Tag

ville verte

Browsing

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans une démarche consciente et animée par un respect certain de l’environnement, la municipalité s’engage. S’il y a des combats nécessaires, celui contre la pollution lumineuse en fait partie. Afin de lutter contre les éclairages de nuit intempestifs, la mairie de L’Isle-Jourdain s’investit pour une extinction de l’éclairage public, hors grands axes et coeur de ville. « La ville s’est engagée sur plusieurs points en ce qui concerne l’environnement. Nous avons notamment été précurseurs en matière de “ Zéro phyto ”. Cela a obligé à changer les méthodes de travail des agents de service qui composent désormais sans pesticides, avec de nouveaux outils, et de façon raisonnée. Cette gestion intelligente permet dans le même temps de réaliser des économies à la ville », explique Martine Roquigny, élue déléguée à la transition énergétique de L’Isle-Jourdain.

Du côté du bâti, les efforts en matière de développement durable ne sont pas en reste, puisque la construction d’un éco quartier de 380 logements est en cours. « Nous encourageons également aux transports en commun avec l’aménagement de pistes cyclables dans la commune, et notre gare réaménagée qui, en plus du grand parking, propose un service de bus, et une zone de vélos », dévoile Martine Roquigny.

 

 

UNE IDENTITÉ GERSOISE

Du marché hebdomadaire piétonnier et ses produits du terroir, aux vallons qui se dessinent, tout rappelle que L’Isle-Jourdain est bel et bien aux portes du Gers. Une identité qui fait la fierté de la municipalité, et le bon vivre de ses habitants. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la ville est le lieu de rendez-vous des Haut-Garonnais le temps d’un week-end, et des touristes étrangers en quête de dépaysement. « Notre commune jouit d’un riche patrimoine culturel. Les Toulousains viennent y passer un court séjour et et prendre un bol d’air Gersois », détaille Bernard Tancogne, délégué au tourisme de L’Isle-Jourdain. Equipée d’une conséquente off re de gîtes locaux et communaux, d’aires de camping-caristes et de deux hôtels, la municipalité s’engage à faire perdurer le traditionnel accueil gersois.

 

Share

Jardins, squares, parcs, massifs floraux… Cornebarrieu compte 256 406 m² d’espaces verts sur son territoire.

«  La commune est labellisée depuis 2012 par le ministère de l’écologie.  Notre philosophie : aménager des espaces où les gens respirent et se sentent bien », développe Alain Toppan, maire de la ville. En effet, le turn-over de Cornebarrieu est plutôt faible. Une qualité de vie due entre autre à un cadre mêlant modernité dans l’offre de service et préservation de l’authenticité du patrimoine. L’éco-quartier des Monges illustre bien cette vision du mieux vivre. Avec ses 12 hectares d’espaces verts au centre de l’éco-quartier et ces grandes zones piétonnes, cet îlot, construit à proximité de la Coulée Verte (un parc naturel urbain), accueillera près de 3000 personnes. Une zone moins dense en population que la zone Nord de la commune, qui alliera à la modernité de ses constructions, le respect de l’environnement, avec  des matériaux étudiés, éco-responsables et durables, pour la construction de ses bâtiments. Une touche de verdure que l’on retrouve aussi à l’école avec son toit végétalisé, ou encore sur les terrasses et jardins de lecture de la médiathèque.

Mais Cornebarrieu doit aussi son caractère vert à une contrainte naturelle ; celle du passage de l’Aussonnelle sur une grosse partie du territoire. Des terrains non constructibles qui confèrent à la commune sa ruralité. «  Avec le passage de la rivière, la moitié des terres demeurent non urbanisées, et agricoles. Le paysage est ainsi conservé», expose Alain Toppan. Un cadre de vie et un respect de l’authenticité que l’on retrouve aussi dans la préservation du patrimoine. La municipalité a en effet racheté le Château d’En Haut, et restauré successivement l’église et ses campanaires. « Notre ambition est de conserver les racines de Cornebarrieu qui lui confèrent son visage unique, tout en se tournant vers la modernité nécessaire au confort de nos concitoyens », conclut le maire Alain Toppan.

Share