Category

Dossier

Category

Faire redécouvrir la bio et rendre accessible au plus grand nombre des repas de qualité. Telle est l’ambition du « Biocoop Blagnac », qui annonce le grand retour de son rayon traiteur et snacking. Sur place ou à emporter, l’enseigne propose une offre de reprise avec des recettes simples, à base d’ingrédients sains et de valeurs équitables. Toujours dans le respect de la saisonnalité et de la charte « Biocoop », les plats proposés par le magasin sont la promesse d’une pause « ealthy ». « Nos bruschettas viennent de chez « Grandeur nature » à Toulouse, nos pizzas de chez « Envie Sage » à Cornebarrieu, et notre tofu de chez « Alliance Verte » », expose Pierre Le Gall, gérant du « Biocoop » Blagnac. Parmi les derniers arrivés au coin traiteur, « Marmite And Co » ravit par ses salades, et « Bom Pasteis » importe ses douceurs portugaises.

Pour cette réouverture, le snack propose deux menus au choix. Une offre à 7,50€ avec une boisson, une salade/ pizza/nem /samoussa au choix, et un dessert. Le deuxième menu à 9,90€ contient une boisson, une bruschetta et une pâtisserie. Un repas arrosé de jus detox aux fruits de saison : une agrumade ou infusion aux saveurs de framboise ou de myrtille des « Vergers Esbourdaous ». Que ce soit pour le break de midi des affairés, ou la pause course du samedi en famille, le corner restauration de chez « Biocoop » « donne envie au consommateur de devenir consomm’acteur » selon Pierre Le Gall, pour qui il est important de sensibiliser le client : « C’est à nous de raconter l’histoire de chaque plat, l’origine du produit, la traçabilité et l’exigence de l’enseigne ».

Une qualité à retrouver en boutique, à travers les produits de la nouvelle gamme estampillée « Biocoop ». Une marque engagée auprès des producteurs, qui assure une qualité nutritive, un juste coût, et un soutien à la production française équitable. Des fruits et légumes, céréales, protéagineux, laits et viandes, issus de quatre filières certifiés BIO, et qui respectent la très exigeante charte du magasin.

Plus que jamais, il est temps de passer à table avec « Biocoop ».

Biocoop Blagnac
2 rue Henri Matisse, route de grenade Blagnac
05 61 61 48 10

Share

Style art déco, géométrique, ou imitation parquet, le carrelage s’adapte cette année encore à vos univers. Offrant des décors toujours plus inspirés, il confère du charisme aux sols et du caractère aux pièces. Cette saison, trois tendances phares font vibrer les intérieurs. Les matières naturelles, et plus particulièrement le bois, procurent aux ambiances chaleur et zenitude.
« Notre gamme en imitation parquet surfe sur son succès. On optera pour du carrelage en forte épaisseur pour l’extérieur, et pour du carrelage à coller pour les pièces à vivre ou les petites terrasses », explique François Torres, directeur du « Comptoir Toulousain Du Carrelage » à Colomiers. L’esprit art déco revient aussi sur le devant de la scène en 2020. Les motifs chargés des années folles apportent chic et sophistication, et repeignent les intérieurs aux couleurs de l’élégance. Des sols qui rehaussent votre décoration.Enfin, les indémodables teintes douces et les imitations marbre ou pierre, restent tendances cette saison. Beige, gris, ou ton sable demeurent les incontournables basiques qui s’adaptent à tous les univers.

Et pour prolonger l’espace intérieur sur la terrasse ou la piscine, beaucoup de carrelages existent désormais en version indoor et outdoor. « Contrairement au bois qui a connu un certain succès il y a quelques années, le carrelage vieillit très bien. Solide et facile d’entretien, il est décliné à l’infini pour s’accorder aux looks de tous vos intérieurs. Une maison de type toulousaine optera pour un carrelage en imitation terre cuite, et un mas provençal s’accordera très bien avec un carrelage imitation pierre. Les gens cherchent à créer une continuité entre le dedans et le dehors, et les gammes que nous proposons permettent de créer cette harmonie au sol », développe François Torres, directeur du « Comptoir Toulousains Du Carrelage » à Colomiers. Et pour les amateurs du « Do It Yourself », notez que le carrelage à forte épaisseur se pose comme un « Légo », sur des plots de gravier ou de l’herbe. Idéal pour la rénovation des extérieurs, puisqu’il se monte et se démonte facilement sur votre ancien carrelage fissuré.
Le carrelage à coller quant à lui finira de séduire les bricoleurs, tant par son prix très attractif que par sa facilité d’utilisation.

Share

Avec la tendance de l’outdoor qui n’en finit pas de séduire, la transition entre l’intérieur et l’extérieur se fait plus douce. Désormais, les frontières disparaissent, le dedans et le dehors s’harmonisent. Star des comptes «Pinterest » et des salons 2020, le « Gazebo » est le nouvel eden. Idéal pour les grands espaces, ce pavillon est un îlot d’ombre au sein des grands extérieurs. Pour ceux dont la place ne fait pas défaut, on joue cette année avec les volumes. Jardin d’été ou jardin d’hiver, on se fait sans attendre un
cocon à notre image. Les pergolas en toile, à lames orientables ou rétractables, s’équipent désormais de lumières, de chauffages, et de brumisateurs, pour se convertir en une véritable extension de sa pièce de vie. « La pergola permet de gérer l’ensoleillement et de bénéficier d’une ventilation naturelle, expose Sandrine Ginet, directrice de « Czernik Colomiers ». Un espace de détente couvert qui se pare de toutes les options nécessaires à un confort optimum. « Cette année, nous lançons la « Pergola Clarté » ; adossée à la façade, elle dispose d’une partie vitrée qui confère plus de luminosité aux pièces à vivre”. développe Sandrine.
Sur mesure, les pergolas s’adaptent à tous les types de maisons et à tous les looks. En forme d’arche, équipée de poteaux cossus ou plus fi ns, nous répondons aux besoins de chaque client, expose Vanina Cauet, directrice associée chez « Alu Store » à Portet- Sur-Garonne. Des lignes épurées, et des coffres carrés ou diamants qui confèrent élégance et modernité à chaque ouvrage.
La véranda, véritable pièce de vie supplémentaire, accueillera avec style une piscine ou un coin lounge pour buller au frais. Les balcons et terrasses s’habilleront pour leur part de store Bannes. Ce dernier se pare cet été de motifs et coloris modernes. Tandis que la rayure et les camaïeux de bleus sont les star du moment, la tendance fait aussi la part belle au naturel. Vert,
chanvre, gris clair, lin, et greige…Autant de coloris inédits et proches de la nature à retrouver chez « Alu Store » à Portet-Sur-Garonne. Du côté des matériaux, des gammes écoresponsables adaptent des toiles 100% recyclables, pour une consommation durable.

Les parasols se révèlent aussi être une alternative pour les petits espaces qui n’ont désormais rien à envier aux grands. Des produits qui résistent à des vents de 100 km/h, et qui peuvent être équipés de lumière et de chauffage. « Tous nos stores bannes et pergolas bénéficient de la technologie de toiles innovantes. Elles profitent de propriétés anti-salissure,
d’imperméabilité augmentée, et de couleurs lumineuses », développe Vanina Cauet d’« Alu Store ».

Share

Animation des balcons et terrasses, les points d’eau suscitent un véritable engouement.

Des bassins et fontaines décoratifs qui ont désormais leur place sur les terrasses, les balcons, et les patios. Zen et rafraîchissantes, les plantes aquatiques créent un petit univers vibrant de couleurs et de sensations. On optera pour des plants déjà bien développés, et en conteneur, pour en profiter dès les beaux jours. On se laissera alors séduire par les formes géométriques de la prêle japonaise, et par les couleurs vibrantes du nénuphar. Pour recréer son univers aquatique dans les cours et sur les terrasses, « Truffaut » Colomiers offre une large gamme de kits bassins et fontaines.

Source de vie et de fraîcheur en été, « un bassin bien équilibré et bien entretenu réduit la population des moustiques, à la différence des eaux stagnantes », explique Alexandre, responsable aménagement extérieur chez « Truffaut » Colomiers. «  Il s’agit d’une science exacte, et il est primordial d’être conseillé par un professionnel pour aménager vos bassins  », développe Paul, responsable végétaux d’extérieur chez « Truffaut » à Colomiers. En plus de faire la part belle à la faune et la flore aquatique, un bassin naturel est exempt de chlore, et demande au final beaucoup moins d’entretien qu’une piscine traditionnelle. Un véritable retour aux sources qui utilise le pouvoir des plantes pour nettoyer l’eau, et qui se fond très bien dans le paysage, donnant l’impression de se baigner dans un lac.

Share

Plus que jamais nos habitudes de consommation suscitent réflexion et remise en question. Une nouvelle philosophie liée au jardinage commence quant à elle à faire des émules outre Atlantique : le « Slow Gardening ».

A mi-chemin entre consommation durable, partage, et pleine conscience, cette tendance appelle à un retour à des valeurs plus responsables. S’il est bien une leçon imposée par le confinement, c’est celle d‘apprendre à prendre son temps. Désormais, on flâne les pieds dans l’herbe, on profite de l’odeur du lilas, et on pense « eco-logique ». Dans cette nouvelle ère du jardinage, les pesticides sont proscrits, et l’on tend peu à peu vers la permaculture, le compostage, et le paillage. « On peut profiter de cette période estivale pour installer des engrais verts sur certaines zones du potager. Les semences de colza, de moutarde blanche, ou encore de navette, permettent de garder le sol couvert, de lui fournir les éléments nutritifs dont il a besoin, et de le travailler grâce à leur système racinaire », explique Patrice Bajan des « Espaces Verts Du Languedoc ».

Un jardinage lent et réfléchi, qui implique aussi une sélection étroite dans le choix de ses végétaux. On optera pour une consommation locale afin de soutenir les pépiniéristes et horticulteurs de notre région, et bénéficier de leurs précieux conseils. Le « Slow Gardening » est donc bel et bien un investissement proactif de son extérieur ! De l’art de s’accorder au rythme de la nature, où la faune et la flore reprennent leurs droits pour notre plus grand plaisir.

Parole d’expert avec Olivier Mousseigt (Jardinier)

«  Il est important d’adapter ses plantations à son espace de vie, et à l’orientation de son extérieur. Pour les petits espaces comme les balcons, on optera pour des végétaux à faible développement, ou pour des plantes naines. Les extérieurs de taille réduite et ombragés pourront accueillir des végétaux en bac, comme la bruyère, l’azalée, ou le sarcococca. A l’inverse, le phormium, l’agapanthe et l’abelia nains, les cactées, ou encore le yucca rostrata, se plairont dans les petits espaces ensoleillés. De même pour le potager, qui appréciera les expositions plein sud. Enfin, les zones très abritées, type loggia, seront l’emplacement idéal pour les agrumes. Notez qu’un arrosage régulier tout au long de l’année s’impose, pour ces espaces fermés qui ne bénéficient pas de la pluie. De plus, le végétal en bac s’abîme plus qu’en pleine terre. Agrémentez votre arrosage d’un engrais en granule ou liquide pour les jardinières qui trônent sur vos balcons.

Du côté des plus grands espaces, la tendance est aux jardins à l’anglaise qui sonnent le retour au naturel et demandent moins d’entretien. Ainsi, la mode du minéral fait son grand « come-back », et l’ardoise sous forme de paillettes ou de pas japonais investissent les extérieurs. L’acier corten s’invite aussi dans les jardins. De nouveaux éléments de déco comme des bouts de bois, des monolytes, ou encore des œuvres d’art en fer corten, se laissent manger par le végétal et confèrent une autre dimension aux coins de verdure. Toujours dans la même veine, la permaculture redonne ses droits à la nature. Recouvrez le sol de votre potager de copeaux de bois pour faire des économies d’eau, limiter la levée de mauvaises herbes, nourrir la terre, et protéger les racines du froid en hiver et du chaud en été. Et pour un jardinage toujours plus écologique, le compostage permet de faire des économies et du bien à l’environnement. Les pesticides sont alors de plus en plus bannis, et le temps est venu d’accepter les mauvaises herbes dans le jardin. Pour protéger ses plants et plantes, on ouvre désormais sa porte au bio contrôle. Les larves de coccinelles sont idéales pour lutter contre les pucerons, les pièges à phéromones protègent des chenilles processionnaires, et les nématodes débarrassent des papillons qui ravagent les palmiers .

Share

Tous les conseils pour profiter de vos extérieurs

Si pour certains cette parenthèse de confinement a permis de se recentrer sur soi, elle a revêtu pour d’autres le costume de maton. Alors que les beaux jours se lèvent, et que le voile sur des temps incertains se soulève, rien n’est plus précieux qu’un petit extérieur bien à soi. Jardins, terrasses ou simple balcon, ces petits écrins de verdure sont les stars du moment. Désormais, l’heure est à la détente en plein air. Des oasis au sein desquelles on redécouvre le jardinage, le chill, et les repas à l’ombre

Un écrin de verdure entre les murs

Le vert s’invite sur nos terrasses

©Hélène Ressayres

Si l’indoor végétalisé a eu le vent en poupe cet hiver, lui aussi se déconfine et migre vers l’extérieur. Les cactées sont les stars des petits espaces, pour un look épuré et moderne. Idéal pour un environnement urbain et semi-urbain, ils nécessitent peu d’entretien. «  En pleine terre ou en bacs exposés à la pluie, les cactées ne demandent aucun arrosage. Ce sont des plantes qui ne gèlent pas et sont capables de résister à des températures allant jusqu’à -13°C », explique Patrice Bajan, responsable des achats végétaux des «  Espaces Verts Du Languedoc  ». A l’instar de la haute couture, les plantes se mettent elles aussi à la tendance rétro. Et c’est ainsi que défilent sur les podiums des jardineries, les bohèmes Strelitzia, les exotiques bananiers, et les sylphides Phormiums.

Et le vintage semble s’inviter jusque dans le potager, puisque «  les gens recherchent le goût de la tomate de mamie  », confesse Paul, responsable végétaux d’extérieur chez « Truffaut » à Colomiers. Un engouement pour les variétés anciennes et qui ont du goût, à retrouver parmi la large sélection proposée par « Les Espaces Verts Du Languedoc ». On choisira une Rose de Berne à la peau très fine pour la salade, une tomate russe pour les coulis, ou des tomates cocktails à l’heure de l’apéritif. Car l’été est bel et bien le moment de récolter et réaliser ses conserves. Du côté des plantations, l’heure est aux légumes d’hiver : chou, salade, radis et brocolis, prennent place dans les semis.

Pour les adeptes du minimalisme, le jardin minéral confère un style épuré et zen à nos extérieurs. Inspiré de la philosophie bouddhiste, le jardin minéral crée une harmonie entre l’homme et la nature. Statues, obélisques, mousse, lichen, et cailloux, rythment l’ambiance oisive de ces terrasses modernes. « Il s’agit de jardins où il y a peu de vivant. On obtient grâce à ces compositions minérales, de belles esthétiques qui demandent un entretien infime  », développe Alexandre, responsable aménagement extérieur de chez « Truffaut » à Colomiers. Le nombre limité de végétaux permet ainsi la création d’un espace extérieur agrémenté sur une très petite surface

Share
Photo : Julien Fitte

Même s’il a continué à travailler par le biais d’un service à emporter lors de la quarantaine, L’Aromatic est désormais pleinement ouvert. Michel Laffitte et sa femme Estelle vous attendent dans ce restaurant à l’ambiance intimiste et détendue situé à Pibrac. Le moment est donc tout choisi pour s’installer en terrasse et s’essayer à cette cuisine qui sait être évoluée, sans trop en faire. À titre d’exemple, des plats comme un mesclun de jeunes pousses aux copeaux de parmesan ou encore des ravioles ricotta et fine crème de basilic s’affichent à la carte. Entre équilibre, simplicité et élégance, les créations de l’Aromatic font preuve d’une remarquable régularité dans leur qualité. La carte du soir se voit légèrement réduite, mais son renouvellement plus rapide qu’à l’accoutumée compense largement cette petite contrainte. L’établissement est en effet un premier choix pour la pause de midi mais également pour le souper, à plus forte raison depuis que le soleil a décidé de ralentir sa course.

En tant que passionnée de cuisine, toute l’équipe du restaurant est heureuse de pouvoir recevoir à nouveau, ce qui tombe plutôt bien car nous en sommes tout autant ravis.

Restaurant l’Aromatic
1 Chemin de Beauregard, 31820 Pibrac
www.aromatic-restaurant.com
05 61 06 71 71
Fb : @aromaticrestaurant.pibrac

Share

Ouvert peu de temps avant le confinement en lieu et place de l’ancien restaurant « Le Rital » à Cornebarrieu, Bocca Di Bacco est un restaurant italien qui ne transige pas sur la qualité de ses productions. Tenu d’une main experte par Fabrice Giordano (fort de 37 ans d’expérience derrière les fourneaux) et sa femme Myriam, l’établissement a su nous faire chavirer dès notre première visite. La faute à des pâtes produites sur place avec ce qui se fait de mieux en termes d’ingrédients, de matériel mais surtout de savoir-faire. Ce n’est pas un hasard si le service de vente à emporter a si bien fonctionné pendant la quarantaine. Cette bonne initiative est d’ailleurs toujours d’actualité, ce qui tombe à pic au regard de la grande nouveauté de l’établissement : la confection de pizzas. Pour ce faire, Fabrice a opté pour un grand four rotatif (italien cela va sans dire) qui sera opérationnel à partir du 15 juillet. Si on se base sur la qualité des productions du restaurant, ces pizzas à venir vont faire parler d’elles.

Bien que déjà irréprochable sur son hygiène, Bocca Di Bacco a encore plus renforcé son protocole sanitaire pour cette reprise, que ce soit pour l’intérieur ou pour sa grande terrasse ensoleillée. Cette dernière est, comme l’ensemble de l’établissement, à découvrir du mardi au vendredi de 12h à 13h45 puis de 19h30 à 21h45.

Nouveau venu dans le monde déjà bien fourni des restaurants sur l’ouest toulousain, Bocca Di Bacco fait le pari de la cuisine italienne dans ce qu’elle a de plus beau. Si vous n’aviez pas pu vous y rendre avant la crise, il est grand temps de venir découvrir cet établissement qui est sans nul doute une référence en devenir.

Bocca Di Bacco
7 Route de Toulouse, 31700 Cornebarrieu
05 34 52 76 48
Fb : @restaurant.boccadibacco

Share

Ouvert depuis deux ans, Ô Sel Fou a su fidéliser son public avec sa cuisine mais également l’ambiance familiale et chaleureuse qui y règne. Pourtant, l’établissement visiblement allergique à l’inertie n’a de cesse de se renouveler. Profitant de deux mois de pause, le travaux sont allés bon train avec une refonte complète de la cuisine. Désormais entièrement ouverte et visible depuis la large salle du restaurant, elle conserve cependant cette cuisine au feu de bois franche et authentique. Pour mieux s’en délecter, la terrasse se voit aussi optimisée avec de larges tentures pour créer de l’ombre assorties de brumisateurs géants. Il n’y a pas meilleure façon de manger dehors sans soi-même cuire. Pour la carte, la part belle est faite aux plats légers et rafraîchissants, faits de salades, melon, jambon Serrano et autres ingrédients pleins de légèreté. Des poke bowl sont également inscrits au menu et une partie de la carte est désormais disponible à emporter.

Ayant toujours eu du flair et jouant à fond la carte de la saison estivale, Ô Sel Fou va encore une fois nous offrir ce que nous attendons : un lieu gourmand où il fait bon se retrouver.

Ô Sel Fou
4 Rue Antoine Lavoisier Colomiers
05 34 52 60 97
Fb : OselFou

Share

La réouverture des frontières étant en cours, se rendre en Italie se fait toujours au prix d’une sacré trotte. Pour profiter de ce que la botte propose de meilleur après Vivaldi, le restaurant La Toscane à Plaisance-du-touch tient porte ouverte du lundi au samedi hors jours féries. Sur la carte, une vingtaine de pizzas (disponibles à emporter), différentes pâtes et risottos côtoient poissons, magrets et poke bowls. Ces derniers, très tendance, dérogent quelque peu au côté Italien mais pour la bonne cause, surtout quand la chaleur donne envie de manger sain et léger. Que ce soit dans la grande salle climatisée ou le la toute aussi vaste terrasse, le cadre élégant de l’établissement est propice à la pause du midi. Le soir, cette ambiance cosy et chaleureuse prend encore plus de sens. Avec un large parking et une position le rendant très facile d’accès, le restaurant La Toscane se doit de figurer sur votre liste d’établissements à visiter cet été.

La Toscane 1 Rue Antoine de Lavoisier, 31830 Plaisance-du-Touch
http://www.latoscane31.net/
05 61 78 77 96

Share