[ Un café avec… ] Gilles Nakache, président de la CGPME

café avec WP

Gilles Nakache est une personnalité bien connue dans le monde économique de l’ouest toulousain. Depuis 2009 et jusqu’au printemps dernier, il a présidé le Club d’Entreprise de l’Ouest Toulousain. Aujourd’hui, il tourne une nouvelle page, toujours aussi active, en devenant le président départemental de la CGPME Haute-Garonne, le syndicat patronal qui regroupe les petites et moyennes entreprises.

 

C’est au milieu des cartons, dans les bureaux de la CGPME, rue Saint-Michel à Toulouse, que Diagonale a rencontré le nouveau président : “nous sommes en plein déménagement, la CGPME va s’installer sur un nouveau site, avenue Louis Bréguet, où nous allons optimiser nos capacités de travail et de réception.Ce nouveau siège sera un espace plis ouvert, facilitant l’échange, la convivialité et le partage d’information”. Dès sa prise de fonction, Gilles Nakache est dans l’action. Il faut dire que le syndicat ne lui est pas inconnu, il en a été le trésorier aux cotés d’Anouk Dequé, l’ancienne présidente quittant ses fonctions pour briguer de nouvelles responsabilités à la Chambre de Commerce et d’Industrie. “Rien ne se fait sans un peu d’enthousiasme”  écrivait Voltaire. Une maxine qui colle parfaitement au parcours de Gilles Nakache. Tout débute chez Ranx Xerox, où le jeune toulousain va selon son expression “tirer les sonnettes” pour  vendre des photocopieurs. Très vite, c’est la prise de responsabilités comme directeur régional avant de créer, avec son épouse, dans le Béarn, les espaces “Copy Service” : “nous étions parmi les premiers à proposer des photocopies en libre service”.

 

DSC_2835-Modifier

 

Puis c’est le retour sur Toulouse et la création de K-roll qui se positionne sur le marché de l’étiquetage, de la traçabilité et des codes barres : “nous avons connu un développement important. L’international s’ouvrait à nous. J’ai pris la décision de m’associer à des partenaires aux Etats-Unis auxquels j’ai cédé la totalité des parts de ma société en 2009.”

 

Parallèlement Gilles Nakache choisit de faire partager son expérience et de défendre les valeurs de l’entreprise humaine auxquelles il croit : “je me suis investi à la CGPME mais surtout au Club d’Entreprises de l’Ouest Toulousain où j’ai particulièrement souhaiter développer les relations entre les entreprises et les décideurs politiques locaux, car nous travaillons avec les mêmes objectifs pour développer notre territoire, notre attractivité et l’emploi”.  Mais Gilles Nakache croit également en l’alternance : “il faut savoir arrêter, donner un nouveau souffle”.  Aujourd’hui alors que Bernard Gatimel l’a remplacé à la tête du club, il poursuit finalement, autrement, à la tête de la CGPME ce qui l’a toujours motivé : transmettre, aider, défendre, accompagner…

Share
Cécile Suner

Cécile Suner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *