon » a présenté son concept Amazon Go dans une vidéo en décembre dernier, elle fit un véritable buzz : des millions de vues en un seul jour. Rien d’étonnant à cela, puisqu’il s’agissait d’y voir le fonctionnement du tout premier supermarché sans file d’attente, ni même de caisses ! Ici, il suffit d’entrer, de récupérer du rayon directement dans son sac ses courses et de ressortir sans avoir à dégainer sa carte bleue ni même son portefeuille ! Rien, une simple balade. Le principe semble surréaliste, mais il est vrai. Car la tendance est bien là. Les magasins pour continuer à vous plaire vont devoir s’adapter aux envies et habitudes d’achats de la nouvelle génération. Ainsi, le risque de voir bel et bien disparaître nos bonnes caisses traditionnelles, n’est plus une fiction…
A l’heure d’Uber, des bornes de commandes numériques et du drive, plus personne ne veut attendre. 40 % des Français trouvent le temps d’attente trop long en caisse, et 30 % ont même déjà abandonné leur achat pour cette raison.

Share

L’idée ? Connaître la vôtre sur un sujet qui actuellement partage l’opinion publique : les caisses de supermarché vont-elles disparaître ? Et avec elles, les files d’attente interminables et le stress du moment de paiement. Pour ceux qui n’ont pas encore une opinion bien tranchée sur la question, nous allons vous faire voir que bon nombre d’enseignes y travaillent déjà et fourmillent même d’idées. Certaines pour les garder, d’autres pour les éliminer du décor. Un seul objectif pourtant les unit toutes, comment faire pour atténuer la double peine qu’elles vous infligent à chacun de vos actes d’achat : attendre et payer ?

E-commerce                                  Magasin Traditionnel

78 % des sondés plébiscitent          81% des sondés font confiance
l’e-commerce pour les prix             aux magasins traditionnels
70 % pour le choix                            72% apprécient leur convivialité
60 % pour la praticité                      69 % jugent leur service de qualité

Le match est donc plutôt équilibré, et c’est une illusion de croire qu’internet a balayé l’ensemble des anciennes habitudes de consommation ! La tendance forte du commerce de demain serait-elle l’utilisation conjointe du web et des magasins ? En attendant, puisqu’internet constitue un canal d’information privilégié pour préparer vos achats en magasin, les enseignes traditionnelles sont loin d’être vouées à péricliter face à leur concurrence. Et si l’e-commerce pouvait aider à renforcer leur attractivité ? Et si finalement, tout n’était plus qu’une question de passage en caisse ?

Pour la génération  « impatience » le temps, c’est de l’argent !

Le temps moyen de passage en caisse est de 11 minutes. Dans un monde où les clients veulent toujours plus de rapidité et d’instantanéité, il représente l’un des principaux motifs d’insatisfaction. 30% des Français renonceraient à finaliser leurs achats en raison de la longueur des files et de la perte de temps associée. Un comportement se traduit par un impact très négatif sur la conversion et la fidélisation quel que soit le point de vente.

 

 

 

Share