Tag

Office du Commerce

Browsing

Ce mois-ci, nous avons le plaisir de partager un café avec le nouveau président de l’Office du Commerce, de l’Artisanat et des Services (OCAS), François Birolli.

Diagonale : François, les Columérins vous connaissent plus sous l’angle d’agent immobilier, puisque vous avez racheté l’agence Century 21 en 2010 et avec la casquette de président de l’association des commerçants du village, mais pourriez-vous nous résumer votre parcours professionnel qui vous a amené en terre columérine ?

François Birolli : J’ai démarré ma vie professionnelle en reprenant un cabinet de courtage d’assurances à Paris en 1980 et que j’ai tenu pendant 15 ans. A la suite de quoi j’ai effectué un retour aux sources en revenant m’installer sur la Côte d’Azur où j’avais passé toute ma jeunesse. J’y ai ouvert deux agences immobilières à Grasse et au Cannet que j’ai développées pendant 15 ans. Et enfin, pour me rapprocher de ma fille qui vivait en région toulousaine, j’ai décidé de vendre mes deux agences et racheter l’agence immobilière Century 21 de Colomiers en 2010.

Diagonale : Qu’est-ce qui vous a amené à prendre la présidence de l’Association des Commerçants du Village ?

A vrai dire, je me suis senti, dès mon arrivée à Colomiers, particulièrement bien. J’ai réellement eu le sentiment d’être comme chez moi et j’ai voulu m’impliquer rapidement dans la vie locale. J’ai souhaité redynamiser cette partie de Colomiers, développer les échanges et rencontres entre Columérins. Nous sommes arrivés à impliquer 80 membres dans cette association de commerçants en gardant cette notion de proximité.

Diagonale : François, vous présidez l’OCAS depuis le 23 avril, quelles sont les premiers objectifs que vous souhaitez atteindre ?

C’est avant tout donner de la cohérence aux commerces de la ville. Bon nombre de Columérins vont encore faire leurs achats à Blagnac ou Portet alors que nous avons une très bonne off re sur Colomiers. Nous devons absolument communiquer sur la vitrine globale de l’off re commerciale, sensibiliser les habitants sur nos atouts : la fluidité de la circulation intramuros, les parkings gratuits, la diversité de l’offre… Je souhaite aussi sensibiliser fortement les commerçants sur leur vitrine digitale et les former à présenter leur commerce à la mode 3.0… Nous allons d’ailleurs embaucher une community manager qui pourra les soutenir sur ce type de travaux. En résumé, l’ambition de cette présidence serait de coupler l’humain avec le data ! Lier la caractéristique du commerce de proximité avec les avantages indéniables du marketing digital.

Avez-vous des évènements prévus pour 2018 ?

Je souhaiterais mettre en place dès que possible un Marché des Antiquaires place de la Bascule qui deviendrait à terme un rendez-vous mensuel. Nous pensons également mettre en place une bourse d’emploi. Cela consisterait de permettre aux employeurs de la ville de communiquer sur leurs besoins en terme d’embauche à travers la page Facebook de l’OCAS.

Merci François, pour le temps que vous nous avez accordé. L’équipe de Diagonale vous souhaite une très bonne chance pour votre mandat à la tête de l’OCAS.

Share