Category

Saveurs

Category

Ayant malheureusement fait la une de l’actualité suite à plusieurs incendies qui ont détruit son restaurant étoilé l’Amphitryon, Yannick Delpech a fait de ce désastre un nouveau départ. Déterminé comme pas deux, il propose en même lieu et place Des Roses et des Orties, un établissement ouvert et plein de vie où la table est un lieu de plaisir et de partage.

« On se rapproche, on se reparle, on se pardonne et on reconstruit »

Tiré d’une chanson de Francis Cabrel, ce nom de restaurant est apparu comme une évidence pour le chef de 43 ans tant les paroles de ce morceau ont fait écho en lui. Elles trouvent également un sens auprès de sa cuisine, axée sur le végétal et le terroir. Pour ceux qui connaissaient l’ancien restaurant, sachez que DRDO n’est pas une version 2.0 de l’Amphitryon. Yannick ne se reconnaissait plus dans cette cuisine, il a conçu cet établissement plus comme un lieu de vie qu’un simple restaurant. Cette notion était centrale pour lui qui se sentait trop éloigné de la convivialité que se doit d’apporter gastronomie. Retour au coté humain du repas donc dans un décor très moderne et pourtant déjà empli d’âme.

« Et de ce seul monde qui vaille la peine y aura tout ce qui nous réunis »

Une fois les portes poussées, un bar ouvert orné d’un grand olivier (célébrant la vie dans de nombreuses croyances) accueille de par sa sérénité. Il contraste ainsi avec la bouillante cuisine mitoyenne où s’active le personnel. Ce dernier distille une cuisine terroir, variée et respectueuse du produit. Le concept n’est pas d’inventer de nouveaux goûts mais bel et bien de sublimer les produits de qualité que nous propose notre territoire. Agriculture raisonnée et producteurs spécialisés, DRDO est pleinement locavore et il le prouve au travers de son eau puisée, filtrée et gazéifiée à Colomiers (à 1€ la bouteille à table s’il vous plaît) ou sa cave de vins naturels sur lesquels il n’impose qu’un droit de bouchon. Cette logique contente producteurs et clients qui, las de tables trop élitistes, avaient tendance à délaisser les restaurants.

« Vers quel monde, sous quel règne et à quels juges sommes-nous promis ? »

Outre cette logique de bon sens au service d’une cuisine de haute volée, choisir Des Roses et des Orties c’est également être assuré de trouver des plats totalement différents chaque jour. L’établissement va même jusqu’à proposer des pizzas, symbole alimentaire absolu de convivialité et de partage. Ouvert de 9h à 23h, il est également possible de s’y rendre pour boire un verre et grignoter en attendant les beaux jours qui signeront l’aménagement de l’espace extérieur façon guinguette. Énergique, hardi et opiniâtre pour mener à bien cette nouvelle aventure, Yannick reste cependant lucide et confie en paraphrasant Cyrano de Bergerac « Si je me plante, au moins je l’aurais fait tout seul ». Désolé de vous contredire chef mais vu votre projet, l’échec n’est certainement pas à la carte.

Des Roses et des Orties
28 Chemin de Gramont, Colomiers
05 61 15 55 55
Fb : Des Roses et Des Orties, Yannick Delpech

Share

En pleine saison de la galette des rois, l’Atelier Weber innove en proposant une version salée. Pour être précis, ce sont même 4 types qui sont déjà en vitrine de la boutique columérine. Ainsi, une galette à la viande hachée aux accents italiens se voit accompagnée de son homologue plus montagnard pommes de terre/reblochon. Origines du chef oblige, un pâté Lorrain en tourne est également à découvrir. Une 4ème galette est aussi disponible, changeant constamment en fonction des envies de Damien Weber mais également des suggestions que vous pourrez lui faire.

Leur point commun est que chacune contient une fève et se voit vendue avec une couronne. Couplée avec une galette sucrée pour le dessert, elles permettent de tirer un roi et une reine, de quoi ajouter en convivialité pour ce plat qui est signe de partage. Entre amis, en famille ou encore au bureau, c’est l’assurance de gagner en bonne humeur.

Côté composition, l’Atelier Weber reste fidèle à sa tradition en travaillant avec des produits de qualité. Si d’aventure vous aviez comme eux accès à du porc IGP Gers pour reproduire ces galettes salées chez vous, sachez qu’outre la recette, un tour de main bien spécifique est obligatoire pour obtenir le résultat identique. Le plus simple est encore d’aller se fournir chez eux ! Et vive le(s) roi(s) !

Atelier Weber
2 bld Général de Gaulle
31770 Colomiers
05 61 71 83 09 – FB : @L’atelierWeber
Du mardi au samedi de 9h00-13h00 16h00-19h30
Le dimanche 9h00-13h00

Share

Bien qu’il soit connu pour ses soirées endiablées, le 20ème avenue est avant tout un restaurant à la cuisine soignée. Toujours en évolution, il signe en cette fin d’année une nouvelle carte qui va à l’essentiel. Pas de changement cependant concernant le service, il reste rapide et efficace même en cas de très forte affluence (ce qui est souvent le cas!). Carte renouvelée donc avec un esprit clairement local, pleinement influencé par le Gers voisin. C’est d’ailleurs une salade gersoise qui ouvre le bal, garnie entre autres de foie gras à l’Armagnac et de magret fumé. Le ton est donné. Les entrées ne sont pas en reste et font la part belle à nos traditions avec cependant un délicat tataki de saumon qui vient clôturer cette section.


Niveau plats, je peux vous parler du burger Sud-ouest en connaissance de cause et vous le qualifier de sans faute. Sur l’ardoise, il est assorti de références telles que la souris d’agneau confite , la seiche à la crème de chorizo et l’inévitable cassoulet. Les desserts ne dérogent pas à l’ensemble et s’affichent à priix unique, que vous optiez pour le Succulent Banoffee, le Tiramisu du moment ou le café (très) gourmand. Sans en faire trop ni se perdre dans les méandres de la cuisine expérimentale, Le 20ème Avenue aborde l’année avec une nouvelle carte simple et redoutablement efficace. N’es-ce pas ce qu’on demande à un bon restaurant ?
Le Vingtième Avenue


20 avenue Latécoère
31700 Cornebarrieu
05 34 28 14 45
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 18h à 2h
FB : @levingtiemeavenue

Share

L’année dernière je vous parlais de deux jeunes entrepreneurs toulousains, Christophe Sovran et Alexis Lesly-Veillard, qui débutaient avec l’aide de l’École d’Ingénieur de Purpan dans l’aventure Hoope. Après un début de lancement très prometteur avec leur gamme de pâte à tartiner, ces derniers m’avaient annoncé vouloir développer leur concept dans des produits de petit-déjeuner : les mueslis. Aujourd’hui, promesse tenue pour ces amis avec deux saveurs de muesli bio croustillant.

Petit rappel

Hoope c’est une marque bio, sans huile de palme, sans additif, qui prône le Made-in-France et utilise des saveurs gourmandes en y incluant des super-aliments riches en nutriments essentiels, notamment la spiruline. Normalement peu savoureuse, cette microalgue est une source imbattable de vitamine E, fer, magnésium, protéines, minéraux et oligoéléments. Depuis juillet, cette start-up de la FoodTech a rejoint le Marché d’Intérêt National (MIN) au nord de Toulouse. Un développement qui va de pair avec son élection de “sélection consommateurs bio 2020”. Ce concours national fait appel à un panel d’une centaine de personnes et prouve ainsi “la validation des produits par les consommateurs”, me dit Christophe.

Muesli party, c’est parti !

Pour le moment, les mueslis croustillants sont disponibles au chocolat ou aux fruits rouges. À l’intérieur des sachets, la spiruline se mêle aux super-graines : avoine, sésame, lin et tournesol, le tout issu de l’Agriculture Biologique. Cette base est parsemée de bon chocolat ou de fruits rouges tels que les baies de goji et les cranberries, afin d’obtenir un mélange gourmand et riche en nutriments ! Un petit-déj’ de champion qui est 20 à 30% moins sucré que ses concurrents grâce à ses sucres naturels.

Comment s’en procurer ?

La marque est disponible dans 80 points de vente, notamment dans le sud-ouest. C’est principalement chez la grande distribution que vous trouverez ces produits comme au Carrefour Market Ramassier, Carrefour Market Pibrac, Leclerc Blagnac, Carrefour Purpan ou dans les Intermarché de Lardenne et de St-Lys.

Un avenir prometteur

Prêts à conquérir l’univers du petit-déjeuner, Christophe et Alexis pensent déjà à répondre à la demande de nouvelles références de muesli, mais aussi à développer une gamme de biscuits petit-déj’ et goûter, que vous découvrirez bientôt ! Des projets plein la tête pour Hoope, vous verrez peut-être dans les années à suivre leurs mueslis proposés en dessert avec du yaourt dans les cantines scolaires et les collectivités locales. Affaire à suivre…

Facebook : @hoopefood
Instagram : @hoope
www.hoope.fr

Share

A vis aux fabophiles! Alors que 95 % des fèves sont fabriquées en grande série en Asie, cette boulangerie artisanale a choisi des fèves françaises pour mettre en avant les Meilleurs Ouvriers de France que compte le département de la Haute-Garonne. À cette occasion, elle dévoile une série de 7 fèves uniques et exclusives fabriquées à Grenoble .
Jean-Luc BEAUHAIRE, aux commandes de la boulangerie depuis 2009 , explique : « Depuis longtemps, j’avais envie de réunir l’excellence toulousaine de différents métiers dans un événement unique . Mon rêve est devenu réalité grâce à l’implication de chacun » .

UNE COLLECTION EXCLUSIVE MADE IN FRANCE
Les Léguevinois attendent que leur artisan préféré fasse le choix du circuit court ! Conçues par l’entreprise Panessiel , les fèves sont en porcelaine . Elles sont décorées une à une à la main en France, dans un atelier qui apprend aux personnes loin de l’emploi à trouver leur place dans la vie professionnelle . “A l’image du savoir-faire artisanal, nos galettes sont uniques, alors nos fèves aussi !” aime souligner Jean-Luc BEAUHAIRE .

25 PERSONNES AU SERVICE DE LA QUALITÉ
Jean-Luc BEAUHAIRE, dans le métier depuis 1978 , est une figure locale . Meilleur Ouvrier de France, Ambassadeur du Pain, Coach de l’équipe de France au 6 ème Mondial du Pain…cet homme passionné par son métier est animé par la culture du partage . Il forme de nombreux jeunes talents comme sa fille, Barbara, 22 ans, qui a obtenu le titre de Meilleur Jeune Boulanger de France et a depuis intégré l’équipe de son père . Présente sur les Marchés Victor Hugo et des Carmes ainsi qu’à sa boutique de Léguevin, la Maison BEAUHAIRE, embauchant 25 personnes, propose des produits de qualité et une gamme bio complète . Depuis peu, la boulangerie sème et récolte son propre blé sur une parcelle d’un ami paysan afin de favoriser le circuit court .

INCONTOURNABLE GALETTE !
En France, 9 français sur 10 en partagent une avec des amis, entre collègue ou en famille . 85 % de la population fête l’Épiphanie (sondage OpinionWay) et 30 millions de galettes sont vendues chaque année . Autant dire que la galette, qu’elle soit briochée, à la frangipane ou autre spécialitée st devenue l’incontournable gourmandise du début d’année.

Share

Entreprise familiale depuis 1983, c’est la passion du produit et du contact avec le producteur qui fait l’essence de la maison « Chez Jeannot ». Laurent Delmas, gérant de la fromagerie, met d’ailleurs un point d’honneur à la satisfaction client, et au respect des valeurs qui caractérisent la maison. « Je suis en vente avant pour conseiller au mieux, et continuer à exercer ma passion. C’est un métier qui demande beaucoup d’humilité », explique Laurent Delmas. Formé sur le tas, son sourire et son savoir-faire ont été transmis au fromager de père en fils. Une philosophie de travail qui favorise le contact direct avec le producteur et un constant apprentissage autour du produit.

Pour ces fêtes de fi n d’année, le fromager cherche à mettre en avant ses producteurs réguliers. Ainsi, on retrouve le vache de Patrick et Florent Soum de la maison « La Calabasse » dans l’Ariège, ou encore le brebis de « Le Bessous » à Mazères-Salat, dans les étals de « Chez Jeannot ». Le Brie à la truffe demeure cependant un best-seller de l’enseigne. « Nous attendons début décembre, la saison des premières truffes fraîches, pour les intégrer à nos fromages », développe Laurent Delmas. Avec les grands froids, les produits indétrônables de saison font aussi leur arrivée pour les fêtes de fi n d’année : Montdor, tome d’Ariège, Comté de trente mois d’affi nage, Saint Nectaire d’été, Reblochon, sans oublier tous les fromages à raclette au lait cru. Pour les fi ns de repas de fêtes, les incontournables plateaux offrent une sélection des meilleures variétés de la maison. Composés par les fromagers de « Chez Jeannot », chaque plateau passe par les mains du patron Laurent Delmas avant d’être remis au client.

La cave de l’enseigne promet aussi de beaux accords mets et vins pour les tablées festives. L’équipe de la maison ne manque d’ailleurs jamais de prodiguer ses conseils en la matière. « Nous choisissons des producteurs qui ont des valeurs similaires aux nôtres, afin de le présenter et de parler au mieux de son travail », détaille Laurent Delmas, gérant de la fromagerie « Chez Jeannot ». Le champagne reste la star des réveillons, mais les vins locaux ont toute leur place aux côtés des assiettes de gourmets. Parmi eux, des nouveautés font leur arrivée. C’est le cas du vin premier jus du « Clos Counta », venu tout droit des Corbières. L’« Exquise Esquisse » du « Château Mélandié » viendra lui surprendre les palais : «  C’est un vin de femme, celui de Delphine Maymil, qui a beaucoup de subtilité et qui sort des sentiers battus », présente Laurent Delmas.

« CHEZ JEANNOT »
13 ALLÉE DE CATCHÈRE 31770 COLOMIERS
05 61 78 28 31

Share

À l’heure des fêtes de fin d’année, on sort le grand jeu et les tables se mettent sur leur 31. On sort les produits raffinés et incontournables de saison, on revisite certains classiques, et surtout, on fait de chaque menu un moment spécial. Des gourmets pantouflards au tradi de sortie, chacun a sa bonne adresse pour un repas d’exception. De l’épicerie prestigieuse au restaurant atypique, en passant par le gastro à emporter, la gourmandise est au rendez-vous des veillées de décembre.

Saumon d’Alaska, des fjords de Norvège, ou des lochs d’Ecosse… l’espace traiteur de la mer de chez « Grand Frais » se met sur son 31. Fumés en France selon un savoir-faire artisanal puis découpés à la main en tranche généreuse, les saumons sont rigoureusement sélectionnés. Pour des apéritifs de gourmets, en entrée, ou sashimis, « Grand Frais » recommande le cœur du saumon fumé, pour habiller au mieux les assiettes de réveillon. La truite est aussi à l’honneur pour des tablées de fête. Élevée en Bretagne et en Normandie, elle est ensuite fumée au bois de hêtre, pour une texture et des arômes uniques.

« GRAND FRAIS »
45 CHEMIN DE LA SALVETAT 31770 COLOMIERS
05 61 86 70 47

Share

Pour ne rien manquer d’un repas d’exception, le meilleur ouvrier de France Jean-Luc Beauhaire propose au marché Victor Hugo, des Carmes et dans sa boutique de Lèguevin, une large gamme de pains fabriqués avec passion. Une pâte pétrie avec minutie dans son fournil, qui donne chaque matin naissance à une large gamme bio : pains complets, aux céréales, à la farine de blés anciens et d’épeautre. Passionné, et pour aller plus loin dans sa démarche, le boulanger s’est récemment lancé un nouveau défi  : celui de semer et transformer son propre blé. C’est en effet une volonté de créer un pain unique, issu d’une variété de blé spécifique, qui anime le boulanger. « Ce blé sera écrasé sur une meule de pierre afin de garder toutes les qualités nutritives du grain. La fabrication de ce pain respectera les valeurs morales et artisanales qui sont les miennes, et sera confectionné selon la méthode ancestrale : «  Respectus Panis  », développe Jean-Luc Beauhaire. Pour ce faire, l’artisan s’est rapproché d’un ami agriculteur, Adrien Aries, qui s’est largement engagé dans ce projet. Ces fêtes de fin d’année sont d’ailleurs l ’occasion de redécouvrir le savoir-faire unique du Meilleur Ouvrier de France, à travers ses pains spéciaux. Le foie gras surprendra avec un pain d’épice nature ou un pain au cacao choco. Les viandes de caractère verront leurs arômes révélés par le pain au blé ancien. Les fruits de mer se dégusteront accompagnées du pain ancien au citron tigré. Les fromages doux s’accorderont idéalement avec le pain aux noix et raisins. Enfin, la meulière aux fruits tiendra ses promesses pour un petit déjeuner d’après réveillon tout en douceur.

« MAISON BEAUHAIRE »
ZAC DE LENGEL, 4 ALLÉES DES CORDELIERS
31490 LÈGUEVIN
05 34 52 41 30

Share

À l’heure des fêtes de fin d’année, on sort le grand jeu et les tables se mettent sur leur 31. On sort les produits raffinés et incontournables de saison, on revisite certains classiques, et surtout, on fait de chaque menu un moment spécial. Des gourmets pantouflards au tradi de sortie, chacun a sa bonne adresse pour un repas d’exception. De l’épicerie prestigieuse au restaurant atypique, en passant par le gastro à emporter, la gourmandise est au rendez-vous des veillées de décembre.

L’artisan biscuitier « Leopold » met depuis plus de dix ans sa passion au service de la gourmandise. Une collection d’écrins de douceur- des ballotins aux coffrets de chocolat – réalisée avec le savoir-faire de tradition de la maison. Les incontournables macarons et amaretti donnent quant à eux un accent italien à ces fêtes de fin d’année. Pour patienter avant le matin du 25 décembre, « Leopold » nous fait saliver avec ses calendriers de l’Avent, remplis de chocolats fi ns et de fritures de Noël. Les amoureux de douceurs italiennes, seront quant à eux conquis par les panettones et les spécialités artisanales de l’enseigne. Autant de gourmandises pétries à l’amour du travail bien fait et du voyage. Pâtes de fruits assorties, mini pain d’épices au miel de châtaignier, croquants noisette, ou sablés… l’atelier cornebarrien de « Leopold » regorge d’idées cadeaux plus alléchantes les unes que les autres. Sans oublier les suspensions pour sapin de Noël en chocolat, un petit coffret garni de chocolats fins qui illuminera vos tablées festives. Les « Thé Noirs De Noël », « Thé Des Neiges » ou « Thé Vert Etoile D’Orient » réchaufferont les froides soirées d’hiver. Les « Traîneaux Du Père Noël » ou encore les « Villages Enneigés », ces coffrets en métal contenant seize macarons assortis, réveilleront la magie de Noël dans tous les palais. Enfin, le « Bouquet Chocolats », crée la surprise avec sa composition de chocolats fins.

MAISON « LEOPOLD »
2 CHEMIN SAINT ROCH 31700 CORNEBARRIEU
05 62 13 90 43

Share

À l’heure des fêtes de fin d’année, on sort le grand jeu et les tables se mettent sur leur 31. On sort les produits raffinés et incontournables de saison, on revisite certains classiques, et surtout, on fait de chaque menu un moment spécial. Des gourmets pantouflards au tradi de sortie, chacun a sa bonne adresse pour un repas d’exception. De l’épicerie prestigieuse au restaurant atypique, en passant par le gastro à emporter, la gourmandise est au rendez-vous des veillées de décembre.

Quand festivités riment avec allure, les poissons et fruits de mer sont forcément de la partie. Le magasin « Super U » de Colomiers propose sur ses étals une soixantaine de références. Parmi les best-sellers, le saumon de Norvège, les crevettes cuites, les pinces de crabes et les homards donnent leur panache aux repas de fin d’année. Livrés tous les jours sauf le lundi, ce sont des produits extra frais qui sont proposés dans le magasin. « Certains de nos clients viennent de loin pour notre poisson. Il y a une vraie confiance qui s’établit entre notre équipe et les personnes à qui l’on prodigue nos conseils », explique Bernard Lespes, gérant du rayon poissonnerie au « Super U » de Colomiers. Et les précieuses recommandations ne sont pas de trop pour se décider, parmi la large gamme de crustacés qui s’offre à nous. Crevettes d’Equateur, de Madagascar, ou grises de pays, se laisseront déguster avec un blanc sec type Silvaner. Les Bulots ou bigorneaux seront servis avec un petit verre de Riesling et accompagnés d’un aïoli maison. La langouste, sera quant à elle servie grillée avec une sauce à l’armoricaine, cardinal, ou au court bouillon. « Nous essayons de connaître les goûts de nos clients et de les amener vers de nouveaux produits en fonction de leurs préférences », développe Bernard Lespes. Les pinces de crabes, le homard, et les huîtres – au détail et en bourriche – font elles aussi partie des best-sellers. Autant de produits de la mer d’exception à retrouver sur les plateaux et à réserver quinze jours à l’avance. « Plateau Du Littoral », « Plateau De La Mer », « Plateau Neptune », « Plateau Du Poissonnier », et « Plateau Du Gourmet », sont tous vendus à la part, pour des tablées de prestige.

« SUPER U »
COLOMIERS PLEIN CENTRE RUE DU CENTRE, 31770 COLOMIERS
05 61 16 81 21

Share