Tag

club

Parcourir

Pour cette saison 2024, le Poney Club pose ses valises à l’aéroport de Toulouse Blagnac du 19 jui au 31 août. Sur ce créneau, comme toujours avec eux, une programmation à peine croyable tant elle est quali. En vrac : Deadmau5 le 20 juin, Mr Oizo le 29, Bob Sinclar le 10 juillet, Vitalic le 25…et la liste est encore longue.

Optant clairement pour la fête à grande échelle, Poney Club Blagnac s’adresse à un public d’aficionados lors des soirées mais sait également se faire plus sage le reste du temps.

Dans un cadre unique à deux pas du tarmac et de la tour de contrôle, le Poney Club 2024 compte bien faire parler de lui. Ayant déjà fait ses preuves lors de soirées dantesques, gageons que cette version aéronautique saura apporter son lot de surprises.

Le Poney Club
Parking Aéroport, 31700 Blagnac
06 77 90 32 27
www.poneyclubtoulouse.fr
Fb/Insta : @poneyclubtoulouse

Si les caméras sont braquées sur le terrain, nombre sont celles et ceux qui travaillent dans l’ombre pour rendre ces rencontres possibles. Parmi eux, Michel Tournié, intendant et membre des Papy Boys qui vit Colomiers Rugby depuis 1975.

10 ans en tant que joueur et jusqu’à ce jour à s’occuper des autres, Michel est un exemple de ce qu’est la solidarité si chère au rugby. Du lundi au samedi avec une pause le mercredi, il prépare, organise et gère la logistique dont les joueurs de la Une ont besoin au quotidien. Et le mercredi alors? Ah ce jour là, c’est sacré! Il ne raterait pour rien au monde le repas du soir des Papy Boys! Il faut dire que les 35 bénévoles de ce groupe sont liés par une amitié absolument exemplaire. Toujours là pour filer un coup de main, en tenant la buvette les jours de match, en organisant des évènements et j’en passe, les Papy Boys incarnent la solidarité et l’entraide. Fondé par Michel Bendichou à sa retraite sportive, ce groupe cimente toutes les sections du club.

« Le rugby, c’est l’histoire d’un ballon avec des copains autour et quand il n’y a plus de ballon, il reste les copains. » Jean-Pierre Rives

Avec son acolyte Antoine Gordo (aka le plus ancien intendant de France du haut de ses vénérables 91 ans!), Michel prépare le matériel et équipements dont les joueurs ont besoin au quotidien mais également les jours de match. À domicile comme à l’extérieur, qu’il pleuve qu’il vente, il est fidèle au poste. « Quand on aime, on ne compte pas » lance t’il avec son mélodieux torrent de cailloux qui roule dans son accent. Et ça fait plaisir. Plaisir de voir une telle ferveur, une telle histoire d’amitié, un tel amour du club.

Questionné sur son meilleur souvenir dans le club, il répond par les beaux moments sportifs : la montée en 75 avec son ami Michel Bendichou, la finale de Coupe d’Europe à Dublin mais également les moments difficiles où les meilleurs joueurs ont eu le coeur de rester pour remonter l’équipe. Il reste d’ailleurs en contact et ami avec la plupart d’entre eux. Une telle démonstration de courage, ça soude à jamais.

Pour l’avenir, Michel ne se voit pas « rester dans le canapé à regarder la télé ». Tant que sa santé lui permettra, il sera fidèle au poste. En même temps, comment en douter!

Loin d’être un effet de mode, la féminisation du rugby Français est désormais solidement ancrée. Chez Colomiers Rugby, elle remonte à 2017 avec la création de la première section. Aujourd’hui, on compte 170 licenciées, allant des minimettes à une double équipe sénior (dont la A est classée en Fédérale 1). Tout comme son Père a encadrer nombre de jeunes, c’est David Skrela qui est en charge de l’entraînement des Féminines de Colomiers Rugby.

David, c’est une carrière commencée et terminée à Colomiers avec un temps totale de 20 ans dans les rangs du club. Pas trop tenté par l’aventure d’entraîner une fois les crampons raccrochés, il commence à donner un coup de main auprès des féminines dont sa fille fait partie. Très vite, le projet de jeu lui plais et il s’implique en tant qu’entraîneur à raison de 3 sessions par semaine. 4 ans déjà qu’il occupe ce poste avec le même entrain, convaincu de l’avenir de cette formation. C’est également pour lui l’occasion de « rendre au club ce qu’il m’a donné », attestant s’il le fallait encore de la notion de solidarité forte du club.

Les féminines de Colomiers Rugby, c’est une histoire de sport mais également de territoire. Attirant des joueuses au delà des limites de la ville, cette section est également très impliquée dans l’inspiration auprès des jeunes. Ainsi, de nombreuses interventions sont faites par le club dans les collèges pour faire découvrir le rugby féminin. En effet, à cet âge là, n’importe quelle personne peut s’essayer à cette activité sans avoir de pré-requis sportifs particuliers. Au delà, il est recommandé de disposer d’un minimum de capacités pour une intégration en douceur. Entendez par là de déjà pratiquer un sport collectif tel que le basket ou le football, histoire de ne pas être trop en décalage avec la réalité de jeu. Car je vous prie de croire que ça joue chez les filles de Colomiers Rugby !

Au bout du compte, cette section féminine n’est qu’une évolution logique : pour le rugby qui ouvre ses portes à toutes comme pour David Skrela qui revient à son club dans un nouveau rôle.

Dans une terre où le rugby est roi, le football et son exceptionnelle universalité sait trouver son chemin, notamment avec Colomiers Football. Avec 790 licenciés dont 290 sont des féminines, le club s’inscrit dans la durée et innove régulièrement au travers de différentes actions sous la baguette de son jeune président.

À la tête du club depuis 1 an et demi après une belle carrière pro, Florian Aït-Ali parle de son club avec une rare ferveur. Il faut dire que le jeune homme ne se contente pas de son titre honorifique et de serrer des mains les jours de matchs. Non son créneau, c’est l’implication, le rassemblement, le dévouement pour ses jeunes.

Dans la continuité de l’ex président Patrick Delacroix, Florent poursuit l’objectif de bâtisseur, visant la pérennité aussi bien sportive qu’associative. Car oui, le foot à Colomiers c’est sur et en dehors du terrain. J’en tient pour preuve des dispositifs comme le développement exemplaire du sport au féminin avec une classe foot au collège Voltaire, le sport adapté qui prend de l’ampleur ou encore l’aide aux devoirs assurée par le club. Concernant le volet sportif pur et dur, Colomiers Football évolue en National 3 pour les hommes et en D3 pour les filles.

Pour concilier les valeurs de compétitivité au développement extra sportif, Florian Aït-Ali mise (et remercie au passage!) sur deux piliers : ses solides éducateurs à l’implication sans faille et une quarantaine de bénévoles sans lesquels le club n’est rien. Pour manager l’ensemble, il opte pour las solidarité et de convivialité qui ont fait leurs preuves depuis toujours. Après tout, faire partie d’un club est toujours une aventure humaine et c’est précisément ce qui anime le jeune président.

Toujours à la recherche de vecteurs de dynamisation, le club organise de solides événements comme l’Euro de Capitany réservé aux entreprises les 4/5/6 juin ou encore la sortie d’une manette de Playstation 4 aux couleurs du club.

David au milieu des Goliaths, Colomiers Football connaît son rang mais n’a de cesse de l’optimiser jour après jour. Si sur la forme football et rugby diffèrent, sur le fond les questions de gestion sont finalement très similaires. Florian Aït-Ali souligne d’ailleurs sa volonté de synergie avec son voisin ovale. Dans le jargon, ça s’appelle ça une passe décisive…

Incontestablement LE sport en vogue depuis une poignée d’années, le padel st un cousin du squash, une grosse dose de jeu en plus. Se pratiquant sur des terrains vitrés, il connaît un vif succès au point de voir fleurir des nouvelles infrastructures comme c’est le cas en l’espèce avec Top Padel.

Dernier cri et optimal : voilà ce qui vous attend chez cette enseigne située en face de Tesla Plaisance du Touch. Dans un dépôt isolé où il fait bon l’hiver et bien moins chaud l’été, Top Padel vise à proposer une expérience de jeu des plus qualitatives. 10 terrains (9 doubles et un single) au revêtement bleu entourés d’une pelouse synthétique noire donnent à l’ensemble une élégance fabuleuse. Cette impression est d’autant plus renforcée que l’accès se fait sur une allée centrale au milieu des terrains, donnant un effet grandiose à votre entrée. Avec 11 mètres sous plafond, à vous les coups les plus aériens. Sujet à de nombreuses discordes (et servant de super excuse aussi), l’éclairage des terrains est ici ultra étudié avec un diffuseur arrondi qui neutralise toute forme d’éblouissement. Des grillages au dessus des vitres délimitant le terrain coupent court aux balles venues de chez les voisins, fluidifiant d’autant le jeu. Des enceintes judicieusement réparties assurent un fond sonore plaisant.

Pour l’avant et après match, 2 vestiaires hommes et femmes de 140m2 sont assortis d’une flopée de douches pour ne pas perdre de temps à faire la queue. Pour encadrer et pousser à la progression, Victor Watrelot, classé 300ème national, assure le coaching.

Sur 330m2, un bar et restaurant à la déco étudiée sont accessibles aux joueurs comme aux visiteurs. À l’étage, une salle de conférence de 140 m2 équipée son et vidéo est disponible à la privatisation.

Pratiquant des tarifs classiques (13€ la partie, 125€ les 10), Top Padel propose ce qui se fait de mieux de manière tout à fait accessible. Avec une ambiance très élégante etd es équipements de tout premier ordre, l’enseigne vise à offrir une expérience de jeu impeccable, sur et hors terrain.

Top Padel Plaisance Du Touch
1 rur Isaac Newton
contact@toppadel.fr

Depuis 2012 sur Colomiers, le C.E.O coorganise avec la ville de Colomiers, les collèges, les ateliers relai et les fédérations de parents d’élèves des soirées sur les métiers et l’orientation à destination des élèves de 4° et 3° et de leurs parents. Leur but est de donner une vision moins institutionnelle de parcours éducatifs, grâce aux témoignages de membres du CEO qui ont eu des parcours atypiques et ont des métiers dont certains enfants ignorent l’existence. Montrer la réalité et ses multiples chemins, voilà le sens de cette 11ème soirée des Métiers et de l’Orientation.

Partageant ainsi la réalité de l’économie permet de pleinement aider les collégiens à choisir leur orientation. Le CEO souhaite ainsi valoriser l’attitude volontaire, l’amour du travail, la motivation, l’envie de croire en soi, le respect du rythme de chacun, l’ouverture à la mobilité, l’apprentissage, les métiers manuels, la possibilité de faire évoluer son parcours dans le temps, …

Créé en 1994 à l’initiative de chefs d’entreprises columérins, le CEO pour Club Entreprise de l’Ouest Toulousain couvre l’ouest toulousain, de la rive gauche de la Garonne aux portes du Gers. Les entreprises adhérentes sont columérines pour la plupart mais également des communes du secteur : Toulouse, Tournefeuille, Cornebarrieu, Blagnac, Plaisance du Touch, Cugnaux, Léguevin, Pibrac, Lévignac…Au fil des ans, le CEO a tissé des relations privilégiées avec les collectivités. En premier lieu, avec celle de Colomiers, berceau historique du CEO mais aussi Tournefeuille et Cornebarrieu. Des actions citoyennes sont menées sur ces territoires à travers l’emploi, l’éducation et l’accompagnement de jeunes entreprises nouvellement créées. Toutes ces initiatives sont régulièrement animées par les chefs d’entreprises membres du CEO qui agissent bénévolement sur l’Ouest Toulousain.

En parallèle, le public va à la rencontre des professionnels pour se renseigner sur les métiers et les formations qui y mènent. L’espace est organisé en pôles d’activité qui regroupent des professionnels (membres du CEO, agents des collectivités ou extérieurs), des organismes de formation et des organisations professionnelles. 

On dénombre 14 pôles d’activité: 

  • Animalier
  • Bâtiment
  • CIO
  • Commerce / Vente
  • Culture / Art / Sport
  • Développement durable / Environnement
  • Droit / Justice / Sécurité
  • Enseignement
  • Industrie
  • Pôle Jeunesse
  • Santé /Social
  • Tertiaire / Services aux entreprises
  • Transport / Logistique
  • Métiers de la collectivité

Cette soirée se tiendra le 08/02/2024 au Hall Comminges à Colomiers de 18h30 à 21h30

Colomiers Rugby a la solide réputation d’être un club familial et solidaire. Pour s’en assurer, nous avons rencontré Jean Thomas, seconde/3ème ligne de l’équipe Une à la formation d’ingénieur à L’INSA.

C’est en 2000 à l’âge de 6 ans que le solide et souriant gaillard a débuté sa longue carrière chez Colomiers Rugby. 23 ans plus tard, il n’y a qu’un seul et même écusson de La Colombe sur sa poitrine. Pas loin d’un quart de siècle sous la même bannière et pourtant aucune lassitude pour le jeune homme.
« Avant je disais que le rugby était ma 2ème maison mais au final, c’est ma première » lance t-il dans un sourire.

Cette remarquable expérience ne semble pas avoir altéré sa passion pour le club. Lorsqu’il en parle, on sent de l’émotion, un profond respect et l’excitation de tout le chemin qu’il reste à parcourir. Car oui, à 29 ans, Jean Thomas n’est pas prêt de passer de l’autre côté de la barrière du stade Michel Bendichou, bien que son envie de rendre au club un fragment de ce qu’il a pu lui donner se fait déjà sentir. Tout comme petit il avait des étoiles dans les yeux en voyant les grands jouer, il cherche à apporter à son tour cette magie. Ainsi, c’est auprès des plus jeunes qu’il s’est essayé à l’entraînement et plus largement à la vie du club en contribuant tout au long de l’année à la cohésion. Saluant le travail réalisé en ce sens par les papy Boys, Jean Thomas connait l’importance de la transmission, ciment qui lie la grande famille Colomiers Rugby.

S’il ne manque pas de souvenirs après toutes ces années, son meilleur reste sans conteste celui du maintien en 2019. Saison compliquée, changement de coach en pleine saison et malchance diverse se sont vu opposés courage et détermination de la part d’un groupe ultra soudé. L’année, suivante, Colomiers Rugby se retrouvait confortablement premier du championnat jusqu’à ce qu’un pangolin vienne donner le coup de sifflet final.

Pour la saison en cours, l’objectif est de jouer les phases finales avec un mois de janvier décisif qui donnera le ton du reste de la saison.

Pur produit du club, Jean Thomas résume à lui seul le bel esprit du rugby. Acteur et défenseur des valeurs courage, solidarité et travail, il a su conserver la flamme de la passion qui naquit lors de ses premières foulées sur le terrain.

Quiconque a fait du sport même au plus petit niveau sait à quel point la force apportée par le public est capable de donner des ailles. À cette noble tâche, Colomiers rugby peut compter sur ses fervents supporters, notamment Julien Coll, un des leaders du 16ème homme de la Colombe.

Julien bonjour, à quand remonte votre histoire avec Colomiers Rugby ?

Ça a commencé en 1997, j’avais 11 ans à l’époque. Nous avions des places par l’intermédiaire du collège. Je n’avais jamais été voir un match de rugby auparavant et j’ai tout de suite été séduit par le jeu pratiqué par Colomiers mais aussi par l’ambiance familiale qui régnait dans ce stade. C’était la très grande époque columerine  Vainqueur de la conférence européenne en 1998, finaliste de la grande coupe d’Europe en 1999 , finaliste du championnat en 2000 …

Vous êtes aujourd’hui vice président du groupe de supporters «Le 16e homme columérin», comment se porte ce groupe ?

Ce groupe c’est avant tout un groupe de copains , de vrais amis , avec la même passion. Nous avons créé cette association en 2012 . Nous nous connaissons depuis des années et prenons toujours autant de plaisir à nous retrouver au stade afin de soutenir notre équipe… c’est vraiment une ambiance bon enfant, sans prise de tête et tout le monde est le bienvenu.

Au delà de votre présence systématique sur les matchs, menez vous d’autres actions ? (Ndlr je pense à la tenue de réseaux sociaux, d’événements, repas…)

On aimerait déjà faire grossir notre association en nombre d’adhérents, que les gens nous rejoignent, afin de faire encore plus de bruit et faire de notre stade Michel Bendichou, qui porte haut nos couleurs , une citadelle imprenable. Nous avons une page Facebook avec plus de 2700 followers . Nous essayons de partager un maximum d’infos sur le club ou les équipes de jeunes et nos féminines, toutes ces équipes méritent d’être suivies , c’est l’avenir de notre club ! Bien d’autres projets/demandes sont également sur les rails (local pour recevoir les supporters adverses, recherche de nouveaux partenaires, organisation de soirées et d’un loto…)

Colomiers Rugby a fait tomber le leader Vannes à la maison il y a peu, pensez vous que le titre soit pour cette année ?

On en rêve tous !L’année du Covid nous étions leader , avec de l’avance et nous aurions pu le faire mais la saison a été stoppée et le classement figé. Nous sommes une grosse écurie de prod2 , connue et reconnue et avons déjà fait les phases finales (une 1/2 a Bayonne, 2 barrages à Oyonnax) Nous aimerions tous des phases finales à domicile cette saison et après, tous les rêves sont permis ?

Votre passion est intacte malgré les années, pas la peine de vous parler de retraite j’image ?

Pour sûr … en plus elle a été décalée à 67 ans ?Plus sérieusement , la passion est toujours intacte , et elle le sera jusqu’au bout. Columérin un jour , Columérin TOUJOURS !!!

Le karaté Club Gobukai à Mondonville à ouvert ses portes en septembre 2014 et ne fait que s’agrandir depuis pour former jeunes et moins jeunes karatékas.

Pour faire du karaté, il faut dans un premier temps être en paix avec soi-même, car même si c’est un sport de combat, il apporte un réel équilibre entre le corps et l’esprit. C’est plein de vertus que l’on doit le pratiquer. Une part importante de l’apprentissage du karaté se base sur la maîtrise de son instinct et de ses gestes.

Il est possible de se rendre au club pour assister en tant que spectateur aux cours, pour pouvoir se faire une idée du sport. Si vous accrochez, que ce soit vous ou vos enfants, sachez que le cours d’essai est gratuit sous présentation d’un certificat médical.

https://karate-club-gobukai.weebly.com/

Un article de Pauline Lhuillier

Chaque année, Decathlon Colomiers organise une grande manifestation sportive en partenariat avec les clubs locaux. Appelée, Vitalsport, cette journée de découverte pour petites et grands est également l’occasion de rencontrer les acteurs associatifs du territoire, le tout dans une bonne humeur chère à l’enseigne bleue.

Totalement gratuit, le Vitalsport se tiendra le samedi 9 septembre de 10h à 18h devant le magasin. La grande force de cet évènement, c’est sans conteste la diversité des sports représentés. En effet, Decathlon a pour lui cette fabuleuse capacité à proposer des équipements pour quasi tous les sports. Ce pluralisme est donc tout naturel lorsqu’il est question de mettre en avants les clubs sportifs du coin.

Seront présents le prestigieux Golf de Téoula, les solides palmipèdes des Duckies Baseball, le Haras de Lorane, le papillon Studio Pole Dance, le TAC Rugby à XV, ou encore l’Étoile Gymnique de Colomiers pour ne citer qu’eux. En tout, ce sont 15 clubs qui viendront proposer leur savoir-faire avec bien sur la possibilité de s’y essayer pour toutes et pour tous.

Seul, en famille, grands ou petits, ce Vital Sport est une vitrine référence pour trouver club à son pied. Votre prochaine passion vous attend peut être là bas…

Decathlon Colomiers
78 chemin du Loudet, 31770, Colomiers
05.61.31.87.88
Facebook : Decathlon Toulouse Colomiers
Instagram : @decathlon_colomiers