Tag

perget

Browsing

Installée au tout débuts du centre commercial du Petit Perget, Instant Coiffure, porté par Nathalie, prend soin de vos cheveux depuis 9 ans ! À l’approche de la décennie d’activité, le salon n’a rien perdu de son côté humain ni de ses compétences. Historique mais toujours très actuel, L’Instant Coiffure démarre l’année avec de nouveaux horaires. Ainsi, vous trouverez porte ouverte du mardi 9h30 au samedi 19h non stop. Pour vous servir, 5 coiffeuses qualifiées vous attendent de ciseau ferme dans un établissement qui n’appartient pas à une chaîne comme on pourrait le croire tant son atmosphère est impeccable. Sachez par contre que l’on tombe vite sous le charme de ce salon. J’en veux pour preuve les clients/clientes qui le fréquente fidèlement depuis ses débuts. Ils ont ainsi pu voir passer une foule d’apprentis et stagiaires, la formation étant une valeur humaine chère à Nathalie. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle a pu composer une équipe solide et compétente qui « avance dans le même sens » pour reprendre ses mots. Femmes et enfants sont les bienvenus. Ces messieurs également, L’Instant Coiffure disposant en plus d’un espace barbier. D’expérience, je peux affirmer que confier sa barbe à un professionnel change tout!

Côté produits, une gramme de colorations variées (dont une 100% française sans ammoniaque ni allergènes) est à la carte, quelque soit votre demande. On retrouve ainsi des marques comme TIGI, Wella ou DPH pour les hommes Ton sur ton, patines, ombrés, L’Instant Coiffure sait tout faire. Simple d’accès de par sa proximité avec la RN124 et son large parking, le salon privilégie les visites sur rendez-vous bien qu’il soit possible de s’y rendre sans si on est joueur et/ou patient.
Avec ces nouveaux horaires et une gamme de produits revisités, L’Instant Coiffure n’attend plus que vous !

NDLR : Pour renforcer son équipe, L’Instant Coiffure recherche un ou une nouvelle membre! N’hésitez pas à les contacter si vous pensez avoir le profil

L’instant coiffure
4 Avenue André-Marie Ampère, Colomiers
05 61 99 33 83

Share

Connu pour sa boutique de produits et locaux et son restaurant très apprécié, Minjat donne également dans les cours de cuisine depuis octobre de l’an passé. Répondant présent au défi culinaire, votre serviteur s’est courageusement rendu à la première édition 2020 de ces ateliers, dignes successeurs de La Cuisine des Mousquetaire, Maïté en moins.

Abordant le thème du « Repas d’Après Fêtes », ce cours donné jeudi 30 janvier visait à préparer un repas complet. En entrée, un œuf cocote émulsion de fenouil suivi d’un filet de lieu noir, aïoli et légumes vapeur pour se conclure enfin sur une galette des rois frangipane. Accueillis tout d’abord avec un verre, les participants se voient dotés d’un tablier, signe que les choses sérieuses commencent. L’espace de travail n’est autre que la cuisine régulière du restaurant. Une fois tout le monde les mains lavées, Guillaume, le Chef, décrit le poste de travail, le plan d’attaque et les objectifs. Même si cette description semble quelque peu militaire, dans les faits nous sommes plus dans la détente, le Chef insistant sur le fait que l’on doit avant tout se faire plaisir. Le seul point sur lequel il est intraitable, c’est sur l’utilisation des cuillères à usage unique disponibles à volonté : « Je veux vous voir goûter ce que vous faites, c’est très important en cuisine ».Par cette remarque, il imprègne d’emblée de sa personnalité ces deux heures de cours et c’est bien ce que les élevés viennent chercher.

Dès les premiers crissements de couteaux au travers de branches de fenouil, les sourires éclosent et emplissent l’espace. La meilleure façon d’apprendre étant de de s’amuser, il est certain que la leçon du jour sera parfaitement assimilée. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de s’encombrer à retenir ou noter les recettes, elles sont directement envoyées par mail aux apprentis cuisiniers. Le chef donne les consignes avec pédagogie et montre l’exemple. Sa façon de faire passer son message est d’ailleurs un mélange très équilibré entre soutien et autonomie. Il ne vous laissera pas sur la touche mais ne sera pas trop intrusif au point de vous reléguer au rang de spectateur. Riche de conseils et d’astuces pour mener à bien des recettes simples mais originales, il confie des secrets qu’on ne trouve nulle part ailleurs comme l’art de placer stratégiquement une fève dans une galette ou encore l’ordre de cuisson des légumes pour en tirer le meilleur.

Concrètement, ces cours Minjat valent-ils le coup? Sans hésiter, oui. Loin des tutos Youtube prodigués par des chefs autoproclamés ou des recettes rigides trouvables un peu partout (également sans garantie d’origine), travailler avec un chef émérite le temps de l’élaboration d’un menu est largement plus instructif et amusant. Jouissant de tout le matériel d’une cuisine professionnelle, vos progrès sont d’autant plus décuplés. L’ambiance y est délicieuse et les plats préparés avec de bons produits locaux. Épaulé par un chef, vos productions sont absolument immanquables ce qui est fort appréciable dans la mesure où à l’issue de cette formation, vous les emportez avec vous pour les partager à la maison ( le menu concocté étant en effet prévu pour deux personnes). La cuisson appliquée est d’ailleurs prévue pour que vous puissiez réchauffer vos créations à domicile sans les cuire de trop.

Les prochaines éditions de ces cours de cuisine se tiendront les 6, 13 et 27 février sur le thème « Repas de Saint Valentin » (Valentin non fourni)

Informations et réservations sur www.minjat.com et au 05 82 08 30 73

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb : @minjatcolomiers

Share

Rédiger sur ce restaurant est toujours un plaisir dans la mesure où il a su très rapidement trouver et fidéliser son public avec une cuisine simple et chaleureuse. Lors de notre entretien, l’équipe à fortement insisté pour remercier tous les clients et proches qui ont permis cette réussite, preuve de l’attachement et de la reconnaissance pour son public. Belle attitude n’est-ce-pas ?

C’est donc très exactement le 6 novembre qu’Ô Sel Fou a soufflé sa première bougie. Le pari était osé, créer un restaurant dans une zone qui en comporte déjà beaucoup (et de très bons) ne manquait pas de cran. Ça n’a pas pour autant effrayé Muriel, Mélanie et Eric de se lancer dans l’aventure sous l’appellation d’un condiment venu de l’île de Ré qui a la particularité de se marier aussi bien avec la viande que le poisson. On retrouve cette universalité sur la carte avec des plats très différents, histoire de combler tous les appétits.

Le succès de l’établissement s’explique également par l’écoute portée aux demandes des clients. Exit le buffet d’entrées et desserts à volonté des débuts, les consommateurs ne s’étant pas retrouvés dans cette formule. Il en va de même pour la qualité des produits qui n’a cessé de croître au fil du temps sans pour autant impacter l’addition. Ainsi, des races de viande se sont vues adjointes aux françaises existantes, notamment les best-sellers Simentale et Angus Aberdeen, sublimés par une cuisson au feu de bois. Côté mer, sèche et thon viennent combler les amateurs du genre. Tendance oblige, des plats végétariens sont à découvrir, notamment un wok végétarien sauce soja/miel/teriyaki qui comblera même les habitués de viande, parole de carnivore !
Toujours dans cette logique, Ô Sel Fou a conçu une terrasse adjacente pour profiter des beaux jours. On m’informe d’ailleurs qu’un projet de terrasse d’hiver est dans les tuyaux, certainement pour le second anniversaire. À suivre donc.

Le restaurant a dans un premier temps forgé sa réputation auprès de la clientèle d’affaire le midi (notamment à l’aide de son menu midi entrée+plat+dessert à 17€) avant de rapidement ouvrir ses portes le soir devant l’engouement de ses hôtes. Ainsi, de nombreux groupes ont choisi cette adresse pour leurs repas de soirée, l’établissement comptant 95 couverts et pouvant de facto accueillir beaucoup de monde.

Pour ce mois de décembre, un menu spécial fêtes a été concocté. Comme vous le constaterez dans l’encart, il propose de belles choses sans pour autant trop en faire. À sa lecture, notre attention se focalise immédiatement sur une très prometteuse souris d’agneau confite 7 heures ainsi que sur les gambas flambées au pastis. Tout un programme…

En plus d’être un restaurant très apprécié, Ô Sel Fou se démarque par des spécificités telles que son espace cave qui abrite 60 références de bouteilles tout droit venues de la boutique Chai Nous à Plaisance-du-Touch. Atteindre le premier tour de calendrier appelle une autre forme de révolution avec le changement de la plupart des bouteilles actuellement présentes. Vous avez donc encore un mois pour venir faire le plein des vins que vous aimez avant d’en découvrir de tout nouveaux. Ce même espace héberge également des bouteilles de rhum arrangé aux caractères bien trempés sans pour autant excéder sur le côté brûlant de l’alcool. On a donc affaire à des produits forts en goût mais assez délicats pour ne pas subir leur dégustation. Pour les fêtes, ils sont à découvrir dans des coffrets cadeau à retrouver à l’accueil. Il en va de même pour les bouteilles de vin qui sont présentées dans des paniers assortis de pâté, tapenade et d’un sachet de sel fou.



Pour terminer votre repas selon vos préférences, la carte de 12 cafés venus du Mexique, Guatemala et autres destinations promettent des découvertes inédites tant leurs typicités sont singulières.

Ô Sel Fou
4 Rue Antoine Lavoisier Colomiers
05 34 52 60 97
Fb : OselFou

Share

Zone commerciale des plus dynamiques, le Petit Perget héberge de nombreuses petites enseignes très appréciées des locaux. Il était donc inévitable qu’un marché de Noël y voit le jour. C’est en date du samedi 7 septembre tout au long de la journée que se tiendra donc cette première édition. Les enseignes Minjat, Bioccop, l’Apéricave, la Fève au Palais ainsi que Crayon et Images s’allient pour proposer un marché placé sous le signe de la gourmandise. Au programme, produits locaux, artisanat, animations et dégustations avec notamment les inévitables aligot, châtaignes et vin chaud. Pour finir sur une note sucrée, vous pourrez goûter à de la bûche glacée et du chocolat chaud. Un atelier de création de couronnes de fleurs séchées sera aussi présent. Il se murmure même que le Père Noël sera de la partie…

Si vous ne pouvez pas vous rendre sur site le jour J, sachez que le Noël du Petit Perget vous resserve encore un cadeau. Du 9 au 20 décembre, rendez-vous sur la page Facebook du Journal Diagonale pour tenter de remporter un panier gourmand ! À l’intérieur, foie gras, champagne et fruits séchés vous permettront de passer des fêtes encore plus exceptionnelles. À l’image des précédentes animations sur ce site, ce tout nouveau marché de Noël promet d’être exceptionnel. Rendez-vous le 7 décembre !

Marché de Noël du Petit Perget
Zone commerciale Le  Perget
Rue Andrée Marie Ampères

Share

Spécialisé dans la vente de bière, vins et spiritueux, l’établissement l’Apéricave est tenu par Grégory Fagot, sommelier de métier et initiateur de ce lieu qui est à la fois une boutique et un bar. Reconnu pour la qualité de ses produits et la franche camaraderie de ses afterwork, l’Apéricave doit également son succès aux nombreux rendez-vous et animations qui s’y déroulent au fil des saisons. Cette fin d’année ne déroge pas à la coutume et propose son lot d’événements et bons plans qu’il est de bon ton de souligner.

Tenu depuis octobre, un bar à huîtres apparaît tous les vendredis devant l’enseigne avec un succès certain, poussant donc l’expérience à la récidive jusqu’à fin décembre. Le temps d’une pause pour les fêtes et il reviendra début janvier.Ce bar à huîtres couplé à l’expertise de Grégory en matière de vin blanc ouvre des perspectives gustatives de haute volée…

La bien connue arrivée des récoltes viticoles 2019 résumée sous appellation de Beaujolais Nouveau, ne se contente pas de célébrer uniquement les productions de Bourgogne mais est au contraire l’occasion de s’essayer à tout ce que nos vignes produisent dans l’hexagone. L’Apéricave ne pouvait passer à côté d’un tel événement et proposera donc les vins primeurs de cette année lors d’une soirée axée sur la découverte.

Sortons un instant des soirées pour se pencher sur la pause midi. Associé avec un restaurateur extérieur, Grégory propose des menus midi simples, abordables et efficaces. Variés et changeants, je vous conseille de le contacter pour qu’il puisse vous donner les plats disponibles en temps réel.

Pour les grands enfants à la fois amoureux de la tradition du calendrier de l’avent et de la bière, l’enseigne propose comme chaque année de fusionner ces deux passions avec un calendrier à boire (avec modération). Chaque jour, découvrez une nouvelle bière en attendant le 25 décembre. Idée originale et porteuse de belles découvertes, elle devient également accessible grâce au journal que vous avez entre les mains. En effet, si vous vous présentez de la part de Diagonale, bénéficiez de 10€ de réductions sur le calendrier ! Son prix passera donc à 60€ pour 24 bières sélectionnées…

Alliant conseil, qualité et regorgeant de surprises, l’Apéricave est un lieu à (re)découvrir

L’Apéricave
4 Avenue André-Marie Ampère, Colomiers
05 31 22 85 48
www.apericave.fr
Fb : @apericave

Share

Votre magasin Truffaut Colomiers s’est métamorphosé aux couleurs de Noël. Laissez-vous emporter par un tour de cet univers féérique ! Pour vous inspirer, des sapins y sont décorés avec des éléments que vous trouverez en magasin.

De même, chaque partie représente un thème couleur afin de vous donner des idées pour chez vous. L’éternel duo rouge/doré, l’enneigé blanc/bleu, le boisé marron/doré, le romantique rose/blanc ou encore le classique rouge/argent parent le hall d’un florilège de coloris festifs. Des sapins de toutes tailles, des décorations à accrocher (ange, cloche, pain d’épice, Père-Noël en moto), des sujets à poser dans la maison (casse-noisette, lutin, boule à neige, couronne de gui) et même des accessoires d’art de la table (sous assiettes, centre de table, serviettes)…Tout est là pour faire de votre Noël un moment magique qui vous ressemble ! Les gourmands ne seront pas en reste, car fidèle à son habitude votre enseigne Truffaut a mis en place de nombreux délices. Pain d’épices en tout genre (caramel au beurre salé, figue, écorces d’orange), sucres d’orges à la pelle, thé & tisane de Noël aux différentes saveurs et une montagne de Panettone vous feront forcément saliver. Pour rêver jusqu’au bout, découvrez le sublime village de Noël animé Le Max et tous les accessoires pour le reproduire à la maison ou créer le vôtre ! Plus une minute à perdre pour emmener la magie des fêtes de fin d’année dans votre logis.

À ne pas manquer : 

  • Le Père Noël sera présent en magasin le samedi 23 et dimanche 24 novembre pour une rencontre avec petits et grands.
  • Les 22, 23, 29 et 30 novembre découvrez l’atelier : confectionner votre couronne de l’avent

Jardinerie Truffaut
Z.A.C. Du Perget, Route Nationale 124 sortie 6
31770 Colomiers – 05 34 50 53 65
Facebook : @TruffautColomiers

Share

Fêtes approchant, le mois de novembre est propice pour la préparation de canards gras, notamment foie gras. Fervent défenseur du bien-manger, Minjat prolonge cette tradition en vous donnant accès à du canard à la carte. Du 6 au 16 novembre, rendez-vous en magasin pour remplir votre bon de pré-commande en fonction des pièces dont vous avez besoin. Magret, demoiselle, manchon, vous n’avez qu’à sélectionner ce qui ornera votre table lors des réveillons. Intransigeants sur la qualité et la façon d’élever, les Fermes de Castelbon à Belloc St Clamens (32) et du Gaec de l’Hermitage à Verdun sur Garonne (82) ont été retenues pour leur authenticité. L’ensemble des palmipèdes proviendront donc de ces éleveurs traditionnels qui élèvent au mais grain et abattent à la ferme.

Si d’aventure vous n’avez pas prévu de canard pour les fêtes, Minjat aura largement de quoi le remplacer avec des produits Made in Aqui et sélectionnés pour leur irréprochable traçabilité.

Minjat !
2/4 Av André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb : minjatcolomiers

Plus d’infos sur www.minjat.com

Share

Au moment où les débats autour du glyphosate et de la tomate hors sol font rage, les Français se tournent de plus en plus vers le BIO, et délaissent peu à peu les cultures dites conventionnelles. Et tandis que le consommateur est de plus en plus renseigné, les enseignes Bio se multiplient et les modes de productions alternatifs – comme les AMAP et les Ruches – se développent. A l’ère du « mieux manger », les slogans des hard discounters ne prônent pas tant les prix bas, que des produits sains et équitables. Se fournir en direct du producteur a le vent en poupe, et certains noms barbares comme « permaculture » commencent à rentrer dans le vocabulaire des consommateurs. Désormais, le combat face aux problèmes climatiques et sanitaires se passe dans l’assiette et chacun lutte armé de sa fourchette. Un panier à salade dans lequel il est parfois difficile de faire son choix. État des lieux des bonnes adresses près de chez vous.

 

 

 

 

 

 

© Hélène Ressayres

Enseigne de l’économie solidaire, « Minjat », cantine et épicerie columérine, apporte le « bien-manger » à tous. Que ce soit le temps d’une pause déjeuner sur les bancs de son restaurant, ou en faisant les courses dans sa boutique, le défi est d’inviter les gens à redécouvrir le produit. « Nous voulons démocratiser l’alimentation locale. Cela passe par un mode de production respectueux de l’environnement, de l’humain, et du porte-feuille du consommateur », expose Cyril Picot, co-gérant chez « Minjat ». Dans les étals du magasin, les fruits et légumes proviennent d’une agriculture raisonnée ou bio, privilégiant la pleine terre ou le plein champs, et respectant une charte. Un gage de qualité qui encourage le local, et valorise ainsi les graines de Millet de Haute-Garonne, les graines de Chia d’Ariège, les grenades des Pyrénées Orientales, du gingembre, curcuma et fruits de la passion de Perpignan, ou encore les amandes du Tarn.

L’enseigne met aussi en avant les exploitations familiales ou en polyculture : « Ce système permet d’assurer une rotation des cultures, favoriser la biodiversité, et ainsi de ne pas appauvrir les sols », explique Cyril Picot, co-gérant de chez « Minjat ». Tous nos produits sont de saison et en direct de chez nos producteurs, qui pour la plupart vendent aussi à la ferme ou sur les marchés. Mais la charte de « Minjat » est aussi stricte en ce qui concerne le rayon boucherie-charcuterie. Ici, les races à viande sont privilégiées, et on bannît les vaches de réforme. L’alimentation des animaux est bien sur sans OGM, et les abattages se font le plus près possible pour éviter le stress des animaux et les blessures dues au transport. « Il est primordial pour nous de connaître tous les éleveurs que nous distribuons, leur mode de production, et l’alimentation délivrée aux bêtes. Nous nous déplaçons sur chaque exploitation pour comprendre la philosophie des producteurs et leur façon de travailler », développe Cyril Picot. Les bêtes que l’on retrouve en magasin et dans les assiettes de la cantine de chez « Minjat » sont donc choisies et achetées sur pied, et en carcasse. Des animaux qui sont en amont engraissés pendant trois ou quatre mois avec un mélange riche en protéine, conférant une tendresse hors pair à la viande. Et les membres de l’équipe savent de quoi ils parlent en matière de produits.

© Hélène Ressayres

Cyril, fils d’éleveur de bovins, Marie, fille d’arboriculteur, ou encore Joseph, chef boucher depuis 40 ans, ne manquent pas de prodiguer leurs meilleurs conseils aux client en manque d’idées recettes, ou d’infos pratiques diverses et variées. Faire découvrir une nouvelle façon de travailler les produits de saison : telle est l’ambition de la cantine de chez « Minjat ». « Nous souhaitons que les gens réapprennent à conjuguer créativité et santé dans l’assiette. Il est important de revaloriser des produits étant vus comme moins nobles, et qui se révèlent délicieux lorsqu’on les revisite », défend Cyril Picot. C’est ainsi que dans une ambiance conviviale, les grandes tablées de la cantine de chez « Minjat » invitent à la dégustation, autour d’une cuisine variée et toujours responsable.

Article rédigé par Hélène Ressayres

 

 

Share

On ne présente plus l’enseigne spécialisée en vins et spiritueux créée en 2015 par Grégory Fagot au centre commercial du petit Perget. Célébrant la tradition Milanaise de “ l’apéritivi ”, la boutique propose des produits à emporter mais est également un lieu d’afterwork couru des columérins.

 

Ces derniers (entre autres) ayant répondu à l’appel lors des deux éditions précédentes, c’est donc avec entrain que l’Apericave annonce le retour de la soirée Foie Gras Show le 20 septembre. Le principe est simple : sur la terrasse du magasin, Jérôme Fabre viendra préparer ses foie gras le temps d’une soirée. Grégory quand à lui se chargera de proposer les boissons qui vont avec. Simple et rudement efficace.

Toujours pour le mois de septembre, bien que débordant sur le mois suivant (d’où son nom), l’Oktoberfest court du 21 septembre au 6 octobre. Pour l’occasion, l’Apericave organise une soirée spéciale le vendredi 4 octobre pour laquelle Grégory fait venir une bière spécialement brassée pour cet événement. Elle sera d’ailleurs disponible au tarif de 38€ la caisse de 20 bouteilles de 50cl, soit 3,8€ le litre… Une chope est même offerte pour qui décide de se l’offrir. Outre ces soirées spéciales, l’Apéricave est ouvert tous les jours de 11h à 20h30 du mardi au samedi, proposant tout autant de possibilités d’afterworks.

 

 

L’Apéricave 
4/6 Avenue André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 31 22 85 48
www.apericave.fr
Fb : @apericave

Share

Le pari était osé. Monter un lieu qui regroupe restauration et magasin d’alimentation, le tout uniquement basé sur du produit local, réclamait une forte dose d’audace. Un an plus tard, Minjat souffle sa première bougie avec fierté ! Ce succès des 3 compères David, Cyril et Anton, est avant tout une histoire de sincérité. Tout ce qui se trouve dans les murs de l’enseigne est authentique. Les clients curieux sont rapidement devenus réguliers, que ce soit pour se restaurer sur la terrasse le midi (entree+plat+dessert pour 16€) ou pour y remplir le cabas. Il faut dire que, outre la logique de consommer local, la qualité des produits est tout simplement incomparable. Le but premier était de rendre l’alimentation locale de qualité accessible à tous. Objectif atteint.

Qui dit anniversaire dit fête. C’est donc sur 8 jours que Minjat va déborder d’animations avec notamment le vendredi 20 septembre la venue de France Bleue pour l’émission radio « On cuisine ensemble ». À cette occasion, un pique-nique champêtre en musique aura lieu pour le repas de midi. Ouvert à tous, il propose pour 13€ une assiette complète. Samedi 21, un atelier pour enfants ainsi qu’un autre pour apprendre à mieux gérer ses déchets sont au programme. Sur ces deux jours également, Minjat se transforme en marché. Plusieurs producteurs locaux feront découvrir déguster le fruit de leur travail.

Anniversaire rimant avec cadeau, ce sont 5 paniers garnis d’une valeur de 100€ qui sont à remporter en jouant en magasin durant ces 8 jours avec également 5 autres en jouant sur le Facebook du Journal Diagonale.

Minjat !
2/4 Avenue André-Marie Ampère, 31770 Colomiers
05 82 08 30 73
Fb :minjatcolomiers
Plus d’infos sur www.minjat.com

Share