Tag

dossier

Browsing

Afin d’aider les nouveaux adoptants à s’occuper de leur animal de compagnie, nous avons rencontré le Dr. Michael Boussellier, vétérinaire à la Clinique de la Rivière de Plaisance.

Diagonale : Quelle est la première chose à faire lorsque l’on vient d’adopter ?

Michael : Il faut prendre rendez-vous avec un vétérinaire pour vérifier que tout va bien et qu’il n’y a pas d’anomalie. Celui-ci va ensuite prodiguer des conseils sur l’hygiène dentaire, le soin des oreilles et du pelage, l’alimentation adaptée (âge, stérilisation…), mais aussi les les traitements contre les parasites internes et externes, et la vaccination.

Quelles vaccinations sont obligatoires ?

Si vous voyagez à l’étranger avec votre animal, l’anti-rabique (rage) est obligatoire. En dehors de celui-ci, les vaccins sont fortement conseillés surtout lors de contacts avec l’extérieur. Nous préconisons de commencer un protocole de primovaccination dès 7-8 semaines selon les espèces. Cette primovaccination nécessitera un rappel annuel pour assurer son efficacité. Notre rôle est alors de poser toutes les questions nécessaires au propriétaire pour définir des préconisations pour la santé de l’animal en fonction de son mode de vie.

Qu’en-est-il des traitements contre les parasites ?

La vermifugation est recommandée tous les mois pour les chiots et chatons car ils ont un système immunitaire faible, puis tous les trimestres pour les adultes. En revanche si ces derniers sont en contact avec des enfants en bas âges il est conseillé, à titre préventif, de vermifuger tous les mois. Pour le traitement des tiques et des puces cela dépendra du type d’administration (collier, pipette, comprimé) qui aura une efficacité plus ou moins longue.

Quels autres conseils pouvez-vous donner à des nouveaux propriétaires ?

Lors de la consultation pédiatrique, nous donnons des conseils sur la sociabilisation, l’éducation, l’acquisition de la propreté. Parfois, nous réitérons lors de la consultation pubertaire lorsqu’il y a des soucis de comportement. Dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à poser des questions à son vétérinaire. Nous sommes-là pour ça !

Clinique Vétérinaire de la Rivière
1 rue Pierre Loti, 31830 Plaisance-du-Touch
Tél. 05 61 07 23 83
www.clinique-veterinaire-de-la-riviere.com

Share

Avec près de 8500 références liées au vivant, le magasin columérien « Truffaut » est LE spécialiste des animaux de compagnie. Parmi les NAC ( Nouveaux Animaux de Compagnie), l’enseigne tend notamment à développer la gamme des insectes. « Nous souhaitons sensibiliser les personnes, et notamment les enfants, à la protection de la nature. Les phasmes sont d’ailleurs de plus en plus présents dans les écoles. Le côté pédagogique de ces petits insectes est très intéressant », développe Patrick Brunier, chef de rayon animalerie de « Truffaut » à Colomiers.

Des animaux de compagnie hors du commun qui séduisent de plus en plus de possesseurs. « Les poules d’agrément sont aussi très en vogue en ce moment », explique Patrick Brunier. La poule de soie, la poule blanche, ou la poule rousse, sont d’ailleurs les stars des jardins.
Du côté de l’aquariophilie, la crevette d’eau douce a particulièrement la côte. Adaptée à de petits volumes de par sa taille réduite, elle est particulièrement demandée en magasin. « Il est pour nous indispensable que l’habitat de l’animal corresponde à la taille de ce dernier », ponctue Patrick Brunier. Une volonté éthique qui tient à cœur à l’enseigne, et qui met le bien-être animal au premier plan. Ici, les conseillers en rayon sont titulaires d’un certificat de capacité de détention et de vente des animaux présents en magasin. Toutes les installations et conditions de maintenance sont également normées, en ce qui concerne la température, l’hygrométrie, ou l’alimentation. Enfin, les animaux sont contrôlés mensuellement par un vétérinaire indépendant.

« Tous nos éleveurs sont soumis à une charte qualité rédigée par l’enseigne » .Mais ce respect du bien-être animal se traduit aussi par une volonté de sensibilisation de la clientèle. « Lors de l’achat d’un animal, nous nous assurons qu’il bénéficiera d’un environnement adapté », conclut Patrick Brunier, chef de rayon animalerie chez « Truffaut » à Colomiers. Une éducation qui passe aussi par « La Semaine Du Jardinage » ; un temps fort durant lequel les professionnels sensibilisent le jeune public à la cause animale. Enfin, très impliqué dans la protection des espèces, le magasin accueille, une fois par mois, diverses associations, et propose des journées d’adoptions.

Jardinerie Truffaut
Zac du Perget, RN 124 sortie 6
Route d’Auch 31770 Colomiers
Tél. 05 34 50 53 65

Share

Face au frimas de l‘hiver, les amoureux de la nature ont de quoi composer un nid douillet aux oiseaux de la nature en quête de nourriture pendant la saison froide. En attendant les beaux jours, la jardinerie des « Espaces Verts Du Languedoc » met tout à disposition pour attirer les volatiles frileux et s’en occuper. « Un oiseau a des besoins importants en hiver, et consacre en moyenne cinq heures par jour pour trouver de quoi se nourrir. Un point d’eau sera aussi le bienvenu, puisque les oiseaux ont besoin de se baigner, se désaltérer, et se laver pour conserver l’isolation naturelle du plumage », explique Patrice Bajan, responsable pépinière des « Espaces Verts Du Languedoc ». Ces compagnons à plume, souvent négligés, sont pourtant d’une grande utilité à nos extérieurs. Les insectivores remplacent les pesticides et éradiquent les parasites comme les chenilles, les pucerons, les limaces ou encore les araignées.

Les granivores décortiquent les graines dont ils se nourrissent, favorisant ainsi l’expansion des plantes. Les omnivores quant à eux sont polyvalents, et sont utiles tant aux jardiniers qui souhaitent se débarrasser des nuisibles, qu’à la biomasse de nos sols. Afin de satisfaire les besoins nutritionnels de ces apprentis jardiniers à duvet, « Les Espaces Verts Du Languedoc » proposent des boules de graisse végétale, riches en protéines et vitamines, et des vers de farine déshydratés, en libre-service. Et une large gamme de mélanges et de graines spécifiques saura venir à bout des carences hivernales. En bois, en osier, en plastique ou en paille… à chaque espèce d’oiseau sa mangeoire. Préférez placer ces dernières au sol pour les oiseaux insectivores, qui ont plutôt tendance, à chercher d’instinct leur nourriture par terre. Optez pour une mangeoire placée en suspension pour les granivores et les omnivores, qui tendent à se nourrir dans les troncs des arbres. Enfin, choisissez des abris adaptés à la taille de l’oiseau que vous souhaitez accueillir sur vos terrasses.

« Les Espaces Verts Du Languedoc » proposent une large gamme de nichoirs et d’accessoires, pour inviter la diversité dans son jardin. Les enfants pourront aussi se familiariser avec ce nouveau pant de l’écologie, grâce à des ouvrages comme « Mes Premiers Nichoirs » d’Emmanuelle Kecir-Lepetit. Des guides pour s’initier aux oiseaux, à destination de petits et grands, qui réapprennent la cohabitation entre l’homme et la nature.

Espaces Verts Du Languedoc
Rue Alain Fournier,
31300 Toulouse
Tél. : 05 61 49 21 71

Share
© Etienne Belondrade

Parole d’expert par Céline Molitor vétérinaire à la Clinique Vétérinaire Du Lycée à Pibrac.

« Selon moi, l’épanouissement et le bien-être de l’animal dépendent avant tout dans la connaissance de ses besoins fondamentaux. Qu’il s’agisse de chien, de chat ou même de NAC ( Nouvel Animal de Compagnie ndlr), il est important de choisir un animal qui correspondra à notre mode de vie. Il faudra aussi être au fait des pathologies courantes de son espèce et de l’alimentation qui lui convient le mieux. Le NAC est très spécifique et demande d’être vraiment renseigné. On peut domestiquer des lapins ou des furets qui seront tout à fait épanouis, à condition à nouveau de bien les connaître.

Dès les débuts de sa vie, le chien doit naître dans un environnement sain et bénéficier d’une alimentation de qualité. Très vite, il est impératif de lui assurer une bonne éducation pour l’intégrer au mieux à son entourage. Aussi, j’encourage les propriétaires à aller dans des centres d’éducation dès leur plus jeune âge de l’animal (école du chiot). En effet, il est très important de sociabiliser le chien envers l’humain et les autres espèces, pour qu’il s’adapte au mieux à divers environnements pour faire face à toutes les situations et renforcer la complicité avec son maître.

Le chat au contraire sera pour sa part plus heureux en solitaire. Très attaché à son territoire, il accorde beaucoup d’importance à ses repères. En revanche, il a aussi besoin de zones pour laisser libre cours à son côté instinctif. Proie et prédateur à la fois, il alternera temps de repli et moments de chasse. Dans le cas où l’on choisit d’adopter un animal d’un certain âge, il n’est pas toujours possible de connaître son passif et il faudra souvent lui laisser le temps de s’adapter à sa nouvelle famille.

En matière d’éducation, on privilégiera le renforcement positif (encourager les bons comportements grâce à des récompenses). On évitera de crier, ou pire, il ne faut surtout jamais taper un animal, cela entrainerait un état de stress et de mal-être contre-productif pour l’éducation. Du côté de l’alimentation, on optera pour une gamme “premium”. On bannit les rations déséquilibrées et inadaptées et on privilégie les bons aliments aux apports nutritionnels corrects, d’une bonne digestibilité et à la bonne quantité! Il est préférable pour le chien d’opter pour une alimentation stable, afin de ne pas perturber son système digestif. Pour les chats, il est recommandé d’alterner nourriture sèche et humide. Un réflexe qui permet d’éviter des pathologies urinaires fréquentes dues à une carence en eau.

Enfin, on sera vigilant à apporter du foin de qualité pour les NAC, et veiller à apporter une alimentation la plus proche possible de l’alimentation naturelle de l’animal. Autant d’attentions qui permettront de prévenir certaines pathologies dues à la vieillesse ».

Clinique vétérinaire du lycée
Ccal Carrefour Market, 65 Avenue de Toulouse, 31820 Pibrac
Tél. : 05 61 84 60 82

Share

À « L’Atelier Des Toutous », on bichonne les Bichons, on peigne les Epagneuls, et on câline les Carlins. Un salon de toilettage qui fait la part belle aux petits comme aux gros chiens. « J’ai pu constater que beaucoup d’enseignes se cantonnent aux animaux de petite taille. Ici, nous accueillons tous les gabarits », développe Chloé, gérante de « L’Atelier Des Toutous ».
Passionnée, c’est depuis petite que la maîtresse des lieux baigne dans l’univers canin. Après une formation auprès d’un maître artisan toiletteur, c’est en 2018 qu’elle décide d’ouvrir un salon à son image. « Je travaille exclusivement sur rendez-vous afin que les animaux soient au calme et sereins pendant le soin », explique Chloé. Au sein de cet univers baroque, on pratique des coupes qui mêlent l’esthétique au pratique. Coupe au ciseau, tonte, bain simple, ou spa… un soin adapté à chaque cas et à chaque animal. Les Carlins, les Bouledogues français, ou encore les Jack Russels viendront par exemple se faire retirer le sous-poil.
Les Shar Peïs bénéficieront d’un soin aux huiles hydratantes. Les Spitz
opteront quant à eux pour un masque spécial adapté.
Comptez 20€ pour un lavage, et 40€ pour une coupe technique. La toiletteuse adaptera la coupe au mode de vie, à l’âge, et à la sensibilité du chien. « Les races en vogue que sont les Cavaliers King Charles, les Bichon Maltais, les Spitz, ou les Cockers, ont besoin d’un
entretien assidu. Un animal mal soigné peut souffrir de certains problèmes,
au-delà des considérations esthétiques », expose la gérante de « L’Atelier
Des Toutous ». En effet, le nettoyage des yeux, des oreilles, ou l’entretien
des pattes, contribuent au confort de l’animal.


Pour être sûr d’avoir les bons réflexes, il est indispensable de se renseigner
sur les spécificités de chaque race, afin de leur apporter les soins adaptés. Et
attention à ne pas s’improviser apprenti toiletteur ! Un mauvais coup de ciseau peut être dangereux, et les bons gestes ne s’improvisent pas.
Du côté des produits utilisés lors des séances, « L’Atelier Des Toutous »
travaille avec des produits certifiés BIO. Et pour ceux qui poussent la coquetterie jusqu’au bout des griffes, le salon propose à la vente une gamme originale d’accessoires sélectionnés avec choix.

L’ATELIER DES TOUTOUS
38 AVENUE D’OUESSANT, COLOMIERS
TÉL. : 07 86 27 53 75

Share

Entreprise familiale depuis 1983, c’est la passion du produit et du contact avec le producteur qui fait l’essence de la maison « Chez Jeannot ». Laurent Delmas, gérant de la fromagerie, met d’ailleurs un point d’honneur à la satisfaction client, et au respect des valeurs qui caractérisent la maison. « Je suis en vente avant pour conseiller au mieux, et continuer à exercer ma passion. C’est un métier qui demande beaucoup d’humilité », explique Laurent Delmas. Formé sur le tas, son sourire et son savoir-faire ont été transmis au fromager de père en fils. Une philosophie de travail qui favorise le contact direct avec le producteur et un constant apprentissage autour du produit.

Pour ces fêtes de fi n d’année, le fromager cherche à mettre en avant ses producteurs réguliers. Ainsi, on retrouve le vache de Patrick et Florent Soum de la maison « La Calabasse » dans l’Ariège, ou encore le brebis de « Le Bessous » à Mazères-Salat, dans les étals de « Chez Jeannot ». Le Brie à la truffe demeure cependant un best-seller de l’enseigne. « Nous attendons début décembre, la saison des premières truffes fraîches, pour les intégrer à nos fromages », développe Laurent Delmas. Avec les grands froids, les produits indétrônables de saison font aussi leur arrivée pour les fêtes de fi n d’année : Montdor, tome d’Ariège, Comté de trente mois d’affi nage, Saint Nectaire d’été, Reblochon, sans oublier tous les fromages à raclette au lait cru. Pour les fi ns de repas de fêtes, les incontournables plateaux offrent une sélection des meilleures variétés de la maison. Composés par les fromagers de « Chez Jeannot », chaque plateau passe par les mains du patron Laurent Delmas avant d’être remis au client.

La cave de l’enseigne promet aussi de beaux accords mets et vins pour les tablées festives. L’équipe de la maison ne manque d’ailleurs jamais de prodiguer ses conseils en la matière. « Nous choisissons des producteurs qui ont des valeurs similaires aux nôtres, afin de le présenter et de parler au mieux de son travail », détaille Laurent Delmas, gérant de la fromagerie « Chez Jeannot ». Le champagne reste la star des réveillons, mais les vins locaux ont toute leur place aux côtés des assiettes de gourmets. Parmi eux, des nouveautés font leur arrivée. C’est le cas du vin premier jus du « Clos Counta », venu tout droit des Corbières. L’« Exquise Esquisse » du « Château Mélandié » viendra lui surprendre les palais : «  C’est un vin de femme, celui de Delphine Maymil, qui a beaucoup de subtilité et qui sort des sentiers battus », présente Laurent Delmas.

« CHEZ JEANNOT »
13 ALLÉE DE CATCHÈRE 31770 COLOMIERS
05 61 78 28 31

Share

Pour clôturer les fins de repas, l’artisan « Dicostanzo » est gage de qualité en matière de café. Constamment à la recherche d’excellence, c’est une équipe, engagée, dynamique, et passionnée qui prodigue ses conseils.
« Nous avons fait le choix d’adopter une attitude écoresponsable dans nos actions quotidiennes », explique Etienne, torréfacteur. En effet, Dicostanzo tisse des liens durables avec ses producteurs partenaires, afin de mettre en place des actions écologiques ou sociales sur les plantations. Des cafés achetés à un prix fixe, indépendant et supérieur au cours de New-York.
Pour ces fêtes, l’artisan torréfacteur propose une nouvelle gamme de quatre
cafés de producteurs, et d’un café de Noël Geisha. Les amateurs de thés ne
seront pas en reste, puisque l’enseigne sort pour l’occasion un assortiment de thés de Noël, le tout à accompagner des « Amaretti » de la maison Leopold .

« CAFÉS DICOSTANZO »
17 RUE DU COMMANDANT COUSTEAU
32600 L’ISLE JOURDAIN
05 62 07 40 92

Share

Voilà déjà huit ans que la brasserie du « Carré Vert » privilégie la qualité et les viandes de prestige. Une enseigne spécialisée dans les viandes internationales, comme la Kobe du Japon, la Galice d’Espagne, la Simmental de Bavière, ou l’Angus des Etats-Unis. Des chairs goûtues venues en direct du producteur, qui font la réputation de la maison.
Pour Noël, « Le Carré Vert » ressort les recettes de grand-mère, pour des plats pleins de générosité 100% faits maison : cassoulet, épaule et souris d’agneau ariégeois, tête et ris de veau, ou encore joue de bœuf de
Galice confite. Un retour à l’authenticité qui se retrouve dans la conception des jus qui accompagnent les viandes. « On récupère toutes les parures des viandes, les épluchures ou les restes des légumes, que l’on fait mijoter
pendant une dizaine d’heures », explique Thierry Fossat, patron du « Carré Vert ». Pour accompagner ces plats aux saveurs d’antan, le restaurant propose une large carte de vins, dans laquelle se nichent belles bouteilles et grands millésimes. Une gamme mise en place spécialement pour cette saison où se côtoient « Voulte Romanet », « Hospice de Beaune », « Château Margaux », ou encore « Corton-Charlemagne ». Ceux pour qui fêtes riment avec champagne ne seront pas en reste puisque la cave du « Carré Vert » propose aussi du « Don Pérignon», du « Ruinart Blanc de Blancs », et
l’incontournable « Moët et Chandon ».
Notez que pour cette fin d’année, la brasserie ouvre un espace pub anglais avec ambiance musicale tous les soirs. Un îlot convivial et cosy spécialisé dans les bières, cocktails et whisky, dont la déco chaleureuse viendra parer le frimas de l’hiver.

« LE CARRÉ VERT » 12 AVENUE ANDRÉ-MARIE AMPÈRE
31770 COLOMIERS / 05 61 84 52 04

Share

Toutes les envies sont à l’honneur pour cette fi n d’année chez « Minjat ! ». Ceux qui préfèrent n’avoir qu’à mettre les pieds sous la table, se délecteront d’un menu spécial Noël servi la dernière semaine de décembre. Plus que jamais les producteurs locaux sont mis à l’honneur, et c’est une sélection haute en saveur que propose la cantine. A la carte, foie gras de canard et d’oie mi-cuit, gibier des Hautes-Pyrénées, volailles festives du Gers, et entremets de Noël. Un menu sur lequel s’invite le fameux aligot/saucisse chaque samedi de décembre. Pour ceux qui ont déjà noué leur tablier de chef, les produits de fête ne manquent pas. Le rayon traiteur regorge de spécialités qui enchanteront les tables de réveillon : les fins ris de veau aux cèpes, l’incontournable foie gras mi-cuit, ou encore le gratin gourmand de patates douces aux éclats de noix. Du côté des nouveautés, le chef Anton vient surprendre les palais, avec ses bouchées à la reine à la truite des Pyrénées ou son crumble de légumes de saison. Mais s’il est bien une star des réveillons, c’est la volaille festive : du chapon gascon au chapon de pintade, en passant par l’oie de Toulouse et le pigeon, « Minjat ! » s’attache comme toujours à travailler des races locales. Des oiseaux plumés à sec, qui peuvent donc se conserver vingt-huit jours et dont la qualité des chairs est préservée. Désossés sur demande par les bouchers de la maison, ils n’attendent plus qu’à être rôtis au four !
Trois types de farce sont aussi proposées pour les plus gourmands qui voudraient accompagner leurs volailles : nature à base de porc et de veau, garnies de pleurotes, ou encore de fruits secs. A la coupe, le brie truffé ou les truffes fraîches de chez Pebeyre font leur effet. Les bûches de « Concept Gourmand » ou les gâteaux à la broche termineront le repas avec panache. A noter sur votre calendrier de l’Avent : le marché de Noël de « Minjat ! », le 7 décembre prochain. Un rendez-vous incontournable où une quinzaine de producteurs présentent leurs pépites : gâteau à la broche, foie gras, fromage, volailles, huîtres ou encore Muscat… plus que jamais les exploitants de notre région sont mis à l’honneur, pour la joie des gourmets. Ceux qui douteraient encore de leur menu pourront quant à eux rencontrer le cuisinier Anton et Cyril Picot, l’un des initiateurs de l’enseigne, le 14 et 21 décembre prochain. L’occasion d’avoir un chef à soi pour peaufiner un repas de fêtes original et de qualité. Toujours dans cet esprit de partage, « Minjat ! » propose des cours de cuisine sur le thème de Noël. Attention
les places sont en quantité très limitées !

« MINJAT !» 2-4 AVENUE ANDRÉ MARIE AMPÈRE
ZAC DU PERGET 31770 COLOMIERS / 05 82 08 30 73

Share

En dessert, centre de table ou cadeau de prestige, les corbeilles de fruits de saison sont prisées de tous en ces fêtes de fin d’année ! Alexandra et Cédric Héritier, patrons de ce primeur – épicerie Fine, travaillent au maximum en circuit court avec les producteurs de la région. En ce moment, citrouilles, potimarrons et autres courges viennent de Haute- Garonne, les raisins de Moissac et les pommes et les poires du Lot et Garonne. « Au Pêcher Mignon » on aime ce qui est beau et bon ! Tout est minutieusement goûté et sélectionné, les ingrédients sont donc réunis pour des fêtes réussies !

En fin de repas, les litchis ou autres clémentines sont toujours appréciés.
C’est donc sans surprise que les corbeilles de fruits frais et plateaux de fruits secs sont les best-sellers des fêtes de fin d’année dans cet établissement. « Des clients viennent de loin et spécialement pour nos corbeilles » déclarent les patrons, « qui font toujours sensation» développe Cédric Héritier. Pour les mendiants, vins chauds et autres spécialités de Noël, fruits confits et diverses épices sont proposés par l’enseigne. La maison met aussi à l’honneur foies gras de la région, confitures locales, biscuits artisanaux, pains d’épices, et friandises festives comme les chocolats de la “Maison Cluizel”.
L’enseigne propose aussi des fromages et des vins régionaux. « Nous avons à cœur de travailler en direct avec des petits producteurs, comme le Domaine de Carcenac et le Domaine de Laxé, expliquent Cédric et Alexandra.
Pour les plus gourmands, “Au Pêcher Mignon”propose des gâteaux tranchés de Nougats moelleux aux multiples parfums, nature pour les puristes, en passant par caramel beurre salé, marrons glacés, pain d’épices, pistache, et autres friandises…
Pour vos mets festifs et vos cocktails, pensez aux plantes aromatiques fraîches ! Dans un souci de toujours satisfaire ses clients, les patrons vous conseillent toutefois de penser à passer commande !

AU PÊCHER MIGNON, 2 RUE D’AUCH
31770 COLOMIERS / 05.34.39.08.24
FRUITS & LÉGUMES – PRIMEURS,
ÉPICERIE FINE, FROMAGES & VINS

Share