Tag

how to get away with murder

Browsing

serierentrée

Il y a plein de raison de pas aimer septembre : les jours ont bel et bien raccourci, on a moins le temps de traîner en terrasse, c’est le retour du travail, la rentrée scolaire, c’est fini le temps de rien faire ou de faire les choses doucement. Il n’y a plus de fraises, plus de cerises et les pêches et les nectarines laissent doucement la place aux pommes et au raisin (qui reste quand même un fruit cool hein, le raisin.)… Mais c’est aussi la reprise de pas mal de séries, qui parfois, on pu nous manquer un petit peu…

 

Moi quand j’ai vu que New Girl et How to Get away with murder reprenaient…

 

Ce mois-ci reviennent donc … * roulement de tambour *

 

 

New Girl pour la saison 6, le 21 septembre 

 

ng_30_bath_group_1_2813_R2.jpg

Pour ceux qui n’ont jamais vu, voici le petit speech. Si vous aimez les séries type Friends, avec que des bonnes choses dedans, foncez ! Pour les autres, vous savez déjà, mais vous pouvez quand même relire.

Après une rupture, Jessica Day, dite « Jess », a besoin d’un nouvel appartement. Une recherche en ligne la mène à une colocation avec trois hommes seuls de Los Angeles qu’elle n’avait jamais rencontrés auparavant. Jess emménage avec eux et par l’assistance de ses nouveaux colocataires, elle apprend à « avancer ». Ses trois nouveaux colocataires masculins sont Nick, un barman licencié de la faculté de droit, Schmidt, un travailleur en col blanc très dragueur et Winston, un ancien joueur de basket intensément compétitif qui veut toujours gagner. Jess peut aussi compter sur le soutien de sa meilleure amie, la mannequin Cecilia « Cece » Meyers.

 

 

Gotham pour la saison 3, le 20 septembre

 

Gotham-140918-13

J’avoue avoir commencé et n’avoir jamais continué. C’est pas mal, il faut oublier un peu tout ce que vous voudriez que soit la jeunesse de Batman et Gotham City mais une fois que vous avez fait ça, ça se laisse regarder. J’ai bien l’intention de reprendre la suite, quand j’aurais terminé tout le reste…

Tout le monde connaît le Commissaire Gordon, adversaire redouté de la pègre de Gotham City, un homme dont la réputation rime avec la loi et l’ordre. Mais que sait-on de son histoire, de son ascension de policier débutant à commissaire ? Qu’est-ce que cela coûte de se frayer un chemin dans une ville régie secrètement par la corruption telle que Gotham City, terrain fertile des méchants les plus emblématiques ? Comment sont nés ces personnages hors du commun que sont Catwoman, le Pingouin, l’Homme-mystère, Double-Face et le Joker ?

 

 

Scream Queens pour la saison 2, le 21 septembre

SCREAM QUEENS: L-R: Lea Michele, Billie Lourd, Abigail Breslin, Emma Roberts and Niecy Nash in the "Mommie Dearest" episode of SCREAM QUEENS airing Tuesday, Nov. 10 (9:00-10:00 PM ET/PT) on FOX. ©2015 Fox Broadcasting Co. Cr: Patti Perret/FOX.
Cr: Patti Perret/FOX.

Je vous en avais déjà parlé à la rentrée dernière, elle revient à cette rentrée, ça tombe bien pour quelque chose qui se passe dans une université ! Une série complètement à l’américaine, dans la lignée de Glee puisque c’est réalisé par les mêmes personnes, mais à la fois bien différentes : ici, ne prenez rien au premier degré, tout n’est que satire de ce qui se fait aujourd’hui et c’est bien pour ça que cette série est excellente !

Dirigée d’une main de fer par Chanel Oberlin, la maison Kappa Kappa Tau est la sororité la plus prisée de l’université de Wallace. Mais, alors que la doyenne Cathy Munsch, profondément anti-Kappa, déclare la guerre en ouvrant le recrutement à toutes les étudiantes, un tueur fou en costume de diable répand la terreur à travers le campus, décimant les membres de la sororité un par un…

Blindspot pour la saison 2, le 15 septembre

blindspot1005151280jpg-b6a4d3_1280w

Je vous en avais parlé ici en septembre dernier. Je présentais quelque chose de vraiment cool, et je le confirme ! Si vous n’avez pas suivi, vous pouvez vous y mettre, c’est pas mal intrigant tout ça, et l’univers de la série est chouette. Si jamais vous aviez suivi la saison 1, tenez vous prêts pour la suite ! Je sais pas vous, mais moi, le 15 septembre me tarde un peu.

Une femme amnésique recouverte de tatouages est découverte dans un sac en plein milieu de Times Square. L’agent du F.B.I. Kurt Weller réalise rapidement que chaque tatouage représente un crime à résoudre. Ils se lancent alors à la recherche d’indices pour découvrir la véritable identité de la jeune femme et pour mettre à jour le mystère derrière toute cette affaire.

How to get away with murder pour la saison 3, le 23 septembre

HOW TO GET AWAY WITH MURDER - ABC's "How to Get Away with Murder" stars Matt McGorry as Asher Millstone, Karla Souza as Laurel Castillo, Aja Naomi King as Michaela Pratt, Alfred Enoch as Wes Gibbins, Jack Falahee as Connor Walsh, Academy-Award Nominee Viola Davis as Professor Annalise Keating, Liza Weil as Bonnie Winterbottom, Billy Brown as Nate and Charlie Weber as Frank Delfino. (ABC/Bob D'Amico)
 (ABC/Bob D’Amico)

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. Voilà. Vite. Vite. Vite. Cette série est juste parfaite. Dure à suivre au début je vous l’accorde, d’ailleurs si vous avez fait comme moi et que vous aviez arrêté de la regarder parce que toutes ces histoires de flash-back sans arrêt ça fatigue, reprenez ! Je vous promets que vous le regretterez pas, cette série, c’est un truc de fou.

Annalise Keating possède toutes les qualités requises chez un professeur de droit pénal. Brillante, passionnée, créative et charismatique, elle symbolise également tout ce à quoi on ne s’attend pas : sexy, imprévisible et dangereuse. Avocate de la défense, elle représente les criminels, des plus violents jusqu’à ceux suspectés de simple fraude. Chaque année, Annalise sélectionne un groupe d’élèves, qui se révèlent être les plus intelligents et les plus prometteurs, à venir travailler dans son cabinet. Car apprendre auprès d’Annalise est l’occasion d’une vie, celle qui peut tout changer pour ces étudiants, et cela pour toujours. C’est exactement ce qui se produit lorsqu’ils se retrouvent impliqués dans un assassinat qui fera vibrer toute l’université..

Et maintenant qu’on a vu tout ça, l’air de rien je vais rajouter deux autres nouvelles, une bonne et une mois bonne. Et parce que c’est bien de finir sur une note un peu chouette, je vais commencer par celle qui, peut-être, vous attristera un peu : c’est officiel, Game of Thrones s’arrêtera après la saison 8.  Côté bonne nouvelle maintenant, Suits est reconduit pour une saison 7 !

Share

series été 2016

Ca y est ! C’est les vacances.

Certes pas pour tout le monde encore, mais ça sent quand même un peu la relâche et ça fait du bien.

L’été, c’est le moment de lâcher prise, de déconnecter un peu, de ne plus lire ses mails tous les jours et de les remplacer par ce livre dans lequel vous voulez vous plonger depuis 3 mois sans en avoir trouvé le temps… Mais l’été, c’est aussi l’occasion de rattraper votre retard sur les séries ! Finir celles que vous avez commencé est bien évidemment la première étape. Pour la suite, on a quelques propositions…

 

► The Killing

Si vous aimez les histoires de flic, les meurtres pas si évidents à résoudre et les séries ancrées dans la réalité, celle-ci est définitivement faite pour vous. En 4 saisons, Linden et Holder résolvent trois meurtres, se plongeant dedans corps et âmes, et nous entraînant avec eux. Cette série nous tient en haleine tout au long des épisodes et des saisons, et est réussie jusqu’à sa fin !

C’est définitivement un de nos coups de coeur du moment.

 

► How to get away with murder

Oui, on fait dans le meurtre… Mais c’est tellement prenant que c’est exactement ce qu’il faut pour s’échapper 40 minutes de notre réalité;

J’avoue avoir eu du mal avec cette série quand j’ai commencé à la regarder la première fois, bien avant que M6 ne la diffuse (d’ailleurs, si vous le pouvez, regarder la plutôt en anglais hein…). A tel point que je l’ai mise de côté pendant longtemps pour me concentrer sur les autres et que je l’avais un peu oubliée ; jusqu’au jour où je n’avais plus rien à voir sous la main et que j’ai cherché sur quoi me rabattre.

Il faut s’accrocher sur les premiers épisodes : tout est en flash back, jamais vraiment bien distinct et il y a toujours ce truc frustrant qui fait qu’on ne comprend pas tout de suite (même au second visionnage…). Mais ça vaut tellement le coup de tenir ! La première saison est complètement folle, et la seconde poursuit parfaitement la chose (j’en suis au 12ème épisode sur 15. J’attends avec impatience le moment où je vais pouvoir avancer tranquillement…). Il se passe toujours un truc, tellement que de ne pas regarder tout en même temps est compliqué.

Moins réaliste que “The Killing”, elle est tout de même ancrée dans une certaine réalité typique des séries américaines, entre meurtres et procès, mensonges et cohésion. A regarder sans hésiter.

 

► Orange is the new black

Si vous avez réussi à passer au travers des premières saisons vous êtes très forts, et si vous avez réussi à passer au travers de la dernière saison vous êtes encore plus fort. C’est une des séries Netflix les plus médiatisées, une de leurs séries phares, et dont on a énormément entendu parler. Un fait qui donne parfois envie de, justement, éviter de la regarder. Et pourtant, ils ont bien raison de s’appuyer dessus. Si jamais vous n’avez regardé aucun épisode, filez de suite commencer la première saison. Et si vous avez commencé mais que vous êtes en retard sur les derniers épisodes, tentez de les voir sans plus attendre.

La quatrième saison de cette série qui nous raconte la vie d’une prison pour femmes est sortie début juin; On retrouve la majorité des personnages qu’on aime, sauf John Bennet, joué par Matt McGorry qui ne peut pas être partout puisqu’il joue dans How to get away whith murder (d’ailleurs, dans cette dernière, Rebecca c’est Rosie, dans The Killing. Toutes les bonnes séries se tiennent et se recoupe. Folie un peu.)

 

 

 

Et pour ceux qui aiment traîner devant la télé le matin, il y a Dragon par delà les montagnes (adaptation des dessins animés Dragons) et Le roi Julian qui passent très bien avec un café et une tartine de Nutella… Je dis ça, je dis rien.

Share