Tag

la ruche qui dit oui

Browsing

 

Ce temps est révolu… Aujourd’hui, en plus des magasins bio et des marchés, tous les supermarchés ont au minimum un rayon bio et commercialisent même, leur propre marque (Bio Village, bio U, Carrefour Agir Bio, Si bon si bio de Lidl…). Le bio s’est tellement démocratisé en France, que c’est d’ailleurs, le seul secteur de l’alimentaire qui ne connaît pas la crise. Marchés, AMAP, associations, magasins spécialisés, supermarchés, drives, etc… s’approvisionner en bio est devenu un jeu d’enfant. Tour d’horizon pour devenir un Bio consommateur aguerri !

Du producteur au consommateur

Le premier pas vers « une autre alimentation » commence souvent par le passage obligé du fameux « panier » fruit et légumes du producteur.

Avantages : l’assurance de produits qualitatifs, locaux et qui assurent le maintien d’une agriculture paysanne (achat éthique et solidaire) qui a fait l’effort financier d’investir dans une agriculture bio. Les tarifs AMAP sont d’ailleurs souvent très avantageux.

Inconvénients : le choix rythmé par les saisons, les lieux et timing des livraisons contraignants (pas à la demande) et comme pour les paniers AMAP, l’engagement sur plusieurs mois de vos commandes. Si vous ne voulez pas faire le déplacement directement à la ferme, voici nos 3 solutions préférées. 

AMAP, 100% circuit court, vente directe ! Aucun intermédiaire, les producteurs touchent l’intégralité du prix des produits. Vos commandes permettront le financement en amont des cultures. Du coup, « on ne jette rien, on ne stocke pas non plus », produits récoltés la veille ou avant-veille, fraîcheur garantie ! Bémol, pour une alimentation équilibrée, vous devrez cumuler plusieurs producteurs et paniers. Le contenu du panier est fonction des récoltes et des saisons, surprise garantie aussi !

Regroupements de producteurs : la solution ? D’autres types de paniers existent, multi-producteurs… mais le circuit peut s’éloigner de la vente directe, avec des entreprises ou associations qui prennent une marge (jusqu’à plus de 30 %parfois) sur le prix du panier pour la gestion et le fonctionnement des livraisons. Exemple : « La Ruche qui dit Oui », start-up qui met en relation producteurs locaux (4500 dans le réseau national dont la moitié est bio) et consommateurs potentiels. Vous aurez toujours le principe de la livraison mais le droit de choisir le contenu de votre panier, son montant et vous n’êtes pas engagés. Le timing, l’engagement et les livraisons fixes sont des freins à la multiplication des petits paniers… Voici une solution insolite, qui a vu le jour dernièrement dans notre ville rose : celle des casiers et distributeurs de produits des producteurs.

Share

laruchequiditoui

Mais qu’est-ce qu’une ruche ? La ruche regroupe des voisins, des amis, des amis de voisins, bref un groupe toujours plus important de connaissance qui s’unissent tous ensemble pour acheter directement aux producteurs de la région, les bons produits qui leur font envie.

Comme le dit l’adage : l’union faisant la force, elle permet d’assurer ainsi un minimum de commandes aux producteurs qui jouent donc le jeu. Sur Colomiers, “La Ruche qui dit Oui” est déjà à l’oeuvre depuis plus de 3 ans, avec une vente une fois tous les quinze jours et elle continue à vouloir recruter de nouveaux adeptes des produits locaux de qualité. N’hésitez pas, adhérez… On vous explique comment ça marche !

Voici une des dernières tendances pour consommer local. Le principe ? Grâce à une plateforme internet, les membres d’une ruche commandent en groupe de la nourriture de qualité, produite localement en agriculture raisonnée ou bio. L’avantage : l’inscription est gratuite, vous choisissez ce qui vous fait envie et n’êtes surtout pas contraints à une quantité ou de commander à chaque fois… Légumes, fruits, viandes, truites, fromages, gâteaux, pain, miel, chocolats, bières… tout ce qui fait la richesse de nos chers petits producteurs locaux qui ont décidé d’adhérer à votre ruche, sélectionnés par l’Association des Locavores de Colomiers, qui gère en quelque sorte ce drive 100 %.

Un exemple concret ? Un jeudi sur deux, producteurs et consommateurs ont rendez-vous, à partir de 17h30, sans la salle Campus Léo Lagrange du Val d’Aran. Avant ce rendez-vous, les consommateurs ont passé leurs commandes sur le site internet et se font donc livrer directement sur place. Attention, “La Ruche qui dit Oui” n’est pas un marché et vous ne pourrez pas faire vos courses sur place si vous n’avez pas passé une commande avant ! Une façon ingénieuse de consommer les produits de sa région qu’on peine souvent à trouver dans le commerce traditionnel pour mieux manger et soutenir aussi nos producteurs locaux.

 

locavores

 

 

 

Association des Locavores de Colomiers
06 70 91 56 65 / laruchequiditoui.fr / Ruche de Colomiers
locavores.colomiers@gmail.com

Share

La Ruche qui dit oui, Colomiers

 

Bien entendu, il n’est pas question ici d’abeilles ou de quoi que ce soit qui s’y rapporte… Le concept d’une ruche comme nous vous la présentons, c’est de regrouper des voisins, des amis, des amis de voisins, bref, créer un groupe de connaissances pour s’unir et acheter ensemble directement aux producteurs de leur région les bons produits qui leur font envie. “La ruche qui dit oui”, c’est sur Colomiers, avec une vente une fois tous les quinez jours et ça marche ! Livré au Val d’Aran de 17h30 à 19h30

 

Voici la dernière tendance pour consommer local. Grâce à une plateforme internet, les membres d’une ruche commandent en groupe de la nourriture de qualité, produite localement en agriculture raisonnée ou bio. L’avantage : l’inscription est gratuite, vous choississez ce qui vous fait envie et n’êtes pas contraints à une quantité ou de commander à chaque fois… Légumes, fruits, viandes, truites, fromages, gâteaux, pain, miel, chocolats, bières… tout ce qui fait la richesse de nos chers petits producteurs locaux qui ont décidé d’adhérer à votre ruche, sélectionnés par l’Association des Locavores de Colomiers qui gère ce drive 100% local.

Un exemple concret? Un jeudi sur deux, produceurs et consommateurs ont rendez-vous, à partir de 17h30, dans la salle Campus Léo-Lagrange du Val d’Aran. Avant ce rendez-vous, les consommateurs ont passé leurs commandes sur le site internet et se  font donc livrer directement sur place. Attention, “La ruche qui dit oui” n’est pas un marché et vous ne pourrez pas faire vos courses sur places si vous n’avez pas passé une commande avant ! Une façon ingénieuse de consommer les produits de sa région qu’on peine souvent à trouver dans le commerce traditionnel, pour mieux manger et soutenir aussi nos producteurs locaux.

 

Evémenement le samedi 28 novembre : le restaurant Friendly Auberge vous propose un repas 100% local et régional, cuisiné avec les produits de “La ruche qui dit oui” de Colomiers. Réservation au 06 27 92 57 48

 

laruchequiditoui.fr
Association des Locavores de Colomiers : 06 70 91 56 65
locavores.colomiers@gmail.com

Share