Tag

top 14

Browsing

Colomiers – US Carcassonne / Vendredi 1er décembre – 20h

Grenoble n’ayant pas fait dans la dentelle lors de la dernière rencontre en imposant un 58-23 à Colomiers, le moment est venu de se reprendre face à l’adversaire du jour : Carcassonne. En grande difficulté cette saison, les jaunes et noir retrouveront Christian Labit aux commandes. Le magicien qui avait su les amener dans le top 30 du rugby Français a réalisé 9 changements par rapport au XV de départ.Colomiers fait de même en revoyant complètement ses lignes arrières, conservant sa première et sa charnière intactes. L’intention est claire : on part à la chasse aux points ! Rendez vous à 20h…

Le XV de Colomiers : 15. Coll; 14. Lagain, 13. Maurino, 12. Fontaine, 11. Plazy; 10. Lafage, 9. Neveu; 7. Macovei (cap), 8. Bézian, 6. Onambélé; 5. Timani, 4. Mémain; 3. Roux, 2. Cosa Repetto, 1. Dubois.

Les remplaçants : 16. Rioux, 17. Bordenave, 18. Antonescu, 19. Faleafa, 20. Taefu, 21.

Tardieu, 22. Inigo, 23. Weber.

Le XV de Carcassonne : 15. Mc Mahon; 14. Lazzarotto, 13. Grammatico, 12. Marrou, 11. Bettencourt; 10. Lescalmel, 9. Seron; 7. Koffi, 8. Tuilagi, 6. Domolailai; 5. Zito, 4. Lainault (cap); 3. Natsarashvili, 2. Sauveterre, 1. Fournier.

Les remplaçants : 16. Brute de Remur, 17. Devisme, 18. Roidot, 19. Gimeno, 20. Tison, 21. Raynaud, 22. Bouvier, 23. Burduli.Vendredi 1er décembre 20h

 

Stade Toulousain – Castres / Samedi 2 décembre 18h

Grâce à une défense exemplaire, le Stade Toulousain signe une belle performance lors de la dernière journée de Top 14 face au solide LOU. Cette troisième victoire à l’extérieur n’aura pourtant de sens que si samedi le Stade renverse Castres selon Jean-Marc Doussain. Sur le papier le match s’annonce serré (2 places d’écart au classement) bien que les compos ne soient pas encore sorties. Difficile donc de pronostiquer si ce n’est sur le taux de remplissage du stade. La c’est sûr, Ernest Wallon sera plein comme un œuf !

Share

Colomiers – Dax

Deux optiques différentes pour cette 8eme journée de Pro D2. D’une part Dax qui vise le maintien
(actuellement 11eme avec 14 points) et Colomiers (2eme avec 25 points) qui cherche la tête du classement. Les choses seraient elles aussi simples ? Pas sur. Bien que solide à la maison, Colo vois toujours planer le fantôme d’une maigre moisson à l’extérieur la saison passée (seulement 3 victoires). Ceci étant cette année la Colombe a mangé du Lion (de l’Ovalion même) et semble être déterminée à finir tout en haut du podium…verdict ce soir à partir de 20h45.

Sale Sharks – Stade Toulousain

Après avoir remis les pendules à l’heure lors de la 7ème journée de Top 14 (coucou l’ASM Clermont), les Toulousains entrent dans la Challenge Cup vendredi à 21h contre les Anglais de Sale Sharks. Sortis en quart de finale de la Champions Cup l’an passé, les rouge et noir ont pour mission d’aller chercher la « petite » Coupe d’Europe, histoire de montrer que le rugby de chez nous sait s’imposer en dehors de l’Hexagone. Alors que la saison en championnat se passe plutôt bien chez nous, l’adversaire du jour ne peu pas en dire autant. Résultats en dents de scie sur les dernières journées (avec une grosse tôle contre les Saracens fin septembre), ce XV est typiquement le genre d’adversaire qui peu créer la surprise. Il suffit de demander au Goulcester Rugby qui a pris 47 pions d’écart lors de leur dernière rencontre…

Match retransmis vendredi à partir de 20h55 sur France 4.

Share

Colomiers – RC Vannes

Second  au classement avec 20 points, Colomiers affronte les Morbihannais du RC Vannes. Ces derniers, riches d’un double succès à domicile, (face à Bayonne 38-22 puis Biarritz 22-16) veulent s’offrir leur premier succès de la saison à l’extérieur.
Coté Columérin l’enjeu sera de faire oublier la première défaite de la saison, le weekend dernier face à Massy (18 à 11).

COLOMIERS : Coll – Lagain, Maurino, Pimienta, Plazy – (o) Lafage, (m) Inigo – Macovei, Faamatuainu, Beco (cap.) – Timani, Memain – Roux, Costa Repetto, Weber. Remplaçants : Rioux, Bordenave, Antonescu, Bezian, Taefu, Poet, Neveu, Delmas. Entraîneur : Olivier Baragnon.

RC VANNES : Le Bourhis – Lagarde, Mourot, Burgaud, Pic – (o) Hilsenbeck, (m) Payen (cap.) – Blanc-Mappaz, Radrodro, Picault – Van Jaarsveld, Jones – Dumas, Leafa, Vola. Remplaçants : Cloostermans, Ishchenko, Maisuradze, Delangle, Le Bail, Moeke, Lutumailagi, Jadot. Entraîneurs : Jean-Noël Spitzer et Wilfrid Lahaye.

 

Stade Toulousain – ASM Clermont

Bien que victorieux 30 à 10 contre Agen le weekend dernier, le Stade ne nous a pas proposé son meilleur jeu. La faute à un énorme pressing défensif Agenois, rendant très difficile la première période, mais également à une mauvaise gestion des extérieurs sur le reste du match.

Ce dimanche les Hommes d’Ugo Mola jouent le champion de France en titre, autant dire qu’il faudra sortir un plus gros match pour venir à bout. L’avantage de s’être fait peur (pas beaucoup non plus hein) c’est que les garçons vont arriver encore plus déterminés dimanche.

Désormais dans le tout haut du classement, une victoire permettrait d’affirmer cette position, histoire qu’on arrête d’écrire des papiers négatifs sur une équipe qui gagne ses matchs avec 20 points d’avance…

 

 

Share

Après le Classico face au Stade Français il y a deux semaines, Ernest Wallon sera le théâtre du derby de la Garonne.  Une rencontre historiquement toujours très engagée bien que chargé de respect, “viril mais correct”comme on dit…Les deux entraineurs, amis depuis une vingtaine d’année, savent l’importance de ce duel et viennent tous deux chercher la victoire.

Alors qu’Agen annonce 12 changements sur son Quinze de départ, le Stade devra se priver de son pilier droit néo-zélandais
Charlie Faumuina, sorti sur blessure face à Brive le weekend dernier ( et visiblement indisponible pour 4 match minimum…)

Bien que loin devant au classement et porté par une série de victoires, Toulouse ne doit pas se laisser surprendre par une équipe venue chasser les points…verdict samedi à 18h!

Share

 

Colomiers – Massy    Vendredi 22 septembre, 20h 

Après une victoire sans appel face à Soyaux-Angoulême le weekend dernier (26-6), Colomiers confirme sa place de leader de Pro D2 avec 20 points (à égalité avec Perpignan). Le match de vendredi contre le promu Massy doit confirmer que les changements majeurs de staff et joueurs vécus en fin de saison dernière tiennent la route. Nous on y croit !

 

Stade Toulousain – Brive    Samedi 23 septembre, 20h45

Sur le papier le Stade arrive confiant sur ce match (normal quand on plante plus de 50 pions la semaine précédente face au Stade Français), d’autant plus que Brive est lanterne rouge du classement. Mais sous-estimer l’orgueil d’une telle équipe qui joue en plus chez elle serait une grossière erreur…Gageons que les hommes d’Ugo Mola sauront mettre en application leur solide jeu de mouvement qui a fait merveille lors des deux derniers matchs, histoire d’aller grappiller quelques places au classement.

Share

Colomiers – Soyaux-Angoulême :

Vendredi 15 septembre, 20h, stade Michel Bendichou
Après avoir annoncé hier l’arrivée  du centre Samoan Henry Taefu, Colomiers rugby entame cette 5eme journée en affrontant Soyaux-Angoulême à la maison. Avec 10 changements sur la feuille de match, le leader columérin affiche une équipe résolument différente tout en conservant Maurino à l’arrière (auteur d’un essai face au RCNM la semaine dernière) et Bordenave chez les avants.

 

XV de Colomiers : Coll, Lagain, Maurino, Pimienta, Plazy, Lafage, Cazenave, Faleafa, Bezian, Beco (capitaine.), Timani , Mémain, Sheklashvili, Costa-Repetto, Bordenave.

Remplaçants : Rioux, Weber, Antonescu, Macovei, Onambele, Poet, Neveu, Delmas.

XV d’Angoulême : Pilet, Velten, Mau , Wilson, Labadie, Briscadieu (capitaine.), Ayestaran, Sutiashvili, Laulhé, Destruels, Lebas , Kruger, Talaapitaga, Paquet, Guion.

Remplaçants : Le Guen, Robin, Gay, Fono , Nicolas, Roger, Ric , Halavatau.

 

Stade Toulousain – Stade Français : Samedi  16 septembre, 14h45, stade Ernest Wallon

Pour le choc “Capitole vs Capitale”, les deux clubs les plus titrés du rugby Français se donnent rendez-vous dans la ville rose (même si la météo risque de la rendre grise) où les Parisiens ont rencontré la défaite au cours des cinq dernières venues. Il y a fort à parier que ces derniers ne vont pas venir nous rendre visite pour continuer sur cette lancée, ce qui promet du grand spectacle…Lorsque Ugo Mola lâche en conférence de presse que l’objectif est de ” Marquer les adversaires et leur faire comprendre qu’on n’est pas des Pink Floyd.” on ne peut qu’attendre samedi avec impatience…

Share

Pro D2

Narbonne / Colomiers

Vendredi 8 septembre, 20h, parc des sports et de l’amitié

Ce soir, Colomiers file sur les terres de Narbonne, dernier du classement. Dit comme ça, ça parait assez facile, mais il ne faut jamais oublier qu’il faut se méfier de tout le monde jusqu’au dernier moment, surtout quand on ne joue pas à domicile… Depuis le début du tournoi, Narbonne n’a joué qu’une seule fois sur son terrain, et avait remonté Montauban dans les dernières minutes, plaquant un essai à la 75 ème et se voyant refuser le second à la 80 ème (en avant). Pour leur retour à la maison, ils risquent d’avoir envie de faire la même chose…

 

 

XV de Colomiers

Bordenave, Rioux, Roux, Faamatuainu, Mémain, Onambele, Macoveil, Faleafa, Inigo, Poet, Lagain, Catala, Maurino, Voretamaya, Coll

Remplaçants : Costa-Repetto, Weber, Chartier, Thomas, Pimienta, LAfage, Cazenave, Sheklashvili

 

XV de Narbonne

Bristow, Deligny, Pirlet, Taele, Strauss, Collet, Belzins, Tameilau, Rouet, Fournil, Girogis, Eadie, Plessis, Gear, Stott

Remplaçants : Bou,djema, Innocente, Paulino, Bitsadze, Brett, Ravuetaki, Nabakadretia, Ma’Afu

 

 

Top 14

Toulon / Toulouse

dimanche 10 septembre, 16h50, Stade Mayol

Premier gros choc de la saison, Toulon à Toulon… On est sur une bonne lancée, il n’y a plus qu’à espérer que ça va continuer comme ça, et honnêtement, si nos rouge et noir (qui jouent en blanc en extérieur) ne ramènent que le nul, on sera déjà très contents ! Entre le beau monde de Toulon et l’arrivée de Fabien Galthié, il va falloir garder la tête haute et les mains sur le ballon. Mais après les dernières prestations, on a de quoi y croire : les débuts du stade font du bien à leurs supporters !

 

 

Share

Top 14

Oyonnax / Stade Toulousain

Samedi 26 août, 15h10, Stade Charles Mathon

 

Et voici les équipes du Top 14 officiellement de retour sur les terrains ! Pour commencer la saison, le Stade Toulousain s’en va rencontrer le Promo, Oyonnax, sur leur pelouse synthétique. Quelques absences sont d’ores et déjà à déplorer du côté de nos rouges et noirs, mais l’enthousiasme au sein de l’équipe semble être au rendez-vous. Après les deux derniers matchs amicaux remportés, le Stade se lance dans la compétition avec de l’envie et un peu plus de force que l’année dernière, dont il semblerait qu’on ne parle pas dans les vestiaires, pour bien se focaliser sur la suite… Beaucoup de changements au sein du club ont été faits pendant les vacances, il n’y a plus qu’à voir si cela va porter ses fruits (mais ne soyons pas trop impatients tout de même, il se peut que ça prenne un peu de temps d’ajustement) !

 

Groupe du Stade Toulousain

Neti, Castets, Mienie, Ghiraldini, Roumieu, Marchand G, Aldegheri, Faumuina, Van Dyk, Faasalele, Tekori, Verhaeghe, Madaule, Axtens, Gray T, Galan, Kunatani, Cros, Bezy, Holmes, Tedder, David, Poï, Perez, Kolbe, Mjekevu, Ramos, Medard

 

 

Coupe du Monde RugbyFéminin

France / Etats-Unis

Samedi 26 août, 18h00

Après leur première défaite de la Coupe du Monde face aux Anglaises lors d’un match aux conditions difficiles où il n’a manqué au final que peu de choses à nos filles pour réussir, elles sont parties pour affronter les Etats-Unis pour la 3ème place, et tenter de ramener le bronze à la maison. Pour voir le match, il vous faudra allumer France 4 (la chaîne 14 de la TNT), et vous pourrez laisser la chaîne allumée ensuite, pour voir la finale de la Coupe du Monde : Nouvelle-Zélande / Angleterre à 20h35 !

 

Pro D2

Colomiers / Perpignan

Dimanche 27 août, 14h15, Stade Michel Bendichou

Premier match à domicile pour Colomiers, et pas des moindre, les matchs contre Perpignan étant toujours de grandes aventures, que ce soit dans les tribunes ou sur le terrain : cette équipe a l’habitude de se déplacer en beauté et de présenter du spectacle. Mais aux regards de la page Facebook de Colomiers Rugby et des commentaires des supporter de l’USAP sous l’image d’annonce du match, je peux vous certifier que les Bleus et blancs auront besoin de vous pour les pousser toujours plus loin dans le match et vers la victoire !

 

Groupe de l’USAP

Forletta, Mailau, Jones, Boutemmani, Muller, Carbou, Lam, Botha, Millo-Chluski, André, Brazo, Chateau, Lemalu, Tau, Ecochard, Deghmache, Potgieter, Selponi, Acebes, Cocagi, Mafi, Pujol, Piukala, Farnoux, Bousquet.

Share

Le top 14 se termine ce weekend ! Dimanche 4 juin, à 20h45, n’oubliez pas de regarder la finale qui opposera (l’éternel) Clermont à Toulon ; un match qui sera diffusé sur Canal + et France 2 (hourra !).

 

En attendant ce match, voici la suite de la saga Stade Toulousain.

Sans grand suspense, c’est donc bien Didier Lacroix le nouveau président du club. En prenant ses fonctions officiellement le 1er juillet, il succédera à René Bouscatel qui laisse le siège qu’il occupait depuis 1992. La tête change (la manière de fonctionner aussi, du coup), le corps du Directoire est également modifié : Philippe Jougla conserve sa place et Thomas Castaignède entre pour s’occuper principalement de l’international.

Côté staff sportif, Ugo Mola reste entraineur principal soutenu par William Servat et son travail avec les avants. Jean Bouilhou continuera son travail à la touche et Pierre-Henri Broncan garde la défense, par contre, rien n’est encore décidé pour Fabien Pelous et Jean Baptiste Elissalde : Lacroix doit rencontrer le 1er pour discuter des envies et des besoins de chacun et a annoncé qu’il reprendrait le dossier en cours tel qu’il sera à sa prise de poste pour le second.  Alain Marco arrive, lui, pour s’occuper de la préparation physique des joueurs.

 

Côté régie commerciale, l’entrée en jeu d’Infront Sport & Média est confirmée, amenant avec elle 3.5 millions d’euros pour redresser la situation financière de club, avec un contrant de 10 ans et l’envie de porter le tout à l’international (le tout en parlant de “naming”, qui est l’idée de renommer un lieu au nom d’une marque ou d’une société partenaire…). De nombreuses affaires à suivre.

Share

Je vais commencer ce point rugby par 2 choses que vous savez déjà , histoire d’entrer par les portes ouvertes (c’est toujours plus facile) : Colomiers a terminé sa saison à la 7ème place du classement de la Pro D2 et Bernard Goutta s’en va sur les terres de Clermont-Ferrand. Il est temps pour nous de lui dire au revoir correctement, en faisant le oint sur ce qu’il est et ce qu’il a apporté au club.

 

Bernard Goutta, c’est à peu près toute une vie de rugby. Il commence ce sport par sa version à XIII sur la côte catalane dont il est originaire (ESC BAC Espira Baixas, SCA Rivesaltes, Saint Esteve XIII, Pia XIII) puis augmente le nombre de coéquipiers sur le terrain et se met au XV en intégrant l’USAP. Une bien bonne idée puisqu’aujourd’hui encore il détient le record du plus grand nombre de matchs joués sous les couleurs de Perpignan : 298 (dont 128 en tant que capitaine). En novembre 2004, Bernard Goutta est sélectionné par les Barbarians français et joue le match contre l’Australie en tant que capitaine (rien que ça).

En 2007, il raccroche les crampons et quitte le devant de la scène catalane pour intégrer l’encadrement technique en tant qu’entraîneur des avants aux  côtés de … Franck Azema ! A tous les deux (à trois à vrai dire, avec Jacques Brunel), ils emmènent Perpignan en finale en 2009, et les joueurs vont remporter le titre de champion de France face à … L’ASM !

C’est en 2012, alors que le club revient en Pro D2 après un petit tour en Fédérale 1, que Bernard Goutta arrive au Stade Michel Bendichou en tant qu’entraîneur principal.

 

La Colombe et Bernard Goutta

Le catalan arrive en terre occitane pour récupérer un club qui a une jolie histoire mais passe par des moments compliqués : après de belles prestations dans la cour des grands avec de nombreux joueurs dont les noms raisonnent aujourd’hui très fort dans le monde du rugby (Fabien Galthié et Thierry Dusautoir par exemple, pour ne lancer que deux noms au hasard), Colomiers s’est vu rétrogradé en Fédérale 1 et la remontée – ainsi que la stabilisation en Pro D2 – est difficile (2007-2008 : saison en Fédérale 1, 2008 – 2011 : retour en Pro D2, 2011- 2012 : Fédérale 1).

En 5 ans, on peut dire qu’il a parfaitement mené à bien sa mission : en 2012 – 2013, Colomiers finit 10 ème avec 66 points (Massy, la dernière équipe, en avait 41 et Oyonnax, la première équipe, en avait elle 111) ; en 2013 – 2014, les bleus et blancs finissent 9 ème avec 66 points également (Bourg-en-Bresse : 41, Lyon : 117) ; en 2014- 2015, le club fini 8 ème avec 69 points (Massy : 41, Section Paloise : 94 ). On se souvient bien sûr très bien de la saison 2015 – 2016, celle de l’année dernière, où l’équipe est restée en haut de classement pendant une très grande partie de la compétition jusqu’à jouer un très beau match de demi-finale contre l’Aviron Bayonnais. Colomiers termine 5 ème du classement avec 78 points ( Provence rugby : 46, Lyon : 117).  Et enfin, il y a eu cette année, la dernière de Mr Goutta, avec une jolie saison durant laquelle encore une fois la Colombe a gardé une place dans le haut du classement, laissant un club et toute son armée de supporter y croire de plus en plus. Jusqu’au match contre Montauban face à qui les bleu et blanc s’inclinent à domicile pour l’avant-dernier match de la saison. Le match suivant contre Agen fut beau, avec un nul à la clé en preuve (s’il la fallait) que les joueurs n’avaient pas baissé les bras (13 – 13) mais insuffisant pour prendre un billet pour les demi-finales. Colomiers finit donc cette année à la 7 ème place, avec 78 points ( Bourgoin : 17, Oyonnax : 90), à très peu de points des autres, de quoi être fier.

 

Merci Monsieur Goutta

Il n’y a pas à dire, Bernard Goutta (B.G. Ça ne peut pas être une coïncidence) a fait du bien à cette équipe malgré les changements année après année de cette dernière, les départs et les arrivées, il a su fédérer ses joueurs pour les faire penser et agir en équipe. Et ça paye. S’il a fait beaucoup pour les joueurs, c’est au club entier qu’il a fait du bien : au fil du temps et au fil des victoires, les supporters sont revenus chanter dans les tribunes et le club a pu offrir à ses joueurs une nouvelle salle de musculation et un espace House Club à ses partenaires et abonnés pour se rapprocher toujours plus de l’humain et s’ancrer dans les belles valeurs du rugby.

Avec Bernard Goutta, la  Colombe a repris son envol.

“Mon départ à Clermont est une reconnaissance du travail accompli par tout un club, par mon staff et mes joueurs, par son président, Alain Carré, qui a des valeurs exceptionnelles”

 

Il est désormais temps de lui souhaiter bon voyage, et surtout, de mener Clermont jusqu’en finale, et de les y voir gagner.

Share