Tag

livre

Browsing

Face à la crise sanitaire, la Médiathèque de Pibrac ouvre ses portes pour le retrait des commandes à partir du 25 mai 2020 à 14h grâce à la mise en place d’un drive via leur site internet.

L’équipe de la Médiathèque vous accueille dès la semaine prochaine pour venir récupérer le retrait des commandes sur rendez -vous effectuées directement sur le site de la Médiathèque de Pibrac (www.mediatheque -pibrac.fr ) dans la rubrique Catalogue aux horaires suivants :
• lundi de 14h00 à 17h00
• mercredi 10h00-12h00 et de 14h00-18h00
• vendredi de 14h00 à 18h00.

Et si on n’a pas internet me direz-vous? Là encore, l’établissement a tout prévu. Vous pouvez contacter directement la Médiathèque par téléphone au 05 61 86 09 69 aux horaires d’ ouverture indiqués précédemment.
Ce drive ne dispense pas d’appliquer les gestes barrière. Ainsi, les commandes pourront être retirées sur rendez -vous dans la limite de 2 personnes, munies d ’un masque et non accompagnées sauf pour les personnes à mobilité réduite ça va sans dire. Pour les retours sans retrait de commande, vous pouvez venir sans rendez- vous sur les horaires d’ouverture en cette période. Une fois ramené, les ouvrages et autres supports seront mis en quarantaine pendant 10 jours afin de les remettrre en circulation en toute sécurité.

En attendant l’ouverture de ce service, vous pouvez dès aujourd’hui sélectionner vos livres, CD et DVD sur le site de la Médiathèque de Pibrac : pibrac-pom3.c3rb.org/catalogue

Share

Retrouvant une infime partie de sa fabuleuse valeur de par le confinement, l’univers de la lecture sous toutes ses formes reprend du poil de la bête auprès du grand public. Dans un monde où les influenceurs sont rois et les vocodeurs empereurs, il subsiste pourtant des auteurs avec un grand L qu’il serait criminel de manquer. Rose parmi les orties, Carole Laborde-Sylvain est de ceux-là.

Maniant la plume depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvienne, la romancière columérine édite son premier ouvrage en 2011. Une dizaine d’autres suivront en autoédition dans des styles et formes variés. Policier, faits de société, nouvelles, romance, l’auteur est agile et sait toucher à tout avec brio. Elle garde pourtant une ligne directrice dans tous ses ouvrages, celle de l’espoir et de la positivité. Désolé le côté obscur, tu ne gagneras pas ici.

Inspirée par des auteurs prestigieux tels que Pagnol, Hugo ou London, Carole a su en tirer la facilité de lecture et la réalité. « Demain ça va recommencer », son troisième roman, se base d’ailleurs sur des faits de harcèlement scolaire malheureusement réels, notamment par l’expérience de sa propre famille. Loin de la pesanteur d’un Madame Bovary, elle sait rendre magnétique une histoire pourtant (re malheureusement) assez commune pour en faire un ouvrage dont il est difficile de se détacher une fois entamé.

Sensible, positive et indéniablement talentueuse, Carole Laborde-Sylvain est à découvrir à travers le 4e volet de sa série Les Enquêtes de Baptiste Adelin (aux forts accents de Sherlock Holmes) mais également dans une romance à venir cet été appelée « L’Éternelle Amoureuse » …

Carole Laborde-Sylvain
Disponible sur Amazon, Fnac et chez toutes les bonnes librairies
https://carolelabordesylvain.com/
Fb : Carole Laborde-Sylvain 

Share

Par une nuit d’orage, Valentine fait quelque chose qu’elle n’a pas l’habitude de faire : elle ouvre sa porte à un inconnu. Ça va changer sa vie. Ça va changer leurs vies. Et ça va même changer la vie des gens autour. Ces deux livres, dénichés à la librairie La Préface de Colomiers,  racontent leur(s) histoire(s), une histoire aussi humaine qu’émouvante.

Ces ouvrages – je vous les présente en « pack » parce que si vous aimez le premier vous irez chercher le second en courant (autant tout prendre d’un coup) – sont de très beaux moments passés (et quelques larmes coulées) mais ils sont aussi un éloge à l’amitié et à la vie à la campagne. Ils sont une mise en avant de l’idée qu’il est important d’apprendre à se connaître pour avancer dans la vie, et à accepter ce que nous sommes, un doigt mit avec élégance sur le fait qu’il est important de s’aimer et d’être en paix avec soi pour aimer les autres mais que pour s’aimer soi, on a souvent besoin des autres.

« C’est pieds nus qu’on devrait courir dans la vie. Pieds nus pour tout sentir, la douceur de l’herbe tendre et la violence des cailloux saillants.

C’est ça, la vie. C’est ça, l’amour. C’est courir pieds nus. Savourer quand le sable est fin ou l’herbe douce. Accepter le gravier et parfois le verre pilé. Et se dire qu’on avance malgré tout, quelle que soit la surface. Les écorchures cicatrisent quand même »

On regrettera plus tard – Agnès Ledig
De tes nouvelles – Agnès Ledig
Disponibles à la librairie La Préface
35 Allée du Rouergue, 31770 Colomiers
05 61 78 56 95
www.lapreface.net
Fb : @Laprefacecolomiers

Share

 

À l’heure où le dieu détox nous dicte ses 12 commandements, et où la culpabilité pèse sur ceux qui s’en écartent, la tendance 2019 se tourne désormais vers le plaisir. Saturés des jus de légumes, algues et tisanes, fatigués des préceptes hygiénistes à tout crin et de la tyrannie du « Well being »… on redécouvre sans complexe les joies de la gourmandise transgressive et des petits plaisirs interdits délectables. Repensée, réintroduite avec volupté et de manière intelligente, la retox consciente n’a que du bon. Alors, à l’image du yin et du yang, on équilibre, on alterne les cycles astreinte/ relâche… et on se fait du bien coûte que coûte !

© Hélène Ressayres

Florence De Le Rue, diététicienne et psycho-nutritionniste à Toulouse, fait fondre les idées reçues autour du régime, essore les contraintes, et mitonne une nouvelle approche du « bien manger ». Adepte de l’écoute de soi et d’une réconciliation avec la cuisine, cette militante pour le plaisir casse les codes. Ici, le diététiquement correct n’a plus sa place, et s’il est une règle, c’est de hacher fi n la culpabilité. « L’excès est en partie en lien avec le fait qu’il est diabolisé. De par son effet pervers, la culpabilité nous pousse à manger davantage. Plus on retrouve un lien sain et serein avec les aliments, plus on va vers un équilibre alimentaire. Si l’on se focalise vraiment sur les sensations que l’on ressent, on gère beaucoup mieux les quantités. Le but est de se plonger dans un état de pleine présence, pour un objectif 100% plaisir », explique la nutritionniste Florence De Le Rue.

 

Dans cette quête de lâcher prise, cette activiste du bien-être a récemment sorti « L’Anti-Mythe Alimentaire ». En partenariat avec l’illustratrice Emma Tissier, elle donne vie à Gigi, un personnage décalé et rigolo, qui passe à la moulinette 10 croyances alimentaires, avec amour et bienveillance. Du sucre, au gras, en passant par les produits laitiers, les protéines, les légumes, les féculents, et le grignotage… on jette les idées reçues au compost, et on se concocte une belle image de soi. Le tout garanti sans régime et 100% délice !

Share

En ouvrant la porte de cette librairie, la charmante Mélissa, propriétaire, nous accueille dans l’univers d’un salon de thé entouré de livres. Pas question ici d’hostilité, ni de rayons linéaires avec peu de place pour circuler. Au café des livres c’est au contraire un espace ouvert et spacieux, où règne quelques tables et fauteuils le tout parsemé de bibliothèques bien remplies.

En tout c’est 7 000 références entre classiques et nouveautés qui sont régulièrement ravitaillées. Bien entendu, si l’oeuvre de vos rêves n’est pas présente, vous pouvez la commander comme dans une librairie classique. Au café des livres il y en a pour tout les goûts, des petits aux seniors sans oublier les ados. Chacun trouvera son bonheur parmi les ouvrages de littérature française et étrangère, jeunesse (manga, bd, comics…), polar, science-fiction ou guides pratiques (cuisine, jardinage…).

Mélissa nous explique qu’après 7 ans dans l’édition, elle a souhaité aller au plus près des gens toujours autour de sa passion : les livres. C’est d’ailleurs forte de ses expériences qu’elle a imaginé ce lieu où l’important serait l’humain et son bien-être. Un bien-être pensé pour vous, afin que vous preniez le temps seul(e), entre amis ou avec votre famille d’apprécier les œuvres qui vous intéressent. Les enfants ont d’ailleurs un espace qui leur est dédié et où ces derniers peuvent prendre du plaisir à lire au même titre que les parents.

Dans l’esprit d’un salon de thé, vous retrouverez des pâtisseries fait-maison, du jus de fruits frais ou encore du café/thé et autres boissons que Maëlle, apprentie, vous apportera avec le sourire. Au café des livres c’est aussi un investissement dans la vie locale avec des ateliers régulièrement réalisés par des professionnels et des partenaires du coin.

Ce que l’on retient c’est qu’il s’agit d’un lieu pensé pour vous, par des gens comme vous qui ne veulent que votre bien-être !

Prochain atelier : Mercredi 7 mars – Atelier philo

Au café des livres
48 avenue de Gascone
31490 Léguevin
05 61 11 88 40
fb : librairiecafeleguevin
Horaires : du mardi au samedi de 10h à 19h et le dimanche de 10h à 13h

Share