Category

Dossier

Category

Cabinet spécialisé en sophrologie, hypnoses, EFT (techniques de libération des émotions) et neurosciences à Tournefeuille, Stimuli est géré par Nathalie Ladrière. Cette ancienne Directrice Administrative, formée à TBS, s’appuie sur cette liste de qualifications élargies, pour apporter un travail de thérapie dans la gestion des émotions et des troubles associés. Sachant que toute notre existence est faite d’émotions, on imagine la variété des applications mais également la pertinence de pouvoir disposer d’une aide dans ce domaine. Prenons un exemple : quand on a mal aux dents, on va voir un dentiste. C’est simple. Or, quand on a peur des clowns, qu’on sent le burn-out arriver, que l’on somatise ou n’arrive pas à apprendre correctement, qui est apte à nous aider ?

À la lumière de ses connaissances et qualifications qu’elle synthétise elle-même de « boite à outils », Nathalie libère ses visiteurs de l’inconfort des émotions qui peuvent les dépasser. Mieux, elle vise à ce qu’ils les apprivoisent, les comprennent et les convertissent en ressources positives. Les applications de Stimuli sont donc vastes, d‘autant plus que cette façon de travailler est totalement non médicamenteuse. Les techniques proposées sont multiples mais visent toutes à retrouver une sérénité durable dans laquelle s’enracinera votre paix intérieure. Rassurante, cette enseigne est probablement la solution à des problèmes que vous pensiez insolvables…

Nathalie Ladrière – Stimuli
28 Chemin du Grillou, Tournefeuille
06 68 68 07 88
http://www.stimuli-tnf.fr/

Share

Opticien indépendant établi depuis 1998, Penel Optique peut se targuer de proposer ce que les autres n’ont pas. Les enseignes de lunettes sont en effet légion, notamment les grandes enseignes. Or, si on fait le choix de Mr Tout Le Monde, on y ressemblera fatalement. Donnant dans des marques très exclusives telles que IC!Berlin, Anacolé ou Pocet Création, l’enseigne est donc celle qu’il vous faut si vous voulez faire la différence. Au regard de l’importance des lunettes sur un visage, le sujet est on ne peut plus important. Même ton concernant les matériaux utilisés, principalement les verres. En effet, les amateurs d’optique savent deux choses : d’une part que tous les verres ne se valent pas et d’autre part que la marque Zeiss domine ce monde. Le choix était donc tout tracé pour Penel Optique qui dispose d’un partenariat exclusif avec la grande marque Allemande. Cette association lui permet de proposer i.scription, un examen de vue ultra poussé qui permet de proposer des corrections améliorant couleurs, contrastes et réduction des effets d’éblouissement (pour la conduite de nuit notamment).

Cette spécialisation poussée se retrouve également dans d’autres domaines et pas des moindres. Disposant d’un accord avec un cabinet d’ophtalmologie, Penel Optique permet de dépanner rapidement en cas de besoin de rendez-vous urgent. Quand on connaît la difficulté pour en obtenir un…

Penel Optique
74 Rue Gaston Doumergue,Tournefeuille
05 62 48 27 17

Share

« Encourager les producteurs de notre territoire » : tel est le credo de l’enseigne columérine qui valorise une cohérence globale dans notre mode de consommation. Pour Cyril Picot, co-fondateur de « Minjat !» : « La Bio c’est bien, mais il est important que celle-ci soit saisonnalisée et locale. Il faut créer un équilibre entre les différents plans sociaux, environnementaux, et les pratiques agro-écologiques ». Pour ce faire, l’équipe du magasin entretient un lien étroit et permanent avec les producteurs qu’elle distribue.

« Beaucoup de nos maraîchers travaillent par exemple avec des techniques alternatives comme la lutte biologique, des décoctions de plantes, ou l’utilisation d’insectes auxiliaires », explique Cyril Picot. La Bio ne serait donc pas une approche agrodynamique qui suffit à elle seule, et « il est bon d’aller chercher le progrès dans toutes les cultures » selon « Minjat !». Dans ce sens, l’enseigne s’attache à trouver les meilleurs adresses et conditions de productions, le tout à un prix juste et équitable.

« Minjat ! »
2/4 avenue André-Marie Ampère
31770 Colomiers

Share

Cet été, les boissons fraîches sont synonymes de détox. On se fait plaisir et on prend soin de soi avec le « kombucha », un thé fermenté aux probiotiques aromatisé aux fruits. On redécouvre les thés glacés avec la gamme de « La Vie Claire », et ses quatre parfums gourmands. Et on se jette sur le « Kefir », et ses bienfaits pour la peau et la digestion. Les amateurs de fruits se tourneront vers l’eau de coco, riche en oligo-éléments, les jus de grenade et de Cranberry, pour leurs vertus anti-radicaux libres, et les boissons à l’aloe vera aux propriétés dépuratives.

Pour les accros du « DO It Yourself », « La Vie Claire » propose aussi les ferments de base à la réalisation des « Kefir », « Kombucha », et jus détox à réaliser soi-même.

« La Vie Claire »
35 bis route de Toulouse
31700 Cornebarrieu
05 61 07 66 26

Share

Avec pas moins de 150 producteurs sélectionnés avec soin, et une offre toujours plus élargie de produits en vrac, « Le Grand Panier Bio » se positionne comme l’une des enseignes de référence du secteur de la BIO. Pour cette reprise, de nouveaux arrivants comme « Les Vergers De Gascogne », producteurs de la marque « Les Délices De Clarisse », font leur entrée. Un partenariat basé sur le long terme, avec une fabrication locale et artisanale. Une palette de produits adaptés à la charte qualité du magasin, qui propose des compotes et des légumes en bocaux. Une nouveauté qui s’accompagne de l’arrivée du thé, du café et de produits d’hygiène, au rayon vrac.

Avec ces actions pour tendre toujours plus vers le zéro déchet, et sa gamme de produits étroitement choisis, l’enseigne est sans conteste le haut du panier de la BIO.

« Le Grand Panier Bio »,
67 route de Bayonne
31300 Toulouse
Fb : @legrandpanierbiotoulousepurpan
05 31 47 34 07
https://drive-toulouse.grandpanierbio.bio/view_all?type=offers

Share

Faire redécouvrir la bio et rendre accessible au plus grand nombre des repas de qualité. Telle est l’ambition du « Biocoop Blagnac », qui annonce le grand retour de son rayon traiteur et snacking. Sur place ou à emporter, l’enseigne propose une offre de reprise avec des recettes simples, à base d’ingrédients sains et de valeurs équitables. Toujours dans le respect de la saisonnalité et de la charte « Biocoop », les plats proposés par le magasin sont la promesse d’une pause « ealthy ». « Nos bruschettas viennent de chez « Grandeur nature » à Toulouse, nos pizzas de chez « Envie Sage » à Cornebarrieu, et notre tofu de chez « Alliance Verte » », expose Pierre Le Gall, gérant du « Biocoop » Blagnac. Parmi les derniers arrivés au coin traiteur, « Marmite And Co » ravit par ses salades, et « Bom Pasteis » importe ses douceurs portugaises.

Pour cette réouverture, le snack propose deux menus au choix. Une offre à 7,50€ avec une boisson, une salade/ pizza/nem /samoussa au choix, et un dessert. Le deuxième menu à 9,90€ contient une boisson, une bruschetta et une pâtisserie. Un repas arrosé de jus detox aux fruits de saison : une agrumade ou infusion aux saveurs de framboise ou de myrtille des « Vergers Esbourdaous ». Que ce soit pour le break de midi des affairés, ou la pause course du samedi en famille, le corner restauration de chez « Biocoop » « donne envie au consommateur de devenir consomm’acteur » selon Pierre Le Gall, pour qui il est important de sensibiliser le client : « C’est à nous de raconter l’histoire de chaque plat, l’origine du produit, la traçabilité et l’exigence de l’enseigne ».

Une qualité à retrouver en boutique, à travers les produits de la nouvelle gamme estampillée « Biocoop ». Une marque engagée auprès des producteurs, qui assure une qualité nutritive, un juste coût, et un soutien à la production française équitable. Des fruits et légumes, céréales, protéagineux, laits et viandes, issus de quatre filières certifiés BIO, et qui respectent la très exigeante charte du magasin.

Plus que jamais, il est temps de passer à table avec « Biocoop ».

Biocoop Blagnac
2 rue Henri Matisse, route de grenade Blagnac
05 61 61 48 10

Share

Style art déco, géométrique, ou imitation parquet, le carrelage s’adapte cette année encore à vos univers. Offrant des décors toujours plus inspirés, il confère du charisme aux sols et du caractère aux pièces. Cette saison, trois tendances phares font vibrer les intérieurs. Les matières naturelles, et plus particulièrement le bois, procurent aux ambiances chaleur et zenitude.
« Notre gamme en imitation parquet surfe sur son succès. On optera pour du carrelage en forte épaisseur pour l’extérieur, et pour du carrelage à coller pour les pièces à vivre ou les petites terrasses », explique François Torres, directeur du « Comptoir Toulousain Du Carrelage » à Colomiers. L’esprit art déco revient aussi sur le devant de la scène en 2020. Les motifs chargés des années folles apportent chic et sophistication, et repeignent les intérieurs aux couleurs de l’élégance. Des sols qui rehaussent votre décoration.Enfin, les indémodables teintes douces et les imitations marbre ou pierre, restent tendances cette saison. Beige, gris, ou ton sable demeurent les incontournables basiques qui s’adaptent à tous les univers.

Et pour prolonger l’espace intérieur sur la terrasse ou la piscine, beaucoup de carrelages existent désormais en version indoor et outdoor. « Contrairement au bois qui a connu un certain succès il y a quelques années, le carrelage vieillit très bien. Solide et facile d’entretien, il est décliné à l’infini pour s’accorder aux looks de tous vos intérieurs. Une maison de type toulousaine optera pour un carrelage en imitation terre cuite, et un mas provençal s’accordera très bien avec un carrelage imitation pierre. Les gens cherchent à créer une continuité entre le dedans et le dehors, et les gammes que nous proposons permettent de créer cette harmonie au sol », développe François Torres, directeur du « Comptoir Toulousains Du Carrelage » à Colomiers. Et pour les amateurs du « Do It Yourself », notez que le carrelage à forte épaisseur se pose comme un « Légo », sur des plots de gravier ou de l’herbe. Idéal pour la rénovation des extérieurs, puisqu’il se monte et se démonte facilement sur votre ancien carrelage fissuré.
Le carrelage à coller quant à lui finira de séduire les bricoleurs, tant par son prix très attractif que par sa facilité d’utilisation.

Share

Avec la tendance de l’outdoor qui n’en finit pas de séduire, la transition entre l’intérieur et l’extérieur se fait plus douce. Désormais, les frontières disparaissent, le dedans et le dehors s’harmonisent. Star des comptes «Pinterest » et des salons 2020, le « Gazebo » est le nouvel eden. Idéal pour les grands espaces, ce pavillon est un îlot d’ombre au sein des grands extérieurs. Pour ceux dont la place ne fait pas défaut, on joue cette année avec les volumes. Jardin d’été ou jardin d’hiver, on se fait sans attendre un
cocon à notre image. Les pergolas en toile, à lames orientables ou rétractables, s’équipent désormais de lumières, de chauffages, et de brumisateurs, pour se convertir en une véritable extension de sa pièce de vie. « La pergola permet de gérer l’ensoleillement et de bénéficier d’une ventilation naturelle, expose Sandrine Ginet, directrice de « Czernik Colomiers ». Un espace de détente couvert qui se pare de toutes les options nécessaires à un confort optimum. « Cette année, nous lançons la « Pergola Clarté » ; adossée à la façade, elle dispose d’une partie vitrée qui confère plus de luminosité aux pièces à vivre”. développe Sandrine.
Sur mesure, les pergolas s’adaptent à tous les types de maisons et à tous les looks. En forme d’arche, équipée de poteaux cossus ou plus fi ns, nous répondons aux besoins de chaque client, expose Vanina Cauet, directrice associée chez « Alu Store » à Portet- Sur-Garonne. Des lignes épurées, et des coffres carrés ou diamants qui confèrent élégance et modernité à chaque ouvrage.
La véranda, véritable pièce de vie supplémentaire, accueillera avec style une piscine ou un coin lounge pour buller au frais. Les balcons et terrasses s’habilleront pour leur part de store Bannes. Ce dernier se pare cet été de motifs et coloris modernes. Tandis que la rayure et les camaïeux de bleus sont les star du moment, la tendance fait aussi la part belle au naturel. Vert,
chanvre, gris clair, lin, et greige…Autant de coloris inédits et proches de la nature à retrouver chez « Alu Store » à Portet-Sur-Garonne. Du côté des matériaux, des gammes écoresponsables adaptent des toiles 100% recyclables, pour une consommation durable.

Les parasols se révèlent aussi être une alternative pour les petits espaces qui n’ont désormais rien à envier aux grands. Des produits qui résistent à des vents de 100 km/h, et qui peuvent être équipés de lumière et de chauffage. « Tous nos stores bannes et pergolas bénéficient de la technologie de toiles innovantes. Elles profitent de propriétés anti-salissure,
d’imperméabilité augmentée, et de couleurs lumineuses », développe Vanina Cauet d’« Alu Store ».

Share

Animation des balcons et terrasses, les points d’eau suscitent un véritable engouement.

Des bassins et fontaines décoratifs qui ont désormais leur place sur les terrasses, les balcons, et les patios. Zen et rafraîchissantes, les plantes aquatiques créent un petit univers vibrant de couleurs et de sensations. On optera pour des plants déjà bien développés, et en conteneur, pour en profiter dès les beaux jours. On se laissera alors séduire par les formes géométriques de la prêle japonaise, et par les couleurs vibrantes du nénuphar. Pour recréer son univers aquatique dans les cours et sur les terrasses, « Truffaut » Colomiers offre une large gamme de kits bassins et fontaines.

Source de vie et de fraîcheur en été, « un bassin bien équilibré et bien entretenu réduit la population des moustiques, à la différence des eaux stagnantes », explique Alexandre, responsable aménagement extérieur chez « Truffaut » Colomiers. «  Il s’agit d’une science exacte, et il est primordial d’être conseillé par un professionnel pour aménager vos bassins  », développe Paul, responsable végétaux d’extérieur chez « Truffaut » à Colomiers. En plus de faire la part belle à la faune et la flore aquatique, un bassin naturel est exempt de chlore, et demande au final beaucoup moins d’entretien qu’une piscine traditionnelle. Un véritable retour aux sources qui utilise le pouvoir des plantes pour nettoyer l’eau, et qui se fond très bien dans le paysage, donnant l’impression de se baigner dans un lac.

Share

Plus que jamais nos habitudes de consommation suscitent réflexion et remise en question. Une nouvelle philosophie liée au jardinage commence quant à elle à faire des émules outre Atlantique : le « Slow Gardening ».

A mi-chemin entre consommation durable, partage, et pleine conscience, cette tendance appelle à un retour à des valeurs plus responsables. S’il est bien une leçon imposée par le confinement, c’est celle d‘apprendre à prendre son temps. Désormais, on flâne les pieds dans l’herbe, on profite de l’odeur du lilas, et on pense « eco-logique ». Dans cette nouvelle ère du jardinage, les pesticides sont proscrits, et l’on tend peu à peu vers la permaculture, le compostage, et le paillage. « On peut profiter de cette période estivale pour installer des engrais verts sur certaines zones du potager. Les semences de colza, de moutarde blanche, ou encore de navette, permettent de garder le sol couvert, de lui fournir les éléments nutritifs dont il a besoin, et de le travailler grâce à leur système racinaire », explique Patrice Bajan des « Espaces Verts Du Languedoc ».

Un jardinage lent et réfléchi, qui implique aussi une sélection étroite dans le choix de ses végétaux. On optera pour une consommation locale afin de soutenir les pépiniéristes et horticulteurs de notre région, et bénéficier de leurs précieux conseils. Le « Slow Gardening » est donc bel et bien un investissement proactif de son extérieur ! De l’art de s’accorder au rythme de la nature, où la faune et la flore reprennent leurs droits pour notre plus grand plaisir.

Parole d’expert avec Olivier Mousseigt (Jardinier)

«  Il est important d’adapter ses plantations à son espace de vie, et à l’orientation de son extérieur. Pour les petits espaces comme les balcons, on optera pour des végétaux à faible développement, ou pour des plantes naines. Les extérieurs de taille réduite et ombragés pourront accueillir des végétaux en bac, comme la bruyère, l’azalée, ou le sarcococca. A l’inverse, le phormium, l’agapanthe et l’abelia nains, les cactées, ou encore le yucca rostrata, se plairont dans les petits espaces ensoleillés. De même pour le potager, qui appréciera les expositions plein sud. Enfin, les zones très abritées, type loggia, seront l’emplacement idéal pour les agrumes. Notez qu’un arrosage régulier tout au long de l’année s’impose, pour ces espaces fermés qui ne bénéficient pas de la pluie. De plus, le végétal en bac s’abîme plus qu’en pleine terre. Agrémentez votre arrosage d’un engrais en granule ou liquide pour les jardinières qui trônent sur vos balcons.

Du côté des plus grands espaces, la tendance est aux jardins à l’anglaise qui sonnent le retour au naturel et demandent moins d’entretien. Ainsi, la mode du minéral fait son grand « come-back », et l’ardoise sous forme de paillettes ou de pas japonais investissent les extérieurs. L’acier corten s’invite aussi dans les jardins. De nouveaux éléments de déco comme des bouts de bois, des monolytes, ou encore des œuvres d’art en fer corten, se laissent manger par le végétal et confèrent une autre dimension aux coins de verdure. Toujours dans la même veine, la permaculture redonne ses droits à la nature. Recouvrez le sol de votre potager de copeaux de bois pour faire des économies d’eau, limiter la levée de mauvaises herbes, nourrir la terre, et protéger les racines du froid en hiver et du chaud en été. Et pour un jardinage toujours plus écologique, le compostage permet de faire des économies et du bien à l’environnement. Les pesticides sont alors de plus en plus bannis, et le temps est venu d’accepter les mauvaises herbes dans le jardin. Pour protéger ses plants et plantes, on ouvre désormais sa porte au bio contrôle. Les larves de coccinelles sont idéales pour lutter contre les pucerons, les pièges à phéromones protègent des chenilles processionnaires, et les nématodes débarrassent des papillons qui ravagent les palmiers .

Share