Tag

immo

Browsing

« Une certitude pour cette fin d’année 2018 : les taux bas se maintiennent ! » indique Frédéric DEVAUX, directeur des agences de Toulouse OUEST « Empruntis l’Agence ».

Si la majorité de nos partenaires bancaires ont atteint leurs objectifs ou vont les atteindre, ils continuent d’être volontaires dans la conquête de nouveaux clients. Certaines banques sont en effet déjà dans les perspectives de 2019. De plus, elles n’ont pas de « raison » d’augmenter leurs barèmes alors que les OAT (indice pertinent pour évaluer l’évolution des taux) sont stables. Si les taux mini (ceux dont profitent les meilleurs profils d’emprunteurs) présentent des hausses, ce n’est pas parce qu’il y a une vague d’augmentations chez les établissements bancaires. Il s’agit seulement de l’enseigne nationale qui offrait les meilleures conditions et affiche désormais une légère hausse sur son barème. Dans un même temps, plusieurs partenaires bancaires présentent des baisses, et les taux moyens en sont impactés : sur 42 taux moyens (7 régions, 6 durées) 15 sont à la baisse.

2019 : DES PERSPECTIVES POSITIVES

Selon les premiers retours des partenaires d’Empruntis, les objectifs commerciaux des banques pour l’année prochaine devraient rester ambitieux. Les établissements ayant réussi à atteindre leurs objectifs 2018 tendent vers des objectifs équivalents en 2019. Ceux qui ne les atteindront pas chercheront à surpasser le réalisé 2018. Ceci dans un contexte de marché peut-être plus contraint ce qui contribuera à maintenir les taux bas (même s’ils devraient remonter légèrement). La seule inquiétude réside dans la sérénité des Français : hausse des taxes, perception du coût de la vie … Mais aussi l’impact psychologique du prélèvement à la source dès la fin du mois de janvier. Bien que sans impact négatif sur le pouvoir d’achat immobilier des ménages, ces derniers mettront sans aucun doute un bon trimestre à prendre la mesure de leur nouvelle paye.

Share

Il est vrai que la France a beaucoup de retard dans ce mode de construction comparativement aux pays nordiques mais ce n’est pas une raison pour ne pas se pencher sur les nombreux avantages que représente ce mode de construction.

Sa légèreté structurelle
Le bois est un matériau jusqu’à 7 fois plus léger que le béton (à structures égales) qui permet de réduire significativement le volume structurel de l’ouvrage. Ces panneaux sont très facilement facilement transportables à un coût raisonnable. Vous pourrez également construire sur tous types de terrain (emplacement peu stable, à forte déclivité, lot enclavé ou exigu…).

Pour sa rapidité d’exécution
Les panneaux d’ossature peuvent être livrés entièrement équipés, fenêtres et parements compris. Un montage d’éléments selon le degré de préfabrication en atelier engendre des frais réduits de main-d’oeuvre, de structure et d’outillage. Une équipe réduite composée de 3 ou 4 personnes suffit au montage. Une construction en ossature bois nécessite peu de main-d’oeuvre. Le montage s’effectue en quelques jours grâce à des engins de levage.
Les chantiers sont très courts : une semaine suffit pour mettre une maison hors d’eau et hors d’air. Les autres corps d’état peuvent ensuite intervenir à l’abri des intempéries. Il n’y a pas d’attente concernant le temps de prise ou de séchage. Le montage de l’ossature est réalisé avec un minimum de découpes (peu de pertes en termes de budget et d’environnement).
Tous les déchets restent recyclables. Le chantier et ses abords restent propres. Le confort intérieur est difficilement comparable avec une maison traditionnelle et les coefficients  d’isolation bien supérieurs. À architecture égale, l’ossature bois est plus économique que le parpaing et beaucoup plus saine. Voici quelques bonnes raisons de se poser la question, non ?

Share

Il est actuellement possible de changer d’assurance dans les 12 premiers mois suivant la souscription de son emprunt. Depuis le 12 janvier 2018, toutes les personnes qui détiennent un crédit immobilier peuvent désormais changer d’assurance en cours de prêt à chaque date anniversaire du contrat.

Attention, il faut s’y prendre au moins deux mois avant la date d’échéance en envoyant un courrier de résiliation à sa banque, accompagné du nouveau contrat d’assurance. La première étape consiste donc à choisir un nouveau contrat d’assurance. Avec l’ouverture de ce marché, de nombreux courtiers ou comparateurs d’assurances permettent de visualiser en ligne les tarifs de son assurance emprunteur et de calculer les économies potentielles.

Comment résilier

Dans le cas d’un contrat initial souscrit avec la banque, le client devra envoyer un courrier de résiliation à sa banque accompagné du nouveau contrat d’assurance. La banque se chargera ensuite d’effectuer le changement d’assurance. Dans le cas d’un contrat initial en délégation, le client devra d’abord faire sa demande de substitution d’assurance auprès de sa banque prêteuse afin qu’elle puisse valider l’équivalence, avant d’envoyer le courrier de résiliation à son assureur.

Acceptation de l’organisme d’assurance

Ce n’est qu’à réception de la nouvelle attestation d’assurance que le changement deviendra effectif. La banque a ensuite 10 jours ouvrés à compter de la réception du nouveau contrat d’assurance pour formuler son acceptation (ou son refus), et ce obligatoirement par écrit. Si la banque venait à refuser le changement d’assurance, le nouveau contrat d’assurance serait annulé sans frais et le client remboursé des éventuelles mensualités déjà prélevées.

Quelles économies envisager

Les taux d’assurance pratiqués par les banques vont actuellement de 0,30 à 0,42 % pour un emprunteur de moins de 40 ans en bonne santé. Concurrence oblige, ces taux ont tendance à diminuer légèrement mais restent loin des meilleurs taux que proposent les assureurs spécialisés à 0,12 %. Un couple de 38 ans en bonne santé, qui emprunte 200 000 euros sur 20 ans, peut économiser près de 10 000 euros avec une assurance déléguée.

Share

Le prix de l’énergie n’étant clairement pas à la baisse, l’idée d’autoproduction énergétique est de plus en plus envisagée pour alimenter sa demeure. Cependant, se lancer dans une installation chez soi est un pas difficile à franchir, notamment lorsque l’on se penche sur le prix des travaux. C’est de ce constat qu’est né Drive Solaire, entreprise qui propose des kits solaires à poser soi même. Explications

Autonome et performant
Composé de deux panneaux et d’un ou deux onduleurs, ces kits complets se raccordent de manière très sûre grâce à une connectique simplifiée. Pas besoin d’avoir regardé l’intégrale de Mc Gyver pour pouvoir en profiter donc. Les panneaux de nouvelle génération sont  performants à l’installation et ils le restent tout au long de leur service. En effet, au bout de 25 ans ils assurent 85% de la production initiale. L’entreprise garantit d’ailleurs ces performances sur cette même durée.

Adaptation totale
L’énorme avantage de ce système est sa flexibilité. Quelque soit la destination (toiture, sol, terrasse…), les kits s’installent facilement et partout, permettant une exposition optimale et des performances d’autant plus élevées. Fiables, les produits répondent aux normes françaises et européennes tout en étant couverts par d’importantes garanties. Si vous hésitez lors de la pose, l’entreprise propose une assistance montage. L’étude de vos besoins est basée sur votre facture d’électricité afin de vous proposer un nombre de panneaux et une installation idoines.

Exclusivité nationale, Drive Solaire est à découvrir au showroom de Colomiers. Allez voir les fondateurs Marc et Alexis de notre part, ils sauront vous accompagner au mieux.

Drive Solaire
4 chemin de la Ménude 31770 Colomiers
05.32.58.04.27
ledrivesolaire@gmail.com

www.le-drive-solaire.fr

Share

Ce dispositif présente de nombreux avantages. Le principe est de fixer un plafond de prix pour certains logements. Les villes sont libres de l’appliquer ou non. Toulouse et quelques villes de la Haute-Garonne ont opté pour cette option “Prix Maîtrisés”. Par exemple son plafond à Toulouse est de 3000 € alors que le prix moyen dans le neuf est à 3650 €, soit 20% d’écart ! Renseignez-vous auprès des promoteurs de programmes qui vous intéressent pour savoir s’ils proposent des logements à prix maîtrisés.

Comme toujours dans ces cas-là, il y a un plafond de revenus à ne pas dépasser pour en bénéficier et le bien doit être acheté en Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA). Et cerise sur le gâteau, l’accession à Prix maîtrisée est cumulable avec d’autres dispositifs comme le PTZ par exemple. C’est un véritable succès dans la métropole toulousaine. C’est un véritable partenariat gagnant-gagnant entre la ville et les futurs propriétaires. Ces logements sont très souvent situés à proximité des bassins d’emplois, transports en commun,  équipements publics, commerces et services.

PRÊT À TAUX ZÉRO (PTZ)

C’est l’aide de l’Etat la plus importante. Si vous n’avez pas été propriétaire dans les deux dernières années et que vous restez sous le seuil de revenus prévu dans la loi, vous pourrez bénéficier du PTZ. Le quartier où vous achetez influe également sur l’obtention de celui-ci. Vous pourrez financer jusqu’à 40% de votre bien !

PRÊT D’ACCESSION SOCIALE (PAS)

Il a pour objectif de favoriser l’accession à la propriété aux revenus modestes. Il peut financer jusqu’à l’intégralité de votre achat et la durée du crédit peut aller jusqu’à 25 ans !

PRÊT ACTION LOGEMENT (PAL)

Celui-ci s’adresse aux primo-accédants. Suivant vos revenus, votre foyer fiscal et la zone géographique, vous pourrez bénéficier d’aides non négligeables. C’est une piste à explorer également.

 

La nue-propriété

UN INVESTISSEMENT SANS SOUCIS DE GESTION

Le principe est simple, l’investisseur acquiert un bien immobilier de qualité et l’usufruit est assuré par un bailleur social ou institutionnel pendant une durée minimum de 15 ans. L’entretien, les travaux et les charges sont à la charge de l’usufruitier ! Renseignez-vous auprès des promoteurs qui opèrent sur une zone qui vous intéresse, la formule 2018 de la nue-propriété est très intéressante.

Share

Le principe est que pour les locations nues, la sous-location est interdite par la loi sauf accord exprès du bailleur C’est la même chose pour les locations meublées, mais uniquement pour les contrats signés après le 27 mars 2014.

Attention ! La loi précise que le locataire ne peut pas percevoir, via la sous-location, un loyer supérieur à celui qu’il acquitte lui-même. Le locataire ne peut donc espérer traiter « dans l’ombre » avec un sous-locataire.  Le sous-loyer ne peut dépasser un certain seuil.

Ce principe résulte de la jurisprudence de la Cour de cassation : « Le prix du loyer au mètre carré de surface habitable des locaux sous-loués ne peut excéder celui payé par le locataire principal » (Cass. civ. 3e, 19 septembre 2006). Par conséquent, le sous-locataire (et non le propriétaire) peut légitimement réclamer au locataire principal le paiement de la différence entre le sous-loyer qui lui est demandé et le loyer principal acquitté.

Share

Orages violents, pluies diluviennes… les intempéries se succèdent quelles que soient les saisons, mais particulièrement dans la période estivale. Les dégâts qui en sont la conséquence aussi. Mais que pouvez-vous attendre de votre assureur ?  

Quelle assurance faire jouer ?

Si vous aviez souscrit une assurance “multirisques habitation”, vous êtes obligatoirement assuré contre les dégâts liés aux catastrophes naturelles. Il s’agit des dommages couverts par la garantie “tempête,  neige, grêle”. Si vous êtes propriétaire occupant, il va falloir faire jouer votre assurance. En revanche, si vous êtes locataire, votre assurance remboursera le mobilier et les détériorations à l’intérieur de l’habitation. Pour les dégâts relatifs aux murs et à la toiture : cela concerne l’assurance du propriétaire bailleur.

Sous quel délai déclarer ?

Dans les 5 jours qui suivent le sinistre, vous devez faire votre déclaration à votre assurance par lettre recommandée, en indiquant : vos coordonnées, numéro du contrat d’assurance, description du sinistre, liste chiffrée des biens endommagés… Le tout doit être accompagné de photos, factures, preuves d’achat… Ce délai est porté à 10 jours, à partir de la publication de l’arrêté, en cas de catastrophe naturelle.

Quelle indemnisation en cas de sinistre ?

Tout dépend du contrat que vous avez souscrit. La garantie de catastrophe naturelle concernera les biens couverts par le contrat, dans la limite des plafonds garantis, c’est-à-dire un montant maximald’indemnisation.

Share

La bataille continue entre les banques qui accordent des décotes toujours plus importantes ! Les prix de l’immobilier grimpent et les transactions immobilières baissent…

Heureusement les taux d’emprunt se maintiennent à des niveaux bas, mais insuffisamment pour compenser la hausse des prix. Si les barèmes bancaires peuvent afficher quelques hausses çà et là, celles-ci sont très relatives. De plus, les établissements bancaires qui accordent des décotes sont de plus en plus nombreux, conséquence de la contraction du marché immobilier. Concrètement, les banques sont très loin de leurs objectifs de production, indique Cécile Roquelaure, Directrice des études et de la communication d’Empruntis. Dès lors, même les établissements qui n’avaient pas, jusqu’à présent, pour politique d’accorder des décotes s’y mettent. Certains n’hésitent pas à proposer des taux inférieurs de 40 voire de 50 centimes à leur barème quand il s’agit de beaux profils d’emprunteurs. Dans un même temps, on constate que la possibilité de transférabilité de prêt se fait très rare, voire est désormais inexistante. Une grande banque nationale qui propose encore cette possibilité l’arrête le mois prochain.

EN RÉGION SUD-OUEST

Les taux moyens et minis dans la région Sud-Ouest présentent quelques mouvements ce mois-ci par rapport au mois dernier : 5 hausses, 1 baisse, 6 taux stables. A noter, les meilleurs taux sur 20 ans (taux mini) dans le Sud-Ouest se situent entre 1,35% et 2,05% avec un 1 banque sur 4 qui propose un taux inférieur à 1,50%.

 

Empruntis Colomiers 
21 bis, rue d’Auch
31770 Colomiers
05 34 50 11 00 // 06 62 45 70 61

Empruntis L’Isle Jourdain
35, route de Toulouse
32600 L’Isle Jourdain
05 62 59 20 71

Share

Chantier immobilier central de la ville de Toulouse, l’écoquartier de la Cartoucherie attire les promoteurs les plus innovants. La rénovation des Halles de la Cartoucherie en lieu de travail, de culture et de détente promet d’offrir une qualité de vie rarement atteinte. En effet, l’ensemble va accueillir une quinzaine de stands gastronomiques, un pôle sportif, des espaces de co-working et même une salle de spectacle ! Située en face de ce lieu historique, la résidence Sporting Factory s’inscrit parfaitement dans cette dynamique de transition écologique et sociale.

Avec sa façade en briques vieillies, ses balcons en métal et ses murs en béton brut, le style néo-industriel, l’édifice semble tout droit sorti d’un film de Martin Scorsese. En plus de places de parking en sous sol et d’un système de sécurité des plus abouti, il intègre entre autres une salle de sport dédiée aux résidents ainsi qu’un espace extérieur de crossfit. « Le but de Sporting Promotion n’est pas de construire pour construire, mais bien de créer de vrais espaces de vie» nous confie Salim Kabi, directeur commercial de l’entreprise. Lorsque l’on voit le soin apporté au projet en termes de cohésion architecturale, économique et culturelle, on ne peut que lui donner raison…

Sporting Promotion dispose d’autres projets immobiliers sur Toulouse et alentours, notamment la résidence Overview à Blagnac qui s’inscrit pleinement dans ce style de construction moderne et réfléchi.

Sporting Promotion
272 Route de Launaguet, 31200 Toulouse
05 34 40 50 70

www.sporting-promotion.fr/programme/factory
www.sporting-promotion.fr/

Share

 

Pour sa nouvelle édition qui se tiendra cette année du 9 au 11 mars au Parc des Expositions de Toulouse, le Salon de l’Immobilier Toulouse-Occitanie étoffe son offre “Logement neuf” pour proposer une information toujours plus riche à ses  visiteurs. Nouveaux exposants, conférences thématiques et exclusivités innovantes : pour chacune de ses éditions, l’événement se renouvelle, avec pour enjeu majeur de proposer une information gratuite et exhaustive aux près de 9 500 visiteurs.

 

Afin de répondre aux attentes des porteurs de projets immobilier qui se rendront sur cette nouvelle édition du salon, l’évènement a choisi cette année d’enrichir son off re liée au logement neuf. Ainsi, ce sont près de 40 acteurs de ce secteur qui seront présents sur l’évènement aux côtés d’Administrateurs de biens, d’Organismes de financement, d’information et de conseil ou encore de sociétés de Rénovation. En tout, près d’une centaine d’exposants seront rassemblés pendant trois jours en un seul et même lieu pour déterminer, affiner et concrétiser son projet immobilier. Aussi, pour aller plus loin, le Salon de l’Immobilier Toulouse-Occitanie propose des conférences pédagogiques et pratiques pour répondre à toutes les questions, quelle que soit la recherche du visiteur (acquisition d’une maison, d’un appartement, recherche de financement, investissement, etc.). Pour cette 39ème édition, le programme se voit lui aussi enrichi de sujets consacrés à l’immobilier neuf.

 

Les conférences gratuites dédiées à l’immobilier neuf
Vendredi 9 mars – Acheter son logement neuf en 2018 : quels changements ? Quels avantages ?
Samedi 10 mars – Réaliser son premier achat neuf ou ancien : quelles aides ? Quels financements ? Le Pinel 2018 pour les nuls
Dimanche 11 mars – Immobilier neuf : comment bien acheter sur plan ? / exclusivité 2018

 

Infos : www.salons-immobilier.com/toulouse
Invitation à télécharger sur : https://badge.toulouse.salons-immobilier.com/accueil.htm

Share