Tag

innovation

Browsing

À Cornebarrieu, à côté du bricomarché se cache un petit restaurant au nom cocasse. « Le nez dans l’bocal » est devenu pour certains un rendez-vous incontournable entre amis où règne la bonne humeur et pour d’autres la pause déjeuner entre collègues qui fait du bien pour souffler entre deux gros dossiers.

Ouverte en octobre 2015, ce bristot est pour Sébastien, le patron, « le rêve d’une vie ». On se rend d’ailleurs vite compte que ce projet lui tient à cœur lorsque l’on s’y attarde et que l’on discute avec lui. Ses 25 années d’expérience dans la restauration se ressentent dans sa cuisine diversifiée et constamment renouvelée ! Tous les matins, l’équipe affiche sur la page Facebook du restaurant (@lenezdanslbocal) les entrées, salades, plats et desserts du jour que vous pourrez commander le midi ou le soir. Vous l’aurez compris avec le nom du restaurant, les jeux de mots sont les bienvenus ici. Le menu du jour devient alors « Les éphémères du Nez », qui disparaissent au bout d’un jour comme les célèbres insectes, tandis que les desserts se transforment en « Mets d’la faim ». On sent que Sébastien s’amuse jusque dans ses noms de plats « Cassoulet Ki Lé Tou Méson », « Ze fish’n chips wiz ze sauce tartare », « le Tout fou l’quand aux girolles »  parmi les plus originaux.

 

Le Tout fou l’quand aux girolles

Pourquoi innover chaque jour me direz-vous ? Il y a deux raisons à ce choix, la première vient de l’imagination débordante de Sébastien qui se plaît à vous confectionner chaque année des recettes qui changent malgré une certaine identité culinaire, la deuxième est la fraîcheur de ses produits nobles qui influencent constamment ses créations. Au fil du temps et des discussions de nouvelles idées germes, « quand un produit plait, je le prends et j’en fais une recette » , me dit le patron. Chez Le Nez Dans L’bocal, tout est 100% fait maison de l’entrée jusqu’aux desserts, pour vous proposer des mets divers et variés. C’est également pour cela que la saisonnalité incite, ici, à la nouveauté des plats. Que vous soyez plutôt viande ou poisson, vous serez sûr de trouver de quoi vous régaler entre le filet de turbot poêlé, le pot au feu bœuf et veau, la terrine de colin ou encore le burger au bœuf et son pain à l’encre. Vos sens seront mis en éveil !

Le côté intimiste de ce restaurant est d’autant plus agréable qu’il est possible de le privatiser. Pour les gros groupes, jusqu’à 50 personnes, un buffet vous sera servi, fusion entre tapas et cocktail dinatoire. Si vous êtes en comité plus réduit, de 25 personnes par exemple, et souhaitez être assis ; vous bénéficierez sur rendez-vous d’un menu personnalisé créé par Sébastien en tenant compte de vos envies. Ici, beaucoup d’habitués viennent pour la bonne ambiance et ça se comprend ! Nombreux sont ceux qui viennent seulement prendre un apéro entre amis et se contentent d’une planche de tapas fait-maison à partager qui régale leurs papilles. Alors pourquoi pas vous ?

Share

 

On a tous vécu ce moment où le seul moyen de paiement que l’on a sur nous est la carte ; tandis qu’en face de nous, le commerçant ne dispose pas de lecteur. Dilemme alors qu’aujourd’hui, la carte bancaire est le moyen de paiement préféré des français. Lorsque l’on se penche de plus près sur la question, on se rend pourtant compte que près de 2 entreprises sur 3 sont dans ce cas et ne possède pas de terminaux.

Pourquoi autant d’entreprise n’en possèdent-elles pas ? Frais bancaires élevés, abonnement coûteux et dépendance à une banque par un contrat sont les raisons principales de ce manque à gagner, notamment pour les TPE (très petites entreprises) qui n’ont pas les fonds nécessaires.

C’est pour palier ce manque, très pénalisant pour le chiffre d’affaires des petits commerces, que la start-up française Smile and Pay* a vu le jour en 2014. Cette jeune entreprise propose via son site www.smileandpay.com de recevoir sous 48h un boitier d’encaissement, que l’on peut ensuite relier à un smartphone via bluetooth.

Une offre sans engagement ni frais caché et dont Smile and Pay ne prélève qu’une faible commission de 1,2 à 2% HT en fonction du volume de transaction réalisé. En d’autres mots, si pendant une période il n’y a pas d’encaissement par carte bancaire, alors il n’y a pas de commission prélevé par Smile and Pay* !

Un système innovant qui permet aux entreprises saisonnières, aux start-up et aux commerces n’ayant que peu d’encaissement par CB de ne perdre aucun client, mais aussi de subir moins de vol et d’impayés. Il ne vous reste plus qu’à sourire et payer* !

Share

Pourquoi les Trophées Défis d’Entreprise ?

C’est pour récompenser les initiatives entrepreneuriales qui se démarquent que le Club d’Entreprise de l’Ouest Toulousain qui continue de défendre, depuis plus de 20 ans, les valeurs de l’homme au sein de l’entreprise qu’il dirige, organise la 4ème édition des Trophées Défis d’Entreprises. Aujourd’hui, plus que jamais, il est primordial que le monde institutionnel et le monde de l’entreprise travaillent ensemble pour défendre les valeurs de courage et de créativité qui sont nécessaires à ceux qui décident de créer ou de diriger une entreprise et se battent ensuite pour qu’elle vive et se développe.  Comme vous le savez “l’union fait la force, surtout en matière économiques et commerciales…”. C’est dans cet esprit et conscient des challenge que relèvent les entreprises quotidiennement que les membres du CEO souhaitent organiser cette quatrième édition des Défis d’Entreprises au Hall Comminges de Colomiers le 09 mars 2017. Ils récompenseront les PME dans les domaines de l’emploi, de l’innovation, de l’export et et mettront à l’honneur les hommes qui font la force de notre tissus économique.

 

Cette soirée, toujours réussie, présente à chacune des éditions de nouveaux visages de entrepreneuriat local performants dans les thématiques primées : emploi, innovation et export. Le 09 mars prochain, Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers et vice-présidente de Toulouse Métropole, sera la présidente d’honneur de cette soirée. De nombreux élus locaux seront également de la partie pour récompenser les lauréats 2017 : Pascal MAILHOS, préfet de la région Occitanie, Carole DELGA, présidente de la région Occitanie, Georges MERIC, président du Conseil Départemental, Jean_Luc MOUDENC, président de Toulouse Métropole, Alain DI CRESCENZO, président de la CRCI d’Occitanie, …

 

Un concours sur trois catégories

Le Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain organise un concours destiné aux PME d Toulouse Métropole : Défis d’Entreprises. Ce concours évoque la volonté du CEO à encourager les entreprises du challenge, force et compétitivité. Ce concours concerne plus de 1 000 entreprises susceptibles de répondre aux critères de l’une de nos trois catégories :

  • Emploi : Pour les entreprises qui malgré un contexte socio-économique difficile ont généré de l’emploi et un dynamisme salarial.
  • Innovation : innovation technologique, juridique, humaine ou commerciale. Il sera pris en compte le caractère innovent du produit/service ou procédé présenté, afin de le différencier d’une amélioration.
  • Export : une stratégie export exemplaire et performante ; un savoir-faire qui dynamise les ventes et renforce l’image de la Haute-Garonne, Région Occitanie sur les marchés internationaux.

 

 

Un intervenant de renom, Pierre Sabatier, viendra animer cette soirée par une conférence  au cours de laquelle il développera les thèmes suivants :

 

 

  • les enjeux de la prospective macroéconomique pour les entreprises
  • les phénomènes d’interconnexion croissants dans une économie mondialisée
  • les ruptures de tendance potentielles et leurs impacts sur le business model des entreprises

 

Il proposera d’allier le discours d’un créateur d’entreprise avec l’expertise d’un économiste pour permettre aux chefs d’entreprise locaux de penser “out of the box, pour mieux comprendre le monde qui vient, et devenir acteur plutôt que spectateur”.

 

 

 

Vous êtes chef d’entreprise et souhaitez participer à cette 4ème édition des Trophées Défis d’Entreprise ? Contactez le CEO au 05 61 49 82 39 ou par mail : contact@club-eo.fr et présentez votre dossier.

Share

InnoWP

 

Les Innovation Awards by Décathlon, c’est un concours lancé en 2005 pour motiver les marques à proposer des produits innovants. Le premier événement est discret, 50 personnes y assistent dans une salle de réunion. Mais l’idée plait et au fur et à mesure le concept prend de l’ampleur, jusqu’à devenir en 2014 les Oxylane Innovation Awards, un show à part entière avec musique, éclairage, spectacle et stands pour voir, toucher et tester les produits.

Cette année, la grande soirée a eu lieu dans un Zénith de Lille plein, avec plus de 60 000 internautes qui suivaient la soirée en live sur internet (il vous est d’ailleurs possible de revoir la soirée sur le site des innovations, si vous l’avez loupée ou qu’il y a des choses que vous aimeriez revoir.)

 

Le podium 2015

3ème place : NABAIJI SELFIT

lunette-nabaiji-provisoire-2_1

Ces lunettes de plongée ont trois paires de verres interchangeables en un clic, pour pouvoir changer en fonction des envies et des besoins : des verres clairs, des verres fumés et des verres à effet miroir.

Mais l’innovation SELFIT se décline aussi en version correctrice pour permettre aux personnes myopes d’y voir clair dans l’eau et de pouvoir profiter des joies de la plongée. De plus, les verres sont indépendants pour pouvoir ajuster la correction à chaque œil… !

A partir  de 19,95€, chez Décathlon.

 

2ème place : QUECHUA FRESH&BLACK

freshandblack

Ne plus être réveillé par la lumière et la  chaleur dans une tente n’est plus impossible. Les tentes Quechua reviennent avec deux nouvelles technologies, la technologie Fresh qui permet de réduire la chaleur ressentie dans une tente, et la technologie Black qui permet d’obtenir des tissus occultant et qui ne laissent plus autant passer la lumières. Les grasse mat’ et les siestes deviennent possible en camping!

La technologie Fresh&Black sera disponible sur l’ensemble de la gamme tente Quechua, du premier prix au format familial.

A partir de 44,95€, chez Décathlon.

 

1ère place : APTONIA DOUBLE USE

Bidon

Aptonia, marque de nutrition et de soin sportifs, place une dosette de boisson sport dans une gourde et vous propose de choisir en un  clic de boire de l’eau ou de la boisson sportive à différentes concentrations ! Fini l’écœurement  des longues sorties à trop boire de boisson sport, et à vous le choix !

A partir de 7,99€, chez Décathlon.

 

Share

Tu as toujours rêvé de te doucher dans l’écume d’une cascade telle Pocahontas ou les gens des pub d’Ushaïa? Tu vas bientôt pouvoir.

IMGP0972
Bon ok, ça c’est Into The Wild. Mais c’est le même principe.

 

Mardi 11 août est arrivé un projet sur Kickstarter présentant une douche révolutionnaire. A l’heure où l’on se pose des questions sur l’eau et notre consommation de cette dernière, alors que les étés sont de plus en plus chauds et l’eau de plus en plus rare, Nebia présente son pommeau de douche, qui permettrait de réduire la consommation d’eau de 70% lors de la douche. Pour se faire, les fondateurs de l’entreprise du même nom et créateurs de cette innovation ont utilisé une technologie jusque le réserver à l’aéronautique pour “casser” les jets d’eau qui sortent des buses  pour provoquer un nuage de gouttelette d’eau. D’où cette impression de se doucher dans une cascade, d’être enveloppé complètement par l’eau. C’est un peu la “poussière d’eau” dont parlait l’écrivain Isaac Asimov en 1953 dans son roman Les cavernes d’acier.

26b66e06738011bed27523da54e1dd04_original (1)

Bien sur cette innovation intéresse bien plus que les particuliers (qui ont déjà versé plus de 100 000 dollars à l’entreprise via le site Kickstarter en seulement 8h…versement qui consistait à pré-acheter une douche Nebia à l’entreprise), et on note de nombreux investisseurs dont Tim Cook -à titre personnel- (le PDG d’Apple) et Éric Scmidt -via la fondation qui porte son nom (ancien PDG de Google).

 

Si toi aussi tu aimes traîner sous la douche, prendre le temps d’y rêver, d’y boire ton café, de répéter ta dernière chorégraphie, de chanter l’album entier de ton chanteur de la honte préféré (on en a tous un tu sais), et que tu aimerais bien pouvoir t’adonner à ce loisir aquatique sans culpabiliser en voyant l’eau s’enfuir dans le siphon, il est encore temps de participer à la campagne de collecte! Pour ce, il faut prévoir 299$ (soit 270€), au lieu des 400$ prévus initialement, et agir dans les 27 jours, à moins que leurs stocks prévisionnels soient épuisés d’ici là…!

Share